Notez des films
Mon AlloCiné
    Au cœur du monde
    note moyenne
    3,0
    18 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    0 critique
    2 critiques
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Au cœur du monde ?

    5 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1151 abonnés Lire ses 3 423 critiques

    2,5
    Publiée le 22 décembre 2019
    Contagem, ville périphérique de Belo Horizonte. L'horizon, justement, est particulièrement bouché pour ses habitants des quartiers populaires, sans grand espoir d'atteindre le "cœur du monde", soit une autre vie, moins précaire et plus digne. Dans ce film choral, Gabriel et Maurilio Martins parlent de gens qu'ils connaissent bien, proches de ceux avec lesquels ils ont grandi, ce qui donne à Au cœur du monde une authenticité certaine, renforcée par le travail sur la bande sonore qui donne l'impression d'une immersion totale. Le film est sincère, brutal et politique mais sa narration semble malgré tout erratique, les événements s'enchaînant dans une sorte de désordre qui dessert son propos. C'est encore plus vrai dans sa dernière partie, quand le long-métrage se transforme en thriller, avec un braquage dont on a du mal à saisir tous les tenants et les aboutissants. La forme collective du film qui ne donne la vedette à aucun personnage en particulier participe de sa force de conviction mais contribue dans le même temps à disperser l'attention avec un côté foisonnant qui dilue l'émotion qui devrait être suscitée. Une deuxième vision du film contribuerait sans doute à davantage l'apprécier tant il y a là une frustration agaçante à ne pas pouvoir s'impliquer plus et à ressentir la tension ambiante.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 470 abonnés Lire ses 3 204 critiques

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2020
    A Contagem, ville populaire du Minas Gerais Brésilien, chacun se démène pour trouver sa place et améliorer sa vie. Lors d’une soirée d’anniversaire, un coup de feu retentit. Les destins différents de Selma, Ana, Marcos, Beto et Miro vont alors être liés. “Au coeur du Monde” est un film chorale ou chaque personnage se croise. Filmé à dimension humaine, les réalisateurs tente de dépeindre une chronique sociale moderne du Brésil. Si l’intrigue a du mal à se mettre en place, la seconde partie plus noire et plus classique dans sa construction est mieux maîtrisée. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 542 abonnés Lire ses 2 150 critiques

    1,5
    Publiée le 26 décembre 2019
    Contagem est une banlieue sans âme de Belo Horizonte, la capitale du Minais Gerais brésilien. Un coup de feu mortel tiré le soir de l’anniversaire de Marcos va bouleverser ce microcosme. Beto l’assassin refuse de suivre les conseils de Miro, son frère aîné, et de quitter la ville. Ana, la fiancée de Marcos, n’en peut plus des soins qu’elle doit prodiguer à son père grabataire et de son emploi sous-payé. Selma, l’associée de Marcos dans une petite entreprise de photographie, leur propose de participer à un braquage. Le cinéma brésilien se porte bien. Cette année, on a vu débouler sur les écrans hexagonaux autant de films de ce pays que, disons, d’Allemagne ou d’Espagne : "Bacurau", "La Vie invisible d’Eurídice Gusmão", "Indianara", "Bixa Travesty", "Le Chant de la forêt", "Temporada", "Hard Paint"… "Au cœur du monde" se présente comme un film choral. Il en a les qualités et les défauts. Il nous fait rencontrer une myriade de personnages mais ne nous laisse pas le temps de nous attacher à eux. Ce défaut est corrigé dans la seconde moitié du film qui se concentre sur le trio dessiné en haut d’affiche : Marcos, Selma et Anna associés dans un braquage. Mais, pour exotique qu’il soit, le film est trop scolaire. Trop scolaire dans sa façon de brosser par petites touches le portrait d’une communauté dans sa première partie. Trop scolaire dans sa façon certes efficace de filmer un braquage sans surprise comme on a déjà vu des milles et des cents. À noter la révélation Kelly Crifer dans le rôle d’Anna – la circonstance qu’elle soit belle comme le jour étant bien entendu sans incidence sur l’objectivité de mon jugement.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 778 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mars 2020
    Remarquable film brésilien où chaque personnage, y compris les plus veules, parvient à prendre vie au fil du récit. C'est une observation glaçante et réaliste de la banlieue de Belo Horizonte, où la joie de vivre coûte que coûte, si associée au peuple brésilien dans l'imaginaire collectif, semble s'effriter inexorablement. La mise en scène est au cœur de l'action et mérite à elle-seule qu'on s'intéresse à cette chronique désabusée.
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 025 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2020
    "Au coeur du monde" est un film brésilien qui n'a pas bénéficié d'une grande distribution à sa sortie, ce qui est bien dommage. En effet, l'action se situe à Belo Horizonte où l'on peut suivre le quotidien de personnages baignant entre précarité et violence. Si le film se disperse un peu sur la fin, il témoigne au milieu de ce "système D" qu'une solidarité existe la plupart du temps chez ces cinq personnes liées par un crime. Une belle chronique sociale, dense et réaliste des classes populaires du Brésil.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top