Mon AlloCiné
    The Boy : la malédiction de Brahms
    note moyenne
    2,0
    2018 notes dont 84 critiques
    répartition des 84 critiques par note
    1 critique
    6 critiques
    16 critiques
    28 critiques
    23 critiques
    10 critiques
    Votre avis sur The Boy : la malédiction de Brahms ?

    84 critiques spectateurs

    DaeHanMinGuk
    DaeHanMinGuk

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 1 884 critiques

    2,5
    Publiée le 17 mai 2020
    Les poupées démoniaques sont un genre en soi : après le précurseur « Chucky » et le récent « Annabelle », voici « Brahms » dont j’avais loupé le premier volet en 2016. Ce n’est donc pas le scénario le plus original mais la réalisation et le montage sonore associés savent être efficaces : sursauts assurés pour spectateurs d’une salle obscure immergés dans des décors très bien choisis ! Katies Holmes, dont la carrière n’a pas vraiment décollé – voire s’est délité depuis 2005 et son doublé « Batman Begins » / « Thank You For Smoking » - en est désormais réduite à ce genre de productions de seconde zone…
    DarkSasuke
    DarkSasuke

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 44 critiques

    0,5
    Publiée le 1 mai 2020
    À quand un film d'horreur qui ne prend pas les spectateurs pour des idiots ? T.'as une poupée qui fait des choses bizarres et qui te fait faire des cauchemars tu la brûles ou tu l'éclates en deux, ce film là était chiant et ennuyant à mourir, bref un film d'horreur bourré d'incohérences avec un scénario débile comme la plupart des films d'horreurs en ce moment...
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 157 critiques

    1,5
    Publiée le 15 mars 2020
    Cette suite n’est pas terrible du tout. Je peux même utiliser le mot mauvais. Alors que le premier était original par son déroulé, celui-ci ne vole pas haut. J’avais l’impression de voir un CHUCKY sans le côté fun. Les séquences horrifiques tombent à plat. Elles se voient venir de loin et n’ont aucun effet. Pour ne pas aider, les acteurs sont vraiment nuls. Avec tout le respect que j’ai pour Katie Holmes, l’époque dorée qu’elle a vécue avec la série DAWSON (1998-2003), est loin derrière. Owain Yeoman se débrouille un peu mieux mais ça reste en dessous de la moyenne. Par moments, il a l’air totalement en décalage avec l’ambiance. Le petit Christopher Convery est par contre bien flippant dans son jeu. J’avoue que c’est le petit rayon de soleil. Parce qu’une chose est sure, il ne faut pas compter sur l’histoire pour tirer ce film vers le haut. J’ai été révolté par le scénario. C’est du grand n’importe quoi en termes de continuité. On nous sert une suite qui contredit totalement le premier. Afin de relancer le mouvement, on nous blinde d’incohérence pour construire un nouveau récit sorti de nulle part. Il y avait des pistes à explorer autour de Brahms, mais ça aurait été trop de réflexion. C’était plus facile de ne pas respecter le spectateur.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 2 072 critiques

    1,5
    Publiée le 19 mars 2020
    À regarder La Malédiction de Brahms, on penserait que le réalisateur n’a jamais vu The Boy premier du nom. Or, il s’agit du même réalisateur… William Brent Bell semble avoir oublié le traitement réaliste qu’il conférait à l’épouvante et traite ici sa poupée comme une déclinaison insipide de la trilogie Annabelle : la poupée fait de la balançoire, la poupée tourne la tête, la poupée vous regarde fixement. Les violons grincent, la maman sursaute, le papa s’en fiche. Un vieux promène son chien qu’il retrouve, quelques heures plus tard, éventré sous un arbre ; un petit neveu – ou cousin je ne sais pas – des plus détestables finit empalé sur la canne d’une batte en bois, sous les yeux et les cris de la petite sœur ; une psy prodigue ses soins à distance et se dit, en apprenant que les morts entourent Jude et sa famille, que quelque chose ne va pas. Alors on pense au film de Richard Donner, La Malédiction, notamment lorsque le petit a revêtu chemise et costume. On se dit surtout que ce triste spectacle n’a aucun sens, qu’il échoue à poursuivre et à approfondir l’univers installé par le premier film, qu’il recycle péniblement les ficelles éculées de ce genre de production, qu’il emprunte des sentiers on ne peut plus balisés desquels la surprise est bannie. The Boy : La Malédiction de Brahms est une production qui accumule les séquences sous tension sans jamais penser l’épouvante, recourant au traumatisme d’une mère – qu’il n’exploite guère au demeurant – et de son fils comme d’un prétexte à un repli sur soi plus énervant qu’effrayant. Si certaines scènes fonctionnent néanmoins – le dîner à table intrigue –, que retenir de cette suite, sinon son inutilité et son absence d’ambition ?
    Cool_92
    Cool_92

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 86 critiques

    1,0
    Publiée le 20 mars 2020
    C'était vraiment pas terrible. Un sous-Chucky sans idées, ni originalité.
    Les acteurs ne sont pas mauvais mais on a l'impression d'avoir vu ça 1000 fois ces derniers mois. Pas du tout besoin d'avoir vu le 1 d'ailleurs.
    zafkiel
    zafkiel

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 798 critiques

    1,5
    Publiée le 3 juillet 2020
    Trop téléphoné, thème déjà vu et re-revu, et ce même récemment. A aucun moment la peur s'installe, aucune angoisse, aucune prise de risque, scénario bateau, en roue libre jusqu'au final trop facile.
    Grosse déception.
    Horrophile75
    Horrophile75

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 419 critiques

    3,0
    Publiée le 29 février 2020
    A l'instar des films de la conjuring-verse, nous avons affaire ici à un film "pop-corn" : le genre grand public de l'horreur (de ma définition). Et dans cette catégorie, il est difficile de se démarquer. Surfant sur la vague du premier, mais réarrangeant l'histoire de manière légèrement différente (soit de manière plus classique mais non déplaisante), les créateurs ont cependant réussi à me tenir en éveil. C'est un minimum pour un film ! Et on trouve quelques séquences intéressantes. Cependant, la fin est une vraie catastrophe. Sans ça, j'aurai pu mettre 3,5. Mais bon, tant pis.
    kyu f
    kyu f

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 246 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juin 2020
    bon , le flm a perdu 0,6 par raport au premier . le truc qui peut embeter c'est l'incohérence face au premier spoiler: comme qui lepremier en fait c'est brahams qui fait tout sa sachant que il est maintenant plus grand .
    mais ce ne l'est pas vraiment spoiler: il faut se dire que brahams a reconstruite et a volontairement mis la poupée dans les bois . donc il est possible que brahams se soit laisser mourir est a abandonner la poupée pour refilée la malédiction
    le film a des screamers moins inventif mais aussi plutôt éficace et a des acteurs incroyablement bon surtout le gosse ! reprendle même schémas que le 1 avec des chose moins bonne et meilleur . avec la fin on s'imagine plusieurs chose spoiler: la poupée va continuer a hanter d'autres enfants , le nouveaux posseseur va t'il tuer sa famille ? mais bon l n'y aura pas de 3 eme vu les notes je pense ...
    si vous avez aimer le1 aller y et pour ceux qui n'ont pas vu le 1 sa mache quand mêmeet reste très agréable
    Marc L.
    Marc L.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 873 critiques

    1,5
    Publiée le 16 septembre 2020
    A sa sortie en 2016, le premier volet de ‘The Boy’ était tout sauf le film d’épouvante de l’année mais il avait au moins le mérite, en refusant de souscrire à la facilité de l’explication surnaturelle, de faire preuve d’un peu plus d’originalité que ses confrères. En d’autre termes, dans le créneau des poupées maléfiques, Brahms avait fait nettement moins pire qu’Annabelle ! Une optique que William Brent Bell a malheureusement abandonné pour ce second volet, qui s’englue sans coup férir dans les pires clichés du genre, à la fois sur le plan des effets horrifiques (les ombres, les portes, les poupées qui font flipper, tout ça…) mais aussi sur celui du récit : le fils est forcément victime d’un traumatisme, la mère se réveille en hurlant la nuit et le père rassure tout son petit monde en expliquant que si son autiste de fils aime les poupées craignos, c’est sûrement bon pour ce qu’il a. L’autre prétexte fort douteux qui au donner naissance à cet épisode, c’est l’idée de, donner un aperçu de “l’univers étendu” de Brahms : qui est son constructeur, quelles familles il a réduit à néant, etc,...comme si on était dans le cas d’une franchise de premier plan, dont chaque nouvelle micro-révélation se savoure entre connaisseurs. Non, vraiment, The Boy est à ranger dans les franchises qui doivent VRAIMENT mettre la clé sous la porte, avant que le dégoût à leur égard remplace la simple condescendance.
    Zartac
    Zartac

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 23 critiques

    3,5
    Publiée le 28 avril 2021
    point positif
    les acteurs jouent bien, l'histoire aurait pu être approfondie et plus detaillée..
    katie holmes et convaincante...
    la fin quand a elle est tellement prévisible et décevante...

    un film à voir en dernier recours...
    mais qui reste relativement correct.
    Kana57
    Kana57

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 695 critiques

    1,0
    Publiée le 14 juin 2020
    Vu The Boy 2 la Malédiction de Brahms Très mauvais film c'est Ennuyeux, peu intéressant Rien d'innovant Un sous Chucky ou Annabelle en version plus moisi film oubliable ⭐
    NumEro452
    NumEro452

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 28 février 2020
    Histoire incohérente par rapport au premier!
    Les jumpscares abusifs sont prévisibles.
    Bref, contentez vous du premier.
    Ad Hrvataska
    Ad Hrvataska

    Suivre son activité Lire ses 11 critiques

    2,0
    Publiée le 5 mars 2020
    L'histoire aurai pu être réussi mais je trouve le flim mou et lent, aucune action zero mort pour un flim d'horreur.. Et une fin très décevante.
    Le 1 étais bien mieu et le 2 n'a rien avoir.
    virge4
    virge4

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 39 critiques

    0,5
    Publiée le 26 février 2020
    Mais quelle nullité ! Autant le 1er opus était une super surprise, autant le 2ème est tellement mauvais que j'ai failli quitter la salle. Jeux d'acteurs mauvais, histoire qui n'a aucun sens au regard du film précédent, prévisible à souhait... bref je ne peux que vous conseiller de rester sur une première bonne impression en vous arrêtant au 1er volet.
    STRANGELines
    STRANGELines

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 71 critiques

    1,5
    Publiée le 6 avril 2020
    Sacrifier toutes les attentes pour une poupée dont la machination semble trop, même trop ! limitée : telle a été l'erreur monumentale de The Boy II : La Malédiction de Brahms. Faisant de son schémas narratif une tournure dépourvue d'inspirations : il emprisonne l'esprit scénaristique dans une logique de base inaltérable. Car au fond, ''The Boy II n'a rien à offrir sur la toile. La perspective visée n'admet pas une réelle fructification de son idée d'origine. Creusant sa propre tombe au fur et à mesure qu'il avance, il laisse dissiper dans son sciage un épais brouillard malaisé par les tropes fatigués qui l'ont engendré.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top