Mon compte
    Une semaine et un jour
    Note moyenne
    3,4
    18 titres de presse
    • Bande à part
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Libération
    • Positif
    • Transfuge
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • L'Express
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    Bande à part

    par Olivier Pélisson

    Ce récit filme avec bienveillance extrême et maturité la survie de l’individu face à l’inacceptable. Épatant et bouleversant. Un cinéaste est né.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Cahiers du Cinéma

    par Ariel Schweitzer

    Original et inspiré dans son aspect comique, Une semaine et un jour réussit vers la fin un basculement dramatique aussi inattendu qu’émouvant.

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Mêlant l’émotion et le saugrenu, une oraison funèbre aussi désopilante que moralement peu correcte, où l’humour apparaît bien comme l’impolitesse du désespoir.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Réussir une comédie sur la vie après une mort n’est pas donné à tout le monde, Asaph Polonsky y parvient dès son coup d’essai et avec un ton bien à lui. Retenez son nom.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Un film pudique, tout en retenue, qui parle du deuil avec finesse.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Libération

    par Luc Chessel

    Une comédie dépressive a ainsi toutes ses chances de devenir un film rempli d’humanité, et un personnage aussi impassible qu’irritable (le père, joué par le comique israélien Shai Avivi) de retrouver une forme acceptable de rapport au réel.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Ariane Allard

    incroyable mais vrai : on sort de ce film avec le sourire.

    Transfuge

    par Damien Aubel

    (...) un premier long maîtrisé (...).

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Avec son scénario totalement maîtrisé et ses dialogues efficaces, Une semaine et un jour est un hymne à la vie généreusement humain.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Maël Mubalegh

    Pour apprécier Une semaine et un jour à sa juste valeur, il faudra donc épouser la puérilité cafardeuse de son personnage principal afin d’être sensible à la pure comédie régressive voilée dans une étude de couple a priori très convenue.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Outre qu’il aborde une phase du deuil rarement évoquée par le cinéma, Une semaine et un jour se distingue par sa tonalité, entre drame et comédie. Jamais ses acteurs ne jouent sur le registre comique, mais l’humour naît des situations, de l’absurde qui affleure, de la fuite d’Eyal.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Très drôle dans sa première partie, ce premier film ronronne un peu avant un beau dénouement.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Par ce doux cheminement du biais et de l’incidence, le film émeut et atteint une forme de poésie psychanalytique qu’on pourrait dire éminemment « transitionnelle ».

    Les Fiches du Cinéma

    par Nathalie Zimra

    Optant pour un traitement burlesque, le réalisateur déconcerte avec ce récit d’un couple de quinquagénaires aux prises avec les sept jours de deuil de la tradition juive.

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Rire de la mort est une entreprise aussi difficile que nécessaire, et Polonsky s’acquitte de cette désacralisation du deuil avec une alacrité inégale mais revigorante quand elle fait mouche.

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Un film de deuil dont on ressort étrangement ragaillardi...

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    L'Express

    par Christophe Carrière

    L'acteur principal est formidable. Le film, finalement assez prévisible, l'est moins.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Malgré des intentions louables et un souffle de liberté, il ne se passe pas grand-chose dans ce film qui manque de rythme et d’enjeu. Les personnages sont désincarnés, impossible de compatir à leur douleur.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top