Mon compte
    Per Oscarsson

    Acteur

    Année Titre Rôle Note spectateurs
    2010 Millennium - Saison 1 Holger Palmgren
    4,1
    2009 Millénium 2 - La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette Holger Palmgren
    3,6
    2009 Millénium 3 - La Reine dans le palais des courants d'air Holger Palmgren
    3,8
    2009 Millénium, le film Holger Palmgren
    3,9
    2003 Manden bag døren Karl -
    1989 1939 Isak
    3,0
    1981 Les fantasmes de Madame Jordan Dr. Aram Pazardjian
    3,1
    1977 Uppdraget Sixto -
    1973 The Blockhouse Lund
    2,4
    1972 La Nuit qui n'en finit pas Santonix
    3,1
    1972 Le Nouveau monde Pasteur Törner
    3,9
    1971 La Vallée perdue Père Sébastien
    4,1
    1971 The Night Visitor Docteur Anton Jenks
    2,8
    1969 An-Magritt Hedström
    2,9
    1969 La Madriguera Pedro
    3,0
    1968 Doktor Glas Dr. Glas -
    1968 Ole dole doff Sören Mårtensson -
    1967 Maldonne pour un espion Pavel
    2,8
    1966 La Faim -
    3,3
    1966 Ma soeur mon amour Jacob
    3,1
    Commentaires
    • B. F.
      TEST OK
    • Plume231
      test
    • Plume231
      La Vallée perdue (1971) de James Clavell [img]http://www.photos-films.com/fl...[/img] Synopsis : Au XVIIe siècle, l'Europe est ravagée par la guerre de Trente Ans. En 1641, tandis qu'il fuit les pillages, les meurtres et la peste, Vogel, un homme instruit que l'affrontement entre catholiques et protestants laisse indifférent, découvre une vallée qui semble avoir miraculeusement échappé aux massacres et à la famine.Peu après, un groupe de mercenaires, dirigés par «le Capitaine», arrive dans la vallée. Vogel les convainc d'épargner la ville et ses habitants, en retour de quoi ils pourront passer l'hiver dans la région. Les mois s'écoulent tranquillement, en dépit de quelques tensions entre certains villageois et le fanatisme du curé... [img]http://static-tv.sfr.fr/img/ep...[/img] Critique : Une oeuvre curieuse qui mélange habilement fable philosophique et style épique sans que l'un écrase que l'autre. En tous les cas, une réalisation intelligente de James Clavell qui utilise magistralement le contraste très fort entre la paisibilité de paysages splendides et la mélancolie de la BO de John Barry et la frénésie guerrière et soi-disante religieuse des hommes. Si on n'est pas optimiste sur la nature humaine, ce n'est pas ce film qui va nous le faire devenir. Nigel Davenport et Per Oscarsson composent des figures redoutables et marquantes. Michael Caine, dans le rôle d'un personnage qui hésite entre un modernisme humaniste et la cruauté de son époque, est magistral mais sans conteste Omar Sharif, qui n'a jamais été aussi grandiose, en intellectuel éternel fugitif au teint cendreux qui impressionne. Le contexte très rarement exploité de la Guerre de Trente Ans achève de rendre l'oeuvre originale. Un très beau film d'aventures et un plaidoyer puissant contre l'intolérance religieuse qui n'en a pas fini d'être d'actualité. Note : 17,5/20 (****) [img]http://lechatbleu.blogspirit.c...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top