Mon AlloCiné
    The Father
    Note moyenne
    4,0
    33 titres de presse
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Elle
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Ouest France
    • Télé Loisirs
    • 20 Minutes
    • Bande à part
    • CNews
    • CinemaTeaser
    • Culturebox - France Télévisions
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • Marianne
    • Marie Claire
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Les Echos
    • Les Fiches du Cinéma
    • Critikat.com
    • Libération
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    33 critiques presse

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Anthony Hopkins joue de sa propre vieillesse, de sa vulnérabilité, de sa fragilité, de ses questions face à la maladie de la mort. À ce jeu vrai, démasqué, sans art d’artifice, l’acteur octogénaire est bouleversant et magistral.

    Ecran Large

    par Alexandre Janowiak

    Labyrinthe mental bouleversant, The Father est une expérience viscérale et proprement époustouflante de la déliquescence humaine. Un très grand premier film.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Ce huit clos poignant et déchirant restera longtemps dans nos mémoires.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Refusant le naturalisme, Florian Zeller utilise les techniques du cinéma pour illustrer ce chaos mental et le faire ressentir au spectateur et envelopper son huis clos d’une angoisse presque polanskienne. Terrible et déchirant.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Un grand et beau film sur la fin de vie.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Magistral.

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Un récit bouleversant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par La Rédaction

    Un film sombre et magnifique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Du très grand cinéma.

    Télé Loisirs

    par Émilie Leoni

    Une flèche qui va droit dans notre coeur de spectateur.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Un très beau film.

    Bande à part

    par François-Xavier Taboni

    Florian Zeller impressionne avec un premier film subtil, tenu de bout en bout et remarquablement interprété.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    CNews

    par Charlotte Marsal

    Une plongée dans la démence sénile qui flirte avec le thriller.

    La critique complète est disponible sur le site CNews

    CinemaTeaser

    par Alex Masson

    À ce huis clos intime mais épique entre un condamné et son cerveau de plus en plus assailli par la maladie, s’ajoute celui voulu par la mise en scène de Zeller, qui transforme un appartement en terrain meuble et en piège sensoriel.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Anthony Hopkins rencontre un de ses plus beaux rôles, et il justifie son Oscar par la sobriété de jeu, avec ses petites folies, et l’ambiguïté qu’il apporte au personnage. Florian Zeller lui destinait le rôle.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Femme Actuelle

    par La Rédaction

    Deux Oscars saluent son talent et celui d'Anthony Hopkins, si fort dans sa fragilité face à Olivia Colman qui joue sa fille.

    La Croix

    par Céline Rouden

    En adaptant une pièce au succès international – elle a été jouée dans 45 pays – Florian Zeller fait preuve d’une grande maîtrise formelle et dispose de deux formidables atouts.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    The Father est servi par des comédiens au talent souverain, Hopkins pauvre Roi Lear en pyjama, Olivia Colman bouleversée par les incohérences de son père, véritable abeille contre la vitre, Olivia Williams dont il se demande quel est le rôle, au juste. On ne risque pas de les oublier.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    C’est un travail sur le fil : d’un côté, Zeller construit un décor oppressant et s’en sert dans un dispositif qui reflète l’état d’esprit de son héros égaré ; de l’autre, Hopkins affiche une pointe d’ironie élégante – c’est sa marque de fabrique – envers ces gens qui lui affirment des choses contradictoires.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Marianne

    par Olivier De Bruyn

    Un film exigeant et émouvant.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Marie Claire

    par Emily Barnett

    On ressort de ce huis clos avec le sentiment d'une mise en scène habile, pleine d'ellipses et de puissants vertiges, offrant aussi de vrais instants de pure cocasserie.

    Première

    par Thierry Cheze

    L'intelligence de Zeller est d'injecter de la cérébralité dans cet océan d'émotions et d'empêcher ainsi le lacrymal de tout emporter sur son passage.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    Dans un effet miroir troublant, le comédien octogénaire livre une performance habitée, vibrante et saisissante, très justement saluée par l’Oscar du Meilleur acteur.

    Télérama

    par Marie Sauvion

    Servi par d’impeccables acteurs, le dramaturge adapte sa pièce sur la maladie d’Alzheimer, dans une mise en scène onirique.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par La Rédaction

    Un face-à-face aussi poignant que dérangeant, dont on ressort secoué.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Entre fantastique et drame intimiste, le premier film du dramaturge Florian Zeller déroule avec puissance les ravages de la démence sénile. Saisissant.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    L'Humanité

    par Michaël Mélinard

    Un scénario malin mais parfois vain.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Le Monde

    par Philippe Ridet

    D’une histoire simple, l’auteur a su restituer, au théâtre comme au cinéma, le labyrinthe des égarements de la raison ou ce qu’il en reste avec une narration qui s’apparente à une passionnante plongée dans un cerveau en décrépitude.

    Les Echos

    par Adrien Gombeaud

    A travers le portrait d'un homme vieillissant, Florian Zeller réalise un film d'horreur psychologique angoissant. Le film a reçu l'oscar du meilleur scénario adapté ainsi que celui du meilleur interprète. L'un complète l'autre, tant Anthony Hopkins offre à ce texte un levier puissant.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Fiches du Cinéma

    par Pierre-Simon Gutman

    Ce récit sur un père perdant tous ses repères est servi par un professionnalisme tout hollywoodien, un grand Hopkins, et une approche superficielle mais très maline.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Critikat.com

    par Sylvain Blandy

    The Father ne tranche pas entre un cinéma subjectif et l’explicitation constante de son propos au moyen de lourds symboles.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Libération

    par Sandra Onana

    The Father voudrait s’en tirer avec tous les honneurs : celui de la performance prête-à-primer, de l’émotion, de la mise en scène comme tour de force ostentatoire, adossée à la sûreté de son dispositif de théâtre mental.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Marie Samocki

    Le maniérisme de The Father expose les limites d'Anthony Hopkins, comme dans le plan éprouvant où il fait des claquettes. On pouvait espérer meilleur testament que cette absence de rythme et de poésie.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top