Mon compte
    Toutes les critiques de Critikat.com
    Spirale : L'Héritage de Saw
    Chris Rock, dont le niveau de jeu est aberrant, vraiment, réussit l'exploit d'être le point faible d'un film qui n'a pourtant aucune qualité.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    2,8
    Frères d'arme
    Outre un scénario balisé et une mise en scène redondante, le film ne se démarque pas non plus par le milieu totalement désincarné qu’il dépeint.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    3,1
    Bonne mère
    Sans échapper à une certaine lourdeur démonstrative, Bonne mère produit une tension intéressante par cette construction en miroir, qui oppose l’inébranlable Nora à ses enfants.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,7
    Onoda - 10 000 nuits dans la jungle
    De ce qui peut amener un être humain à se fondre ainsi dans la jungle, nous n’en saurons pas plus à la fin qu’au début du film. Du cinéma d’Arthur Harari non plus.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    4,4
    Old

    Old

    Old est – beau paradoxe, au regard de son titre – une forme de cure de jouvence inaboutie, une expérience par endroits féconde, et ratées à d'autres.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    3,2
    Titane
    Une fois le scénario détricoté, on comprend mieux que l’appétence de Ducournau pour différentes marques d’hybridité, notamment corporelles, nourrit avant tout un drôle d’autoportrait.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,6
    Journal de Tûoa
    C’est bien l’horizon du film : le jeu avec les différents degrés de fiction sert de prétexte au divin plaisir de voir la lumière du jour ou des spots colorés changer sur les visages des acteurs.
    Critikat.com
    4,0
    Presse
    3,2
    Bergman Island
    De cet exercice narcissique et passablement paresseux, on peut toutefois sauver la revenante Mia Wasikowska, dont le visage a tant manqué ces dernières années.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,5
    Benedetta
    Projet décidément étonnant, et déstabilisant, que celui de Verhoeven, qui consiste à inoculer à travers un spectacle parfois informe la fièvre de la croyance.
    Critikat.com
    4,0
    Presse
    3,5
    Annette
    Il ne faut pas s’y tromper : cet aspect brinquebalant, plutôt que de témoigner d’une prise de risque, nourrit l’impression d’assister à un « grand film malade » préfabriqué qui cherche à tourner son impuissance en force créatrice.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,9
    Présidents
    Ce ne sont pas la morale paresseuse de la fable et l'appel final à un réveil citoyen qui rachèteront ce spectacle grotesque.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    3,5
    Luca
    La belle ouverture du film, tout en explorations euphoriques de la verticalité du monde, cède bientôt le pas à un sentiment de sur-place.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,6
    Teddy
    Devant un tel néant de mise en scène, on se dit que, plutôt que du « genre », le cinéma français aurait d’abord besoin de jeunes cinéastes qui veulent bien se donner la peine de filmer ce qu’ils ambitionnent de figurer. Ce serait un bon début.
    Critikat.com
    1,0
    Presse
    3,6
    La Fièvre
    Maya Da-Rin entreprend de raconter le retour aux sources d’un homme grâce à un grand travail d'atmosphère, envoûtant à bien des égards, mais qui peine toutefois à donner du relief au récit.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    3,7
    Gagarine
    La tension entre réalisme et poésie reste bloquée au stade de la contradiction pure et simple, comme si deux récits coexistaient à l’intérieur de ce film-concept.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    4,2
    Wendy
    Wendy ne repose au fond que sur deux temps : celui de la course, et celui de l’arrêt, qui précisément est la condition pour recommencer à courir. En résulte un film qui s’épuise beaucoup, mais donne aussi l’impression de chercher constamment (sans succès) à se relancer.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,3
    Freaky
    Si le film s’autorise quelques effets de montage plus trash, on regrette que sa verve comique demeure finalement bien timorée.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    2,9
    Cruella
    C’est l’occasion pour Stone de montrer l’étendue de son jeu, non sans parfois forcer le dévergondage, dans ce film qui revendique une imagerie queer, anarchiste et bordélique, mais reste toujours très propre et contrôlé.
    Critikat.com
    2,0
    Presse
    3,6
    5ème Set
    Dans la carrière de Lutz, 5ème Set forme avec Guy un diptyque sur la lose et le retour impossible des has been. Peu d’acteurs français ont montré récemment autant de constance et de cohérence dans leurs choix.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    3,6
    Sans un bruit 2
    Le film approfondit une forme de spectaculaire assez singulière, et surpasse même par moments sur ce point le premier volet.
    Critikat.com
    3,0
    Presse
    3,4
    Back to Top