Notez des films
Mon AlloCiné
    Satin rouge
    note moyenne
    3,3
    61 notes dont 13 critiques
    répartition des 13 critiques par note
    2 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    3 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Satin rouge ?

    13 critiques spectateurs

    jfharo
    jfharo

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 232 critiques

    3,0
    Publiée le 3 octobre 2011
    Une belle prestation de la talentueuse H.Abbas , dans ce film sur la libération d'une femme dans la société arabe sur tout les points .
    cinéfyl
    cinéfyl

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 134 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mars 2017
    Un film d'une très grande sensualité entre les jolies scènes de cabaret ou les corps des femmes s'exposent aux regards des hommes et celles d'amour entre l’héroïne et le copain de sa fille.Cette histoire d'une femme qui découvre la danse comme moyen d'expression corporel dans un pays ou la religion et les moeurs l'interdisent est bien la preuve que la prohibition ne règle rien ,on sent ici une explosion de plaisirs a travers les yeux des hommes qui doivent refreiner leurs pulsions le jour devant leurs épouses , l’interprétation est magnifique de justesse et de sincerité alors que la musique aux rythmes endiablés nous entrainent dans un tourbillon d'exotisme et d'erotisme melé qui créer cette atmosphere si particuliere ,il ne manque que les odeurs de thé et d’épices !!! Un film sur la liberté d'aimer et de s'aimer malgré les lois et les tabous.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 2 849 critiques

    3,5
    Publiée le 3 octobre 2011
    "Satin rouge" est un beau film, ayant vocation à briser bien des tabous, dans une société arabe parfois engoncée dans ses traditions. Les scènes de danse sont particulièrement réussies, envoûtantes, et les interprètes charmantes et jouant juste. Remarquable.
    Xavier B.
    Xavier B.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 132 critiques

    4,5
    Publiée le 18 janvier 2018
    En 16 ans ce film n’a pas pris une ride. Lilia, une veuve rangée, vit   seule avec sa fille Salma, étudiante. Un peu par hasard, Lilia pénètre   dans un cabaret de danse orientale et y découvre un monde qui la   captive. De fil en aiguille, en commençant d’abord par faire des   retouches aux costumes des danseuses, elle accepte de danser en   public et devient la coqueluche du cabaret . Des péripéties amoureuses finissent de la révéler à elle-même et   l’obligent, in fine, à reprendre le contrôle de sa vie, et elle réussit à   rassembler dans un ensemble cohérent le monde de la nuit, fait de   musique et de volupté et celui du jour, fait de codes sociaux et de   bienséance. Hiam Abbass (Lilia) est superbe, avec son regard transperçant, ses sourires gourmands, son allure et, surtout, la volupté de ses mouvements dès qu’elle entend de la musique. Raja Amari filme superbement la danse ; sa caméra suit le mouvement des danseurs, y entraînant les spectateurs. La tension du film fonctionne parfaitement, bâtie d’abord sur la tentation que subit Lilia de danser en public et de faillir ainsi à la bienséance de son milieu, puis sur un conflit amoureux. La seule gêne, assumée, du spectateur : le film décrit la libération d’une femme ; pour autant, cette libération est au moins complice d’une commercialisation du corps féminin…
    Chris Art
    Chris Art

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 398 critiques

    4,0
    Publiée le 16 décembre 2014
    (...) En situant le cadre de son scénario sur une mère élevant péniblement mais fièrement sa fille, la réalisatrice nous raconte sa Tunisie, pétrie de contradictions car habitée par une tradition ancestrale impossible à effacer et emprunte d’une modernité éprise de liberté et de renouvellement (...) Il y a là une première radiographie du pays, entre une ancienne génération percluse de doutes ne sachant comment organiser sa vie nouvelle (chose encore plus marquante pour les femmes seules) et l’émergence d’une jeunesse étudiante embrassant l’avenir à pleins poumons (...) L’amour décomplexé et la beauté des sentiments se vivent par procuration dans une société où la place des hommes reste constitutive de son fonctionnement (...) Le magnifique portrait de la femme arabe dans toute sa splendeur. Hiam Abbas l’incarne à la perfection, rose fanée qui renaît au monde par la sensualité de ses courbes élancées (...)
    jerome9375
    jerome9375

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 370 critiques

    2,5
    Publiée le 19 mai 2007
    Je n'aime pas passer pour celui qui tire sur les ambulances, car descendre un film "underground" comme Satin Rouge n'est pas très correct, mais je ne peux mettre plus de 2 étoiles à propos de ma soirée dvd...ce film est beau, j'aime le côté apaisant des dialogues et l'ambiance festive qui s'en emane pourtant, mais malgré tout le scénario est très binaire et n'apporte que peu de surprises. Peut-être ne suis-je pas adepte du "cinéma-réalité" en même temps...Bref, un beau film, un vrai drame comme son classement l'indique, pas franchement endormant, mais pas suffisament captivant me concernant, enfin à vous de voir.
    meregrand44
    meregrand44

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 159 critiques

    4,5
    Publiée le 5 février 2010
    J'ai trouvé très esthétique ce film pour plusieurs raisons: la danse qui tranfigure les femmes, la pudeur de Lilia et son regard intense sur ce qu'elle ne s'autorise pas encore, l'amour qui unit la mère et la fille. A voir absolument, pour un autre regard sur les femmes de là-bas.
    tito112
    tito112

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 13 mai 2010
    bien
    Raouf11
    Raouf11

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 8 juin 2008
    Le film n'est pas une question de courage , mais notamment il met en question la société tunisienne : les préoccupations des hommes , des femmes et surtout les jeunes . Mais l'image de femme n'étais pas tout a fait correcte car - à mon avis - la mère tunisienne ne cherche jamais a faire l'art , alors que la danse n'est pas vraiment pour les mères sauf si elle a été apprise dès l'âge de jeunesse, ce qui n'est pas vraiment le cas du film , mais par contre la situation des pères et des jeunes garçons et filles n'est pas loin de la réalité .
    michlin
    michlin

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2008
    Un film beau et courageux. L'actrice principale est magnifique, c'est une vraie révélation. Je trouve très subtile le basculement des deux mondes, celui de la nuit et de la danse et celui de la vie quotidienne. La mère de famille rejoint les femmes de la nuit, alors que les danseuses se révèlent chaleureuses et humaines.Belle mise en scène qui met en valeur des acteurs pourtant inconnus.
    Najah
    Najah

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 29 mai 2007
    Voilà donc un film presque courageux. Pour autant cette oeuvre me semble vectrice de tabous et affirme une mécanique sociale implacable. Tabous ? me diriez vous alors qu'une ou deux scéne torrides sont impensable dans le monde arabe ? Ce ne sont pas de ces tabous là dont je parle... La réalisatrice ne peux que constater la société alors qu'il eut été judicieux de la faire évoluer... Le cinéma confirme ou infirme des us et coutumes. Ce film confirme inconsciemment qu'il n'existe que deux type de femme en tunisie ( Pour les tunisiens... ) : Les Pures et Putes ( pute au sens tunisien du terme... ). Quand une femme glisse de l'un à l'autre la rétroaction est impossible. Même les intellectuels tunisiens ne vont y voir que la description de ce passage. A aucun moment on tente violenter l'aspect binaire de ce statut. Il aurait été extraordinaire de nous démanteler cette logique persistante chez tout les Tunisiens, qu'ils soient éduqués ou non, homme ou femme, occidentalisé ou pas... C'est une pandémie social. Le satin Rouge en est, à son corps défendant, un nouveau vecteur. Il confirme les repères machistes de la tunisie. Il faut reconnaitre à la réalisatrice qu'elle ne nous a pas fait larmoyer sur une nécessité économique qui aurait justifié la bascule de cette "Pure" devenant "pute"... Non, seule la normalité physiologique et affective la pousse à faire fi de sa société. Se libère--t-elle pour autant ? La fin ne nous le dis pas... pire elle évite de nous dire si Mrs Robinson-Tunisia va continuer à "s'épanouir" avec son gendre ou si sa carrière de danseuse, s'arrête net au Mariage... va-t-elle faire une croix sur ce monde plus libéré ? Sa fille est-elle si moderne que cela pour accepter que sa mère ai une vie affective et sexuelle semblable à la sienne ? Les voisins ont-il répandu comme une trainée de poudre la nouvelle sur les les activité "vénales et lubriques" de leur pauvre veuve ? Almodovar l'aurait traité ce sujet... Premier film, bel essai. J'attend la sui
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top