Mon compte
    A Futile And Stupid Gesture
    note moyenne
    2,8
    85 notes dont 10 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 10 critiques par note
    0 critique
    1 critique
    6 critiques
    0 critique
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur A Futile And Stupid Gesture ?

    10 critiques spectateurs

    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 281 abonnés Lire ses 9 803 critiques

    1,5
    Publiée le 6 juillet 2020
    A Futile and Stupid Gesture est un biopic de David Wain, sur l'un des créateurs du National Lampoon qui a ensuite coécrit Animal House. C'est un film sur un toxicomane dons les scènes de dépendances sont ennuyeuse. Si quelqu'un s'intéresse vraiment à l'histoire du magazine The National Lampoon et à la myriade de personnes talentueuses qui ont continué à travailler a en faire quelque chose d'immense. Je recommanderai plutôt le brillant documentaire Drunk Stoned Brilliant Dead: The Story of the National Lampoon et laisser passer ce A Futile and Stupid Gesture...
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3786 abonnés Lire ses 6 289 critiques

    1,5
    Publiée le 4 avril 2019
    Pour son premier film depuis quatre ans, David Wain, qui a entre temps réalisé les épisodes de "Wet Hot American Summer", s'intéresse à Douglas Kenney et à sa création, le célèbre "National Lampoon". Un magazine humoristique dont le réalisateur nous raconte les histoires à travers un mockumentary qui nous propose une immersion au sein de cette folle équipe. Avant de voir ce film, je ne connaissais pas Douglas Kenney et très peu le magazine. En fait, c'est en découvrant le film que j'ai fait le rapprochement avec certaines histoires célèbres, avec certaines unes comme celle où le chien est menacé d'une arme à feu, et avec certains films issus de cet "univers". En étant un peu étranger à cette histoire, j'aurais préféré un film plus classique plutôt qu'à cette espèce de parodie qui enchaîne les scènes sans réellement entrer dans les détails. C'est loufoque et déjanté sur le papier, mais dans les faits, c'est beaucoup de bruit pour pas grand-chose, car rien n'est drôle. Si je parle de parodie, c'est que beaucoup d'éléments sont traités comme tels. Quand on nous présente de vrais acteurs, on nous montre des gens qui ne leur ressemblent absolument pas. Si je n'avais pas aimé "They Came Together", le précédent film du réalisateur, c'était parce que je le trouvais pas bon alors qu'ici, c'est surtout parce que l'histoire ne m'a pas intéressé et que je n'ai pas accroché à l'humour.
    Nicolas S.
    Nicolas S.

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 405 critiques

    3,0
    Publiée le 2 mars 2019
    Depuis la France, le National Lampoon m’a toujours intrigué. Ici, on ne connaît ce nom qu’au travers du film American College ou de ses unes polémiques. On ne connaît pas vraiment son histoire ou ses auteurs. Alors que si l’on s’intéresse un peu à la comédie américaine, c’est un nom qui revient relativement souvent.

    National Lampoon est un journal fondamental outre-Atlantique pour l’humour. Au moins aussi important que des journaux comme Hara Kiri ou Charlie Hebdo chez nous.
    Du coup, quand Netflix m’a proposé de regarder un film présentant l’histoire de ce magazine, j’y ai vu une occasion en or de mieux comprendre ce qui est devenu un empire de l’humour (livres, magazine, films …).

    L’histoire est basée sur un livre publié en 2006 et relatant la rencontre entre les 2 fondateurs, Doug Kenney et Henry Beard, la création du magazine, le recrutement des auteurs, la concurrence du Saturday Night Live et quelques autres événements.

    Et effectivement, l’on comprend enfin à quel point National Lampoon a marqué la culture américaine. A quel point son empreinte est profonde.

    Et l’on se rend compte que cela n’est pas arrivé par hasard. Il a fallu la mégalomanie (et le besoin d’être au centre de l’attention) d’un homme, Doug incarné avec justesse par Will Forte, et l’intelligence d’un autre, Henry incarné avec plus de réserve par Domhnall Gleeson qui est méconnaissable.

    Cela permet aussi, plus spécifiquement, de voir l’envers du décor de certains films, et notamment du American College, ce qui est toujours intéressant pour des cinéphiles.

    Malheureusement, le film tourne assez rapidement en rond et souffre de quelques longueurs. De même, certains acteurs ne jouent pas très bien. Ils semblent parfois assez gauches.

    Par conséquent, s’il est intéressant pour des personnes voulant en savoir plus sur le magazine ou sur la fabrication des films, il aura du mal à intéresser d’autres personnes.
    D’ailleurs, il ne marquera pas les esprits, même de ceux qui sont intéressés par la thématique.

    Je souhaiterai simplement saluer l’audace scénaristique de faire intervenir comme narrateur Doug Kenney vieux (ceux qui connaissent l’histoire ou qui auront vu le film comprendront pourquoi je parle d’audace). Cela remet en perspective toute la lecture du film. C’était une brillante idée pour une drôle de fin.
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 907 critiques

    3,5
    Publiée le 7 avril 2018
    Will Forte interprète brillamment le co-fondateur du National Lampoon dans ce film hyper rythmé et bien joyeux.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 423 abonnés Lire ses 3 696 critiques

    3,5
    Publiée le 17 février 2018
    Enfin un film sur l'histoire dingue de ce National Lampoon. Même si le contenu ne va parler à beaucoup de personnes, les aficionados et les connaisseurs apprécieront de découvrir les débuts et la montée en force de ce journal qui pourrait faire écho, dans une certaine mesure, ici en France à un Hara-Kiri. C'est très intéressant et incroyable de voir toutes ces stars qui ont commencé ensemble à partir de presque rien. Et vive Chevy Chase!!!
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 12 février 2018
    Une drôle de fin est un biopic sur un génie de l’humour peu connu en dehors des USA ou on connaît en partie son travail sans réellement le savoir. On retrouve vraiment l’esprit de National Lampoon durant les trois-quarts du film, après la comédie laisse la place à un film plus triste. Un biopic plutôt réussi et à voir, et qui pourrait permettre à certains de découvrir ce génie.
    Pasthen
    Pasthen

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 016 critiques

    3,0
    Publiée le 4 février 2018
    Relativement méconnu en ce qui me concerne, Douglas Kenney, scénariste, réalisateur, écrivain et j'en passe.. est au centre de ce Biopic plutôt sympa à regarder. Will Forte tient le haut de l'affiche avec une certaine réussite. Les histoires s'enchaînent et le film nous montre une sorte de descente aux enfers d'un homme à qui tout réussit. Comédie oblige, cela se fait sur le ton de l'humour. Il est intéressant de voir comment se comportaient en "début de carrière" des acteurs/réalisateurs comme Chavy Chase, Harold Ramis et consorts.. Mention spéciale aussi à Domhnall Gleeson, acteur original que l'on aperçoit de plus en plus.
    Laurent G.
    Laurent G.

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 1 février 2018
    ....Ou comment faire un film plat et sérieux au possible sur des humouristes so-disant décapants et irrévérencieux...
    Long, insipide, pas un sourire... Moins d'un quart de seconde sur chaque "titre" phare du magazine, à nous faire croire que ces rigolos ne l'étaient pas, et que leur seule folie était de s'envoyer de la nourriture à la figure...
    Last Action Zero
    Last Action Zero

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 172 critiques

    3,0
    Publiée le 31 janvier 2018
    Et bien j'ai été agréablement surpris. Voilà encore un trésor caché de Netflix que ce biopic "comique". Et qui aurait mérité autre chose que, la péjorative mention " direct to DVD "... Ou plutôt, " direct to VOD "...

    Je ne connaissait pas ce Monsieur, ni le Lampoon. Seulement le SNL, la réputation de National Lampoon's Animal House et Caddyshack. Et bien sur, quelques protagonistes célèbres, mais qui finalement occupe des rôles de personnages très secondaire, dans ce biopic consacré à Doug Kenney.
    Un film dont le schémas global rappelle fortement le Man On The Moon de Milos Forman, grâce à une histoire, une époque, ainsi qu'un milieu très similaire. Mais aussi, une petite touche maniaque à la Las Vega Parano, avec ses montages syncopés, ses passages toxicomanes, et ses commentaires délirants en voix off.
    Le casting est une impressionnante armée de second couteaux, connu et reconnu. Et de quelques acteurs ou actrices du moment, en vogue dans le monde des "séries du câble". Et c'est bien dommage que l'histoire, et la rapidité d'enchainement des événements, ne laisse qu'à la plus part de ces gens talentueux, qu'une petite participation anecdotique et peu marquante... Vraiment dommage...
    L'ADN du film est de la pure comédie. L'histoire est aussi fun que je l'avais imaginé... Mais peut-être pas assez. Ce qui est bien normal, puisque, plus la fin du film approche, plus on sombre dans le drame et son issue tragique. Mais rassurez-vous, à aucun moment les violons ne sont de sortie; pas de facture de supplément kleenex à prévoir pour la séance.

    Coté réalisation, c'est la bonne surprise totale. Belle image, joli lumière. Quelques bonnes petites séquences crédibles de rue de l'époque, même si l'essentiel du film se passe en intérieur. On sent un budget assez confortable, pour un film d'auteur de bonne facture, façon HBO... Même si c'est pas non plus la reconstitution du siècle...
    Vraiment stylé et subtile à la fois, la mise en scène est travaillé sur un rythme vif et intelligent, qui alterne le classique classieux, avec des envolés lyriques, totalement délirantes, souvent méta et surréalistes.
    Clins d'oeil appuyé aux grandes références des méthodes narratives des années 70( Zoom rapide typique, split screen, ralentie à la De Palma, ect... ), profusion de passage psychédéliques, hystérique ou vaporeux, de partie pris narratif surprenant et sarcastiques qui explosent régulièrement le 4 ème mur, et des commentaires off( ou presque... ), totalement improbables et irrationnels...
    David Wain ne lésine pas sur les différents moyens formels de faire passé son message de l'homme triste, cassé, et un peu pommé, qui traverse avec humour, et bouffonnerie, une époque délirante, haute en couleur, historique, et totalement "stupéfiante". Et pourtant, à aucun moment la réalisation n'abuse vraiment de tout ces effets lourdingues; le dosage est juste parfait...
    Le seul reproche, c'est que l'histoire va souvent trop vite, pour vraiment pouvoir s'attarder, ou même s'attacher au caractère d'un autre personnage que le principal. Et même Doug, bizarrement, on le connait assez mal à la fin du film.
    Le scénario n'est finalement qu'une suite d'anecdotes croustillantes, qui a émaillé la vie de ce presque géant oublié de l'humour américain, mais qui se suit avec un réel intérêt et amusement... Mais malheureusement avec un minimum syndical de passion...

    Mais, ça reste un superbe film, qui mérite plus de promotion que l'absence dont il en bénéficie pour sa sortie. Le réalisateur est vraiment doué, et ce film mérite vraiment votre attention. Je suis tombé sur le trailer du film, complétement par hasard... Et je ne le regrette absolument pas :)
    Mathieu R.
    Mathieu R.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 29 janvier 2018
    Un biopique teinté d’humour avec une narration soignée mais sans réelle surprise. Ceci étant, les acteurs sont excellents et la photo léchée. Régal à tous les plans.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top