Notez des films
Mon AlloCiné
    P'tit Con
    note moyenne
    3,7
    30 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    1 critique
    1 critique
    4 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur P'tit Con ?

    6 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5833 abonnés Lire ses 10 605 critiques

    3,0
    Publiée le 15 décembre 2016
    Ah! Le langage de la jeunesse des annèes 80! En voilà un qui ne reste pas en place! il va, il vient, il invente, il vit, il rit, il fait son image! Comme le hèros du film! Qui est t-il finalement ce Michel Choupon ? Un fou ? Un gènie ? Non! Juste un jeune homme de dix-huit ans qui ne veut pas redoubler sa terminale, à cheval entre l'adolescence et le monde des adultes! C'est un langage d'intelligence et de maturitè qu'offre ce « p'tit con » qui a qu'une envie, quitter le cocon familial! Un langage avec lequel il s'envoie en l'air! il dècolle, il change de planète (l'appart' des babas-cool au-dessus de celui des parents). Libre comme un pionnier! Insolent comme la joie de vivre! Fou d'amour pour la jolie Salima (ne pas rater la scène d'amour entre Michel et Salima). Avec soudain, des idèes noires, des dèprimes, des dèsillusions! Mais au fond ne faut-il pas passer par là quand on a dix-huit ans ? Michel Choupon est un ado marginal mais ayant le goût des belles lettres ce qui lui met du rêve dans les yeux! Lorsqu'on y regarde de près, on se reconnait quelque part dans ce personnage, une sorte d'astre filant des 80's qui avait des choses à dire à la sociètè...mais surtout à son père qu'il aime! Prestation amusante de Josiane Balasko et Daniel Auteuil ( « Il me scie ! »)...
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1081 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mai 2016
    Franchement j’ai trouvé cette comédie, sous son titre pas super attrayante, très réussie. Il y a vraiment une grande intelligence du propos, une tonalité originale, et le traitement est attrayant, pour un film, à mon sens, intemporel. Si je dois émettre un reproche c’est parfois sur le jeu un peu forcé de Bernard Brieux, qui joue le héros du film. Mais à part cela, P’tit con c’est, clairement, le genre de film que beaucoup trouveront inférieur à un Pialat, et qui, pourtant, sonne tellement plus vrai et tellement plus fort ! L’histoire est réellement très bonne et juste. Analyse subtile des contradictions, des doutes, des craintes de la jeunesse, en proie à la peur de demain, de la vie, craignant d’être toujours mal entourée, et voulant pourtant se lancer, le film est d’une finesse certaine, porté par des dialogues superbement écrits, un grand nombre de scènes fortes, et glissant aussi avec une rare aisance du drame à la comédie. Le film est un mélange d’émotion, de légèreté, de fraicheur, de gravité, et est d’une modernité certaine. A noter en plus que le film aborde des thèmes assez audacieux, notamment en matière de sexualité. Vraiment ça a été une excellente surprise de découvrir une pépite aussi méconnue. Ce qui est valable pour le scénario l’est aussi pour le casting. Hormis la toute petite réserve sur un Bernard Brieux qui reste pourtant très bon, le reste des interprètes est au top. Souad Amidou est plus vraie que nature dans un rôle de dure de la rue, Guy Marchand impose un jeu sobre et posé du meilleur aloi, et c’est appréciable de voir de bons seconds rôles emmenés par des acteurs prestigieux, parfois à leur début. Josiane Balasko surprend par exemple agréablement. En plus le métrage réussi à donner toute leur place à chacun, avec des rôles structurés. Formellement Gérard Lauzier livre une mise en scène simple, sans fioriture, mais qui, à l’instar du tout dernier plan, sonne juste, et fait preuve de très bonnes idées. La scène de sexe suggestive par exemple est l’une des rares que j’ai pu voir de ce genre qui fonctionne ! Elle est à la fois drôle et sexy, et pourtant elle ne montre rien ! Le réalisateur ne cherche donc pas le clinquant, le nerveux, ou le réalisme ultra-basique de certains réalisateurs français de l’époque, et sans renier l’authenticité, il offre un travail simple mais jamais ennuyeux. Décors et photographie tiennent la route, mais le film séduira aussi par sa bande son, tout en subtilité encore une fois. Pour ma part P’tit con est un film dont je n’avais jusqu’à lors jamais entendu parler. Dommage, car c’est un des meilleurs films français des années 80, c’est certain. A découvrir absolument. 5.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 1557 abonnés Lire ses 4 729 critiques

    4,0
    Publiée le 11 juillet 2011
    Le film commence par ceci : J'ai 18 ans ! J'ai 18 ans depuis 1 mois et qu'ai-je fait de ma vie ? RIEN !!! Ce jeune qui dans sa tête est si loin de ses parents, conscient quand même que sa mère est protectrice mais que son père (Guy Marchand) aboie et reproche à son fils son comportement et autres. Il écrit beaucoup, se pose des questions existentielles, et fuit son nid pour y traverser ou du moins rencontrer des personnes de bas étages, ou reclus d'une société sale à ses yeux, préfère squatter dans la misère plutôt que dans la bourgeoisie. Cependant il va se rendre compte que tout là ou il se sentait bien tout est pas comme il le pensait, il rencontre une fille dont il tombe amoureux, une algérienne qui ne s'intéresse pas du tout à lui. Leçon de vie que nous procure ce film, même si le jeune manque de stature et parait bien sage par rapport à ses colères.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 532 abonnés Lire ses 3 487 critiques

    3,5
    Publiée le 27 avril 2017
    Surtout connu comme un auteur de bande dessinée, Gérard Lauzier aura réalisé entre 1982 et 1999 une série de films (six au total) tout à fait dans l'air du temps et le plus souvent adapté de ses BD ou pièces de théâtre. "P'tit con" via les déboires d'un adolescent timide obsédé par la perte de sa virginité, dresse le portrait touchant d'une classe moyenne qui ne s'imagine pas encore qu'elle va progressivement voir son statut s'étioler avec l'essor de la mondialisation. Les gags tournent autour des rapports conflictuels du dadais mal dégrossi (Bernard Brieux) avec son père (Guy Marchand) et de ses stratagèmes alambiqués pour attirer dans ses rets la belle Salma (Souad Amidou). Pour faire bonne mesure, Lauzier ajoute une famille baba cool où trône en gourou-gigolo un Philippe Khorsand velu à souhait et adepte de l'amour libre. L'ensemble agrémenté de la présence de la très belle Caroline Cellier se laisse voir avec un certain plaisir et même un peu de nostalgie pour ceux qui ont connu cette époque encore insouciante. On appréciera la courte mais tonique participation de Daniel Auteuil en demi-sel et l'apparition furtive de l'ineffable Robert Dalban en toute fin de carrière.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 28 janvier 2013
    Une bonne étude de moeurs composée d'excellents passages, dommage que la réalisation soit un peu faiblarde.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top