Notez des films
Mon AlloCiné
    Nuits rouges
    note moyenne
    2,5
    19 notes dont 6 critiques
    répartition des 6 critiques par note
    0 critique
    0 critique
    3 critiques
    1 critique
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Nuits rouges ?

    6 critiques spectateurs

    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2238 abonnés Lire ses 5 684 critiques

    3,5
    Publiée le 7 septembre 2017
    Comme pour Judex Franju rend hommage aux romans feuilletons et autres serial muets d'ailleurs l'acteur incarnant l'homme au masque rouge n'est autre que le propre petit-fils de Louis Feuillade. Si Nuits rouges est maladroit et que ce film fait énormément dans le style des feuilletons français des années 70 (le film a été décliné en feuilleton de 8 épisodes sous le titre de L'homme sans visage inspiré du personnage de Fantomas) l'ensemble possède pourtant beaucoup de charme mais surtout du mystère. Nuits rouges se suit avec plaisir et sans aucun ennui et quelques scènes sont belles comme celle du toit ou même légèrement effrayante avec ses hommes robots.
    Bruno François-Boucher
    Bruno François-Boucher

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 160 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2015
    Nuits rouges, le dernier film de Franju, est un film qui a une drôle d'histoire. Il réalisait pour la TV L'homme sans visage (8 X 52 mn) et tourna en parallèle avec les mêmes acteurs ce film curieux, parodique en fait, qui est une sorte de nostalgie du cinéma de Feuillade, mais qui paraît plus proche du Théâtre du Grand Guignol. La couleur apparaît comme autant de coulures venant suinter des clairs-obscurs, déformant les atmosphères, et tout à coup l'ouvrage paraît dépouillé de son âme. La séquence sur les toits en hommage à Musidora, tournée dans la Hongrie des années 70 pour des raisons budgétaires, prend une dimension tellement décalée avec l’univers du réalisateur de Judex, que cela en devient émouvant. Curieusement beaucoup de bobines ont été volées sur le tournage à Belgrade, comme si les fantômes d’Arthur Bernède, le scénariste de Feuillade et auteur de Bélphégor, étaient venus s’emparer du Kodachrome en signe de rébellion. Remplacées dans le montage final par des séquences en 16 mm tirées de la série TV, et gonflées en 35, elles semblent comme des chaises cassées de Dubout rafistolées avec du fil de fer. Tout cela contribue à donner un objet insolite qui fait penser par certains côtés à Un flic, le dernier Melville, avec ses maquettes de train à l'ancienne et ses transparences, au milieu d’un paysage cinématographique qui voyait l'arrivée de Corneau, Miller et de Palma... Alors que tout un monde disparaissait, ces cinéastes exprimaient leur nostalgie au cours d’un dernier souffle. Il faut voir Nuits rouges comme le film d'un poète qui joue avec ses marionnettes sur le chantier en construction d’un complexe multisalles, parmi les décombres du Gaumont Palace et de l'Alhambra...
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 331 abonnés Lire ses 2 526 critiques

    2,5
    Publiée le 22 mai 2009
    Certes, ce film est loin de valoir Judex mais on y retrouve la patte de ce grand cinéaste qu'est Franju.La scène qui se passe sur les toits est d'une étonnante beauté et vaut à elle seule le temps passé devant l'écran.Quelle ambiance particulière,naïve c'est évident, mais avec quelque chose d'unique ,que seul l'art cinématographique peut rendre attachante.Il n'est pas facile de se faire reconnaitre en quelques minutes de projection.Franju possède ce talent ,même si le jeu des acteurs est inégal ,voire franchement mauvais comme ici.Un drôle de film ,c'est évident et qui demande beaucoup de cinéphilie pour l'apprécier avec en plus la culture des Fantomas à épisodes de Feuillade que l'on retrouve avec plaisir ici.Je crois que si j'avais vu ce film en ayant 7 ans à sa sortie ,il m'aurait terrifié et frustré, je ne l'aurais jamais oublié ce qui pour moi est un gage de qualité.
    Anaxagore
    Anaxagore

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 135 critiques

    0,5
    Publiée le 6 février 2008
    Il faut le voir pour le croire !!!! La réalisation de «Nuits rouges» (1974) a dû surprendre et occuper Franju le temps nécessaire à l'espacement suffisant de deux bâillements d'ennui profond. Il convie ici rien moins que Fantomas, Zorro et Spiederman pour nous offrir l'un des nanars frelatés les plus débiles que j'ai eu à me farcir. Il ne manque que Tarzan, Rintintin et Casimir pour que la fête soit complète! Les acteurs surjouent comme des homards constipés juste avant la nage et les images atteignent presque le niveau de celles de «Ma sorcière bien aimée», avec des couleurs qui rappellent immanquablement celles des papiers peints à fleurs des années 70. On se dira peut-être qu'avec une telle concentration de toc, il doit bien y avoir moyen de rire. Même pas! C'est tellement con que ce n'est pas drôle! «Les cahiers du cinéma» n'ont-ils vraiment rien d'autre à tirer de l'oubli?
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 137 critiques

    1,5
    Publiée le 21 janvier 2018
    Dans les années 70 et pour un public jeune j'imagine que le film pouvait passer mais cette dernière réalisation n'est pas très glorieuse. Le film semble avoir un petit intérêt au départ dans le sens où le genre n' a pas été beaucoup abordé par le cinéma français et que la réalisation parait correcte mais on finit par regretter un bon vieux Feuillade.
    DaleCooper
    DaleCooper

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 44 critiques

    3,0
    Publiée le 14 décembre 2015
    "Nuits Rouges" est une version cinématographique de "L'homme sans visage" un feuilleton de 1975 naguère diffusé sur TF1. Criminel masqué, entouré d'un savant fou, d'une femme très badasse et d'une cohorte de sbires armés, l'homme sans visage interprété par Jacques Champreux (qui s'était illustré dans "les compagnons de Baal" une autre série proche sur certains points elle aussi de Fantômas) recherche le trésor des templiers. Le film n'est pas désagréable à regarder mais il a pris quand même un coup de vieux ce qui en fait une peloche "cinéma de quartier" à regarder un après-midi pluvieux. Le problème vient essentiellement du fait qu'il s'agit d'une version raccourcie (1h40) d'un feuilleton de 8 x 50 mn ! D'où certaines scènes de la série totalement absentes et qui auraient pu dynamiser le long-métrage. Le film mérite quand même d'être découvert pour plusieurs raisons: -Le réalisateur Georges Franju était un grand cinéaste et il y a sur certains plans de sa mise en scène un hommage à l'expressionnisme allemand ainsi qu'une certaine poésie -La scène de la poursuite sur les toits, magnifique, avec une bien jolie actrice oubliée, Gayle Hunnicut -Le film est un véritable hommage aux serials de la première moitié du 20ème siècle. Ce génie du crime rappellera de grandes figures du roman ou du cinéma populaire tels que Fantômas (celui de Louis Feuillade, pas celui avec De Funès !) ou Fu-Manchu. -Enfin, ce film peut-être vu comme un documentaire sur un Paris oublié: de nombreuses scènes ont lieu dans des quartiers délabrés dont il ne reste rien aujourd'hui ainsi que dans le sous-sol de notre capitale.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top