Mon compte
    The Year Of The Everlasting Storm
    Note moyenne
    2,8
    5 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur The Year Of The Everlasting Storm ?

    1 critique spectateur

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    0 critique
    2
    1 critique
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    FaRem
    FaRem

    7 705 abonnés 8 979 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 21 octobre 2022
    Une lettre d'amour au cinéma, je ne sais pas, mais sept réalisateurs des quatre coins du monde proposent des courts-métrages sur la pandémie même si certains auraient pu se dérouler à n'importe quel moment.

    "Life" de Jafar Panahi :
    Un homme reçoit la visite de sa mère qui est très anxieuse en raison du virus et qui a peur de ne pas revoir ses proches avant de mourir, car tout le monde est dispersé et ne peut se voir. Un petit d'instant de vie très simple que le réalisateur capte avec son téléphone. Rien de spécial. 2,5/5

    "The Break Away" d'Anthony Chen :
    La vie en appartement d'un couple avec un enfant en bas âge pendant le confinement en Chine avec une femme qui porte son foyer et un homme qui ne semble pas s'impliquer et que sa compagne traite d'égoïste en raison de ses choix, mais c'est surtout une question de point de vue. On retrouve le thème de la famille qu'affectionne tant le réalisateur dans un court-métrage avec déjà plus de consistances que le premier et qui est bien ancré dans la réalité avec ce portrait d'un couple à l'intimité limitée et qui est confronté à divers problèmes. C'est pas mal et c'est celui que j'ai préféré de l'ensemble. 3/5

    "Little Measures" de Malik Vitthal :
    Un homme se bat pour ses enfants qui sont placés dans différents foyers. Composé de scènes filmées au téléphone et de séquences d'animation, ce segment fait presque office de journal intime avec les confessions de ce père et de souvenirs avec des moments partagés avec ses enfants. C'est vraiment trop bref, mais ça correspond à ce que je viens de dire sur le format. 2,5/5

    "Terror Contagion" de Laura Poitras :
    Habituée des documentaires, dont "Citizenfour", la réalisatrice en propose un petit sur le scandale Pegasus avec des intervenants du monde entier qui viennent parler par visio sur cette affaire. Cela aurait pu donner un bon thriller, mais ça se limite à quelques appels vidéo. Trop court pour être vraiment intéressant. 2/5

    "Sín Titulo, 2020" de Dominga Sotomayor :
    Un segment un peu similaire au premier avec deux personnes qui essaient d'aller voir des proches. C'est inintéressant. 1,5/5

    "Dig Up My Darling" de David Lowery
    Une femme qui dort dans sa voiture se lance à la recherche de quelque chose à partir de lettres qu'elle a trouvées. C'est intrigant et regardable, mais le contexte méritait d'être plus développé puisque la situation semble tendue. 2,5/5

    "Night Colonies" de Apichatpong Weerasethakul
    Le réalisateur du récent "Memoria" nous apprend que la lumière attire les bestioles de nuit. Quinze minutes à regarder insectes bouger. Super. 1,5/5

    Comme la majorité des films d'anthologie, ce "The Year of the Everlasting Storm" est inégal et n'a aucun segment marquant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top