Mon compte
    The World
    Note moyenne
    4,1
    19 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Elle
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Le Point
    • Libération
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama
    • Chronic'art.com
    • L'Express
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com
    • Score
    • Ciné Live
    • MCinéma.com
    • Studio Magazine

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Emmanuel Burdeau

    Avec une facilité souveraine, Jia navigue (...) entre Moyen Age et science-fiction, entre un preux chevalier accourant vers sa mie sur son fier destrier et le train aérien du parc, les couloirs d'une boite de nuit façon 2001 ou Mission to Mars.

    La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

    Elle

    par Elisabeth Quin

    Sous la délicatesse de cette chronique réaliste, une ouïe fine perçoit le hurlement d'un cauchemar éveillé. Seule planche de salut : l'amour. Terni (...). Abîmé. Mais quand même là.

    L'Humanité

    par Emile Breton

    C'est bien là le miracle : le film tout à la fois dit la légitimité de cette attente du neuf et les ravages qu'on en peut attendre. Aucune dérision dans ce voyage à travers les beautés cataloguées des cinq continents, de la mélancolie.

    Le Monde

    par Isabelle Régnier

    The World (...) est sans doute le film le plus noir de son auteur (...) Sous le vernis festif du spectacle et de la danse, Jia Zhang-ke porte sur ces jeunes saltimbanques un regard triste mais tendre ; nullement cynique (...) C'est l'humain qui résiste, qui crie sur les visages, filmés dans de longs plans fixes, dès que les personnages sont rendus à leur solitude. Et qui explose littéralement, dans une charge émotionnelle inédite chez Jia Zhang-ke, quand le tragique fait irruption.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Point

    par François-Guillaume Lorrain

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Libération

    par Didier Péron

    Cette absurdité totale de planète-Jivaro offre le cadre quasi unique de l'action du nouveau film de Jia Zhang-ke, son plus fascinant depuis le chef-d'oeuvre Platform (...) Cette civilisation exclusivement citadine avec ses individus aux yeux vides livrés en pâture à une rationalité technique qui tend peu à peu à détruire le sens des émotions, Jia Zangh-ke, mieux que quiconque, en donne une vision synthétique et bouleversante (...)

    Paris Match

    par Christine Haas

    Soutenu par le talent virtuose du chef opérateur-réalisateur Yu Lik-wai (All tomorrow's parties), par les représentations scéniques de son égérie, Zhao Tao, le cinéaste s'approche du chef-d'oeuvre.

    Positif

    par Yannick Lemarié

    (...) un film foisonnant et mélancolique : une éclatante réussite.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Télérama

    par Jacques Morice

    Et si la Chine, en particulier Pékin, était l'épicentre du monde contemporain ? Si c'était là-bas qu'on pouvait percevoir de manière la plus sensible la mondialisation en cours ? C'est l'une des multiples impressions que l'on ressent en sortant de ce film important et subtil de Jia Zhang-ke, où l'on voyage beaucoup tout en restant sur place.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Chronic'art.com

    par Vincent Malausa

    (...) virtuosité caressante des mouvements d'appareil, durée hypnotique des plans, précision du geste néoréaliste qui permet de transformer n'importe quelle scène anodine en ambitieuse exploration sociologique de la Chine contemporaine.

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    L'Express

    par Laurence Liban

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Mise en scène froide, décor irréel et factice : Jia Zhang-ke regarde en face la modernité. Un poignant traité d'aliénation urbaine.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Première

    par Olivier De Bruyn

    Très loin de la pose et de la complaisance, The World recèle de beautés envoûtantes. S'y perdre est un plaisir exquis...

    Zurban

    par Claire Vassé

    Loin de se complaire dans un constat apocalyptique, Jia Zhang Ke fait scintiller ce royaume du faux de couleurs chatoyantes, de danses et de personnages qui persistent à rester humains.

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Un film fascinant sur le mal-être des Chinois en cette ère de globalisation. Du grand art.

    Score

    par Anthony Wong

    Le réalisateur semblant plus attiré par les hésitations de ses personnages que par leurs décisions, le récit s'enlise dans un interminable immobilisme. Seule l'actrice principale et quelques plans viennent insuffler une furieuse énergie et autorisent le coup d'oeil, momentané, du curieux.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    Ciné Live

    par Philippe Paumier

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    MCinéma.com

    par Camille Brun

    (...) Même plus court, The World n'aurait probablement pas été un film réussi. Il faut dire que le scénario est riche en personnages, en discours souterrain. Beaucoup trop riche pour un seul long métrage et la mise en scène assez terne du cinéaste. En plus, à l'image de ces cartons sortis de nulle part qui le ponctuent, le film est d'une prétention sans borne. Alors on a beaucoup de mal à s'attacher à tous ces personnages, à toutes ces petites histoires.

    Studio Magazine

    par Michel Rebichon

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top