Mon compte
    Molière
    Note moyenne
    4,0
    355 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Molière ?

    31 critiques spectateurs

    5
    9 critiques
    4
    8 critiques
    3
    6 critiques
    2
    5 critiques
    1
    2 critiques
    0
    1 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 28 avril 2013
    Le Molière de Mnouchkine reste un bon film s'il se veut édifiant et pédagogique. Mais si l'on demande plus à une oeuvre traitant d'une figure aussi complexe et problématique que ne l'est celle de Molière, alors ce long-métrage n'est pas sans poser quelques exaspérations. Certes, les intentions sont louables : faire connaître, du moins rendre compte, de ce que fut le XVIIe siècle du début de Pierre Corneille jusqu'au début du règne louis-quatorzien. La réalisatrice parvient globalement à illustrer cette réalité sociale, de cette misère française où la réalité historique n'est pas seulement du côté du roi, de la cour ; c'est aussi celle de la rue et du peuple. De cette idée, nous comprenons l'aspect implicite, pour ne pas dire politique, de cette biographie. Sauf que cette position critique a ses revers. En effet, il est regrettable que le peu de nuance accordé à l'historicité de la vie de Molière sous l'Ancien Régime - la Compagnie du Saint-Sacrement caricaturale, le cas jansénisme à peine évoqué, faussent la compréhension du poids religieux - ne permette pas une reconstitution historique et politique à la hauteur des ambitions d'une telle oeuvre. A force d'orienter son discours, la réalisatrice propose un exercice dangereux, condamnable sur le plan de la compréhension et de la réstitution des idées. La première partie, qui n'a quasiment aucun intérêt si ce n'est dans son message social, est bien trop longue, alors que la seconde partie est bien trop courte, notamment dans l'ascenssion assez floue de Molière chez Louis XIV. De plus, il est inacceptable de la part de madame Mnouchkine de résumer l'oeuvre de Molière sous Louis XIV avec la seule illustration du Tartuffe. Et la Princesse d'Elise, les divertissements de Versailles ? Qu'en fait-on ? Doit-on montrer une seule partie de l'oeuvre de Molière qui, dans la construction post républicaine de sa figure, a fait le choix d'ériger un faux Molière ? Nous sommes là dans un vieux discours de la IIIe République. A contrario de ce que nous montre le film, Molière n'est pas un athéiste. Libertin, peut-être, il n'est pas pour autant un Diderot avant l'heure. Nous comprenons alors le danger - non pas politique mais intectuel - dans sa recherche de la vérité : Mnouchkine persiste à peindre un Molière qui n'existe pas. Le peindre dans sa complexité serait alors plus pour l'opinion. Cette complexité est peut-être plus à chercher du côté du Misanthrope. En outre, les relations de pouvoir si complexes entre Louis XIV et Molière sont occultées, les personnages annexes caricaturés : Lully est une sorte de pantin ridicule, Louis XIV un roi absent, c'est-à-dire tout son contraire, et Descartes, dans la première partie, devient une sorte de libéral avant l'heure. Bref, le film est une orientation post républicaine du XVIIe siècle français. La République française mérite bien mieux. Le film est donc aussi louable qu'inutile. La littérature, la philosophie et les arts au XVIIe siècle ne peuvent être compris que sous un spectre idéologique mêlant Histoire, religion et métaphysique. A défaut de pouvoir le faire, car nous sommes au cinéma, cette biographie de Molière incarne finalement un académisme social, complaisant, objectivement faussé par son subjectivisme, par un discours sentimental et romantique. Molière, que nous avons construit au nom de notre République, mérite mieux que cela. N'en voulons pas à Mnouchkine : elle a fait le devoir d'une société médiocre incapable d'assumer la riche complexité de son Histoire. Il n'en reste alors qu'une oeuvre parfois belle, momentanément amusante, des fois touchante par son propos, mais intellectuellement décevante. Pour une prochaine fois, espérons-le.
    T-Tiff
    T-Tiff

    71 abonnés 1 162 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 5 juin 2014
    Ce film est une véritable fresque historique qui reconstruit en tout point la vie de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière. "Molière" reconstitue parfaitement les décors, vêtements et autres objets de l'époque, tout est soigné ; il est donc intéressant d'analyser ce film par la reconstitution historique de l'époque. Les défauts impardonnables du film sont le non-charisme des acteurs et l'absence cruciale de musique de l'époque avec toujours cette narratrice à la voix particulièrement agaçante. De plus le tout est long et s'enfonce dans des détails dont l'intérêt est discutable. "Molière" est intéressant en tant que documentaire mais pas en tant que film à part entière.
    Plume231
    Plume231

    3 454 abonnés 4 639 critiques Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 7 avril 2013
    Ariane Mnouchkine est une femme du théâtre qui a su utiliser ici ce que le cinéma peut donner de meilleur en insufflant à son "Molière" des véritables fulgurances de lyrisme et de baroque additionnées à une reconstitution magistrale d'un XVIIe siècle insalubre, cruelle mais poétique. La direction d'acteurs quand à elle est parfois bien inspirée, parfois pas. En résumé, ça passe ou ça casse à l'image globale du film. La réalisatrice au lieu de faire un biopic conventionnel préfère conjuguer grands moments de bonheur et grands moments de malheur qui ont émaillé la vie de l'auteur de "L'Ecole des femmes", et bien évidemment c'est inégal car des séquences fabuleuses n'arrivent toujours à faire oublier l'échec d'autres ; en conséquence et en outre la durée de plus de quatre heures se fait malheureusement sentir. Une demi-réussite qui fait malgré tout forte impression et qui prouve que théâtre et cinéma peuvent quelques fois vivre en bonne harmonie.
    Sylvain P
    Sylvain P

    299 abonnés 1 328 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 15 avril 2007
    Molière est un grand film, déjà de par sa longueur (décourageante) mais également par son ambition, de montrer la vie entière d’un si grand homme en réunissant toute une troupe de théâtre dans un esprit théâtrale. Alors oui, Molière a de ses qualités exceptionnelles qui font les chefs d’œuvre mais malheureusement il a aussi les grands défauts qui font les navets : réalisation approximative télévisuelle, image non soignée, surjeu des acteurs ou devrais-je dire comédiens (hormis dans les scènes de théâtre où forcément ils excellent), scènes inutiles, longueurs silencieuses superflues…
    chrischambers86
    chrischambers86

    11 873 abonnés 12 147 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 11 août 2013
    Dans ce film à gros budget, le "Molière" d'Ariane Mnouchkine est une incontestable rèussite plastique du cinèma français! La vie de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, de sa jeunesse aux Halles à Paris, à sa mort sur scène en passant par les succès et les scandales! Ses comèdies sont pleines d'aveux pour qui sait les entendre! Une mise en scène claire et baroque, des dècors somptueux (Versailles, Fontainebleau, Vaux-le-Vicomte, comme vous ne les avez jamais vu à l'ècran) et la somptuositè des costumes pour une fresque majestueuse sur le plus cèlèbre des auteurs français! Dans le rôle titre, Philippe Caubère est saisissant de vèritè et trouve le plus beau rôle de sa gargantuesque carrière! Un acteur fabuleux mais un homme de thèâtre complet avant tout qu’il faut absolument voir jouer sur les planches pour comprendre ce qu’est le talent à l’ètat pur! Enfin un vrai film sur Molière pourrait-on dire qui remporta le Cèsar de la meilleure photographie et du meilleur dècor! C'est le minimum syndical pour une telle oeuvre qui fut acclamèe par le public en 1978 et dont la durèe (qui peut en rebuter plus d’un au premier abord) est essentielle...
    Trevor2
    Trevor2

    14 abonnés 31 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 26 novembre 2006
    J’ai trouvé ce film un peu long (environ 4h 20), certaines scènes inutiles comme la mort de Molière auraient pu être réduites, ce qui n’aurait pas empêché le spectateur de comprendre le déroulement de l’histoire. La scène du carnaval est très déconcertante, étant juste après son enfance on se doute qu’il a dû grandir et on le cherche pendant un bon moment avant de le voir enlever son masque.

    Mais cela n’empêche pas le film d’être excellent, il est interprété par de très bons comédiens, les musiques sont magnifiques et très bien choisis, surtout le requiem de Mozart lors de la mort de Molière, Les costumes sont parfaitement d’époques ainsi que les décors, ce qui permet au spectateur de voyager dans le passé et de se retrouver en plein XVII. J’ai également apprécié les scènes où Molière jouait de la comédie, elles étaient courtes, mais elles étaient belles. D’autre part j’ai trouvé que le flash back dès le début du film était très intéressant, le film débute juste avant la quatrième représentation du malade imaginaire son dernier rôle, ensuite on retourne dans son enfance et sa vie teintée de péripéties diverses, pour finir là ou le flash back a commencé, et ainsi continuer jusqu'à l’ultime « acte », ou l’on voie peu à peu le grand dramaturge s’éteindre.

    Molière est un chef d’œuvre cinématographique à voir. C’est à la fois une fiction et un documentaire, le spectateur y trouvera son compte.
    Julien D
    Julien D

    31 abonnés 70 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 13 décembre 2014
    Ce biopic Molière d'Ariane Mnouchkine qu'elle a faite en 1977, franchement c'est un chef 'oeuvre qui nous montre comment expliquer le théâtre au cinéma sur la vie de Jean-Baptiste Poquelin alias Molière qui est fidèlement adapté, les décors et les habits sont justes magnifiques qui nous amènent directs à cette époque où la dramaturge fait percevoir la vie sociale, la politique de ce siècle autour du théâtre.
    Une fin magnifique avec sa troupe qui le porte tel le Christ.
    Par contre je n'ai pas compris pourquoi sa troupe monte et descende sur les marches ne savent t'il pas marcher?
    marie W.
    marie W.

    4 abonnés 43 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 3 juillet 2013
    Réalisation, interprétation, reconstitution de l'époque, tout est parfait.
    Caubère-Mnouchkine, au plus haut de leur talent.
    Thialad
    Thialad

    2 abonnés 49 critiques Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 15 septembre 2013
    Le film a mal vieilli et reste très superficiel. Plein de personnages ont tourne autour de Molière mais leur nom sont a peine dit et on ne comprend pas leur rôle dans sa vie.
    Pour finir le film est désespérément long et on est presque soulage de voir le générique de film.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 12 mars 2015
    Ce film aurait pu être magnifique si il ne souffrait pas de longueurs. Il est a mon avis mal coupé en deux. La première partie a des scènes inutiles, celle du carnaval trop longue et celle des charretiers. Du coup, la seconde passe sur trop de détails: On voit peu Molière jouer ses propres oeuvres,celles-ci étant comblées par des t lorsqu'on voit des scènes assez réussies comme la préparation maquillage pour le malade imaginaire. La scène du transport des gondoles est elle aussi inutile.D'un autre côté, le film rend bien compte des sources d'inspiration du comédien et de la vie d'une troupe itinérante avec ses ententes, ses réussites, ses échecs et ses divisions. La réalisatrice a également fait un bon choix concernant la scène finale. Au final, un film a demi réussi.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 16 septembre 2010
    Un chef d'oeuvre, à voir impérativement par tous ceux pour qui Molière fut un maître absolu pour le Théâtre. Une oeuvre magistrale que nous devons au courage, à la combativité et à la ferveur d'Ariane Mnouchkine. Epoustouflant.
    Guillaume836076
    Guillaume836076

    65 abonnés 126 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 2 avril 2013
    Un chef d’œuvre.
    Ariane Mnouchkine, qui venait quasi-exclusivement du théâtre, réussit un tour de force en réussissant la gageure de tenir en haleine le spectateur pour un biopic fleuve de 4 h 00. La réalisatrice dirige un casting venant principalement de sa troupe sans tomber dans le piège d'une direction d'acteur figée dans les tics du théâtre filmé; Évidemment quelques longueurs qui ne nuisent aucunement à l'intérêt de cette reconstitution historique hors-norme, tournée dans d'authentiques décors de l'époque (Versailles, Vaux le Vicomte, villages et villes d'époque, maison d'époque...), avec des costumes magnifiques et réalistes et une maîtrise technique époustouflante (photo et lumière pour des plans ressemblant à des tableaux de grands maîtres, montage, son, etc;) signant un travail d'orfèvre atypique dans le cinéma français. Nous avons l'impression d'être en totale immersion, de faire un saut en arrière au 17ème siècle. Un parti-pri quasi-documentaire sachant miser sur l'originalité formelle de la mise en scène. Là où, il y a plus de 20 ans, lors de ma première vision du film, cet aspect authentique m'avait "ennuyé", aujourd'hui il m'enchante !
    Cela restera aussi le "film somme" sur la vie de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, malgré les découvertes polémiques qui ont été faites depuis les années 70 (les liens entre Racine et Molière pour l'écriture des pièces). Quant aux choix de Mnouchkine de faire confiance quasi exclusivement aux acteurs qu'elle avait d'habitude de dirigé sur scène, cela s'avère un choix judicieux et compréhensible, vu son parcours au théâtre, car cela donne une authenticité de jeu rarement atteinte au cinéma: pas de surjeu ou de cabotinage pour tirer la couverture à soi, pas de numéros de stars en fait. Tous les acteurs sont exceptionnels, même si j'ai pu lire, ici où là, leur manque de charisme. Parce qu'il n'y avait pas de tête d'affiches de l'époque? Cela aurait trahi la démarche même d'Ariane Mnouchkine de nous livrer une biographie réaliste au service de l'histoire qu'elle raconte. Même si le seul rôle de Molière avait été tenu par un acteur de cinéma célèbre, le film aurait perdu en force et objectivité.
    Le choix de Philippe Caubère s'avère remarquable en tout point. Molière reste et restera au cinéma, le film de sa vie, tant il semble rentré en symbiose avec le personnage, surtout dans la deuxième partie. Un tour de force comme lui seul est capable de le faire. Avec ce film, il atteint la notoriété, mais ne sacrifiera jamais le théâtre au cinéma (pour notre plus grand regret). Pour l'avoir vu seul sur scène et dans ce film, je me permet de dire qu'il est certainement un des dix meilleurs acteurs français du 20ème siècle. scène et écran confondu. Son interprétation aurait dû lui valoir une nomination aux Césars 1979, ce qui ne fût pas le cas...
    Exemple rare d'un biopic réussit de bout en bout par souci d'authenticité sans tomber dans l'hagiographie d'exposition. D'autant que beaucoup de scènes vous restent en mémoire, dont la dernière sublimement mise en image...
    Jean-François S
    Jean-François S

    40 abonnés 667 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Directrice du Théâtre du Soleil, Ariane Mnouchkine se lance dans une immense fresque historique rendant hommage aux origines du spectacle théâtral et à un des plus grands écrivains: Molière. Elle dispose d'un budget énorme que beaucoups de jeunes cinéastes envieraient. D'un point de vue scénaristique, le résultat est un échec, le film s'étire sur 4 longues heures interminables accumulant les longueurs et beaucoups de scènes inutiles ne servant pas l'histoire. Une version raccourcie aurait été la bienvenue. Par contre du point de vue technique et surtout esthétique, "Molière" est une véritable révolution. Le scénographe Guy-Claude François, qui touche pour la première fois au cinéma, va recréer artificiellement le Paris du XVII° siècle avec un réalisme qui bouleverse toutes les images que le cinéma de cape et d'épée nous avait données. Les décors sales et boueux du film établissent une nouvelle référence décorative sur laquelle se baseront tous les films historiques des décennies suivantes. Le réalisme du film, nous rappelle brutalement que la vie de l'époque ne devait guère être gaie et bien loin ressembler au monde féérique des contes ou aux riches et beaux décors propres des films du cinéma historique d'antant. Citons pour anecdote, que "Molière" était le film préféré du président François Mitterand, surtout pour la scène de la mort de l'écrivain.
    Eselce
    Eselce

    1 194 abonnés 4 238 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 30 mars 2016
    Romain Duris, en Molière, est bon. Fabrice Luchini est passé maître de ces époques. L'oeuvre est divertissante. Ce n'est pas un régal, quoique l'élocution d'Edouard Baer, de Duris, de Luchini le soit. Ils articulent bien, parlent doucement en détachant les mots... L'intrigue comporte également quelques rebonds agréables. Cependant, les acteurs, même les principaux, semblent parfois réciter leurs textes, ce qui m'a déplu, même si je conçois la difficulté pour eux de coller à l'époque. Le film reste tout de même très bien, notamment dans les monologues et dans de nombreuses rimes, répliques et images.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 3 février 2007
    Un film assez bien dans l'ensemble malgré une longueur exagérée et une qualité moindre
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top