Mon compte
    Boudu
    Note moyenne
    2,5
    24 titres de presse
    • L'Express
    • Ciné Live
    • France Soir
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Monde
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Rolling Stone
    • Studio Magazine
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • L'Humanité
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Première
    • Score
    • TéléCinéObs
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    L'Express

    par Eric Libiot

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Ciné Live

    par Christophe Chadefaud

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    France Soir

    par Richard Gianorio

    Une farce douce-amère, une comédie bonhomme, qui a perdu en mordant mais gagné en tendresse.

    Le Figaro

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaroscope

    par Marie-Noëlle Tranchant

    Modernisée, ensoleillée, toilettée aux couleurs de la Provence, cette nouvelle version de Boudu sauvé des eaux ne prétend pas rivaliser avec l'oeuvre célèbre de Renoir, mais invente tranquillement ses propres chemins et offre une comédie populaire sympathique et distrayante.

    Le Monde

    par Jean-Luc Douin

    Une adaptation du film de Jean Renoir par Gérard Jugnot sur le ton de la grosse farce.

    Ouest France

    "Renoir, c'est qui?" pourrait-il demander car il s'est bien gardé de revoir le Boudu sauvé des eaux de son prédécesseur et même de relire la pièce qui l'a inspiré. Pour mieux faire entrer le thème dans la tendresse joviale et la saveur bonhomme de son univers à lui.

    Paris Match

    par Alain Spira

    Si ce film s'inspire du "Boudu sauvé des eaux" de Jean Renoir, il n'es ai nullement le remake, tout juste l'adaptation. [...]Il lui manque du relief, de la noirceur...

    Rolling Stone

    par Grégory Alexandre

    Difficile de croire à cette fable franchouillarde ripoliné, pleine de cocufiage et de bons sentiments [...] reste Catherine Frot qui campe avec le rare talent qui la caractérise une alcoolique mondaine plutôt rigolote.

    Studio Magazine

    par Jean-Pierre Lavoignat

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    Télé 7 Jours

    par Gérard Lenne

    Aucun rapport [...] avec le clochard dyonisiaque, anarchiste et iconoclaste qu'incarnait Michel Simon en 1932. Le Boudu version Depardieu n'a rien de cet ouragan sur un univers bourgeois, c'est un pique-assiette désinvolte, un parasite mou. D'où une comédie où les bons sentiments ont remplacé la provoc.

    La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

    Télérama

    Elle, c'est Catherine Frot, assez étonnante en dépressive dyslexique. Lui, c'est Gérard Jugnot, dans l'habit qu'il s'est taillé au fil de ses propres films : un type un peu médiocre que les événements vont pousser à chercher - et à trouver - l'humain au fond de lui. La remise en cause sera cruelle : farce truculente par instants, ce Boudu, qui souffre par ailleurs d'un démarrage un peu mollasson, s'offre des abîmes de vraie noirceur.

    Cahiers du Cinéma

    par François Bégaudeau

    À l'heure de jeu le film prend des airs de Théorème populiste, et espère à voix haute que le sang pur du prolo innerve l'art polué d'une France boboisée. On y croit peu, limite on se méfie, et de toute façon le film reste aussi polie que ses hôtes.

    Chronic'art.com

    par Jean Philippe Téssé

    Dans le film de Jugnot circule une idée de la maison comme espace disponible aux vrombissements des monstres sacrés, de l'inconnu majuscule qu'on n'imaginait pas capable d'être aussi proche de son public.

    L'Humanité

    par Michaël Melinard

    Tout cela paraît un peu court pour du cinéma mais largement suffisant pour le passage en prime time sur une chaîne hertzienne pour lequel le film est calibré.

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Remake repoussant de Boudu sauvé des eaux. Vulgaire à pleurer.

    Libération

    par Philippe AZOURY

    On s'y ennuie comme dans un gros pouf. On est devant ton film comme ton grunge de Boudu devant sa télé à mater des jeux TF1 débiles.

    MCinéma.com

    par Rémy Batteault

    Un film calibré pour plaire au plus grand nombre, et notamment pour les spectateurs de TF1.[...]Les clichés abondent, il suffit pour s'en convaincre d'écouter la bande son, composée de différents thèmes classiques mille fois entendus.

    Positif

    par Claire Vassé

    C'est tout l'esprit du film qui pose problème, réduisant la force anarchique du personnage de Boudu à de vulgaires affaires de fesses, de plus tristement filmées. Le film de Renoir s'appelait Boudu sauvé des eaux. Celui de Jugnot s'appelle Boudu tout court et il porte bien son nom, tant le naufrage est complet.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Première

    par C. Narbonne

    À défaut d'enjeux fort, cette comédie consensuelle flirte avec les canons télévisuels.

    Score

    par Bob Alcazar et G.D. Jones

    Les scènes de sexe voudraient être rigolotes; elles sont juste pathétiques et embarrassantes, un peu comme le film.[...] le happy end un peu forcé sent le moisi.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    TéléCinéObs

    par Jean-Philippe Gérand

    On progresse en terrain familier et c'est cette abscence de surprise qui finit par figer le film dans une torpeur assassine.

    Zurban

    par Véronnique le Bris

    Hélas, trois fois hélas, cette plate modernisation rate la critique sociale et frôle le numéro d'acteurs, mal servi par des dialogues et des situations lourdes, pour ne pas dire vulgaires.

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Depardieu en fait des tonnes avec sa bonhomie et son rentre-dedans naturel. Frot affiche les névroses de la petite bourgeoisie de province avec une ingénuité toujours aussi drôle, et Jugnot en râleur franchouillard a une bouille sympa. Mais à part cela, on n'en retient pas grand-chose.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top