Mon compte
    Basic Instinct
    note moyenne
    3,7
    19676 notes dont 476 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 476 critiques par note
    128 critiques
    186 critiques
    82 critiques
    49 critiques
    16 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Basic Instinct ?

    476 critiques spectateurs

    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 3 131 critiques

    3,5
    Publiée le 15 décembre 2020
    Un thriller sulfureux et provocant, rempli de scènes devenues cultes, qui consacra la fascinante Sharon Stone.
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 2 131 critiques

    3,0
    Publiée le 19 novembre 2014
    C'est un bon film à partir du moment où tout reste mystérieux dans cette enquête inaboutie. Les soupçons, les indices demeurent mais quant au coupable, il reste inconnu, même si... Néanmoins, je n'ai pas trop aimé les répétitions de certains moments, la prolifération des scènes de sexe qui n'apportent que peu au final contrairement au jeux de séduction qui sont bien plus accrocheurs et importants pour l'intrigue. Le duo Douglas-Stone fonctionne parfaitement et leur duel est délicieux, ce qui n'est pas toujours le cas du scénario dans son ensemble !!
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    4,5
    Publiée le 20 septembre 2013
    Après avoir enchaîné deux longs-métrages de science-fiction aux contenus assez violents (RoboCop et Total Recall), le Néerlandais Paul Verhoeven se plonge dans le polar. Ou plus précisément lance une mode qu’est le thriller érotique avec Basic Instinct. Film qui fit réagir la presse américaine pour bon nombre de raisons (scènes sexuelles trop explicites, film jugé misogyne, biphobe et homophobe…) mais qui connu un énorme succès, aussi bien critique (à l’international) que commercial. Retour donc sur l’un des films les plus rentables de 1992 !

    Préparez-vous à être étonnés car Basic Instinct est franchement une excellente surprise ! En effet, le film, bien que surfant à fond sur l’érotisme, n’atteint jamais le côté niais et dégueulasse des films du genre (sans parler de tous les navets qui n’ont que pour but de faire plaisir aux obsédés qui veulent se rincer l’œil). Car Basic Instinct sait laisser de côté les scènes de sexe quand il faut pour mieux se plonger dans l’enquête qui est en cours. Eh oui, il ne faut pas oublier que Basic Instinct est avant tout un film policier ! Qui suit un flic au passé bien mystérieux qui enquête sur le meurtre d’un homme (assassiné via un pic à glace pendant une nuit « mouvementée », évidemment !) et qui tombe peu à peu amoureux de la principale coupable de l’affaire, une romancière qui émoustille les sens dès qu’on la voie ! Et qui, surtout, joue moralement avec toutes les personnes qui l’entourent. Croyez-moi, voir ce personnage qui sent bon la culpabilité cache bien son jeu : il nous fait douter jusqu’au bout ! Jusqu’au dernier plan qui nous révèle si cette fameuse Catherine Tramell est la tueuse ou non que tout le monde recherche. De bout en bout, le film livre un suspense vraiment haletant qui tient sans difficulté en haleine ! Ce n’est pas difficile, on se plonge irrémédiablement dans l’enquête, on est pressé de savoir le dénouement… Sans oublier que le personnage principal, l’inspecteur Nick Curran se trouve être nettement travaillé pour intéresser et surtout apporter un supplément au déroulement de l’affaire (ses pulsions violentes et sexuelles).

    Il faut dire aussi que Basic Instinct propose une bien belle brochette de comédiens. Et là, je critique les Razzie Awards (l’exact contraire des Oscars, qui récompensent les « pires quelque chose») qui se sont permis de nominer Michael Douglas, Sharon Stone et Jeanne Tripplehorn. Alors là, pas d’accord ! Déjà Michael Douglas ! Certes, il n’est pas aussi bon que pour le rôle de Gordon Gekko (Wall Street) mais il est suffisamment bon pour donner assez de caractères pour rendre son protagoniste déplaisant (un vrai antihéros !). Jeanne Tripplehorn suscite l’attention. Quant à Sharon Stone, il n’y a rien à redire : grande révélation du film (même si l’actrice était déjà dans Total Recall) et immense sex symbol international. Elle joue à merveille l’ambigüité entre l’allumeuse et la femme fatale, qui nous fait fantasmer autant que possible. Une véritable beauté ! On comprend bien du coup que Wayne Knight sue à grosses gouttes, avec ses lunettes embuées à la vue de l’entre-jambe de Catherine Tramell (scène culte).

    Mais donc, les scènes de sexe, à quoi servent-elles ? Juste à calmer (ou exciter, cela dépend des cas) les ardeurs des plus pervers ? C’est sur ce mot que Paul Verhoeven s’amuse à explorer les différentes facettes. Car les séquences chaudement explicites ne sont pas là pour embellir nos yeux (ah, le corps de Sharon Stone !!) mais pour s’accorder avec le suspense de l’ensemble. Et pour cause, ces dernière sont filmées et montées pour titiller notre propre perversité ! Celle qui fait de nous de véritables voyeurs assistant avec plaisir aux ébats d’un couple. Mais aussi celle qui nous triture les méninges, qui nous tient en haleine. Et pour cela, Basic Instinct nous propose des scènes de sexe incroyablement haletantes. Où chacune nous fait douter sur la culpabilité de Tramell dans cette affaire de meurtre. Et pour cela, il suffit d’un plan où cette femme, lors d’un orgasme, étire son bras sous les draps. Va-t-elle sortir le pic à glace ? Ou seulement hurler de plaisir ? On se retrouve plus intéresser par ce qui va se passer plutôt que sur ce qui se déroule sous nos yeux. Le tout servit par la fabuleuse bande originale de Jerry Goldsmith, qui titille au plus au point ce sentiment de suspense, sans jamais sombrer dans une ambiance érotique pesante qui aurait gâché l’ensemble. Bref, Basic Instinct ne nous ménage aucunement ! Le film se montrant pervers, dans tous les sens du terme !

    Beaucoup de films se sont essayés dans ce genre qu’est le thriller érotique (Color of Night, Sliver…), sans jamais atteindre le niveau de qualité d’écriture et artistique de Basic Instinct. Un succès commercial et critique amplement mérité, qui se présente comme un bras d’honneur au cinéma américain hollywoodien, qui censure à tout bout de champ dans le but d’avoir un plus large public qui viendrait payer leur place. Et encore, avec Basic Instinct, on était encore à l’époque où Hollywood osait !
    Dawasta
    Dawasta

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 635 critiques

    4,0
    Publiée le 6 décembre 2013
    Un polar voyeur dans lequel se mêlent "la chair et le sang", le cocktail fétiche de Verhoeven. La troublante Catherine Tramell, qui est le véritable personnage principal du film, est incarné à la perfection par une Sharon Stone à son apogée. (Très bien)
    stallonefan62
    stallonefan62

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 1 940 critiques

    3,5
    Publiée le 16 janvier 2021
    Un bon thriller qui s'appuie sur des personnages très intéressant et sur une mise en scène osée !! C'est chaud, c'est très chaud par moment mais l'ensemble est efficace !! Michael Douglas est excellent et la sublime Sharon Stone apporte une touche sensuelle non négligeable !!
    Hollywood-Biographer
    Hollywood-Biographer

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 421 critiques

    2,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    "Basic Instinct" est un thriller érotique ordinaire, qui tient la route en partie grâce à son casting et au cynisme de certaines répliques. En dehors de cela, il est difficile d'expliquer le succès de ce film... La présence et les scènes cultes de Sharon STONE peut-être ! Mais qu'attendre d'un film où l'interprète principal (Michael DOUGLAS) est commandé par sa libido ? L'enquête policière est quasiment reléguée au second plan, et le suspense est totalement absent.
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 1 098 critiques

    2,5
    Publiée le 20 juin 2008
    Paul Verhoeven ne nous a pas pris en traître! Après « Turkish Delices », son 2ème film, puis « La Chair Et Le Sang », son 6ème, personne ne pouvait ignorer que ses thèmes de prédilection, le sexe, la violence, les institutions, l’Histoire même, feraient l’objet de critiques politiquement très incorrectes, voire franchement subversives. L’incorrection politique de « Turkish …» résidait dans le fait qu’on franchissait la limite de l’érotisme pour tomber dans une certaine pornographie. Celle de « La Chair …», venait d’une intrigue tout en meurtres, viol, inceste, produisant un effet de « revisitation » archi glauque d’un moyen âge chevaleresque idéalisé. «Robocop» lui, avait ceci d’incorrect qu’il dénonçait la tendance des gouvernants aux USA et dans les pays occidentaux à se défausser de leur devoir d’assurer des services d’utilité publique (ex: Police) sur des entreprises privées, lesquelles, obnubilées par la rentabilité finissaient sans scrupule par aller à l’encontre des intérêts des citoyens. Mais à souvent rechercher l’outrancier, Verhoeven a parfois glissé dans le racolage. Ce fut le cas de l’hyper sulfureux mais finalement moyennement bon polar que fut « Basic Instinct ». Paradoxalement, l’un des moins appréciés des films du cinéaste est pourtant le plus équilibré. Intelligent, parfois drôle, et toujours dynamique «Starship Troopers», use de l’outrance, mais sous le prisme de l’ironie dramatique. Sous une apparente apologie des films de guerre, avec ses scènes de "classes" et de batailles ultra violentes, Verhoeven les démonte en dénonçant le cynisme de leur patriotisme, de la médiatisation de la guerre qu'en font les chaînes de TV, et l’intrusion militariste dans l’institution scolaire. Avec le très réussi « Hollowman », une nouvelle « revisitation » glauque, cette fois des visions gentilles de homme invisible, on pensait que la création Verhoevienne irait crescendo. Hélas, mièvre et peu crédible « Blackbook » nous est tombé dessus. Allons Paul, ressaisi-toi!
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 997 critiques

    4,0
    Publiée le 3 septembre 2013
    Basic Instinct est un thriller érotique dangereux et glaçant, à l'image du personnage de Sharon Stone, celle que le film de Paul Verhoeven a propulsé au statut de sex-symbol, bien aidé par une plastique de rêve. Si ses défauts sont évidents, cette oeuvre s'érige malgré tout en film culte via certaines scènes marquantes, un Michael Douglas excellent, tout en ambiguïté lui-aussi, et surtout une magnifique capacité à maintenir le trouble via une BO grinçante et un scénario si retors que je lui pardonne sans souci ses innombrables facilités. Le tout porté par une mise en scène qui évite trop de faux-pas, pour au contraire quelques bons moments. C'est toutefois sans aucun doute à ce niveau là que le film échoue à accéder au rang supérieur. Malgré tout un must, à consommer sans modération, et pourquoi pas, avec un ou deux Jack Daniels sur glace.
    yannick R.
    yannick R.

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 965 critiques

    4,0
    Publiée le 9 juin 2011
    Un film psycho-érotique avec un Michael Douglas manipulé à souhait et une fin magnifiquement ambiguë.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 458 critiques

    4,0
    Publiée le 4 mai 2014
    Je suis un peu surprise par la sévérité avec laquelle la presse a noté ce film. Certes Basic Instinct doit surtout son culte à son côté érotique qui peut ne pas plaire, mais pour ma part j'ai trouvé qu'il parvenait à être tout ce qu'il faut de sulfureux sans tomber dans le graveleux. De plus, en terme de thriller pur, il est également très efficace: je ne suis peut être pas très finaude mais je suis restée dans le doute jusqu'à la fin. Le suspence est habilement distillé grâce à certaines scènes particulièrement retorses et des très bons acteurs. Sharon Stone est absolument bluffante et propose un jeu tout en subtilité tour à tour vulnérable, séductrice, manipulatrice; de son côté Michael Douglas n'est pas en reste et tient son rôle à merveille. Audacieux, osé, machiavélique; Basic Instinct est à n'en pas douter un thriller de haut vol qui n'a pas usurpé son statut.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 206 abonnés Lire ses 1 543 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2016
    Thriller érotique culte du début des années 1990, Basic Instinct de Paul Verhoeven a marqué durablement l’histoire du cinéma. Mais au-delà de la fameuse scène d’interrogatoire et des scènes de sexe explicites, le film est avant tout un excellent thriller où Michael Douglas et Sharon Stone se livrent à un sulfureux jeu du chat et de la souris. Le film est bien mis en scène (Verhoeven oblige), il y a un très bon rythme et on suit cette enquête policière avec beaucoup d’attention et de plaisir. Bref, un film culte donc (à découvrir si ce n’est pas déjà fait) et un des meilleurs thrillers érotiques du cinéma.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 508 critiques

    3,5
    Publiée le 22 décembre 2014
    Paul Verhoven signe avec ce Basic Instinct un film d'une qualité plastique indéniable. L'intrigue nous accroche grâce à un rythme bien maîtrisé et à des acteurs au top de leur forme. Cependant, il manque un je ne sais quoi pour lui fournir une note supérieure, peut-être son manque de surprises une fois l'originalité du scénario passée. Même si le film navigue sur une note d'ambiguïté tout le long, il manque une "âme" à celui ci, quelque chose qui le fasse sortir du lot et lui confère une aura, une ambiance unique au delà de son intrigue. Néanmoins, le film reste très plaisant à regarder et Paul Verhoven s'en sort avec les honneurs. Un film réussi.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 820 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juin 2021
    Verhoeven a l'habitude de sortir des films sulfureux ne laissant pas insensible. On peut dire qu'il réussit une nouvelle fois avec ce thriller très chaud où on suit un inspecteur enquêtant sur une jeune romancière et un meurtre dont il la pense coupable.
    Ce film peut être vite dérangeant mais portera Sharon Stone à la postérité par de nombreuses (surtout une) scènes mythiques.
    Bref : un film à déconseiller au plus jeune et très porté sur l'instinct basique autour du sex.
    Kill-Jay
    Kill-Jay

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 928 critiques

    4,5
    Publiée le 13 juin 2012
    Gros succès commercial à sa sortie en salle, le film a alors été pas mal critiqué aux États-Unis, par contre les critiques internationales et notamment françaises sont formelles, ce film est très réussi et je me range à cet avis. J'ai beaucoup aimé ce film de la première à la dernière seconde, même s'il cède parfois à la facilité, Paul Verhoeven nous donne ici un modèle de thriller érotique qui va lancer le genre dans les années 90. L'intrigue est légèrement Hitchockienne mais le réalisateur parvient à nous montrer une tension particulière qui s'installe entre Michael Douglas et Sharon Stone qui possèdent tous deux l'écran d'une manière incroyable à coups de charisme et de dialogues percutants. Le scénario est, quant à lui, machiavélique, très élaborés. Tout comme la mise en scène qui tombe malgré tout, comme je l'ai dit plus haut, dans la facilité (il n'y a qu'à regarder la scène finale pour s'en apercevoir). Un excellent film, un excellent thriller, un film culte que je conseille à tout le monde !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 octobre 2013
    Un film culte excellent avec un casting de folie. Le duo Douglas/Stone fonctionne à merveille et tous deux offrent des prestations à couper le souffle, mention spéciale à Sharon Stone, qui est très très mystérieuse du début à la fin. L'intrigue est plutôt bonne, avec plusieurs rebondissements mais elle est un peu farfelue tout de même. La réalisation est excellente, la photographie parfaite qui est à couper le souffle, magnifique. Quant à la musique, alors là, elle est juste splendide, très réussie et colle à merveille à l'image. Basic Instinct vaut largement le détour, le film est très bien réussi, l'ambiance étrange mystérieuse qui y règne est excellente, j'ai adoré. 5/5.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top