Mon compte
    Munch
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Munch" et de son tournage !

    Naissance du projet

    Henrik Martin Dahlsbakken explique ce qui l'a poussé à consacrer un film au peintre Edvard Munch : "Comme la plupart des Norvégiens, je connais les peintures d’Edvard Munch depuis mon enfance, mais c’est après avoir commencé à lire une biographie pendant l’été 2018 que j’ai découvert l’homme qui se cachait derrière la peinture. Son Œuvre est incomparable, mais c’est son dévouement à celle-ci tout au long de sa vie et ses sacrifices qui m’ont vraiment frappé. Le fait qu’aucun cinéaste norvégien n’ait réalisé de long métrage sur Munch me laissait perplexe, alors j’ai commencé à travailler sur ce film."

    Une légende en Norvège

    Edvard Munch est l’artiste norvégien le plus reconnu et célébré de tous les temps. Henrik Martin Dahlsbakken pense par ailleurs qu'il est plus que jamais d’actualité : "Le nouveau musée Munch d’Oslo est un énorme succès et sa production artistique trouve un écho dans le monde entier. Je pense que c’est dû à sa représentation authentique et sans filtre de la condition humaine, de nos sentiments les plus profonds, de nos désirs, de nos besoins. Son œuvre est brute,réelle et intemporelle", précise le réalisateur.

    4 périodes

    Henrik Martin Dahlsbakken explique ce qui l'a motivé à choisir ces quatre périodes spécifiques de la vie de Munch : "Très tôt, j’ai identifié ces quatre périodes déterminantes dans sa vie. Elles m’ont vraiment semblé structurantes et constituaient à mes yeux un point de départ approprié pour essayer de comprendre Munch. Ces différentes périodes sont également révélatrices de l’évolution de ses techniques et de ses motifs tout au long de sa vie. En développant l’idée, j’ai beaucoup pensé à la façon dont Munch apparaîtrait s’il était l’un de nos contemporains, ce qui m’a incité à situer le segment berlinois dans la période actuelle."

    Se documenter

    Les quatre parties du film reflètent les véritables opinions artistiques et philosophiques de Munch. Henrik Martin Dahlsbakken précise quant à ses sources de documentation : "Tous ses journaux intimes, lettres et notes ont été numérisés par le musée Munch d’Oslo, ce qui était bien sûr important pour nous. Il existe également de nombreuses biographies, notamment celle que lui consacre son proche ami Rolf Stenersen, qui apparaît dans le film. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les historiens du musée, afin de trouver les meilleures sources pour notre film, et avons maintenu ces échanges pendant la réalisation, tant sur Munch, son art que sur le sens même de la vie."

    4 scénaristes et 2 directeurs de la photographie

    Fait assez rare : quatre scénaristes et deux directeurs de la photographie ont travaillé sur MunchHenrik Martin Dahlsbakken confie : "Comme j’ai choisi de donner une tonalite différente à chaque période, à la fois en termes d’écriture et d’approche visuelle, il m’a semblé essentiel de faire appel à des auteurs et à des directeurs de la photographie différents. Ils ont tous apporté leur touche personnelle, ou leur regard sur cet immense artiste, ce qui a enrichi la narration, tandis que j’étais le rédacteur en chef qui devait s’occuper de la vue d’ensemble. Nous étions tous profondément inspirés par Munch et son art. À mon avis, cette collaboration a fonctionné à merveille !"

    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Un p’tit truc en plus (2024)
    • La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume (2024)
    • The Fall Guy (2024)
    • Le Deuxième acte (2024)
    • Back To Black (2024)
    • Le Tableau volé (2024)
    • Un homme en fuite (2024)
    • Civil War (2024)
    • Challengers (2023)
    • Border Line (2023)
    • Furiosa: une saga Mad Max (2024)
    • Une affaire de principe (2024)
    • Borgo (2023)
    • Marcello Mio (2024)
    • L'Esprit Coubertin (2024)
    • L'Amour ouf (2024)
    • Les Trois Fantastiques (2023)
    • Nous, les Leroy (2024)
    • Les Intrus (2024)
    • Bad Boys Ride or Die (2024)
    Back to Top