Notez des films
Mon AlloCiné
    La Vie privée d'Henry VIII
    note moyenne
    3,3
    15 notes dont 8 critiques
    répartition des 8 critiques par note
    2 critiques
    3 critiques
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Vie privée d'Henry VIII ?

    8 critiques spectateurs

    AvaPeck
    AvaPeck

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 19 critiques

    1,0
    Publiée le 5 septembre 2012
    Ce Film a beaucoup beaucoup beaucoup vieilli. Charles Laughton y joue un Henry 8 qui est en fait plus une caricature qu'un personnage. Pour bien connaitre le sujet, il faut regarder la série des Tudors ! Ca sera plus esthétique et passionnant.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2938 abonnés Lire ses 7 252 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mai 2007
    Les frères Korda s'attaquent à Henry VIII, et c'est une réussite! La mise en scène est sérieuse, mais c'est en réalité les personnages qui séduisent réellement. Tout tourne autour du roi, et il est très amusant de voir chaque personnage donner tout à tour son avis sur cette figure aussi déplaisant que charmeuse, joué par un immense Charles Laughton, qui crève comme d'habitude l'écran. C'est une figurte presque pittoresque qui nous est offerte, mais l'ensemble est toujours intelligent, et c'est finalement totalement convaincu que l'on sort de ce film, conscient d'avoir vu une figure vraimet à part dans l'histoire. Etonnant.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 475 abonnés Lire ses 3 443 critiques

    2,5
    Publiée le 17 avril 2014
    Le film date de 1933 et met en scène le grand Charles Laughton qui ne livre pas ici une de ses prestations les plus inoubliables. Jamais meilleur que lorsqu'il doit défendre des personnages ambigus ou à la limite de la folie comme Néron chez DeMille ou le docteur Moreau chez Erie Kenton, il a du mal à faire exister un Henry VIII rustre et viril à souhait. Du coup sans le génie de Laughton, le film subit brutalement le poids des ans et son aspect théâtral devient tout à coup trop pesant. Au final la personnalité véritable d'Henry WIII n'apparaît jamais au grand jour. Etait-il un réel despote ? Ou n'était-il qu'un simple jouet dans les mains de ses conseillers ? Dans ce film daté, la sublime Merle Oberon fait une trop brève apparition devant passer entre les mains du bourreau dès l'entame du métrage. A noter la présence toujours magnétique de l'étrange Elsa Lanchester (femme de Laughton à la ville) qui sera la seule à se jouer du monarque.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 2 avril 2012
    Le plus étonnant est qu’une production aussi internationale, réalisé par un expatrié hongrois, respecte à ce point l’esprit britannique que le résultat est devenu un classique du cinéma d‘Outre Manche. On a un film historique avec de grands personnages politiques qui restent très humains, qui ne sont pas des icônes désincarnées. Comme dans une pièce de Shakespeare, les registres peuvent se mélanger et la truculence se mêle à l’humour noir et à la tragédie. Par-dessus tout le génie de l’interprète principal, Charles Laughton, est éclatant. Il est une sorte de mélange d’ogre et de gros enfant, tour à tour gaillard, infiniment malheureux et seul. Incarné, réaliste, mais avec un aura de personnage de conte de fée. Il est prodigieux.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5242 abonnés Lire ses 10 435 critiques

    3,5
    Publiée le 26 juillet 2010
    En 1933, lorsque que Alexandre Korda prèsenta au public international "La vie privèe d'Henry VIII", la critique ne lui mènagea pas ses èloges et les spectateurs furent enthousiastes! Ce premier succès allait servir en quelque sorte de locomotive à l'ensemble du cinèma historique anglais! Ce classique des annèes 30 est une oeuvre à grande mise en scène, qui s'attache essentiellement au personnage du roi, à sa vie intime, en trainant l'histoire d'une façon très anecdotique! Korda avait pourtant fait un effort au niveau de la reconstitution des dècors et de l'ambiance! Cette fidèlitè toute extèrieure suffit à sèduire le spectateur, mais ce fut surtout l'interprètation de Charles Laughton qui fascina! Avec le recul, celle-ci parait aujourd'hui affectèe, bien qu'elle soit sauvèe par un certain sens de l'humour! Avec les artifices du maquillage, le metteur en scène ètait parvenu à ce que Laughton ressemble de façon frappante au portrait du monarque tel qu'il avait ètè peint par Hans Holbein! Les excellents costumes de Robert Amstrong furent admirablement photographiès par l'un des premiers opèrateurs de cette èpoque, le français Georges Pèrinal! Ce concours d'heureuses circonstances aboutit à crèer un film de très bonne classe qui mèrita son succès international et son Oscar du meilleur acteur pour Laughton...
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 647 abonnés Lire ses 3 736 critiques

    5,0
    Publiée le 3 mars 2015
    Pas d'histoire mais de l'Histoire. Cette chronique intimiste étonne à plus d'un chef, d'abord par l'interprétation absolument stupéfiante de Charles Laugthon qui campe un personnage crédible et complexe. Le casting féminin est très réussi et si Merle Obéron n'a pas l'occasion vraiment de s'exprimer, la prestation d'Elsa Lanchester est tout à fait étonnante. Certaines scènes sont remarquables : le rire "communicatif" du roi, son impossibilité d'aller incognito chez Catherine, les scènes avec la princesse de Cleves, les exécutions toute en suggestion mais où est souligné le côté voyeuriste de la foule, l'utilisation du personnel de service pour commenter les événements de la cour. Brillant et intéressant !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 23 novembre 2016
    [...] On se croirait presque dans une tragédie grecque traditionnelle, où le mélodrame et les émotions sont si purs que les espaces reflètent à la fois une austérité et un fantasme. Mais il y a aussi une tendance shakespearienne dans ce film, où le ton emprunte fortement à l’essence de l’être, à la farce, à la piété, au symbolisme et l’allégorie (...) Le film du cinéaste hongrois est une rampe de lancement pour les décennies de Cinéma Britannique à venir. (... Critique complète en cliquant sur le lien.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top