Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Enfants d'Isadora
    Note moyenne
    3,6
    18 titres de presse
    • La Croix
    • Libération
    • Positif
    • CNews
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Transfuge
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • Paris Match
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Nouvel Observateur
    • Première
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    La Croix

    par Marie Valentine Chaudon

    Une invitation à la contemplation, alors que la beauté des images convoque une foule de questions profondes.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Libération

    par Ève Beauvallet

    C’est une philosophie de la danse que l’on voit peu sur les écrans, plus occupés quand l’occasion se présente à célébrer la dépense glorieuse des athlètes qu’à dénicher, sous l’ordinaire des corps et l’hyperbanalité des décors [...] la patiente fabrique de l’émotion.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Yannick Lemarié

    Le film puise sa force du respect qu’il manifeste pour les corps, parfois maladroits, qui se plient à la chorégraphie, et pour l’œuvre de survie qu’il s’agit de transmettre sans trahir.

    CNews

    par La rédaction

    [un] film à la fois singulier et bouleversant.

    Le Figaro

    par Ariane Bavelier

    Simple et juste.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Bouleversant.

    Le Monde

    par Clarisse Fabre

    Par un effet de miroir, le cinéma donnant à voir le spectacle vivant, Les Enfants d’Isadora capte l’essence du mouvement, cet instant décisif où, dans l’obscurité, la création crée une tectonique des plaques mentale.

    Les Inrockuptibles

    par Marilou Duponchel

    [L]es fondations sont solides et c’est là tout l’art du cinéma de Damien Manivel que d’accomplir un tour de force qui n’en a jamais l’air, de déborder du cadre appliqué et chapitré de ses assemblages, de court-circuiter l’épure pour y dissoudre un doux venin qui se répand bien après la projection.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Transfuge

    par Jean-Christophe Ferrari

    En mettant en scène trois personnages confrontés à un solo composé par Isadora Duncan en hommage à ses deux enfants morts, Damien Manivel parvient, avec beaucoup de pudeur et de sensibilité, à nous faire éprouver la manière dont un corps, peu à peu, se laisse affecter par l’histoire qu’il est chargé de raconter.

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Ni fiction, ni documentaire, ni spectacle filmé, c’est un film-atelier que propose Damien Manivel. Une gestuelle qui dit l’arrachement, le vide, passe par différents corps et se charge d’émotion.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    POUR : Derrière une construction apparemment incongrue et un rythme lent, Les enfants d’Isadora constitue un essai lumineux sur la perte d’un enfant et le pouvoir émotionnel de la danse. On en ressort grandi et infiniment apaisé.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Clémence Arrivé

    Sentir la danse d’Isadora Duncan, c’est être alerte aux mouvements du monde, aux ombres, aux gestes, au vent. Manivel rend compte de cet apprentissage.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Les Fiches du Cinéma

    par Clément Deleschaud

    Quatre femmes, d’âge et de conditions différentes, font l’expérience d’une chorégraphie du deuil. Le nouveau film de Damien Manivel frustre par excès de sensibilité, et ramène une gravité dévitalisée à un film qui aurait gagné à être plus libre et moins institutionnel.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Paris Match

    par Karelle Fitoussi

    Damien Manivel confirme sa sensibilité avec une ballade contemplative récompensée au dernier festival de Locarno.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Cahiers du Cinéma

    par Mathis Badin

    Une certaine pesanteur explicative – parfois à la limite de la tautologie – dissipe l’étrangeté qui faisait le charme des précédents films du cinéaste.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Le problème, c’est que Damien Manivel, danseur lui-même, filme avec froideur, allonge les scènes à l’infini, et s’essaie à un genre poétique dont le ressort est la lenteur. Avec ce spectacle languissant, le réalisateur s’est fait plaisir, voilà tout.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Première

    par Thierry Chèze

    Le geste est poétique et gracieux. Mais comme toujours chez Manivel (Un jeune poète), la cérébralité finit par prendre l’ascendant sur tout le reste et créer une distance avec le spectateur non familier de son travail. Tout le contraire, au final, de la liberté qu’avait su insuffler Duncan en faisant voler en éclats l’univers parfois corseté de la danse.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    aVoir-aLire.com

    par Arthur Champilou

    CONTRE : Un film dans lequel les caractères potentiellement fictionnels ou documentaires du récit se confondent tant et si bien que, à la manière d’un danseur qui ne sait plus sur quel pied danser, le spectateur ne sait avec quel œil le regarder.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top