Mon compte
    Memoria
    Note moyenne
    3,9
    28 titres de presse
    • Bande à part
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Culturopoing.com
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Paris Match
    • Transfuge
    • Voici
    • 20 Minutes
    • CinemaTeaser
    • Culturebox - France Télévisions
    • Ecran Large
    • Elle
    • La Croix
    • Le Nouvel Observateur
    • Marie Claire
    • Première
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • La Voix du Nord
    • Le Parisien
    • Ouest France
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    28 critiques presse

    Bande à part

    par Anne-Claire Cieutat

    Une œuvre extra-sensorielle saisissante, qui nous invite à affûter nos perceptions pour renforcer notre présence au monde.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Cahiers du Cinéma

    par Marcos Uzal

    C’est la grande idée du film, que l’on pourrait schématiser ainsi : l’image est espace tandis que le son est temps, c’est pourquoi il fait éclater les limites de la perception, ouvre sur d’autres dimensions et rend possible la coprésence de plusieurs strates de mémoire.

    Critikat.com

    par Corentin Lê

    Weerasethakul est au sommet de son art.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturopoing.com

    par Olivier Rossignot & Emmanuel Le Gagne

    Memoria est une expérience cosmique et philosophique de connexion au monde, d'appel à l'amour de l'univers, totalement ouvert à tous les dialogues, à toutes les explications vers l'infini imaginaire, l'infinie temporalité.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    Le neuvième long-métrage d’Apichatpong Weerasethakul réunit l’expérimental et le film de genre. Chef-d’œuvre.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Fiches du Cinéma

    par Roland Hélié

    Avec Memoria, Weerasethakul, Palme d’or avec Oncle Boonmee, propose une œuvre parmi les plus stupéfiantes du cinéma contemporain.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Philippe Azoury

    Memoria voit la mise en scène d’Apichatpong Weerasethakul se déplacer : elle était contemplative, la voilà attentive.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Luc Chessel

    Memoria est sans doute un des meilleurs films jamais faits, en tout cas, il y ressemble : il donne l’impression de réaliser ou d’actualiser, en une fois, quelque chose – une faculté, une possibilité, ou plusieurs – que le cinéma portait jusqu’ici en germe, et pour lesquelles il aurait précisément été (non pas un beau jour, mais progressivement) inventé.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Il faut ouvrir ses Chakras, accepter l’incroyable, rêver éveillé, l’une des meilleures définitions que l’on puisse donner au cinéma du maitre thaï.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Transfuge

    par Serge Kaganski

    Depuis combien de temps cela ne s’était pas produit ? Sortir d’un film en étant subjugué, perplexe, étonné, transfiguré, persuadé d’avoir vécu une expérience et d’avoir foulé des territoires inconnus, comme en apesanteur ou en hypnose.

    Voici

    par La Rédaction

    Une balade immersive et sensorielle au coeur de la forêt colombienne... Et de l'esprit de Tilda Swinton ! Notre coup de coeur.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Avec « Memoria », Apichatpong Weersathakul offre à Tilda Swinton une expérience sensible et sonore inédite.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    CinemaTeaser

    par Renan Cros

    Radical et transcendantal, une épopée physique et sonore qui emmène loin, très loin.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    La magie Apichatpong Weerasethakul opère encore et toujours si l'on s'y prête. Une méditation.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Ecran Large

    par La rédaction

    Mais derrière cette mollesse apparente, Memoria cache une quête métaphysique dépassant les frontières du temps et du réel. De quoi offrir un voyage ensorcelant à quiconque se laissera emporter par le récit et certaines scènes absolument hypnotisantes (une reconstitution du bang magnétique).

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Tourné en plans fixes sublimes, ce film ne se regarde pas, il se vit.

    La Croix

    par Stéphane Dreyfus

    Expérience sensorielle saluée d’un Prix du Jury au dernier Festival de Cannes, Memoria est le fruit d’une spiritualité animiste qui voit en chaque élément du monde un esprit vivant, une âme, qu’Apichatpong Weerasethakul essaye – et parvient souvent – à faire apparaître à l’écran.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Le voyage, hypnotique, exige le lâcher-prise et laisse le spectateur dans un état second. Ensorcelé ou mort d’ennui.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Marie Claire

    par Emily Barnett

    Un trip animiste et sensoriel.

    Première

    par Thomas Baurez

    Face à tant de grâce, l’image et les sons s’interpénètrent pour parler d’une même voix. Memoria était assurément le film le plus intrigant du dernier Festival de Cannes.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Le long corps gracieux de la comédienne britannique porte le récit avec une précaution lente, hantée par d’invisibles plaies.

    Télérama

    par La Rédaction

    Mais Apichatpong Weerasethakul est le moins narratif des trois cinéastes, le plus aimanté par l’épure et l’abstraction. Plus que jamais, il laisse un espace considérable au spectateur pour inventer son propre film à partir des images offertes.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Le début d'une dérive dans la jungle colombienne, poème mystique entre ennui et fascination.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Un geste fort, audacieux, qui déroute autant qu'il épate par sa maîtrise formelle et sa profondeur, à condition d'en accepter la lenteur et les silences.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Le travail sur la lumière et le son demeurent incroyables, les fulgurances visuelles sont là, mais cette (probable) réflexion sur la fragilité du souvenir nous a majoritairement laissés de glace.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Bien sûr, c’est comme certaines pièces radicales de la musique dodécaphonique ou de l’art minimal : il y a des amateurs. Pas nous. C’est radical.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Comme d'habitude, Apichatpong Weerasethakul propose une expérience sensorielle, un songe, une recherche cinématographique qu'on peut trouver, ici, particulièrement ennuyeuse, obscure et soporifique.

    aVoir-aLire.com

    par Thomas Bonicel

    Onze ans après sa Palme d’or à Cannes, Weerasethakul y est revenu pour présenter son premier long métrage en anglais – et en espagnol -. Malheureusement, il offre une caricature de film d’auteur, dont on peine à voir la fin.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top