Mon compte
    Tony Richardson
    4 prix sur 16 nominations dans les festivals pour la star Tony Richardson
    Oscar du Meilleur réalisateur
    1964
    Tom Jones : de l'alcôve à la potence
    Résultats annoncés

    Festival International du Film de Beauvais (édition 22)

    2012
    Nommé Free cinéma dans : Un Goût de miel
    Nommé Free cinéma dans : Les Corps sauvages
    Nommé Free cinéma dans : La Solitude du coureur de fond

    Festival du Cinéma Américain de Deauville (édition 19)

    1993
    Nommé Coup de Coeur LTC dans : Blue Sky

    Festival du Cinéma Américain de Deauville (édition 10)

    1984
    Nommé Premières - Hors compétition dans : Hôtel New Hampshire

    Festival de Cannes (édition 29)

    1976
    Nommé Longs métrages - Hors-compétition dans : A Delicate Balance

    Golden Globes (édition 21)

    1964
    Nommé Meilleur réalisateur dans : Tom Jones : de l'alcôve à la potence

    Oscars / Academy Awards (édition 36)

    1964
    Lauréat Oscar du Meilleur réalisateur dans : Tom Jones : de l'alcôve à la potence
    Lauréat Oscar du Meilleur film dans : Tom Jones : de l'alcôve à la potence

    Festival de Cannes (édition 15)

    1962
    Nommé Palme d'Or dans : Un Goût de miel
    Nommé Prix Spécial du Jury dans : Un Goût de miel

    BAFTA Awards / Orange British Academy Film Awards (édition 15)

    1962
    Lauréat Meilleur film britannique de l'année dans : Un Goût de miel
    Nommé Meilleur film dans : Un Goût de miel
    Lauréat Meilleur scénario britannique dans : Un Goût de miel

    BAFTA Awards / Orange British Academy Film Awards (édition 13)

    1960
    Nommé Meilleur film britannique de l'année dans : Les Corps sauvages
    Nommé Meilleur film dans : Les Corps sauvages
    Commentaires
    • Henri Mesquida
      Film débridé et loufoque à souhait sur un anglais perdu dans le monde du business de l'enterrement à Los Angeles. Entre Docteur Folamour et six feet under. Parfois vraiment drôle et avec des seconds rôles croquignolets Liberace, james coburn, Roddy Mac Dowall...). Un peu long mais très plaisant.
    Voir les commentaires
    Back to Top