Mon compte
    Call Me By Your Name
    note moyenne
    4,2
    9608 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Call Me By Your Name ?

    611 critiques spectateurs

    5
    217 critiques
    4
    165 critiques
    3
    96 critiques
    2
    73 critiques
    1
    32 critiques
    0
    28 critiques
    Joe75
    Joe75

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 297 critiques

    3,0
    Publiée le 4 mars 2018
    Me voilà bien embêté car je suis à la croisée des chemins, comme l’âne de Buridan (celui qui est mort de faim et de soif faute d’avoir pu choisir entre sa botte de foin et son seau d’eau) pour savoir si j’ai aimé ou non ce film… Côtés positifs : visuellement c’est beau comme une chanson de Goldman (Ça ressemble à la Toscane douce et belle de Vinci, les sages et beaux paysages font les hommes sages aussi, etc., etc.) ; remarquablement interprété par le jeune Timothée Chamalet qui ne devait pas être loin d’une congrégation de bonnes fées le jour de son baptême celui-là ; ça donne une envie folle d’aller sur Tripadvisor pour voir si Florence, Gênes ou Pérouse ce n’est pas blindé au mois d’août ; ça vous replonge dans la Dolce Vita des eighties, de sa musique et de l’époque révolue où l’on passait plus de temps à lire du Proust que la novlangue des SMS (slt, koi2 9, eske 2m1, T là ?) ; il y a la plus belle déclaration d’amour entre deux hommes que j’aie jamais entendue (celle d’un père à son fils en l’occurrence) et l’ultime scène est tellement chargée d’émotions qu’il faut un peu de temps avant de quitter son siège. Côtés négatifs : C’est un chouïa long, niveau action c’est juste à mi-chemin entre Fast & Furious et Derrick, plutôt élitiste et quand la famille Ricorée-Babel CSP plus plus passe aussi facilement de l’Anglais, au Français en transitant par l’Italien et l’Allemand (ainsi que quelques langues mortes pendant les temps morts) on se sent bien peu de choses. Donc pour résumer c’est une belle histoire, dire qu’elle donne la pêche…(ceux qui ont vu le film comprendront) c’est un bien grand mot, mais je ne lui décerne que trois étoiles pour compenser le score dithyrambique dont elle bénéficie sur Allociné et qui me semble trop généreux… Une nouvelle fois chapeau bas pour le jeune Timothée qui a décidément tous les dons et un avenir royal tracé devant lui !
    domit64
    domit64

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 173 critiques

    3,0
    Publiée le 21 mars 2018
    J’ai enfin vu ce film décrit comme génial par mon entourage...
    Certes l’Italie est belle et la maison sympa, les photos sont superbes, mais ça reste assez cul cul la praline, je n’ai jamais cru à l’histoire d’amour, l’américain, très Ken, ne dégage aucune émotion. De plus quelques scènes sont grotesques (pêche et fellation) qui n’ajoutent aucun intérêt à ce film trop long.
    Très très années 80, durant lesquelles j’avais pourtant l’âge des protagonistes...
    Bref, pas aussi enthousiaste que la majorité des critiques !
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2018
    2018 est une année cinéma qui commence d'une manière très particulière pour moi : après un flashback éprouvant sur des souvenirs d'enfance soigneusement enterrés ("Jusqu'à la garde"), voici qu'un obscur cinéaste italien vaguement arty réussit à immortaliser le plus bel été de ma vie.

    Oh, je ne prétends pas avoir su jamais jouer de la guitare comme Elio sait jouer du piano dans "Call me by your Name", ni évidemment avoir eu des parents aussi brillants intellectuellement que les siens... même si j'aurais, comme tout adolescent survivant - hébété et enchanté - à la fin de son "été de l'amour", vraiment aimé avoir avec mon père cette conversation qui clôt presque le film (meilleure scène vue cette année au cinéma, pour le moment, et de loin...).

    Ma Lombardie à moi se limitait aux monts du Morvan, et mon Oliver était une jeune fille, mais ce ne sont là que des détails (d'ailleurs l'homosexualité des deux amants dans le film est un pur non-événement, ce qui est absolument parfait...). Et si je n'écoutais pas encore les Psychedelic Furs mais plus trivialement (?) le Velvet Underground, il n'empêche que cet été-là qu'a filmé Luca Guadagnino est le mien. Et le restera éternellement. Oui, cet emballement de la chair et cet émerveillement dans le regard de l'être adoré... cet abandon à une nature qui semble encore, à la fin des années 70 (ou en 1983) intouchable, cette ignorance bénie d'une technologie qui allait venir - si vite, si tôt - tout salir... ces mots, écrits, lus (dans des livres !), murmurés, ce jeu des prénoms qu'on échange et qu'on entremêle... ce douloureux éveil à l'âge adulte, accompagné par la fierté d'avoir vécu - oui VECU - un grand amour alors qu'on n'a même pas encore 20 ans... Je ne suis pas seul à l'avoir vécu, bien entendu : ceux qui n'ont pas de coeur, ou plus probablement n'ont pas la chance d'avoir connu un tel été au cours de leur vie, ironisent sur un "roman photo", sur des "banalités" dont ils ne comprendront jamais le caractère essentiel, fondateur même.

    Le dernier plan sur Timothée Chalamet - enfin un jeune acteur français vraiment notable ! -, entre émerveillement et désespoir, referme avec douceur l'album de nos souvenirs : l'hiver est arrivé, et il durera tout le reste de notre vie. Mais je n'oublierai pas ton prénom.
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 607 critiques

    3,0
    Publiée le 17 mars 2018
    l'éveil d'un jeune homme face a l'amour. le postula est une fois de plus mis au jour. l'action se passe en Italie dans le milieu de la grande bourgeoisie snob et imbue d'elle même, on navigue dans l'intelligentsia et l'oisiveté a grand renfort des belles images mais le rythme est d'une lenteur écrasante qui affaiblit le discours assez ennuyeux dans l'ensemble . une heure quarante aurait suffit a faire un superbe film, là il s'enlise et s'éternise dans des scènes souvent inutiles, seule la sublime scène entre le père et le fils mérite vraiment le détour, mais elle se trouve a la fin du film.
    cceintrey
    cceintrey

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 129 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mars 2018
    Call me by your name est un film de Luca Guadagnino, adapté du roman d'André Aciman, qui a décroché 4 nominations aux récents Oscars.

    Eté 83, au nord de l'Italie, dans une grande maison familiale, Elio (Timothée Chalamet), adolescent de 17 ans, voit arriver Oliver (Armie Hammer) qui y résidera pour 6 semaines. C'est le nouvel assistant américain de son père qui est professeur. Elio, adolescent mature qui passe beaucoup de temps plongé dans ses livres et ne connaît pas selon ses propres mots l'essentiel de la vie, va être chamboulé par cette rencontre.

    Timothée Chalamet est une immense révélation ! Nommé à l'Oscar du meilleur acteur - qui a été décerné à Gary Oldman - il est charismatique, photogénique, avec une façon unique de bouger et de prendre la lumière, dans une mise en scène qui valorise les décors et espaces naturels. Il s’exprime aussi bien en américain, en français, qu'en italien. Il m'a fait le même effet que Leonardo di Caprio dans ses premiers pas à l'écran. J'ai extrêmement envie et hâte de le découvrir dans Lady bird et dans des dizaines d'autres films ensuite car ce rôle augure le début d'une longue carrière.

    Face à lui, Armie Hammer (révélé par le rôle de Cameron Winklevoss dans The social network) revisite le mythe de l'étranger séduisant. La scène éponyme les rassemblant est très réussie.
    Esther Garel est Marzia, une amie de longue date d'Elio, avec qui il va également se rapprocher durant cet été.
    Amira Casar incarne une mère aimante, chaleureuse et intellectuelle. On devine qu'Elio tire son goût pour la culture de ses parents et de cet environnement familial dans lequel il a grandi.
    Le rôle du père (Michael Stuhlbarg), plutôt discret dans le film, m'a émue aux larmes lors de son échange avec son fils à la fin du film, au sujet des moments qu'il faut oser vivre pleinement quand on a 17 ans, sans les regretter, même si de la peine en découle après.

    La musique et les habits des années 80 apporte de la gaité et de la légèreté pop.

    Call me be your name est un très joli film sur les troubles d'un premier amour qui permet de révéler l'acteur Timothée Chalamet.
    lilyzab
    lilyzab

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 140 critiques

    3,5
    Publiée le 7 avril 2018
    Très beau film ... Sensible, subtil ..... deux choses à dire n'oubliez pas qu'il se passe en 1983 ( je dis ca car quand je lis les critiques sur le site je ressens que les auteurs l'ont oublié..... et j'ai bien aimé revoir cette époque ou il n'y avait pas de téléphone portable........
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 20 mars 2018
    Voilà le Chef d’Oeuvre de cette année 2018. Moi qui ne m’attendais pas à grand chose en allant voir ce film, je me suis prit une claque. Ce film est d’une éblouissante réussite à tout les niveaux. Que ce soit le jeux des acteurs, l’histoire en elle même, ou bien encore la nature italienne qui est magnifiquement mise en valeur. Une poésie à l’état pur. L’histoire d’amour naissante entre Elio et Oliver est raconté d’une manière tellement douce et intelligente, que cela ne peut que vous transporter. Ce film est ultra positif et ne tombe jamais dans la niaiserie des films d’amour habituel. Ou bien encore dans les clichés habituel.
    Merci au réalisateur !! ������
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 11 mars 2018
    Sublime!!!! Je vais aller le voir pour la 3ème fois!
    Paysages superbes, une histoire d’amour magnifique, érotique, sensuelle, je suis sous le charme, sous le choc, mon meilleur film pour 2018.
    Les acteurs sont magnifiques (un petit faible pour le grand Armie....) et nous transportent dans leur histoire. Bravo!
    Louise L.
    Louise L.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 3 mars 2018
    Call me by your name est un film grandiose. Il allie à merveille justesse, sensibilité, délicatesse, sensualité et désir. Les émotions sont subtiles, suggérées mais jamais imposées. Certaines scènes sont d'une rare sensibilité, tant ce qu'elles véhiculent nous touche au plus profond ( spoiler: je pense notamment à la scène où Elio discute avec son père, vers la fin
    ). La bande originale est magnifique, elle procure des frissons, des rires aux larmes. En ce qui concerne le jeu d'acteurs, il est l'un des meilleurs de ceux proposés jusqu'alors au cinéma, Timothée Chalamet est époustouflant. Au final, la seule chose que l'on voudrait, c'est vivre l'histoire d'Elio et Oliver, avoir la chance de vivre une telle passion avec quelqu'un.
    olivia_mouly
    olivia_mouly

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2018
    Un film plein de charme et de douceur. On a l’impression d’être dans un cocon, où l’on ressent avec force toutes les émotions des 2 protagonistes, qui nous les transmettent de façon admirable.
    Mention spéciale à Timothee Chalamet, une vraie révélation (voir le générique de fin pour découvrir l’étendue de son talent) !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 14 mars 2018
    Un film qui parle en prenant son temps, qui n'est pas là pour enchaîner les rebondissements, car la vie n'est pas ainsi.

    Un film qui parle au montage, surprenant, coupé parfois, considérablement long parfois... Ceux qui se souviennent (réellement) de cet âge là auront compris que c'est à l'image de la temporalité de l'âge en question.

    Un film qui parle de la pellicule, de ses voilages et ses approximations de point, et s'en sert pour servir son propos, à propos d'un jeune homme pour qui la sexualité n'est qu'entrées de jour et flous, encore.

    Un film qui parle à ceux qui ont passé les 17 ans avec l'émergence de cette sexualité là, particulière, et rend forcément tout chose ceux qui y ont survécu. Peut être que le spectateur hétérosexuel ne comprendra pas toutes le nuances laissées là pour le spectateur homosexuel. Mais qu'importe, au fond ?

    Un film qui parle toutes les langues... Mélangeant américain, italien, français, et même un peu d'allemand ; mais surtout qui parle les langues du désir et des corps mêlés à l'eau et le soleil.

    Un film qui parle à la judéité, à moi qui ne suis pas juif et pas croyant, mais qui saisit, ça et là, les indices laissés à ceux qui sont concernés au premier chef.

    Un film qui parle à l'universel, car si le public est si divers, c'est que chacun d'entre nous y reconnait une part plus ou moins grande de soi-même. Peu de films y arrivent réellement.

    Un film important, servi par un trio d'acteurs masculin de très haute tenue. Servi par un travail sur l'image et le son recherché, et signifiant. Servi par un réalisateur audacieux qui n'hésite pas les longues et se moque de l'efficace. Servi par un tout jeune acteur extrêmement impressionnant.

    À voir, absolument.
    Sylvain P
    Sylvain P

    Suivre son activité 241 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    2,0
    Publiée le 1 mars 2018
    Après le brillant A bigger splash, on attendait beaucoup, et probablement trop, de Luca Guadagnino. Call me by your name est un mélo très niais pendant 90 très longues minutes où l'on peut certes se délecter du magnifique Thimothée Chalamet et de la superbe ville de Crema, près de Milan. Mais ça ne suffit pas. La sensualité affleure mais les personnages ne sont pas attachants, en particulier l'américain hautain et rustre. Le scénario est plat et sans surprise. La dernière demi-heure du film recèle heureusement de bonnes surprises, sur les thématiques de l'acceptation et du manque face à l'évidence de l'impossibilité de l'amour. Mais ça arrive bien trop tard. Un acteur est né, dommage que ce soit avec un film si prévisible.
    cheshirekitten
    cheshirekitten

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 11 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mars 2018
    Magnifique !!!! Je ne sais pas vraiment quoi dire d'autre. Ce film est on ne peut plus touchant, au plus profond de soi. Les acteurs sont d'une excellence qui nous laisse nous glisser dans leur peau et ressentir ce que leurs personnages ressentent. C'est un film des sens et du cœur.
    MC feely
    MC feely

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 628 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mars 2018
    Un film avec une esthétique magnifique qui nous plonge littéralement dans la campagne italienne des années 80!c'est vraiment bluffant comment le réalisateur a réussi à mélanger cette ambiance la avec l'histoire d'amour de Élio et Oliver ce qui donne un rendu très poétique et nostalgique, un joli tour de force!.Après l'histoire d'amour en soit et surtout la façon dont elle se déroule n'est pas exceptionnelle non plus et quelques longueurs se font ressentir par moment, mais "Call me by your name" arrive quand même à surprendre surtout au niveau de l'émotion,notemment avec spoiler: la séparation de Élio est Oliver qui est très touchante ainsi que le monologue du père de Élio qui est particulièrement émouvant
    .Personellement j'ai un avis positif sur ce film que je trouve beau et touchant donc je conseille.4/5
    magicquentin69
    magicquentin69

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2018
    Tous les sens sont mis en éveil dans ce film. La nature, l’Homme, la musique, le corps sont mis en valeur avec une délicatesse incroyable.
    A voir absolument !!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top