Mon compte
    Main basse sur la ville
    note moyenne
    3,8
    123 notes dont 26 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 26 critiques par note
    6 critiques
    4 critiques
    6 critiques
    8 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Main basse sur la ville ?

    26 critiques spectateurs

    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 353 abonnés Lire ses 3 867 critiques

    2,5
    Publiée le 7 janvier 2020
    Film politique sur le pouvoir de l'argent.
    Intéressant dans son sujet mais presque documentaire et ennuyeux dans son côté film.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 427 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    3,0
    Publiée le 31 octobre 2016
    Un sujet passionnant et toujours d'actualité, une mise en scène assez immersive et des acteurs très bons, pourtant, ce film m'a laissé sur la touche. Parce qu'il se refuse à être complètement didactique et qu'il dépeint toute une galerie de personnages que j'ai du mal à identifier, il se révèle frustrant et laborieux à suivre. J'ai surtout l’impression que F. Rosi n'a pas montré les bonnes choses, que ses dialogues et ses situations ne sont pas toujours adaptées car quand on veut dénoncer un scandale aussi prégnant et aussi universel, alerter l'opinion publique en fait, il faut savoir se rendre accessible (sans pour autant être simpliste). Les esprits brillants le trouveront exceptionnel, je dois dire que c'est un film qui dit parfois des choses très intéressantes et très importantes mais duquel j'ai décroché et qui se révèle bien souvent trop élitiste et confus pour réellement passionner et susciter l'indignation (les agents immobiliers corrompent le pouvoir politique et se font de l'argent sur le dos des habitants de la ville, le système démocratique empêche toute inflexion et tout changement malgré quelques gesticulations). En définitive, rien n'a changé depuis ce film et c'est peut-être bien ce qui a de plus terrible. D'autres critiques sur
    Wolvy  .
    Wolvy .

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 234 critiques

    4,0
    Publiée le 13 septembre 2010
    C'est incroyable à quel point ce film de 1963 est encore d'actualité de nos jours. Avec "Main basse sur la ville" Francesco Rosi signe une œuvre politique à la fois très bavarde et néanmoins brillante de bout en bout.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 17 mars 2010
    Excellent film.
    Dénonciation du système politique corrompu, à l'opposé des valeurs qu'il est sensé représenter et appliquer.
    QuelquesFilms.fr
    QuelquesFilms.fr

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 399 critiques

    3,5
    Publiée le 1 octobre 2013
    Confusion des intérêts publics et des intérêts privés, détournements de fonds, corruptions, manipulations... Francesco Rosi dénonce les abus de pouvoir de la Démocratie chrétienne, en s'inspirant de faits réels. Derrière cette dénonciation, il y a évidemment un parti pris politique. Cela dit, en bon spécialiste du film d'investigation, le metteur en scène italien réalise une oeuvre sérieuse, austère comme un dossier judiciaire, mais intéressante. Sa façon de décortiquer le système en place est convaincante et le résultat, édifiant.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 19 août 2019
    Un pamphlet qui prend pour cible la spéculation immobilière et l’asservissement du politique aux intérêts privés dans la ville de Naples. Le message est bien sûr très louable et l’aspect purement politicien, quasi-documentaire, est intéressant (bien qu’un peu obscur parfois). Malheureusement, tout à sa leçon finale, délivrée dans une scène de débat parlementaire joliment mise en scène, le film ne s’embarrasse pas de romanesque et oublie même de caractériser ses personnages au-delà de leur bord politique et de leur rapport à l’honnêteté. Le résultat n’est pas tout à fait ennuyeux, mais pas loin de l’être.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 2 269 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mai 2020
    Main basse sur la ville est un film de mafia avant l'heure extrêmement convaincant.
    Le film fait preuve d'un indéniable réalisme. Tout y est : la violence, la corruption de fonctionnaire, l'achat d'influence, les ralentis bureaucratiques, le secteur de l'immobilier napolitain même si le nom de la ville n'est pas mentionnée (ville et secteur particulièrement gangrenés par le syndicat du crime) …
    Les acteurs sont très convaincants à commencer par Rod Steiger. Son personnage est très intéressant à suivre.
    L'intrigue n'est certes pas forcément imposante en termes de rebondissements et de péripéties mais elle délivre une photographie parfaite de la situation de l'époque. Situation qui n'a d'ailleurs pas évolué tant que ça, puisque, occasionnellement, il arrive encore que certains bâtiments s'écroulent et qu'en enquêtant, on découvre que le permis de construire a été délivré de manière très occulte alors que les conditions de sécurité n'étaient pas complètes.
    À la limite du documentaire (même s'il s'agit d'une fiction), un film que je recommande.
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 436 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    3,0
    Publiée le 15 septembre 2010
    Main basse sur la ville est un très bon film dramatique de Francesco Rosi. La mise en scène du réalisateur est irréprochable, les acteurs comme Rod Steiger, Salvo Randone ou encore Guido Alberti sont convaincants dans leurs rôles, le scénario est original et travaillé, il y a de bons dialogues, le film est divertissant et on ne s’ennui pas une seule seconde. Bref, c’est à découvrir…
    il_Ricordo
    il_Ricordo

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 407 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2012
    Main basse sur la ville est un film sur la corruption qui montre davantage le monde des corrompus et corrupteurs, le mode de vie et leurs réactions que celui de leurs victimes (mise à part la saisissante séquence d'ouverture). C'est un film politique dans lequel le jeu des acteurs est moins intéressant que leurs propos (même si leur jeu de politiciens véreux, Rod Steiger en tête, est criant de vérité). Toutefois, la trame est réellement prenante et le film demeure un incontournable thriller social et politique. Le réalisme de Francesco Rosi tranche avec le fantastique d'un Fellini ou le romantisme d'un Visconti : c'est comme si l'on revivait les heures glorieuses du néoréalisme des années 40, où la question sociale, au cœur du film, lui donnait une dimension historique. Main basse sur la ville est un incontournable du Cinéma italien.
    Jrk N
    Jrk N

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 233 critiques

    5,0
    Publiée le 10 décembre 2018
    Francesco Rosi est un pur cinéaste politique : pour lui le cinéma sert à expliquer et démontrer le rôle des organisations sur les individus. Il ne dénonce pas les pourris. Il les explique: c'est plus cruel et surtout c'est plus efficace.
    L'alliance entre le maire monarchiste-profasciste Achille Lauro, élu ostensiblement en payant les votes populaires, et la démocratie chrétienne (puissante) permet à la municipalité napolitaine de donner le champ libre aux promoteurs qui saccagent le centre ville et spéculent sur les alentours en arrosant largement. Loin de caricaturer les rapports politiques, Rosi montre la complexité des relations de pouvoir entre le promoteur Nottola, la DC et Achille Lauro. L'effondrement d'un immeuble du miséreux quartier espagnol ouvre une crise qui se conclut par une commission d'enquête réclamée par le PC et l'élection d'un nouveau maire, probablement tout aussi pourri et mafieux que le précédent. La camorra n'est jamais citée mais chacun la sent présente dans les transactions.
    Naples est sans doute une des seules grandes villes du monde dont la texture ouvrière ait été détruite systématiquement dans le détail, laissant place à un urbanisme délirant mettant face à face une architecture moderniste et laide pour les riches et d'immenses zones d'habitat populaire en barres de béton, totalement laissées à l'abandon. C'est le résultat de la politique pourrie des années 60-70 que décrit Rosi. Aujour'hui la politique mafieuse s'est plus concentrée sur les déchets créant les problèmes d'hygiène dramatique que l'on connaît.
    Le promoteur est joué par Rod Steigner, le leader communiste du conseil municipal toujours sur la brèche est joué par lui-même et le leader socialiste par un député socialiste. Le rythme est celui d'un film noir mais l'objet est une action politique.
    Indispensable pour connaître Naples mais aussi pour apprécier la question du Sud de l'Italie.
    duccio
    duccio

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un excellent film qui mérite d'être vu ou revu.
    Réalisé avec peu de moyens, il exprime une critique très actuelle de la classe politique et représente la vraie expression du neoréalisme italien. Un film quasi documentaire mais universel. La photographie est excellente. Un classique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top