Mon compte
    True Detective
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,4
    15390 notes dont 950 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 950 critiques par note
    379 critiques
    365 critiques
    107 critiques
    60 critiques
    19 critiques
    20 critiques
    Votre avis sur True Detective ?
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 509 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 2 octobre 2014
    Complètement mystique, décalé et magnifiquement interprété, True Detective réussit à bouleverser les codes du genre pour une série longue, pesante et passionnante. Et que dire de ses personnages, au charisme inégal.
    Enarpilod
    Enarpilod

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 482 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 4 février 2014
    True Detective adopte la même approche que la toute récente série Hannibal de Bryan Fuller, on retrouve un rythme lent et posé sur fond d'une intrigue horrifique et le tout avec une orientation psychologique sur les personnages centraux (notamment sur la vision de la vie de Rust Cohle). Bien sûr le fond de l'affaire n'est pas identique mais cette série plaira sans nul doute à un public qui cherche une série qui se prend au sérieux avec un déroulement logique. L'originalité de True Detective réside également dans l'alchimie du duo d'enquêteurs que l'on prend plaisir à suivre, le talent des acteurs n'y est pas pour rien.
    bhillereau
    bhillereau

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 149 critiques

    Critique de la saison 2
    3,5
    Publiée le 21 novembre 2015
    Une deuxième saison bien en-dessous de son aînée. Même si les acteurs s'en sortent à merveille et si l'intrigue prend tout son sens et sa valeur au fur et à mesure des épisodes, le niveau de la 1ère saison n'est malheureusement jamais égalé. True Detective reste cependant la meilleure série policière du moment, addictive et noire à souhait.
    mahtan-ancalimon
    mahtan-ancalimon

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 651 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 28 mai 2015
    True Detective est une série qui ne se contente pas d'être un super polar, mais aussi une série dramatique qui explore la psychologie des personnages. Notamment concernant les deux flics, Woody Harrelson mais surtout le magistral Matthew Mc Machin... Cette première saison est excellente, une vrai réussite.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 1 678 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 1 novembre 2016
    Une saison 2 réussie pour ma part, des acteurs très bons, une intrigue quand même assez compliquée .
    Une ambiance différente de la S1 rien à voir.
    Donc pas comparable
    Une superbe BO et surtout la chanteuse dans le bar j'adore !!!!
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 543 critiques

    Critique de la saison 1
    4,5
    Publiée le 11 octobre 2015
    Que dire? De ces huit épisodes aussi maîtrisés que bien réalisés, écrits avec habileté par un scénariste passionné, envoûté, par son sujet. Une affaire de meurtre, que deux enquêteurs tenteront de résoudre et ce malgré les nombreuses tensions au boulot et à la maison. Mais « True Detective » est bien plus particulier qu’une autre série qu’on critiquerait pour son côté trop quelconque. Grâce, déjà, à de fabuleux acteurs débordants de talent, interprétant des personnages aux caractères aussi charismatiques que différents. De leurs manies, paroles et gestes sont délaissées des impressions, jetées au fil du temps par des spectateurs médusés par l’ingéniosité de la véritable étude psychologique et sociologique que représente cette première saison. Des moments intenses, on en vit en cascade. D’épisode en épisode, on retrouve l’organisation semblable, on ressent la fraîcheur et la frilosité des plantations de l’état de Louisiane, la légèreté des bateaux qui passent sur une eau presque transparente, alors que se déroule sur terre, sous nos yeux, un affrontement entre passé et présent, un duo menant le même combat sans pourtant même s’en douter, un duel contre leur for intérieur. Le temps, sujet primordial de cette série, laisse ses marques, ses joies, peines et douleurs sur les visages décharnés de nos héros, revêtant des carapaces pour mieux s’isoler des autres et mieux s’immoler intérieurement. C’est l’un des polars les plus brillants depuis que le nouveau millénaire ait installé son règne sur un trône en or massif.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 755 critiques

    Critique de la saison 2
    3,5
    Publiée le 16 décembre 2015
    L'idée de faire de True Detective une série d'anthologie est pour moi une bonne idée ! J'ai été quelque peu échaudé par l’accueil glacial et par les termes non élogieux qui se sont vite greffés à cette seconde saison, parfois à juste titre, mais pas toujours ... Le départ de Cary Fukunaga est le plus préjudiciable à mon gout. Sa maîtrise et l'atmosphère qu'il insufflait à cette série fait cruellement défaut ici, le charme et la force de la série empathie forcément. Une fois passé cette déception et étant pleinement plongé dans cette nouvelle intrigue, le plaisir fait son retour. 8 épisodes très agréables à suivre, les minutes s'écoulent bien vite et le suspense reprend ses droits. Le contenu est parfois un peu bordélique et tiré par les cheveux mais la encore la mayonnaise prend et offre quelques grands moments. Les personnages ne sont pas toujours très bien travaillé, on tombe dans les clichés et la maladresse, préjudiciable là encore ... Le casting est pourtant pas si mal, sans ces quelques largesses le contenu de cette série n'en aurait été qu'accru. Décevant et fragile mais plus que correct malgré tout, pour dire vrai je m'attendais à bien pire. En fin de compte ce ne fûmes pas trop mal, j’espère sincèrement une troisième saison !
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 508 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 29 novembre 2014
    Réaction à chaud, l'épisode 8 vient de se terminer devant mes yeux, il faut donc porter un jugement, puisque cela semble être la spécialité de l'humain (dédicace à Rustin Cohle) sur ces 8 heures d'enquête.

    Bon, y a pas à tourner autour du pot, c'est génial ! Je veux dire, arriver à un tel niveau de maîtrise, de qualité dans l'écriture, dans la mise en scène, le jeu d'acteur, l'ambiance sonore, etc, alors que nous ne sommes que sur le petit écran, ça force le respect.

    Tout d'abord, il faut revenir sur le pilote. Mon Dieu quel pilote ! Une introduction parfaite à la série, en une heure, on a le temps d'être happé par l'histoire et l'ambiance malsaine qui s'en dégage, de se familiariser avec les principaux traits de caractère des protagonistes et d'être bluffés par la mise en scène parfaite du réalisateur de "Sin Nombre". C'est sans doute l'un des meilleurs pilotes que j'ai vu avec celui de Breaking Bad.

    La suite est tout autant excellente, avec une montée en tension incessante jusqu'au climax de l'épisode 5.

    Je ne vais pas forcément revenir sur la performance maintes et maintes fois salué de Matthew McConaughey qui est parfait dans son rôle, c'est une évidence, mais surtout sur la qualité du duo d'acteurs que True Detective nous offre. Il se dégage d'eux un tel rapport de force, une telle tension, que l'on est tout le long sous pression tant on sent que l'un comme l'autre peut éclater à tout moment. Ils représentent deux forces contraires mais qui se complètent, le ying et le yang dont l'un ne peut fonctionner sans l'autre. Et c'est là la principale force de True Detective, la psychologie de ses protagonistes principaux. Ecrits dune main de maître, ils nous empêchent de décrocher une seule seconde, les discours philosophiques de Cohle sont glaçants de noirceur et de pessimisme et la présence de Hart permet de contrebalancer le tout en représentant finalement les réactions que le spectateur peut avoir devant un tel individu.

    La première partie de la série est parfaite, je ne vois pas d'autre mot, tant dans sa narration qui alterne passé et présent, ponctuée par les interrogatoires des deux détectives permettant d'en apprendre le plus possible sur eux, que dans sa réalisation, son design sonore, et son ambiance. Mention spéciale au plan séquence de l'épisode 4, un véritable chef d'oeuvre, j'ai jamais vu ça sur petit écran, du grand art. J'ai observé néanmoins une légère baisse de tension dans le dernier quart de la série qui devient beaucoup plus conventionnelle selon moi ; on s'éloigne un peu de ce qui faisait la force du épisodes précédents je trouve. Néanmoins, on reste bien évidemment au dessus de la plupart des séries actuelles, et toutes les qualités énoncées précédemment nous font avaler les derniers épisodes d'une traite tant on veut connaître le fin mot de l'histoire.

    En bref, une série plus qu'excellente, digne d'un grand film policier, dans la veine d'un Fincher en terme d'ambiance et de mise en scène, c'est quasiment un tableau sans faute. Ce qui m'empêche de lui mettre la note maximale, c'est a légère baisse de tension observée en dernier quart qui m'a légèrement déçue.

    Malgré tout, True Detective reste une série à voir absolument, un véritable coup de poing télévisuel qui n'a rien à envier aux grands films de cinéma et qui entrera certainement dans l'histoire du petit écran. Très bon !
    SuperMadara
    SuperMadara

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 935 critiques

    Critique de la saison 1
    4,5
    Publiée le 22 mai 2014
    LA meilleure série de l'année sans aucun doute, un concept original, une ambiance unique et assez révolutionnaire pour la télévision, un duo d'acteurs au sommet et une réal' angoissante et étrangement troublante. Autant la chronique d'une enquête complexe qu'une chronique de flics aussi réel que surnaturel, l'histoire raconte l'interrogatoire de deux ex-flics en 2012, interrogé sur l'affaire qu'ils ont menés ensemble en 1995 sur le meurtre d'une jeune femme en Louisiane profonde, une intrigue complètement inédite pour la télévision, brillante dans son traitement des personnages, dans la teneur de l'enquête et dans le parallèle entre un aspect purement thriller et réaliste, et un aspect plus surnaturel et complexe, voire incompréhensible mais pas comme un défaut... Duo unique pour une saison, Woody Harrelson et Matthew McConaughey forme une équipe d'apparence dysfonctionnel mais étrangement brillante, une énigme qui est porté par les deux performances incroyablement et tellement différente : en un Harrelson plus cynique, humain et subtilement malin et un McConaughey juste énorme, qui sort avec la performance démentiel de la télévision US : exceptionnel ! Jeune cinéaste révélé par le troublant mais oubliable "Sin Nombre", Cary Fukanaga installe une ambiance cohérente, surnaturelle et incroyablement troublante pour le spectateur sur la longueur des 8 heures intense de cette saison unique et mémorable.
    Une première saison exceptionnel, mémorable et porté par du talent brut dans l'intrigue, l'ambiance, les comédiens et la mise en scène !
    James Betaman
    James Betaman

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 238 critiques

    Critique de la saison 1
    5,0
    Publiée le 19 juin 2016
    Il aura quand même fallu deux ans et un prof qui me le conseil pour que je m’y mette, mais j’ai enfin vu True Detective, la fameuse série qui avait scotché le publique en 2014. Et enfin je me retrouve face à une « vrai » série policière (avec Broadchurch ça fait deux). Parce que j’en ai un peu marre de ces séries policières de TF1 (Les Experts rajoutez le nom d’une ville) où c’est une enquête en quarante-cinq minutes sans le moindre développement de personnage. Après, chacun aime ce qu’il veut, mais pour moi, True Detective est ce qui se rapproche le plus d’une série policière. Enfin… c’est que la deuxième fois que je vois une série policière où les détectives sont développés et que l’enquête a un réel impact sur le comportement des personnages.

    Donc, True Detective, que dire… Déjà, ce qui m’a le plus marqué, c’est la photographie, la mise en scène. C’est juste splendide. Les réalisateurs ont parfaitement su utiliser les paysages de la Louisiane pour nous délivrer des plans d’une splendeur trop rare, même au cinéma (sublimé par le fait que j’ai vu la série en Blue Ray). Quelques effets spéciaux magnifiques (pour les hallucinations du personnage de Rustin Cohle) et des jeux de lumières merveilleux. Tout ça pour dire que pour la forme, True Detective est beau ! Les décors, la mise en scène, les lumières, les maquillages, c’est un régal pour les yeux. Et ce générique… Parfait. Quand j’ai commencé le premier épisode et que je suis tombé sur ce générique (que je connaissais déjà) ça m’a mis direct dans l’ambiance et visuellement c’est original, magnifique et dans le ton de la série.

    Et quand la forme est splendide, il ne manque que le fond. Et là aussi, c’est maîtrisé, c’est intelligent et les personnages sont géniaux. On peut donc apprécier le duo Woody Harrelson/ Matthew mcconaughey qui colle parfaitement. Les acteurs sont bons, et l’écriture de leurs personnages l’est aussi. On a à côté Marty Hart, un policier lambda qui a sa famille tranquille et qui va être confronté à une enquête qui changera son comportement. De l’autre Rust Cohle (incarné par le merveilleux Matthew), froid et insociable dont la vision du monde est difficilement cernable. Et ce personnage apporte quelque chose d’assez singulier, parce qu’il voit les choses différemment, c’est un gars étrange mais on l’apprécie parce que parfois, quand il dit quelque chose qui peut paraître tordu, on se rend compte qu’il y a une part de vérité dans ses monologues. Et cette contradiction totale entre les personnages crée un duo qui se révèle assez inédit, parce que les duos contradictoires, on a vu ça mille et une fois, n’empêche que celui-ci pour le coup m’a vraiment surpris.

    Et donc, toute cette histoire qui va s’étaler sur dix-sept années, elle est au départ bien basique. Mais c’est un peu comme le film Prisoners (excellent d’ailleurs), c’est-à-dire qu’on part sur une idée que n’importe quelle personne aurait pu trouver, et on t’en fait un scénario tellement captivant que tu ne peux pas décrocher. Le suspense est maintenu jusqu’au bout, je pense surtout à un long plan séquence de sept minutes dans un quartier où j’ai été happé, et l’épisode final où le tueur se révèle où pendant dix minutes, tu trembles, il ne se passe presque rien dans cette séquence (sauf à la fin) mais tu n’arrives pas à quitter l’écran des yeux tellement le suspense est à son apogée.

    Et après tous ce suspens, toute cette tension, on arrive enfin à ce dénouement et tout ça se finit par une discussion, simple et calme mais tellement parfaite. Une longue discussion entre deux personnages qui conclut parfaitement l’épopée des détectives Rustin Cohle et Marty Hart. Bref, n’allez pas chercher loin, True Detective s’impose comme étant l’une des séries les plus intelligente et captivante de cette génération voir même de tous les temps. Un chef d’œuvre, que dire de plus ? 5/5 Voilà qui est dit !
    Anthony O
    Anthony O

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 681 critiques

    Critique de la saison 1
    2,0
    Publiée le 20 octobre 2015
    Qu'est ce que c'est lent !! Si vous aimez les séries dynamiques, ne regardez pas celle-ci.
    On me l'a conseillé, elle a de bonnes notes, mais son pouvoir soporifique est tuant.
    Désolé, continuer est difficile.
    Il paraît que la saison 2 est meilleure, l'aventure ne sera pas tentée.
    Vincent G.
    Vincent G.

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 4 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 16 janvier 2014
    J'attend de voirs la suite mais sa commence bien. L'histoire a l'air bien ficeler, beaucoup de questions sans réponse a la fin de ce premiere épisode.
    Manu711
    Manu711

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 850 critiques

    Critique de la saison 1
    4,5
    Publiée le 30 mars 2014
    Des épisodes d’une heure, un duo d’acteurs qui fait bander, des critiques quasi unanimes, bref ; qu’en est-il donc de True Detective ?

    Et bien il en est une excellente série. Elle est peut-être légèrement surcotée quand on entend tous les superlatifs utilisés pour la qualifier, mais c’est vraiment une très, très bonne série américaine. Il faut dire que les américains sont plutôt en forme ces derniers temps, parce qu’avec des shows de la qualité d’Hannibal, d’House of Cards, ou encore de The Americans, il faut bien dire que nous sommes gâtés.

    En tout cas, True Detective diffère des autres séries policières habituelles car elle nous plonge dans un environnement et une ambiance travaillés de très près, pour une immersion totale dans la Louisiane de ces 20 dernières années, entre paysages marécageux s’étalant à perte de vue, et population locale particulière. Ceci n’aurait pas été possible sans une approche technique très réaliste, avec de grands angles et une véritable impression de liberté qui se dégage.

    Mais si en apparence tout parait paisible, la Louisiane nous cache bien des choses, comme en témoigne ce fameux plan-séquence du quatrième épisode… une claque monumentale et six minutes de folie pure où rien n’est laissé au hasard. D’ailleurs, c’est à partir de là que la série décolle véritablement. Les premiers épisodes sont posés et lents, bien que terriblement prenants quand même. Une progressive montée en puissance s’instaure alors, et fait froid dans le dos.

    Par moment, on ne sait d’ailleurs plus trop où se situer car les personnages de Rust et Marty sont assez… ambivalents. Pour être honnête Rust, campé par un excellent Matthew McConaughey, est bien plus intéressant que son compère, quasi normal, bien que tiraillé par des affaires personnelles. Mais McConaughey a clairement ce truc en plus qui fait de lui un grand acteur. Quelque soit l’époque où il apparait, il est parfait et intrigant. Harrelson est lui aussi très bon, mais plus dans la retenu. Enfin, cela vient probablement de l’écriture de son personnage.

    Sinon, la longue durée des épisodes ne m’a pas dérangée outre mesure. Au contraire, c’est probablement l’une des forces de la série. Pour parvenir à nous envouter, voire nous stresser et nous perturber à ce point, les épisodes ont besoin d’être longs et flous comme ça. D’ailleurs, ce n’est pas du tout le genre de série que l’on peut avaler en quelques jours tellement son contenu est dense et nous amène à réfléchir, à imaginer la potentielle validité des différentes hypothèses, et aussi tout simplement à savourer et digérer ce que l’on vient de voir.

    Car finalement, True Detective s’avère être bien plus qu’une série policière. Au-delà des enjeux des enquêtes que mène notre duo, la série nous apporte aussi des réflexions philosophiques et métaphysiques vraiment passionnantes, comme en témoigne la dernière conversation de l’ultime épisode. L’écriture des dialogues, et dans une moindre mesure des monologues de Rust, est vraiment jouissive. Et c’est d’ailleurs presque plus pour ça que pour le déliement des intrigues que l’on regarde et aime déjà tous cette série. Ça promet, vivement la saison prochaine !
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la saison 2
    2,0
    Publiée le 7 octobre 2015
    (saison 2) ; je mets "pas terrible" alors que je devrais noter "mauvais", non pas en souvenir de la première saison (très bonne), mais parce que je n'aime pas tellement flinguer les projets ambitieux. M'enfin, quand c'est raté, faut bien le dire aussi, et True Detective 2 se vautre dans pas mal d'ornières : intrigues parallèles inintéressantes, froideur clinique qui exclut le spectateur, première partie de saison soporifique, acteurs qui parlent tous sur le même ton venu du fond de la poitrine, pas d'ambiance flirtant avec le fantastique, dernier épisode qui enfile les clichés comme des perles (mon dieu, cette fin archi convenue...). On s'est trompé d'histoire d'amour ! Dommage, y avait quand même pas mal de potentialités : intrigue digne d'Ellroy, Colin Farell qui arrive à donner de l'épaisseur à un personnage pourtant vu et revu, Rachel Mc Adams et Vince Vaughn en contre-emploi, vues aériennes hypnotiques sur les immondes artères routières de Los Angeles...
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la saison 1
    4,5
    Publiée le 11 mars 2014
    Bon, bah, il faut savoir bêler avec le reste du troupeau quand y a pas moyen de faire autrement : True Detective est une put*** de bonne série, admirable de bout en bout. Une peinture de la Louisiane white trash gangrénée par l'alcool, l'ennui, la misère et une religion dévoyée. Eprouvant, parfois flippant. Au bord du fantastique mais sans tomber dans le piège de la facilité. Woody Harrelson est extraordinaire et l'ambiance de la série lui doit beaucoup.
    Back to Top