Mon AlloCiné
    Nightmare Cinema
    note moyenne
    2,2
    164 notes dont 24 critiques
    répartition des 24 critiques par note
    0 critique
    4 critiques
    10 critiques
    8 critiques
    0 critique
    2 critiques
    Votre avis sur Nightmare Cinema ?

    24 critiques spectateurs

    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 456 critiques

    2,5
    Publiée le 8 septembre 2019
    Encore une anthologie d’horreur inégale avec Mick Garris (un habitué du genre) en coréalisateur ! Ici, on a affaire à quatre sketches horrifiques entrecoupés par un fil conducteur mené par un Mickey Rourke assez futile il faut le dire ! Pour le reste, c’est assez bien fait, mais comme d’habitude la fin est soit prévisible, soit ratée ! Le segment « Mirori » tient tout de même le haut du pavé pour son déroulement le faisant carrément ressembler à un segment de « Creepshow », mètre-étalon en la matière avec un Richard Chamberlain en chirurgien esthétique au coup de scalpel facile, comme c’est bien vu !
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2526 abonnés Lire ses 5 744 critiques

    3,5
    Publiée le 30 septembre 2020
    Nightmare Cinema est un film d'horreur à sketches et forcément les histoires sont inégales mais dans le cas présent l'ensemble se tient bien en nous offrant 5 bonnes histoires réalisées par 5 réalisateurs différents dont Joe Dante (par contre son court-métrage n'est pas le meilleur, c'est celui dans la clinique avec Richard Chamberlain).
    Sur les 5 histoires j'ai une préférence pour la toute première avec le tueur fou et des araignées venant de l'espace, c'est vif et cela preuve d'un humour noir assez prononcé et c'est gore.
    Mashit réalisé par le réalisateur japonais Ryûhei Kitamura dont l'intrigue se déroule dans une école catholique fait preuve d'un certain délire sanglant et se regarde avec un certain plaisir.
    Le tout a un côté un peu horreur old school ce qui n'est pas pour me déplaire, sans être fabuleux voici plutôt une bonne surprise.
    Mr.Wallace
    Mr.Wallace

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 55 critiques

    2,0
    Publiée le 24 octobre 2019
    Normal qu' il sorte direct en dvd car y' a pas grand chose à en dire si ce n' est que c' est très mauvais, acteurs moyen dans l' ensemble histoire pas terrible effet spéciaux zéro

    Un navet à fuir...
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 329 abonnés Lire ses 3 506 critiques

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2019
    Agréablement surpris, je craignais une catastrophe. Les 5 histoires sont de qualités inégales mais tiennent la route. Bonnes interprétations, bons effets et terriblement tordu. A découvrir ! 3/5 !!!
    Terreurvision
    Terreurvision

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 499 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mars 2020
    À l'origine de la série Masters of Horror et d'une flopée d'adaptations télévisées d’œuvres diverses, souvent de Stephen King (Le Fléau, Shining...), Mick Garris remet le couvert avec une nouvelle anthologie horrifique inégale mais réjouissante signée par des orfèvres du genre. Notre critique complète est en ligne ici : http://www.terreurvision.com/2019/11/nightmare-cinema-20182019-dtv-de-joe.html
    Frédéric M.
    Frédéric M.

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 233 critiques

    3,5
    Publiée le 22 novembre 2020
    tout comme film à sketchs, il est difficile de trouver un parfait équilibre dans la qualité de chaque histoire. De plus, il y a des différences logiques dans le style de réalisation. allant de la parodie de vendredi 13 à l'ambiance giallo. Le film se laisse voir mais il est dommage que le coté cinéma ne soit pas + développé. Le "tueur" du premier sketch fait penser au "serial killer" de la cité de la peur. Heureusement que le segment est le moins sérieux
    bouddha5962
    bouddha5962

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 683 critiques

    3,5
    Publiée le 1 novembre 2020
    Des mini films bien réalisés avec des intrigues réussies mais inégales.
    Les actrices et les acteurs sont convaincants
    S5Clem
    S5Clem

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 356 critiques

    0,5
    Publiée le 7 avril 2021
    Le niveau zéro de la série Z.. Les premières histoires sont pas mal mais la 2ème partie du film part en n'importe quoi. C'est caricatural et franchement pas bien fait spoiler: même si c'est drôle, l'histoire sur la chirurgie esthétique est clairement la meilleure.
    Il n'y a que le casting féminin qui donne le peu d'intérêt du film.. Pour le reste c'est franchement super mauvais
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 377 critiques

    2,5
    Publiée le 15 février 2020
    J'ai bien aimé l'atmosphère particulièrement glauque de certaines histoires. C'était inégal dans l'ensemble. Par exemple la première histoire ressemble plus à une parodie qu'une histoire horrifique. Il manquait ce petit truc pour que ce film soit un bijou.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 2 071 critiques

    2,5
    Publiée le 12 janvier 2021
    On ne pourra que trouver curieux cet agrégat de cinq courts métrages dont l’hétérogénéité constitue autant une force – les meilleurs trouvant ainsi l’occasion de se démarquer par leur forme, leurs partis pris esthétiques ou narratifs – qu’une faiblesse, tant le réussi côtoie le grotesque, l’excès la retenue, le talent la maladresse. La meilleure proposition est, sans nul doute, celle de Joe Dante, qui offre avec Mirari une œuvre virulente sur les mirages de la chirurgie esthétique, portée par la prestation de très bons acteurs, à commencer par Richard Chamberlain en boucher de beauté, ainsi que par une partition musicale empruntant fort justement le thème composé par Alan Silvestri pour Death Becomes Her (1992). S’y trouve une modestie qui seule permet au crescendo dramatique, sinon horrifique, de poindre jusqu’à plonger le spectateur dans un malaise partagé avec le personnage principal. Une autre curiosité, mineure mais plutôt sympathique, n’est autre que le court métrage inaugural, traque qui se plaît à recourir aux codes du slasher pour mieux ensuite renverser la focalisation et conférer une nouvelle lecture des actions entreprises par le bourreau. Le dernier petit film, empreint du thème et de l’atmosphère de The Sixth Sense (M. Night Shyamalan, 1999), réussit lui aussi à nous intriguer. L’esthétique crasseuse et post-apocalyptique de This Way to Egress, si elle jure avec le reste, livre une poignée de plans déstabilisants. Il est alors dommage que le fil conducteur de Nightmare Cinema demeure aussi épais et que le film ne prenne davantage le temps de le filer, de développer le personnage interprété par Mickey Rourke, d’explorer ce cinéma à l’abandon qui projette, sous la forme de fictions, les derniers instants des spectateurs venus s’embrasser, se réfugier, disparaître. Découverte à l’heure des confinements, cette production diffuse en outre ce sentiment d’un âge révolu ou sur le point de disparaître, le cinéma apparaissant tel un conservatoire, une mémoire, en témoignent les lettres tantôt allumées tantôt éteintes de la devanture promettant la mort d’autrui pour mieux cacher la sienne.
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 155 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2020
    Toujours difficile d’évaluer précisément un film composé de court métrage dont la qualité n’est pas équivalente. Globalement, j’ai trouvé ça pas mal avec trois réussites sur cinq. Même si elles ne sont pas toutes bien, j’ai apprécié la diversité des histoires. On va avoir un panel large de l’horreur. Il y aura de l’humour horrifique, des esprits, du glauque, du gore, et du psychédélique. Vous trouverez sûrement un à votre gout. Personnellement, j’ai préféré le premier et le dernier récit. L’avantage est qu’elles sont courtes, donc si ça ne vous plait pas, ça passe rapidement. Par contre, le revers de la médaille de cette durée limitée, est que ce n’est pas bien développé. La bonne surprise, est que même s’il n’y a pas d’acteur connu, ils sont plutôt bon. Y compris dans les histoires que je n’ai pas aimées, je n’ai pas été déçu de l’acting. Le jeune de dernier chapitre est même très doué. Le gros point faible est la trame qui doit faire le liant entre eux, le projectionniste. Je trouvais ça un peu inutile car c’est très superficiel. Ça n’apporte rien et finalement ne relie rien.
    Denis F.
    Denis F.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 11 critiques

    3,0
    Publiée le 27 octobre 2019
    Pas trop mal ces petits episodes plutot gores. Rien d'exceptionnel mais ce se regarde un peu comme les creepshow ou autres 4eme dimension.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 7 740 critiques

    4,0
    Publiée le 9 avril 2020
    J'ai vraiment apprécié Nightmare Cinema. Comme toutes les anthologies, certains segments sont bons d'autres non et plairons davantage. Mais rien de plus normal pour un film avec quatre histoires différentes. Mais et je pense qu'en tant qu'anthologie celle-ci est suffisamment complète pour vous offrir une bonne soirée amusante au cinéma...
    Bélinda L
    Bélinda L

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    0,5
    Publiée le 4 décembre 2019
    Mais c'est quoi ce film ? 2019 et les effets spéciaux sont pourris on dirait un films des années 90.

    J'ai perdue mon temps devant se film
    Marc L.
    Marc L.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 869 critiques

    2,5
    Publiée le 29 mars 2020
    Tiens, une petite anthologie d’épouvante, c’est un peu passé de mode mais ça faisait longtemps ! Depuis les spécimens marquants, pour différentes raisons, que furent les ‘V/H/S’ et les ‘ABCs of death’, le procédé semblait en quête d’un second souffle. Faute de l’avoir trouvé, il recycle une logique plus conventionnelle, proche de celle qui avait cours dans l’anthologie oubliée ‘Theatre bizarre”, avec un étrange cinéma dont les visiteurs découvrent sur écran le reflet de leurs pires terreurs. En même temps, on s’en fout un peu : comme à chaque fois, cette trame “parapluie” ne sert qu’à lier les séquences entre elles et le moins qu’on puisse dire est que le lien est ici très, très succinct, même si elle fournit l’occasion de revoir un Mickey Rourke plus déformé que jamais. Parmi les cinq moyen-métrages proposés, ce sont ceux de Joe Dante, trip parano dans une clinique de chirurgie esthétique, et de Ryuhei Kitamura, avec son histoire de possession dans un pensionnat catholique, qui s’avèrent les plus plaisants. D’une manière générale, ‘Nightmare cinema’ pratique une horreur potache, aussi outrancière visuellement que possible et même occasionnellement rigolarde comme le prouve le Slasher d’ouverture. Aucune de ses sections ne révèle un talent jusqu’ici ignoré, aucune ne fera date dans l’histoire de l’épouvante, mais on passe tout de même un bon moment, même si les deux films de clôture s’avèrent moins passionnants.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top