Mon compte
    Little Palestine, journal d'un siège
    note moyenne
    3,7
    84 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Little Palestine, journal d'un siège ?

    14 critiques spectateurs

    5
    5 critiques
    4
    2 critiques
    3
    2 critiques
    2
    2 critiques
    1
    2 critiques
    0
    1 critique
    Walid E.
    Walid E.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 7 janvier 2022
    Un film documentaire incroyable qui témoigne de la vie dans le camps de réfugiés palestiniens de Yarmouk assiégé par le régime syrien. À travers ce film on suit deux lignes conducteurs celui du narrateur mettant en premier plan les enfants du camps et celle de sa mère qui s'est porté volontaire pour prendre soins des aînés. Un film bouleversant, qui ne laissera personne insensible.
    Raphael Bilboul
    Raphael Bilboul

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 12 janvier 2022
    Je n'ai jamais rien vu d'aussi afligeant
    Film honteux, lent, beaucoup de pathos et de pleurs pour finalement que peu de contenu
    A fuir
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 1 453 critiques

    3,5
    Publiée le 12 février 2022
    Un documentaire digne et sobre sur un drame humanitaire. Un modèle du genre, filmé sur le terrain. Indispensable.
    chas
    chas

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 165 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2022
    Mes yeux n’allant peut être pas assez souvent au-delà de l’hexagone, je ne savais pas que le plus grand camp palestinien au monde se situait en Syrie, au sud de Damas et que Bachar-Al- Assad l’avait assiégé en 2012 occasionnant la mort de faim de 180 personnes sans compter ceux qui ont péri sous les bombardements des avions russes. Alors que je suis réticent envers l’utilisation des enfants pour faire valoir une cause, le cinéaste dont on n’oublie pas la présence derrière la caméra, filme honnêtement les petits garçons et les petites filles dont les rires s’inscrivent dans nos mémoires, quand réduits à ramasser de l’herbe dans un terrain vague, ils disent « manger comme les vaches ». Les plus vieux aux gueules ravagées rappellent les figures tragiques de Goya et les silhouettes faméliques qui déambulent dans la ville dévastée renvoient à des images d’autres camps qui valurent aux palestiniens de quitter leur terre en 1948. Dans la même veine que « Pour Sama » en encore plus noir, l'organisation État islamique a pris le contrôle de Yarmouk, en 2015.
    https://blog-de-guy.blogspot.com/2021/06/pour-sama-waad-al-kateab-et-edward-watts.html
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 848 abonnés Lire ses 2 738 critiques

    1,5
    Publiée le 22 janvier 2022
    Le camp de Yabrouk, au sud de Damas, accueillait des dizaines de milliers de réfugiés palestiniens depuis 1957. Les Nations-Unies en assuraient la gestion. Au lendemain des printemps arabes, l’armée de Bachar el-Assad prit le prétexte de la présence de groupuscules rebelles pour en verrouiller tous les accès. Des milliers de réfugiés y furent pris au piège avant que Daesh s’en empare en 2015. Pour le libérer, Damas, aidé des bombardiers russes, le rasa en 2018. Ses habitants s’enfuirent et se dispersèrent tant bien que mal à l’étranger.
    Militant du Fatah, Abdallah Al-Khatib faisait partie de ces réfugiés. Installé aujourd’hui en Allemagne, il a rassemblé les différents enregistrements réalisés pendant le siège, souvent à partir de simples téléphones portables. Il les a rassemblés dans un documentaire qui raconte une page méconnue de la guerre de Syrie.

    Il est difficile de porter un jugement distancié sur "Little Palestine".

    Ses images saisies sur le vif sont, comme celles de "Pour Sama" ou celles de "Still Recording" volées durant le siège d’Alep, bouleversantes. Quelques scènes laisseront un souvenir durable : un nouveau-né cadavérique tétant un biberon de lait coupé d’eau, une foule d’apocalypse qui se presse à un point de distribution, des enfants joyeux qui confient leurs rêves impossibles (manger du pain, revoir leur frère mort) en riant, une fillette qui cueille de l’herbe pour se nourrir en tenant un discours d’une maturité qu’elle est bien trop jeune pour avoir déjà….

    Pour autant, tout cela fait-il du cinéma ? Peut-on considérer que l’accumulation de vidéos tremblotantes et crachotantes, filmées avec un téléphone portable, suffit à faire un film ? cette accumulation permet-elle de raconter l’attente émolliente, l’anxiété, la faim qui tenaille ?
    TheShark
    TheShark

    Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 14 janvier 2022
    C'est un film très ennuyant. C'était très dur à regarder. Mais certains peuvent aimer. Je ne le recommande pas.
    AniMa68
    AniMa68

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,5
    Publiée le 18 janvier 2022
    Little Palestine est avant tout un témoignage. Le témoignage de la vie dans un camp de réfugiés assiégé.

    Ce camp c'est celui de Yarmouk, un camp de réfugiés Palestiniens. Des raisons du siège imposé par le régime syrien on ne saura pas grand chose.

    Des effets sur la population on gardera un souvenir terrible. Des enfants encore souriant au début, et dont le sourire disparaît progressivement à mesure que la faim les prend en tenaille, jusqu'à des postures hébétées.

    De cette humanité réduite à gratter la terre pour trouver des graines à manger ou à se nourrir d'épices bouillies et de mauvaises herbes. De ces gens morts de faim et du mauvais traitement.

    Little Palestine est un devoir de mémoire. Il doit aussi nous rappeler que le rêve des palestiniens c'est de retourner d'où ils ont été chassés: la Palestine.
    Nicolas C.
    Nicolas C.

    Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 12 janvier 2022
    Outre l'évidente maîtrise artistique du projet ici conduit, le réalisateur achoppe à offrir une distanciation critique suffisante permettant de prévenir l'enlisement de son œuvre en une triste propagande impérialiste, nécessairement choyée par un Occident toujours en quête d'une légitimation a posteriori des velléités déstabilisatrices de cette région du monde et, devenir lui même, in fine, l'idiot-utile de la folie va-t-en guerre la plus finement menée contre le régime de Bachar Al-Assad.
    Alex Motamots
    Alex Motamots

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 153 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mai 2022
    J'aurais dû me méfier du titre : il s'agit du journal d'un siège (même si le spectateur n'a aucune date), sans aucun recul sur les tenants et les aboutissants.
    Le réalisateur nous met devant des situations de grande détresse, des hommes qui protestent et invoquent Dieu, des femmes qui agissent au jour le jour, des enfants qui cherchent à manger des brins d'herbe.
    Même la mère du réalisateur aurait mérité un traitement plus approfondie qu'être une simple infirmière qui visite les personnes âgées et distribue des ballons aux enfants.
    J'ai trouvé la personnification de l'état de siège peu aboutie : elle ne nous apprend rien.
    Dommage, car pour moi, le réalisateur passe à côté de son sujet.
    Berthomrouv
    Berthomrouv

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 15 janvier 2022
    Cee film tourné sur place est un documentaire courageux : il fait état de ce recours à la musique ,la joie, comme une forme de résilience devant l'inaceptable, l'extreme dénuement , ... témoignage , fort bouleversant et nécessaire
    SweetHome75
    SweetHome75

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2022
    C'est un film bouleversant. J'ignorais l'étendue de ce qui s'était passé dans ce camp. Quelle tristesse ! Ce jeune cinéaste a réalisé un documentaire poignant qui sert parfaitement sa cause et son peuple.
    Antonio UGIDOS
    Antonio UGIDOS

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2022
    Bouleversant documentaire sur la ville assiégée de Yarmouk en Syrie où sont enfermés dans la faim et l'oubli des réfugiés palestiniens.
    Malgré toutes les restrictions, malgré la faim, malgré les bombardements, malgré les morts les enfants comme les adultes tentent de survivre avec dignité et solidarité.
    Que faisons nous pour que cela se sache?
    Que faisons nous pour que cela cesse?
    Verovanwinsen
    Verovanwinsen

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2022
    indispensable
    à diffuser à la TV en prime time... pour l'Histoire
    terrible film coup de poing
    on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas
    BDS42 Contact
    BDS42 Contact

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 18 janvier 2022
    Un très beau film sur les palestiniens et palestiniennes de Yarmouk qui essaient de survivre sous état de siège. Le film réussit le pari de raconter la vie assiégée, la famine sans jamais tomber dans le misérabilisme…
    C’est un beau film, il faut le voir !
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top