Notez des films
Mon AlloCiné
    Quartet
    note moyenne
    3,0
    42 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    0 critique
    1 critique
    1 critique
    2 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Quartet ?

    6 critiques spectateurs

    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1957 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    2,0
    Publiée le 1 mai 2011
    C'est la première fois que je suis vraiment déçu par un film de James Ivory. Bon, il faut toujours une première fois mais je m'attendais pas à ce que ce soit avec ce film. La principale source de déception vient de sa reconstitution, et pourtant c'est un très grand spécialiste dans ce domaine, des Années folles à Paris. Hemingway disait que "Paris est une fête". Ben là, ça ressemble plutôt à une Cérémonie des Césars en costumes d'époque. C'est lisse, c'est sage, bref ça manque de folie. Autre source de déception, Alan Bates, qui était pourtant un très grand acteur mais qui là se contente d'être content sur un plan, furax dans un autre. Difficile donc de rendre l'histoire, qui donne à penser que le film était ambitieux, un minimum attrayante. Seul lot de consolation : Isabelle Adjani absolument belle à croquer à l'époque du haut de ses 25 ans même si c'est loin d'être son plus grand rôle. Reste que grâce à ce film on peut savoir pourquoi Raspoutine ressemble à l'Amour (ceux qui verront ce film comprendront!).
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 27 août 2012
    Film à l'atmosphère froide, un trio amoureux (un quatuor même) qui est assez prenant pourtant je ne suis pas toujours client de ce genre). Isabelle Adjani était déjà formidable et le reste du casting à la hauteur. La mise en scène sobre et la reconstitution du Paris des années 20 réussi.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    1,0
    Publiée le 15 juin 2011
    Le pire film de James Ivory que j’aie vu à ce jour. Sur un scénario inexistant, les acteurs, mal dirigés, jouent faux et la description de ce petit microcosme de bourgeois américains installés à Paris est particulièrement maladroite. La reconstitution du Paris des années folles est aussi creuse que le propos, les amours des personnages joués par Isabelle Adjani et Alan Bates sont totalement incohérentes et la fin est d’une bêtise à pleurer. Une étoile pour la photographie… Qui a dit : « Quand un cinéaste meurt, il devient photographe » ? Rassurons-nous, Ivory n’est mort ici que le temps d’un film puisque quatre ans plus tard, il tournera Chambre avec vue… et d’autres films très intéressants par la suite.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6206 abonnés Lire ses 10 700 critiques

    3,5
    Publiée le 12 avril 2011
    Ce beau film parfaitement reconstituè de James Ivory montre une èvolution chez le cinèaste amèricain! Pour ce qui est de la prèsence d'Isabelle Adjani au casting de "Quartet", elle n'ètait pas prèvue à l'origine! Deux jours avant le tournage, l'actrice est tombèe malade! Finalement, "Quartet" se fera avec la comèdienne, belle, calme, fragile, passionnèe, d'une beautè incroyable dans le rôle de Jane Reese, ècrivaine formidable qui a ècrit beaucoup de romans sur la vie de l'èpoque qu'on connaît très peu, et qui ètait pourtant une fille très courageuse qui vivait d'une façon très moderne, un peu contestèe! C'est une fille qui a l'air soumise dans le mètrage, mais qui a pourtant la volontè de savoir ce qu'elle fait, même si ce qu'elle fait c'est se perdre! Les intèrieurs sont magnifiques, les costumes raffinès et la photographie ambrèe et un peu irrèelle! Adjani recevra même un double prix d'interprètation au festival de Cannes (ex aequo avec sa performance hallucinèe et hallucinante de "Possession") pour sa composition authentique et forte face à des seconds rôles remarquables: Alan Bates et Maggie Smith qu'on ne prèsente plus...
    djeff17
    djeff17

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 148 critiques

    1,0
    Publiée le 2 avril 2021
    C’est une profonde perplexité que suscite cette réalisation de James IVORY, un an seulement avant Chaleur et poussière, l’un de ses grands films, avec Les vestiges du jour ou Retour à Howards End. Si la reconstitution du Paris des Années Folles touche à la perfection, avec ce clin d’œil malicieux à une quantité de vieux hôtels par lequel débute le film, et naturellement les intérieurs, les costumes, les voitures, les bars et le jazz, tout ce soin apporté à la forme ne sert à rien. Le film est (très) mauvais, hélas ! Comme les actrices, et secondairement les acteurs sont de bon niveau (même si Alan BATES n’a pas du terminer le tournage épuisé…), la faille ne peut venir que du roman de Jean RHYS, romancière confidentielle et peu prolixe, mais qui a signé le scénario (persistant donc dans sa médiocrité). L’histoire de ce quatuor amoureux (?) où l’on ne voit pas d’amour sauf, peut-être, chez Loïs , l’épouse vieillissante que son mari considère comme un meuble alors que, tel un bouc, il accumule les conquêtes ou plutôt, les prises. On assiste donc, dans un mélange d’ennui et de consternation, aux gesticulations de tristes marionnettes, s’efforçant de donner vie à un scénario inepte : un jeune marié, voleur d’une arme historique, rapidement arrêté, jugé et emprisonné, laissant sa jeune femme (Isabelle Adjani en plein délire) sans ressource, ravie d’accepter l’hospitalité, les largesses – et plus – de la part du couple A. BATES – Maggie SMITH. Et cela dure… Fort heureusement, la fin est expédiée à l’image de la condamnation du mari voleur. Quel a donc pu être l’attrait du roman aux yeux du cinéaste ? Cela relève de l’énigme et ce Quartet de la catégorie des navets.
    Nowherestar
    Nowherestar

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 62 critiques

    2,0
    Publiée le 17 février 2012
    Un mélodrame se déroulant dans les années 20, why not? Encore faudrait-il que le scénario tienne la route, et que les personnages parviennent à être crédibles, ce qui n'est hélas pas le cas. La pauvre Isabelle Adjani est encore confinée à un rôle de femme fatale, paumée et dépressive. Il ne s'agit ici que d'une banale histoire d'adultère sans relief et profondément ennuyeuse. On attend en vain pendant 1h30 qu'il se passe quelque chose...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top