Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Dirigeable volé
    note moyenne
    3,3
    59 notes dont 9 critiques
    répartition des 9 critiques par note
    2 critiques
    4 critiques
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Dirigeable volé ?

    9 critiques spectateurs

    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 551 abonnés Lire ses 3 509 critiques

    4,5
    Publiée le 4 février 2014
    Karel Zeman est un cinéaste tchèque inconnu pour la plupart d’entre nous, il a pourtant son musée à Prague depuis 2012. Spécialiste du cinéma d’animation il a œuvré dans le genre de 1946 à 1980. D’abord dessinateur travaillant pour un studio de publicité à Marseille, il bifurque à son retour au pays vers le film d’animation publicitaire tout d’abord et de divertissement ensuite sous la houlette d’Elmar Klos (réalisateur collaborateur de Jan Kadar et Milos Forman) qui lui propose un travail dans son studio . Après sa rencontre avec Hermina Tyrlova, réalisatrice d’animation , il monte en collaboration avec celle-ci son premier film, « Rêve de Noël » qui sera primé à Cannes (1946). Il se spécialise alors dans un procédé innovant qui consiste à faire évoluer des acteurs filmés en prise de vue réelle dans des décors animés peints, le plus souvent inspirés des travaux du célèbre graveur français du XIXème siècle Gustave Doré. Les animations de Zeman n’ont bien sûr rien à voir en terme de perfection avec les possibilités offertes aujourd’hui par les SFX mais la candeur, la féérie et la poésie qu’il propose, compensent largement le déficit technique de son travail, imposé par les moyens de l'époque . « Le dirigeable volé » très librement inspiré de « Deux ans de vacances » de Jules Verne nous transporte dans une expérience unique tout à la fois déroutante et enchanteresse à travers le voyage en ballon de cinq enfants qui finiront naufragés sur une île déserte où il seront secourus par le capitaine Nemo en personne après avoir été attaqués par des pirates. L’aventure enfantine est un classique du cinéma auquel Zeman n’apporte pas grande innovation en terme de récit, axant son travail sur des effets visuels qui pourtant de facture très dépouillés sont tout bonnement envoûtants pour ceux, petits ou grands qui accepteront de se laisser bercer par l’univers onirique de ce formidable conteur qui sans qu’on se l’explique, parvient à nous montrer le monde tel qu’on peut l’imaginer quand on est enfant. C’est-à-dire sans contrainte d’aucune sorte, où rien n’est grave et où les méchants ne le sont pas vraiment. Ses dessins souvent naïfs, parfois drolatiques et peu réalistes nous décrivent un univers vierge inventé de toute pièce par un grand monsieur de l’animation dont aucune des trouvailles actuelles aussi brillantes soit-elle ne vient ringardiser le travail. La grande sensibilité de Zeman doublée d’une profonde sincérité expliquent sans aucun doute l’intemporalité de son film . La musique du compositeur classique Jan Novak, contemporain de Zeman renforce encore la dimension féérique de ce « Dirigeable volé » à bord duquel chacun devrait embarquer au moins une fois pour une expérience qui sera unique même si très particulière, elle ne pourra toucher tout le monde de la même manière.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 12 février 2014
    Quand j'étais plus jeune (car oui maintenant je suis vieux), je me souviens avoir accompagné mon père au cinéma pour l'un de ces doubles programmes dont nous étions friands. Ce soir-là, il s'agissait d'une thématique Jules Verne. Le premier film fut le très (très) décevant "Tour du monde en 80 jours", vous savez la bouse avec Jackie Chan et Steve Coogan. Quant au second film, il racontait l'histoire d'enfants qui s'échappaient de leur domicile à bord d'un dirigeable avant de s'écraser dans une île mystérieuse. Ce deuxième film m'avait profondément marqué de par son mélange incroyable entre prise de vues réelles et gravures inspirées du travail de Gustave Doré. Puis, quelques temps plus tard, je m'étais rendu compte que j'avais extrêmement bien retenu le titre du film bouseux de Franck Coraci ("Le tour du monde...") mais pas celui du second! Il y a des fois des choses que je ne comprendrai jamais avec mon cerveau... Puis, les années passèrent et le film au titre mystérieux sombra dans les méandres de ma mémoire...avant de resurgir il y a quelques semaines (soit, pas loin de dix ans après cette séance cinéma) dans mon esprit. Souhaitant redécouvrir ce film, je me suis mis à chercher sur ce formidable outil qu'est le net et après de longues et méticuleuses recherches, voilà que je tombe sur ce "Dirigeable volé", réalisé par un certain Karel Zeman et sorti en 1967 en Tchécoslovaquie (avant de sortir en France en...2004). Dessinateur et réalisateur tchèque, Zeman s'inspira librement du roman "Deux ans de vacances" de Jules Verne pour réaliser cette petite pépite cinématographique. "Le Dirigeable volé" est époustouflant de bout en bout. L'histoire est simple de prime abord (des enfants se retrouvant sur une île déserte et devant faire face à des pirates) mais esthétiquement parlant, Zeman effectue un travail d'orfèvre. Chaque décor est réalisé à la main, avant que le réalisateur n'intègre dans ces décors en papier des prises de vues réelles qui apportent un charme particulier à l'ensemble du long-métrage. "Le Dirigeable volé" innove et rappelle certains films de Ladislas Starewitch ainsi que de Jan Svankmajer, avec ces décors particuliers réalisés à la main. On pense aussi fortement à Méliès devant le film (Zeman était d'ailleurs considéré comme étant le Méliès tchèque) de par cette esthétique rappelant les tableaux proposés par le maître français (exemple du "Voyage dans la lune" de 1902, aussi inspiré du roman de Verne, "De la Terre à la Lune"). Pour "Le Dirigeable volé", Zeman mélange le langage du cinéma avec celui du film d'animation. Cela donne un résultat détonnant et original qui reste dans les mémoires. Pour cette redécouverte, j'en suis sorti dans le même état qu'il y a dix ans, rajeuni et heureux du spectacle que je venais de voir. Une véritable rafale de fraîcheur dans le milieu cinématographique. Et promis, cette fois-ci, je retiens le titre du film!
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 297 abonnés Lire ses 3 688 critiques

    4,0
    Publiée le 14 décembre 2014
    Un mélange de deux romans de JV. Et une adaptation assez originale mêlant les effets spéciaux et le réel. JV n'aurait pas détesté je pense car on est vraiment dans le fantastique. C'est très très bien. Il faudrait que ça passe à la télé parfois ou au moins que ça sorte en dvd.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 12 février 2014
    "Le dirigeable volé" fut une très bonne découverte d'un univers qui m'était jusque-là inconnu: l'animation tchèque. La réalisation qui allie dessins (soit-dit en passant très bien faits) et prises de vue réelles donne toute son originalité au film. En général je n'apprécie pas trop ce genre de procédé mais ici, c'est très bien mené et on se laisse aisément embarquer dans l'aventure de ces "petits voyous" qui volent un dirigeable. A voir donc!
    Vikiaume Burghoven
    Vikiaume Burghoven

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2007
    quelle merveille,quel émerveillement,on s'envole, on s'évade!dommage que ce film soit si peu connu! Zeman nous plonge dans cet univers propre à jules vernes;on y retrouve d'ailleurs les themes récurrents du vol,de la terre de la mer,de l'exploration et du voyage initiatique.les techniques d'animation font un peu penser aux techniques utilisées par terry gilliam avec les monty python. vraiment une bonne surprise!
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 043 critiques

    2,5
    Publiée le 5 juillet 2020
    Il est frustrant que Karel Zeman ait choisit d'adapter l'un des romans de Jules Vernes qui a le moins bien vieilli. Tout ce déploiement de trouvailles techniques et plastiques absolument géniales ne parvient pas à susciter le rire ou la peur, venant d'une histoire s'inscrivant trop dans une époque dont les référents sont dépassés. La tentative de faire passer l'invraisemblance des actions pour du pastiche était intéressante mais perdue d'avance. Les invraisemblances ne sont pas drôles, et l'action ne rebondit pas. Quel chef d'oeuvre aurait-ce été si Zeman tout en conservant cette "forme", avait choisi un autre "fond", un autre roman de Verne :Le Secret de Wilhelm Storitz, ou De la Terre à la Lune par exemple?
    JR Les Iffs
    JR Les Iffs

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 151 critiques

    3,0
    Publiée le 2 février 2013
    Film de Zeman, selon le style habituel du cinéaste où il réussit très habilement à mélanger des personnages réels dans des décors d'illustration et de dessins de style ancien du 19ème siècle. (genre illustrations des livres de Jules Verne). Ce qui donne un film d'aventure plein de péripéties, un peu naïf, mais aussi poétique, grâce aux décors fantastiques issus de l'imagination de Jules Verne. Un charme certain se dégage de cette oeuvre où ce sont des enfants les héros de cette histoire. Zeman est un des plus grands cinéastes d'animation, on le voit dans ce film qui est parmi les meilleurs du genre. Très recommandable, même pour les grands.
    flamingroovies
    flamingroovies

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2007
    Je vous rapelle quand même la date de réalisation de ce film : 1966 ! C'est à dire bien avant les monty pythons et Gondry (qui commence à gaver car on a l'impression parfois qu'il a tout inventé)était encore en couches culottes et se faisait torcher le cul ! Quant au rythme du film, et bien oui à 'époque pas de mtv ni de vidéos speedées. On prend le temps d'apprécier le travail plastique et l'atmosphère poétique du film...sublime travail..
    Jerome L.
    Jerome L.

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 1 mars 2016
    J'ai accompagné une classe de CE2 voir le film. Les gosses ont beaucoup aimé. Les gosses ont ri lors des quelques "gags" téléphonés (pour l'essentiel des chutes), comme ils auraient ri au cirque. J'ai l'impression qu'ils aiment l'histoire racontée et ses rebondissements, les situations , les images. Mais pour un adulte c'est un vrai calvaire. Une longue litanie insipide de scenes décousues, un scenario abscond avec des digressions invraisemblables (l'agent numéro 13, le faux gaz non-inflammable, ...), une mise en scene bricolée, des acteurs jouant tellement mal que l'on se demande si c'est une figure de style voulue par les réalisateurs, des images qui se veulent "poétiques" sous prétexte qu'elle sont surannées. Tout est nul est mal filmé et c'est une des dix pires niaiseries que j'ai du voir dans ma vie. J'ai lutté contre le sommeil et l'ennui. Du coin de l'œil je voyais par contre que mon fils restait dedans. Le cinéma pour enfant a heureusement beaucoup évolué depuis ce film, et il est heureusement possible aujourd'hui de trouver des dizaines de films bien supérieurs dans lesquels les parents trouvent aussi leur compte : Les trois brigands, Kirikou, Nemo, Madagascar, etc... Au final un film mal fait, ennuyeux et insipide, mais correct pour les enfants.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top