Mon compte
    La Bible
    note moyenne
    3,1
    111 notes dont 16 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 16 critiques par note
    1 critique
    5 critiques
    3 critiques
    5 critiques
    0 critique
    2 critiques
    Votre avis sur La Bible ?

    16 critiques spectateurs

    Chaîne 42
    Chaîne 42

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 963 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2021
    D'abords il est dommage que le titre français ne respecte pas l'anglais et soit trompeur. Il n'est question que du début de la bible, présentée en plusieurs histoires qui sont la première moitié de la Genèse. En même temps la voix off permet de donner une consistance, en même temps le récit hésite entre être très proche de la bible et de ne pas en être proche, ce qui n'est pas une qualité. Par ailleurs c'est bien un film hollywoodien avec les caractéristiques qui sont souvent des qualités : grandeur et recherche des décors et images, nombre de figurants qui donnent un caractère réaliste et souvent des défauts : ajouts qui sont le plus souvent des clichés plus ou moins manichéens, des dialogues emphatiques et un romantisme suranné qui ici est heureusement hors de propos. Cependant il y a souvent un vrai respect du contenu et plusieurs scènes sont vraiment bien réussies. Aussi cela se laisse suivre avec des surprises pour qui connait le texte pas forcement malvenues.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 281 abonnés Lire ses 9 791 critiques

    0,5
    Publiée le 10 juin 2021
    Bien que j'ai voulu essayer d'évaluer ce film indépendamment de mes propres croyances en tant qu'athée il m'a été impossible de séparer les croyances de mon évaluation du film. Il réussit uniquement du point de vue de la narration dramatique des histoires du livre de la Genèse. Les histoires sont racontées fidèlement mais avec un air de solennité et de drame qui dépasse même celui que l'on trouve dans la Bible. Cependant en tant que personne qui ne croit pas à l'exactitude historique des épisodes décrits ici il n'a rien fait pour moi sinon me détourner encore plus de la religion. Car non seulement ces histoires sont inventées mais je les trouve profondément immorales. Ceux qui croient en la Bible et pensent qu'il y a une profonde leçon de morale dans les histoires du sacrifice d'Isaac par Abraham de la femme de Lot qui se transforme en sel ou d'Adam et Eve chassés du paradis pour leur désobéissance vont probablement adorer le film. En tant que personne qui trouve les leçons exprimées dans ces histoires répugnantes ce film ne contribue en rien au progrès humain. La scène la plus répréhensible de l'histoire est peut-être la représentation des homosexuels à moitié nus de Sodome et Gomorrhe que Dieu anéantit dans une boule de feu qui ressemble étrangement à une bombe nucléaire. Dieu merci (s'il existe) nous avons suffisamment évolué depuis la réalisation de ce film pour que de telles représentations d'homosexuels soient considérées à juste titre comme non seulement politiquement incorrectes mais carrément méprisables...
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 630 abonnés Lire ses 4 215 critiques

    4,0
    Publiée le 9 janvier 2021
    Très belle oeuvre intemporelle sur les premiers chapitres de la Bible. L'essentiel est narré et imagé. On appréciera les voix et le merveilleux casting.
    Vincent D
    Vincent D

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 123 critiques

    2,5
    Publiée le 14 août 2019
    l'échec artistique du film s'inscrit dans son titre car il n'est pas concevable de raconter la bible en un seul film même s'il dure deux heures cinquante sauf à en faire une succession de vignettes des événements clés habituellement représentés quand on traite de la bible.
    et effectivement on a le droit à la scène de la pomme mangée par Adam, le meurtre d'Abel par Cain, l'arche de Noe ,ect...le film étant une sorte de reader digest sans point de vue ou tout est mis en image et rien d'approfondi. Et au final on n'apprend rien de ce qu'on sait déjà
    Certes le film a quelques guests stars comme Ava Gardner mais on ne leur demande pas grand chose sinon de faire une apparition pour que leur nom figure sur l'affiche.
    Pour résumé, le film est une pure commande qu'a réalisé john Huston sans s'investir artistiquement, peut être spectaculaire à l'époque mais qui aujourd'hui ne présente strictement aucun intérêt.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 3 888 critiques

    2,5
    Publiée le 25 novembre 2017
    Passablement ennuyeux.... le film ne dégage pas grand chose d’une certaine grandeur qu’on aurait pu attendre d’un tel sujet.
    Il a au moins le mérite d’être très romancé.
    Bruno François-Boucher
    Bruno François-Boucher

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 160 critiques

    2,5
    Publiée le 7 octobre 2017
    Le seul film du réalisateur que je n’avais jamais vu et dont j'ai toujours entendu pis que pendre. La découverte fut pour le moins pittoresque. Cette curieuse et ambitieuse production Dino de Laurentiis suit de près des représentations iconographiques de la Bible, Dieu n'étant présent qu'en voix off (avec l’humour des Don Camillo en moins) et bizarrement interprété par le même acteur qui double l’ordinateur Hal 9000 dans « 2001, l’odyssée de l’espace ». C’est assez effrayant et l’on attend le moment ou Adam va le déconnecter.
    Sorte de film expérimental qui ressemble à la fois à un péplum italien des années 60 (Caïn et Abel y sont dignes d’ « Hercule contre Maciste ») et à un film de Jodorowsky, c'est à ma connaissance du jamais vu. La photo en 70mm de Giuseppe Rotunno (l’opérateur de Fellini) est superbe, mais John Huston qui joue Noé semble se moquer de lui-même à force de grimaces.
    L’épisode des animaux entrant dans l’arche de Noé est assez amusant. De réunir dans le même plan une girafe, un éléphant, une tortue, un kangourou, un lama, des flamants roses, un ours, des autruches, des pingouins (étonnamment arrivés en Méditerranée) et des pélicans sans avoir eu recours à l’époque au numérique fut n’en doutons pas un exploit. Le déluge évoqué depuis l’intérieur de l’arche est assez bien géré et il inspira semble-t-il Daren Aronofski pour son récent « Noé ». Cependant les moments humoristiques conçus pour égayer l’atmosphère entre deux moments philosophiques semblent soudain surréalistes, plus proches du « Livre de la jungle » de Disney que de la Genèse.
    Séquence impressionnante de la tour de Babel (la tour de Babybel comme on disait à l’école) ou quelques milliers de figurants non numériques nous ramènent au temps de l’âge d’or du cinéma.
    La variété des paysages filmés laisse rêveur quant aux voyages autour du globe que firent les cinéastes pour venir à bout de leur périple. George C. Scott dans le rôle d’Abraham semble attendre impatiemment de jouer le général Patton dans le film du même nom, mais grâce à Dieu il se console dans les bras de Sarah campée par Ava Gardner.
    Un peu d’action et retour au péplum avec la bataille de Damas autour de Cinecitta mais Huston n’est pas King Vidor, décidément indépassable avec « Salomon et la reine de Saba ». La suite de l’histoire d’Abraham en terre promise de Canaan jusqu’à la naissance d’Isaac prend soudain une teneur assez sombre, pasolinienne, qui tranche avec le restant du récit. Sarah/Ava Gardner semble se transformer en Médée sur une musique d’Ennio Morricone digne de Stauckhausen et là aussi c'est de l'inédit.
    Huston semble plus inspiré par l’éducation d’Isaac et le renoncement d'Abraham au sacrifice de son fils, scène qui fait froid dans le dos sous la voix de Hal 9000. Puis le film s’achève enfin, coupant court avec le reste de la Bible. Sans nul doute le cinéaste a-t-il eu raison. Pour nous conter la suite du livre il eut fallu plus de douze heures de film et d'effets spéciaux très sixties auxquels nous avons échappé, avec tout le respect que je dois à Carlo Rambaldi, futur créateur d'E.T, et au réalisateur du « Trésor de la Sierra Madre » et des « Misfits ». Pour cinéphile averti qui en vaut deux.
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 363 critiques

    4,5
    Publiée le 3 octobre 2017
    Les récits bibliques constituent une formidable matière scénaristique mais aussi une gageure. John Huston a choisi d'adapter les vingt-deux premiers chapitres du Livre de la Génèse (de la Création à Abraham) sous la forme d'une grande fresque épique. Il reprend les canons hollywoodiens : flamboyance des couleurs, emphase de la musique, beauté des acteurs… Si le grand spectacle est là, le cinéaste réalise néanmoins une oeuvre personnelle où la méditation a aussi sa place, dans le respect du texte. Il insuffle à chaque récit une indéniable force, esthétique et spirituelle.
    christophe117
    christophe117

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 242 critiques

    3,5
    Publiée le 3 janvier 2017
    Trop ambitieux, le film n'arrive même pas en 3 heures jusqu'à Moïse. On est malheureusement dans de la "lecture illustrée" très (trop) fidèle du livre avec les moyens et la théâtralité de l'époque. La narration est logiquement omniprésente pour couvrir autant de livres de la Bible que possible et l'on passe de personnages en personnages sans s'attacher. La touche personnelle vient enfin lorsqu'on s'attarde sur les tourments d'Abraham poussé par Dieu à sacrifier son fils... ça y est, on tient enfin la touche personnelle du réalisateur, mais il a déjà fallu 2h30 pour arriver jusque là, et c'est un peu tard.
    ALF.
    ALF.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 259 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2014
    Une très jolie fresque biblique qui narre la Genèse le tout orchestré par le grand John Huston. C'était un projet ambitieux mais Huston a su raconter la bible sans être barbant, il y aurait même certaines réflexions philosophiques très intéressantes. Ce dernier livre donc comme à son habitude une réalisation soignée et s'offre un grand casting non négligeable; Ava Gardner, George C. Scott, Peter O'Toole, Huston lui-même, ... de grands noms.
    Le film se divise en trois grandes parties; la première avec Adam et Eve puis Abel et Caïn, la seconde avec Noé et la dernière avec Abraham jusqu'au sacrifice d'Isaac. J'ai un petit faible pour la partie avec Noé, très joliment dépeinte, bucolique avec un John Huston vraiment excellent en patriarche. Cette partie se fait plus légère et même humoristique par moment, contrairement aux autres plus sombres. Pour en revenir à la réalisation, esthétiquement c'est un très beau film à l'image de la première partie avec Adam et Eve filmée avec pudeur et délicatesse dans le clair-obscur. A noter la musique de très bonne facture qui accompagne bien l'image. Un film à voir, pour les curieux de la Bible ou les cinéphiles.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6884 abonnés Lire ses 10 884 critiques

    2,5
    Publiée le 9 octobre 2013
    Avec "The Bible - In the beginning", John Huston rèsume tant bien que mal la Bible en trois heures d'un film à grand spectacle! il faut savoir que les films sur ce thème calquent les ècrits de la Bible, comme s'il s'agissait d'un roman, et tombent dans le piège qui consiste à reprèsenter des symboles et des mètaphores, comme si c'ètait la rèalitè! Ces films, loin d'être le produit d'une rèflexion profonde, prèsentent une superficialitè parfois exaspèrante pour qui connait un peu l'Histoire, la littèrature et la religion! Ainsi, le cinèma, avec un conformisme inèbranlable, n'essaie même pas de nuancer et nous prèsente des inondations, des flèaux et des langues de feu...Dans "The Bible - In the beginning", quelques rares passages sont sauvès par l'ironie de Huston! Dire que cette fresque est un chef-d'oeuvre, c'est ne pas connaître un tant soit peu l'Histoire de la Bible qui ne se rèsume pas à Adam et Ève, à l'Arche de Noè ou à l'histoire d'Abraham! En tournant par exemple pour la tèlèvision "Les actes des apôtres", Roberto Rossellini avait èvidemment fait preuve de beaucoup plus de sèrieux et d'humilitè, ce qui ne fût certainement pas le cas du producteur Dino de Laurentiis, lorsqu'il annonça à grand renfort de publicitè son intention de porter "La Bible" à l'ècran dont le budget paraît-il avoisina les 9 milliards d'anciens francs! Huston ne tourne pas "La bible", il tourne la Genèse, c'est à dire que son mètrage commence par la crèation du monde et se termine par le long sacrifice d'Abraham! En quelque sorte, il s'interrompt au moment où finit la prèhistoire et où commence l'histoire proprement dite! Mais venons en aux choses positives car tout n'est pas à se jeter! Fort heureusement, avec une èclatante distribution (George C. Scott, Ava Gardner, Peter O'Toole, Richard Harris...) et des passages spectaculaires et intenses pour faire passer la pilule! Mais ce n'est pas là l'essentiel car malgrè le budget pharaonique, les milliers de costumes employès pendant le tournage et les milliers d'animaux qui furent utilisès pour reconstituer les èpisodes du Dèluge, Huston prenait le contre-pied de tous les clichès que l'on accumule lorsqu'on tourne des oeuvres bibliques! Sodome sera terrible parce qu'on n'y verra pas clairement quel genre d'orgies on y pratique...Le metteur en scène ètait absolument enchantè de bosser sur l'Arche de Noè, c'est indiscutable! Ces animaux qui l'entouraient à tout moment crèènt une ambiance magique! Huston fut d'ailleurs tellement sèduit qu'il dècida d'incarner lui-même Noè, dont il fit un personnage « savoureux et extravagant » . On peut y voir dans cette superproduction, tant sur le plan de la conception que sur celui de la rèalisation, un travail très novateur! Huston a construit une oeuvre audacieuse (même un peu trop), provocante et d'une jeunesse inattendue mais les vèritès spirituelles ne se rèvèlent vraiment à l'homme que dans le dèpouillement, l'humilitè, la pauvretè! Le retour à l'essentiel est la condition même du renouveau chrètien d'aujourd'hui! Certes, il y a parfois du bon mais cette superproduction ne contribue pas à rèhausser le prestige de Huston! Ce dernier se ressaisira dans la dècennie qui suivit en signant quelques chefs d'oeuvre du 7ème art ("Fat City", "The Man who Would be King", "Wise Blood")...
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1531 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 16 mai 2013
    C'est un projet ambitieux que celui de John Huston : mettre en images les 22 premiers chapitres de la Bible, du jardin d'Eden au sacrifice que fait Abraham. Le gros défaut du film est d'ailleurs le fait qu'il n'est qu'une mise en images de ces chapitres, l'ensemble étant tellement vaste que le recours à la voix-off explicative se fait redondant et que l'on ne s'attache pas aux personnages, que l'on ne fait que croiser. On a du mal à reconnaître le style du cinéaste dans cette grande fresque aux décors impressionnants (notamment celui de l'Arche de Noé) et des longueurs viennent vite se faire sentir malgré la bonne volonté du casting (dont on retient surtout George C. Scott en Abraham et Huston lui-même en Noé) et du metteur en scène qui a tout de même dû faire exploser le budget sur les décors.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 8 février 2012
    totalement ridicule. déformations historiques auxquelles le cinéma hollywoodien se fait une spécialité. en faire un chef d’œuvre est un manque de discernement et de connaissances .
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 445 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    4,5
    Publiée le 23 avril 2011
    Entouré d'un impressionnant casting dont : Michael Parks ( Adam ), Ulla Bergryd ( Eve ), Franco Nero ( Abel ), Richard Harris ( Cain ), Stephen Boyd ( Nemrod ), George C. Scott ( Abraham ), Ava Gardner ( Sarah ) ou encore Peter O' Toole ( Le messager ); le metteur en scène John Huston ( qui joue par ailleurs Noé ) nous concocte une fresque biblique qui s'avère fortement réjouissante à visionner grâce aux différentes et magnifiques histoires qui nous sont proposé. On commence évidemment par l'histoire d'Adam et Eve, ensuite vient celle de l'Arche de Noé et du déluge, puis celle de la construction de la Tour de Babel et enfin l'histoire d'Abraham qui y est raconté de manière bien sombre notamment en ce qui concerne la section de la destruction de Sodome et Gomorrhe. La réalisation de Huston nous propose quelques séquences d'anthologie ( les scènes qui va de la fabrication de l'Arche de Noé au fameux déluge valent à elles seule la vision du film tant elles sont exceptionnelles ), et le tout est agrémenter de superbes décors et d'une sublime photographie. On se trouve donc en présence d'un véritable chef-d'oeuvre pour ce film que l'on peut aisément mettre parmi les plus réussis chez ce brillant cinéaste.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    3,0
    Publiée le 26 septembre 2012
    Ceci n'est pas un film historique car au niveau crédibilité faut repassé (c'est La Bible tout de même !). Le rythme est lent et dense mais l'ennui pointe le bout du nez, plusieurs scènes restent impressionnantes (Le Déluge notamment). Des petites pointes d'humour pas négligeables, distribution pas mauvaise, mais une adaptation de ce livre est difficile et même John Huston n'arrive pas a le rendre prenant (film de commande).
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 1 avril 2010
    FILM TRES CAPTIVANT
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top