Mon compte
    Le Périmètre de Kamsé
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Périmètre de Kamsé" et de son tournage !

    Naissance du projet

    En 2006-2007, Olivier Zuchuat a tourné le film Au loin des villages, pour lequel il s'était enfermé dans un camp de réfugiés au Sahel, dans la région du Darfour. Dix ans plus tard, le cinéaste a eu envie de retourner en Afrique, dans cette zone sahélienne, pour filmer cette bataille que certains mènent contre la désertification qui ronge progressivement la région. Il explique :

    "C’est un processus qui n’a pas lieu qu’en Afrique. Au hasard de mes recherches, j’ai appris l’existence au Nord du Burkina Faso d’un certain nombre d’initiatives de luttes collectives contre le désert, basées sur la construction de périmètres arborés. Je me suis alors décidé à filmer la transformation locale d’un tout petit endroit. Je pense être un « cinéaste de lieux »."

    "Je m’installe souvent dans des endroits relativement confinés, que j’arpente longuement. Il s’agit d’observer celles et ceux qui s’y sont établis ou qui ne font que les traverser, de tenter de comprendre les puissances de l’espace, ses forces géométriques, ainsi que les modes de vies de ceux qui se sont décidés à habiter un tel lieu ou qui y ont été contraints."

    "Ensuite, je cherche où placer la caméra afin d’accueillir les situations, en somme, accepter de laisser advenir les choses, la vie se faire, et se défaire. Inscrire l’action des femmes et des hommes dans un territoire, percevoir les liaisons fondamentales entre des corps et les lieux qu’ils habitent."

    Une spirale infernale

    Le Périmètre de Kamsé est à nouveau un film-lieu. Kamsé est un tout petit village de la région du Centre-Nord du pays qui a été encouragé par d’autres villages aux alentours à entreprendre une grande initiative de restauration de leurs terres. Ces dernières se sont progressivement transformées en désert au cours de ces trente dernières années. Olivier Zuchuat confie :

    "À une dizaine de kilomètres de Kamsé, proche du village de Goèma, se trouve une ferme expérimentale, qui essaie de promouvoir des techniques de revitalisation des zones qui étaient arables, mais qui ne le sont plus. Il y a une cinquantaine d’années encore, Kamsé était recouvert d’arbres et les villageois s’affrontaient alors avec des lions et des boas."

    "Actuellement, cette zone s’est transformée en un terrain extrêmement sec et dur, que l’on nomme « zippélés », sur lesquels plus rien ne pousse. Si la périphérie de Kamsé s’est transformée en un semi-désert, c’est essentiellement en raison de l’activité humaine sur place, et dans une moindre mesure en raison du changement climatique au niveau planétaire."

    L’augmentation de la population, les coupes sauvages de bois, la surexploitation non durable des terres ainsi que la multiplication des troupeaux d’ovins qui dévorent la végétation sont les facteurs majeurs ayant mené à cette désertification dramatique. Un phénomène de spirale infernale se créé alors : plus l’on coupe du bois et plus le bétail dévore la végétation, plus la terre devient sèche, plus l’eau roule sur cette terre au lieu d’y pénétrer et de l’irriguer, plus la zone devient désertique, et le cycle s’aggrave..."

    Tournage sur 2 ans

    Olivier Zuchuat s'est rendu sur place au tout début du processus. Le réalisateur s'est installé avec le preneur de son burkinabè Hamado Kangambega, qui est né à 150 km de Kamsé. Sans lui, ce projet n’aurait pas pu voir le jour. Le tournage s’est déroulé sur deux ans. Kamsé a subi à la fois une explosion démographique ces vingt dernières années, mais aussi une émigration importante, puisque la plupart des hommes jeunes sont partis, soit à Ouagadougou, soit même plus loin, en Côte d’Ivoire. Olivier Zuchuat précise :

    "Le village est désormais peuplé essentiellement de femmes et de personnes âgées. Ce sont ces dernières qui ont décidé de lancer le travail de construction du périmètre arboré, et ce sont les femmes qui l’ont réalisé : creuser des digues, construire un barrage et des mares, qui ont pour rôle de retenir l’eau de pluie pour qu’elle puisse irriguer la surface et s’infiltrer dans le sol jusqu’aux nappes phréatiques."

    "Puis planter des milliers d’arbres, et finalement y installer à nouveau des champs. A l’entame du tournage, j’ai été, comme à chaque fois, submergé d’interrogations, de doutes. Comment filmer ce qui a été ? Comment donner à entendre le son de la chaleur écrasante qui semble y suspendre la vie ? Et surtout comment filmer les corps au travail ? Puis la question fondamentale surgit : quel rapport au temps donner au film ?"

    Travail sur le son

    La prise de son durant le tournage a été difficile puisque Olivier Zuchuat et son équipe ont tourné en cinémascope et à bonne distance des groupes de travailleurs et travailleuses. Une très longue perche et des HF furent nécessaires. Jean Mallet a fait ensuite un travail de montage son délicat, mixé par Denis Séchaud. Le metteur en scène se rappelle :

    "Comment exprimer ce crépitement, ce bruissement craquant dans la végétation typique de la saison sèche ? Comment donner cette impression de vies suspendues dans la chaleur ? Ensuite vient le déferlement de l’eau qui emporte tout sur son passage lors des rares mais abondantes pluies. Comment exprimer ce changement de sonorité à l’arrivée de la saison des pluies, où tout devient plus feutré, plus amorti par les feuillages qui ont repoussés ? Un autre espace sonore fondamental est induit par le travail de ces femmes qui surgissent pour creuser le périmètre, dans un brouhaha incroyable. Le son a donc une place extrêmement importante dans l’espace de ces plans très larges au format cinémascope."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Doctor Strange in the Multiverse of Madness (2022)
    • La Ruse (2022)
    • Ténor (2022)
    • The Northman (2022)
    • En corps (2022)
    • Les Passagers de la nuit (2021)
    • Les Animaux Fantastiques : les Secrets de Dumbledore (2022)
    • Downton Abbey II : Une nouvelle ère (2022)
    • Le Secret de la cité perdue (2022)
    • Top Gun: Maverick (2022)
    • Les SEGPA (2021)
    • Coupez ! (2022)
    • Le Médecin imaginaire (2021)
    • Qu'est-ce qu'on a tous fait au Bon Dieu ? (2021)
    • On sourit pour la photo (2020)
    • Suis-moi je te fuis (2020)
    • Hit The Road (2021)
    • Les Bad Guys (2022)
    • Un talent en or massif (2022)
    • Don Juan (2022)
    Back to Top