Mon compte
    Toutes les critiques de Critikat.com
    Les Derniers jours dans le désert
    Rodrigo García, disciple de Terrence Malick, livre un film écrasé par le poids de ses influences.
    La Verónica
    Cadrée de face, Verónica est la marionnette d’un film qui se joue en réalité dans son dos.
    De l'autre côté du ciel
    Si le scénario ramène parfois brutalement De l’autre côté du ciel à son statut de film pour enfants, Hirota semble beaucoup s’amuser à être enfin aux commandes d’une œuvre intégralement en 3D. Sa joie est communicative.
    Dodo
    L’anachronisme produit par la présence du dodo se trouve hélas relégué à une poignée de scènes burlesques qui peinent à interrompre le ronron d’un petit théâtre social à l’envergure digne d’un téléfilm.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    2,7
    Nope
    Avec Nope, Jordan Peele signe un troisième long-métrage inégal mais passionnant, qui dessine peut-être une voie nouvelle pour son cinéma.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    4,2
    L'Année du requin
    En dépit de quelques gags, la rencontre entre le grand spectacle et un certain cinéma populaire hexagonal s’avère peu fructueuse.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    2,8
    The Souvenir - Part I
    C’est en poussant plus loin le geste narcissique que le projet de Hogg se déploie pleinement.
    Critikat.com
    4,0
    Presse
    4,3
    The Gray Man
    Prisonnier de sa surenchère, The Gray Man bourrine à tout bout de champ, multipliant les embardées tournées à la steadicam, loin de la grâce houdinesque des meilleurs Mission : Impossible.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    2,3
    Sundown
    Rien ne se passe, sinon quelques coups de sang savamment distillés et des révélations distribuées au compte-goutte accusant les limites de ce cinéma moins énigmatique que malhonnête.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    3,3
    Destruction Babies
    Sous les flots d'hémoglobine, Mariko tire le portrait sans fard d'une société japonaise où la politesse de façade s'efface avec l'arrivée d'un ange exterminateur.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    3,5
    As bestas
    As Bestas souffre des mêmes travers que Madre : un primat de la psychologie sur l’action et une domination très nette du scénario sur la mise en scène.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    4,2
    La Petite Bande
    Moins adulte et plus « familial », La Petite Bande apparaît pourtant moins comme un pas de côté que comme la synthèse du cinéma de Salvadori, avec ses qualités et ses faiblesses.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    3,4
    Rifkin's Festival
    Rifkin's Festival relève autant du film-testament que de l'aveu d'échec d'un cinéaste à bout de souffle.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,0
    Les Nuits de Mashhad
    En dépit d'une poignée de scènes intrigantes, l’entrelacement du polar et du film social accouche d’une morale assez grossière.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,3
    The Sadness
    The Sadness n’est pas sans idées, mais il manque à Jabbaz un sens du tempo et de la mise en scène pour que la machine s’emballe.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,2
    Salam
    Le film déploie une mise en scène dévote d’une naïveté assez confondante qui sied toutefois logiquement à son horizon hagiographique.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    1,9
    After Yang
    Dommage que les bonnes intuitions du film soient en permanence noyées dans une imagerie arty et des dialogues particulièrement insipides sur la condition humaine et les bienfaits de la théine.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,2
    Peter von Kant
    Parce qu’il répond au dérisoire par la seule dérision, Ozon finit par désamorcer toute émotion.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    3,6
    Le Bruit du dehors
    Troisième long-métrage de Ted Fendt mais premier à bénéficier d'une sortie en France, Le Bruit du dehors confirme l'importance de ce cinéaste américain encore méconnu.
    Critikat.com
    4,0
    Presse
    3,6
    Decision To Leave
    En dépit de sa générosité formelle, qui ne se focalise malheureusement que sur des trouvailles déconnectées les unes des autres, Decision to Leave reste un film verrouillé et à la limite de la frigidité.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    4,0
    Back to Top