Mon compte
    Toutes les critiques de La Septième Obsession
    The Sweet East
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,7
    Un premier long-métrage à ne pas rater.
    Los delincuentes
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    4,1
    LOS DELINCUENTES, qui jamais ne déraille malgré les innombrables embranchements qui le font dévier de sa trajectoire initiale.
    Borgo
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,9
    Point central de l’action pour un personnage bord-cadre, insaisissable, jamais complètement explicité, et dont les nombreuses zones de mystères et les dilemmes moraux repartent avec elle à l’issue de ce piège infernal.
    Hors-saison
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,4
    Sur le papier, le nouveau film de Stéphane Brizé apparaît comme le paradigme souvent décourageant du drame bourgeois feutré et en huis clos. Sauf qu’à l’écran la délicatesse de son auteur et l’(im)pertinence de ses deux scénaristes (Marie Drucker est venue lui prêter main douce et forte) font la différence.
    Nome
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,6
    Un choix esthétique judicieux, car au noir et blanc des années 1970 répond une image en quasi sépia écrasée de lumière, gamme chromatique choisie pour la reconstitution contemporaine. Comme si, en marge du devoir de mémoire, le cinéaste opérait un glissement optique pour dire la résonance spectrale du réel lorsqu’il questionne la fiction.
    Tiger Stripes
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,6
    TIGER STRIPES rugit dès lors d’une gutturalité libératrice dont l’écho fait un bien fou. Ici, le rose est rosse. Et c’est tant mieux.
    Sidonie au Japon
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,3
    SIDONIE AU JAPON [...] entre comédie burlesque, film de deuil et romance, tire sa vitalité de ses changements de ton, imputables à la regrettée Sophie Fillières, maîtresse d’œuvre du scénario.
    Marin des montagnes

    Marin des montagnes

    Titre original Marinheiro das Montanhas
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,7
    MARIN DES MONTAGNES est d’abord un beau film d’initiation à la première personne, celui d’un cinéaste, d’un fils et d’un étranger, tentant de revenir aux origines, d’écouter et de regarder l’inconnu, de l’effleurer, à défaut de le comprendre.
    Dieu est une femme

    Dieu est une femme

    Titre original God is a Woman
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,1
    À l’ère des réalisateurs démiurges, le cinéma n’a que rarement l’opportunité de montrer qu’il peut aussi avoir sa volonté propre. DIEU EST UNE FEMME lui en offre une : se sachant vue par ceux qui doivent la voir, la pellicule respire.
    Inchallah un fils

    Inchallah un fils

    Titre original Inshallah Walad
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,8
    Un film faussement naturaliste, non dénué d’un humour aux abois et superbement élaboré jusque dans sa bande-son, offrant par le biais de la fiction la possibilité à cette femme symbole de s’affranchir.
    Rien ni personne
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    2,7
    Porté par des acteurs percutants (Paul Hamy, Françoise Lebrun, Suliane Brahim…), ce premier long-métrage novateur, sombre, prend aux tripes. A découvrir d’urgence.
    Léo, la fabuleuse histoire de Léonard de Vinci
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,6
    Une fable pleine d'actualité sur les différences qui opposent la connaissance au pouvoir.
    Drive-Away Dolls
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    2,6
    Le tout avec un sourire amusé et un arrière-goût acidulé en bouche. Une virée jouissive, tout simplement.
    Le Pion du Général

    Le Pion du Général

    Titre original Autobiography
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    2,7
    Au fil d’une esthétique sombre, hantée, le film interroge, au travers de la relation entre le jeune Rakib et son mentor, le général Purna, les noeuds du pouvoir, de la soumission, du conflit entre fidélité aux maîtres et conscience politico-éthique.
    Mambar Pierrette
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,8
    La réalisation respire une Afrique contemporaine, la fragilité de son économie et son instinct de survie, évitant constamment le misérabilisme pittoresque et l’apitoiement de circonstance.
    Nuit Noire en Anatolie

    Nuit Noire en Anatolie

    Titre original Karanlık Gece
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,5
    Un film éblouissant.
    La Vie rêvée de Miss Fran

    La Vie rêvée de Miss Fran

    Titre original Sometimes I Think About Dying
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,2
    Encourageant pour la suite de la carrière de la réalisatrice, comme de son actrice principale.
    Amelia's Children
    La Septième Obsession
    3,0
    Presse
    3,2
    Une approche cinéphile post-moderne.
    Les Lueurs d'Aden

    Les Lueurs d'Aden

    Titre original Al Murhaqoon
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    3,5
    Contre toute attente, le film, digne jusqu’au bout, parvient pourtant à se jouer d’une grande partie des figures imposées, s’emparant de manière concrète - tout en évitant le misérabilisme, le didactisme, voire le pittoresque - du politique (la guerre, la religion, etc.), pour le laisser intelligemment infuser dans la sphère privée.
    La Zone d'intérêt

    La Zone d'intérêt

    Titre original The Zone Of Interest
    La Septième Obsession
    4,0
    Presse
    4,1
    Un cinéma d’une glaçante force évocatrice.
    Back to Top