Notez des films
Mon AlloCiné
    Silvio et les autres
    Note moyenne
    3,3
    24 titres de presse
    • Ouest France
    • Première
    • Transfuge
    • 20 Minutes
    • Culturebox - France Télévisions
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • L'Express
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • Positif
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Marianne
    • Rolling Stone
    • Voici
    • Critikat.com
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Nouvel Observateur
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    Ouest France

    par Sylvestre Picard

    Un des grands chocs cinéma de l'année.

    Première

    par Gaël Golhen

    Silvio et les autres est peut-être l’un des plus beaux et des plus déchirants films du cinéaste.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Transfuge

    par Frédéric Mercier

    [...] bouffonnerie géniale et glaçante autour de Silvio Berlusconi.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Silvio Berlusconi a pris les traits de l’acteur Toni Servillo. A moins que ce ne soit l’inverse. Dans Silvio et les autres , Paolo Sorrentino, le réalisateur deLa Grande Bellezza et Youth, brosse un portrait savoureux de l’ancien président du conseil et figure controversée de la politique italienne, qui démissionna en 2011.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Culturebox - France Télévisions

    par Pierre-Yves Grenu

    Derrière les paillettes et l’érotisme bon marché, "Silvio et les autres" est aussi un film radical, tranchant. Un regard engagé sur une invraisemblable page d’histoire, qui n’épargne pas grand monde.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par La Rédaction

    Paolo Sorrentino est bien le nouveau représentant important du cinéma politique italien. Dix ans après Il Divo , satire sur Giulio Andreotti, alors inamovible président du Conseil italien, monstre horrifique au cynisme froid, il retrouve son acteur fétiche, Toni Servillo, pour le grimer cette fois en Silvio Berlusconi. Le portrait est sidérant.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    L'Express

    par Christophe Carrière

    [...] on en ressort gavé de cinéma, épaté et étonné par la singularité de point de vue d'un virtuose foutrement intelligent.

    La Croix

    par Céline Rouden

    Paolo Sorrentino ne lésine ni dans l’excès, ni dans la vulgarité pour dresser le portrait aussi puissant que déroutant d’un Silvio Berlusconi intime, et mieux fustiger à travers lui l’état d’un pays qui l’a porté au pouvoir.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Une plongée esthétique et sulfureuse dans la vie de l'antipape de la vie politique italienne.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    POUR : Entre "Il Divo" et "la Grande Bellezza", "Silvio et les autres" est un opéra-bouffon, le film-somme d'un esthète de la vacuité contemporaine, foisonnant d'idées de mise en scène et nourri, hors champ, de tout ce que l'on sait de ce Cavaliere à la rieuse figure, qui a fait de l'Italie son Luna Park.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Positif

    par Baptiste Roux

    La meilleure invention de Sorrentino est d'avoir renoncé à la mise en scène d'idées au bénéfice d'un mimétisme formel qui emprunte son régime de figuration à la grammaire de la pornographie.

    Télérama

    par Anne Dessuant

    POUR : Paolo Sorrentino signe un grand film politique, exagéré, trouble et terriblement lucide.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Gérard Crespo

    Un biopic décapant conforme au style flamboyant et à la tonalité politique du cinéma de Paolo Sorrentino. Du grand art !

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Parisien

    par La Rédaction

    On peut trouver ce film vainement esthétisant, mais le jeu clownesque de Toni Servillo (qui campe Berlusconi) donne à cette farce visuellement splendide une profondeur presque philosophique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    Sorrentino face à Berlusconi. La rencontre était attendue, inévitable, mais elle débouche sur une sorte de match nul : un film ni contre ni pour, ni vraiment réussi ni complètement raté, où les deux symboles du bling bling italien semblent se regarder en chiens de faïence.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Si Sorrentino ne manque ni d'humour corrosif ni d'inspiration dans ses trouvailles scénaristiques et visuelles, son film semble parfois si fasciné par les obsessions de son modèle qu'il qu'il en paraît presque "berlusconien" (...).

    Rolling Stone

    par Xavier Bonnet

    Les lendemains sont difficiles ? C’est bel et bien le message, aussi douloureux soit-il au-delà d’une flamboyance cinématographique sans égal mais qui régale encore.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Voici

    par Lola Sciamma

    Une figure tragico-pathétique, dévoilée, dans ce faux biopic, à travers le regard "courtisans", avec le sens du baroque habituel du réalisateur de la Grande Bellezza et de Young Pope.

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Le film s’attache très sérieusement à comprendre ce qui se cache sous le sourire impérissable du Cavaliere, par le truchement d’un portrait qui se veut nuancé et qui pourtant ne peut pleinement prétendre à la complexité, tant la mise en scène de Sorrentino s’articule autour d’une séduction qui n’est pas seulement l’objet du film mais aussi son moteur.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Paolo Sorrentino déçoit avec une parabole grotesque et théâtrale adaptant le mythe de Sodome et Gomorrhe au temps de la télé-réalité.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    En condensant son histoire, Sorrentino ne permet pas à sa mise en scène, traditionnellement poétique, flamboyante et mélancolique, de se déployer.

    Cahiers du Cinéma

    par Vincent Malausa

    Tel est pris qui croyait prendre : à jouer si sagement les bouffons du roi, le seul clown de cette boum apocalyptique est bien Sorrentino lui-même.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    CONTRE : Ce "Silvio" interminable, raconté avec des semelles de plomb, est un naufrage.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Télérama

    par Cécile Mury

    CONTRE : Autant Paolo Sorrentino réussissait, dans La Grande Bellezza, à nous happer avec une Italie flambloyante et funèbre, autant il n’offre, cette fois, que la visite d’un monument vide, à la gloire de son propre désenchantement.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top