Notez des films
Mon AlloCiné
    Innocence
    Note moyenne
    3,5
    26 titres de presse
    • Positif
    • Première
    • Rock & Folk
    • Score
    • aVoir-aLire.com
    • Cinéastes
    • L'Humanité
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Studio Magazine
    • Synopsis
    • Synopsis
    • Télé 7 Jours
    • L'Express
    • Le Figaroscope
    • Le Monde
    • MCinéma.com
    • Score
    • Télérama
    • Zurban
    • Cahiers du Cinéma
    • Ciné Live
    • Le Point
    • Ouest France
    • Paris Match
    • TéléCinéObs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    26 critiques presse

    Positif

    par Jean-Christophe Ferrari

    Quel pari ! Et quelle réussite ! Que d'évidence et d'opacité en même temps ! Que d'originalité mêlée à une si étrange familiarité ! (...) Il y a dans la manière de filmer de Lucile Hadzihlilovic quelque chose d'orgiaque: une puissance créatrice qui trouble et bouscule l'allégorie afin de lui donner un caractère inquiétant.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Première

    par Gérard Delorme

    Très beau et très étonnant premier film, tout de douceur et de mystère.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Rock & Folk

    par Christophe Lemaire

    D'une sensibilité hallucinante (...), Innocence joue avec un tact extrême sur l'angoisse sourde du Passage, cet état pas vraiment palpable où les jeunes filles en fleurs prennent lentement conscience de leurs corps et de leurs âmes. Impossible à retranscrire par les mots ou par l'écrit (...), Innocence est un film totalement magique.

    Score

    par Dick Novak

    Pour: Lent, douloureux, magique et réparateur.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    Lucile Hadzihalilovic a signé le Pique-nique à Hanging Rock français où là aussi de mystérieuses disparues possèdent la beauté miraculeuse des anges de Botticelli. Un film d'un autre temps, quelque part entre le cauchemar familier et le songe lointain.

    Cinéastes

    par Matthieu Santelli

    Très habilement la réalisatrice trouble notre vision, nous pousse à croire à ce que l'on redoute, à anticiper l'atroce, sans qu'un seul élément scénaristique ne vienne suggérer quoi que ce soit. La puissance d'évocation des images est utilisée à son comble : une cave, une fontaine, un escargot... Des motifs aussi simples qu'allusifs. Un film riche, complexe et quelque peu ésotérique, Hadzihalilovic s'avère une cinéaste très prometteuse.

    La critique complète est disponible sur le site Cinéastes

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    un film assez incompréhensible, où Lucile Hadzihalilovic excelle néanmoins à distiller un climat d'angoisse en jouant sur des rituels, avec de simples objets très choisis, des intérieurs sombres, une forêt (où sont plantés des réverbères !), une lumière très travaillée. Cinéaste à suivre.

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Innocence est un objet glacial qui constitue une proposition de cinéma très particulière , une espèce de Salo (Pasolini) revu et corrigé par la Bibliothèque rose. certainement le plus rigoureux et extrémiste, au sens formel, des films de pensionnats vus récemment (...), qui résonnent comme d'inquiétants appels à la discipline dans un monde décadré.

    Libération

    par Philippe AZOURY

    Aussi étrange que déceptif, souvent beau (esthétiquement), toujours à la limite (volontairement), Innocence est tout, bien sûr, sauf un film innocent : il sait exactement à quelle frontière se tenir et n'avance qu'en posant des pièges.

    Studio Magazine

    par Thierry Cheze

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Synopsis

    par Virginie Apiou

    premier film étrange [...]. Pourquoi voir Innocence ? Parce que c'est un film de genre dont chacune des images est au service de l'intrigue. Chaque bruit, chaque mouvement, chaque geste d'enfants, par sa durée, impose une atmosphère, un sentiment de menace sourde dont on ne sait jamais si elle éclatera ou non.

    Synopsis

    par Virginie Apiou

    premier film étrange [...]. Pourquoi voir Innocence ? Parce que c'est un film de genre dont chacune des images est au service de l'intrigue. Chaque bruit, chaque mouvement, chaque geste d'enfants, par sa durée, impose une atmosphère, un sentiment de menace sourde dont on ne sait jamais si elle éclatera ou non.

    Télé 7 Jours

    par Gérard Lenne

    Symboles opaques et poétiques font le charme déjà controversé d'un film qui garde jusqu'au bout son mystère, son singulier envoûtement.

    L'Express

    par Stéphane Brisset

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Le Figaroscope

    par Françoise MAUPIN

    Voilà un ovni bien intrigant dont on se demande s'il n'est pas l'oeuvre d'un vieux libidineux tant les petites culottes, les corps impubères et les tresses bien sages occupent l'écran.(...) Si on est séduit par la beauté plastique de l'oeuvre, on ne comprend pas très bien le message et on s'ennuie plutôt.

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Aussi soignée et séduisante que soit l'esthétique du film, la mise en scène appuie en permanence un propos critique explicitement affirmé par ailleurs. Et en redoublant la thématique de l'enfermement, la forme du conte maintient le film dans une univocité relativement stérile.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    MCinéma.com

    par Guillaume Tion

    La séduction diminue lorsque le film, qui frôle les deux heures, se révèle uniquement symbolique. L'ambiance ne suffit alors plus à combler les longueurs, et la fin laisse à désirer. Mais l'expérience vaut le détour.

    Score

    par Axel Martinez

    Contre: Même s'il faut bien reconnaître de belles valeurs picturales, le film oublie de raconter quelque chose (...) et, ceci, sur quasiment 2 heures. Une belle déception.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    Télérama

    par Jacques Morice

    A semer des symboles et des présages un peu partout, Innocence fait aussi du surplace. Mais en matière d'apprentissage poétique, il bat à plate couture Les Choristes.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Zurban

    par Charlotte Lipinska

    Rigoureuse et stylisée, la mise en scène s'équilibre entre onirisme et réalisme. La quotidienneté d'une vie en huis clos exclusivement féminine devient peu à peu angoissante et charge les spectateurs d'en interpréter chaque détail.

    Cahiers du Cinéma

    par Sylvain Coumoul

    Au-delà d'une ambiance qui se voudrait shyamalanesque, suinte à chaque plan une conception malade de l'enfance, perçue sous l'angle exclusif de la défloration. Qu'un sous-titre possible à Innocence soit quelque chose comme La fabrique des salopes, voilà ce que la cinéaste voudrait imputer à la perversité du regard masculin.

    Ciné Live

    par Philippe Paumier

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Le Point

    par La rédaction

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Ouest France

    par La rédaction

    (...) un scénario qui aujourd'hui, dans le traitement qu'en fait Lucile Hadzihalilovic, est plutôt porteur de troubles, de dérapages et d'ambiguïtés.

    Paris Match

    par Alain Spira

    (...) ce premier film a pour seul mérite son étrangeté. On se demande bien ce que sont venues faire Marion Cotillard et Hélène de Fougerolles dans cet objet cinématographique très malsain.

    TéléCinéObs

    par Gilles Verdiani

    On serait agréablement impressionné par l'originalité du projet, l'ambition esthétique et la rigueur altière du récit si l'insistance à filmer les gamines comme des fantasmes pour pervers pépères ne devenait assez vite gênante.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top