Mon compte
    True Detective
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,4
    15217 notes dont 946 critiques
    répartition des 946 critiques par note
    377 critiques
    363 critiques
    107 critiques
    60 critiques
    19 critiques
    20 critiques
    Votre avis sur True Detective ?
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 1 067 critiques

    Critique de la saison 3
    5,0
    Publiée le 28 février 2019
    La saison 3 de true détective est, à mon sens, la meilleure des trois. Elle est plus facilement compréhensible que les deux autres, les acteurs sont d'une justesse incroyable et l'enquête est captivante du début jusqu'à la fin. On en redemande !
    2985
    2985

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 483 critiques

    Critique de la saison 1
    5,0
    Publiée le 20 mai 2020
    Tout simplement la meilleure série policière à ce jour. Bijoux d'interprétation, Mc Conaughey et Harrelson sont magistral, de dialogues, de scénario, d'ambiance. Ça sera difficile de faire mieux, spoiler: d'ailleurs les saisons suivante seront nettement en deçà pour l'instant la série en conte 3
    . Déjà vu une bonne dizaine de fois et toujours aussi grandiose.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 706 critiques

    Critique de la saison 3
    1,5
    Publiée le 10 novembre 2019
    Nouvelle baisse qualitative pour cette troisième saison qui frôle la caricature à plusieurs reprises. Trop bavarde (les crises existentielles du couple sont interminables et redondantes), et trop maligne pour son propre bien (la structure en 3 temporalité est bancale), cette saison souffre également d'une interprétation assez moyenne.
    Zoumir
    Zoumir

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 999 critiques

    Critique de la saison 3
    4,0
    Publiée le 27 novembre 2019
    Attendue au tournant Saison 3
    Le grondement ambiant au terme de la saison 2 avait poussé Nick Pizzolata à prendre son temps pour revenir à la hauteur de sa première saison. Dire que la nouvelle mouture de True Detective était attendue au tournant serait d'abord, me répéter, et ensuite un euphémisme.
    Ma tête lorsque le duo fut révélé. L'impeccable Mahershala Ali de Moonlight et le je ne sais pas pourquoi je l'aime toujours autant depuis son rôle de Deacon Frost dans Blade, Stephen Dorff. La hype était totale. Mais la hype classieuse, aux petits oignons mijotés pendant 8 épisodes d'une régularité redoutable.
    Cette saison 3 de True Detective revient à ses débuts et raccroche l'ambiance de sa première saison dans une Amérique rurale où la disparition de deux gamins va mettre sur les dents pendant de longues années notre tandem. Et c'est cette temporalité multiple, éclatée sur 3 périodes, qui, au delà de l'intrigue en jeu de piste, donne une puissance à cette nouvelle salve d'épisodes.
    Les époques se croisent, se superposent à l'image du générique encore une fois magnifique, et nous pose des questions sans nous donner de réponses, nous donne des réponses avant de nous poser les questions, que ce soit sur l'enquête ou les personnages eux-mêmes.
    Mahershala Ali est absolument stupéfiant et Stephen Dorff accompagne ce personnage complexe avec brio.
    Une vraie réussite à l'ambiance lourde et trouble jusqu'au dénouement et 6 épisodes qui flirtent avec la perfection.
    Pas de doute, ça valait le coup d'attendre.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 1 543 critiques

    Critique de la saison 3
    4,0
    Publiée le 7 septembre 2019
    Après une première saison qui a fait l'unanimité et une deuxième qui a divisée, True Detective revient pour une troisième saison qui, elle aussi, a plutôt divisé. Pour ma part, j'ai bien accroché à cette troisième saison. Le duo Mahershala Ali/Stephen Dorff fonctionne plutôt bien, l'enquête est prenante et plaisante à suivre, les trois temporalités sont bien gérées et on enchaîne les huit épisodes de façon assez fluide. Sans atteindre la qualité de la première saison, cette saison 3 de True Detective est quand même d'une bien belle qualité.
    Grégouch M
    Grégouch M

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 796 critiques

    Critique de la saison 1
    5,0
    Publiée le 4 mai 2020
    Une atmosphère lugubre et glauque, une mise en scène tellement immersive entre passé et présent, des acteurs brillants qui retrouvent de leurs superbes, une histoire glaçante et prenante...Bref une saison exceptionnelle, je l'ai dévoré en quelques jours.
    BLboug B
    BLboug B

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 36 critiques

    Critique de la saison 3
    4,5
    Publiée le 30 janvier 2019
    Cette nouvelle saison impose aux téléspectateurs une concentration parfois éprouvante. En effet, l'enquête compliquée s’entremêle avec des sauts temporels permanents. Cette subtile mécanique repose sur le jeu exceptionnel des acteurs. Autant dire que tout repose sur les personnages qu'ils incarnent. Leurs regards et leurs silences sont autant d'indices qu'ils convient de ranger dans les nombreuses boîtes de l'enquête criminelle. Par ailleurs, le sentiment d'étouffement et de malaise sont parfaitement entretenus par une caméra qui privilégie les plans rapprochés et les conversations dans des lieux clos. Une étrange petite ville, des habitants peu recommandables, un mort trop jeune, une disparition surprenante, des suspects aux bouts des doigts, des indices au compte-goutte,... Voici les principaux éléments qui vous empêche de quitter des yeux cette série d'une grande intensité.
    Frédéric M
    Frédéric M

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 307 critiques

    Critique de la saison 3
    2,0
    Publiée le 19 février 2019
    Pour tout vous dire, j'ai même préféré la saison 2... Cette saison 3 est d'un ennui, et on s'y perd chronologiquement... Ces trois temporalités font que le suspense est amoindri. Décevant et pas captivant.
    Jean-Flavien P
    Jean-Flavien P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 30 critiques

    Critique de la saison 3
    0,5
    Publiée le 17 février 2019
    C’est vraiment très mauvais. La saison 2 était catastrophique, je me suis dit que celle-ci pourrait raviver la flamme. Il n’en est rien. Les 2 acteurs en font des tonnes, le scénario est totalement soporifique, c’est très mal écrit. On s’ennuie à mourrir en se disant que quelque chose va arriver mais, en réalité pas grand chose du tout. Du coup, c’est le pourquoi je n’aime pas trop le format de la série (surtout lorsqu’elle est mauvaise), on a quand même l’envie de voir le prochain épisode car on a envie de savoir comment cela fini et surtout parce qu’on se dit que cela ne peut que s’améliorer. En vain... Il faudrait un miracle pour que la série se relève, c’est quand même fort dommage au vue du principe de la série et sa formidable 1ère saison. En réalité True détective saison 1 n’aura été qu’un excellent film d’environ 8h, et ses suites tout comme la majorité des suites de films des catastrophes industrielles
    Xav B
    Xav B

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 38 critiques

    Critique de la saison 2
    5,0
    Publiée le 24 avril 2020
    Je ne comprends pas cette avalanche de critiques négatives concernant la saison 2.
    On est sur un casting 5 étoiles, les acteurs sont plus que bons, le scénario tient très bien la route.
    C'est noir, c'est très noir, ce qui commence comme un simple "policier" se termine en véritable Thriller noir d'où on en ressort pas indemne, on s'attache aux différents protagonistes, on a vraiment envie qu'ils s'en sorte..... Bref je n'ai pas envie de spoiler mais pour ma part, c'est une excellente saison, il ne faut pas simplement pas tomber dans le piège de la comparaison avec la saison précédente dans le sens où il n'y a strictement rien à voir. Voilà pour moi c'est 5/5.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 591 abonnés Lire ses 3 572 critiques

    Critique de la saison 2
    4,0
    Publiée le 28 octobre 2020
    Après le succès en 2014 de « True Detective », la série imaginée par Nic Pizzolatto et diffusée par HBO, le concept est décliné dans la foulée sur une deuxième saison toujours écrite par Pizzolatto mais qui n’invite à son casting aucun des acteurs principaux de la saison 1. On quitte la Louisiane pour le comté de Ventura près de Los Angeles et le duo formé par Matthew McConaughey et Woody Harrelson est remplacé par un trio de flics émanant de trois brigades différentes interprétés par Colin Farrell, Rachel McAdams et Taylor Kitsch. Le meurtre d’un gérant municipal retrouvé sur une aire d’autoroute atrocement mutilé va progressivement diriger l’intrigue vers les pratiques mafieuses qui gangrènent toute une région, autour d’un projet de voie ferroviaire qui attise tous les appétits. Contrairement à la première saison dont l’ensemble des épisodes avait été réalisé par Cary Joji Fukunaga, la deuxième invite différents metteur en scène sans que l’unité graphique ou narrative n’en souffre. Si encore une fois les deux premiers épisodes n’offrent pas une lisibilité permettant au spectateur de s’impliquer d’emblée, les choses se mettent progressivement en place autour d’une intrigue se nourrissant au lait de la corruption à tous les étages, des parcours personnels torturés, du sexe dévoyé, des addictions, de la vengeance, ou de la trahison mais aussi de certains principes ayant trait à l’honneur qui jaillissent de-ci de-là pour éviter de plomber définitivement une atmosphère déjà très viciée. Les plans aériens des nœuds autoroutiers qui scandent l’action sont comme autant de rappels de l’inextricabilité des jeux de pouvoir, de sexe et d’argent qui rythment la vie de la grande mégalopole qu’est Los Angeles. Les acteurs comme souvent dans les séries américaines sont très impliqués avec une mention spéciale pour Vince Vaughn, plutôt habitué à œuvrer dans le domaine comique qui livre une interprétation très subtile du personnage le plus complexe de cette deuxième saison. Son autorité est impressionnante, rappelant par instants celle qu’imprimait le grand Orson Welles à chacune de ses prestations. Colin Farrell certes convaincant a toujours du mal à se délester de sa tendance au cabotinage. Rachel McAdams, Kelly Reilly et Taylor Kitsch sont quant à eux très justes. Une deuxième saison assez captivante qui se bonifie au fil des épisodes sans éviter pour autant une fin un peu convenue et à certains égards, grandiloquente.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 591 abonnés Lire ses 3 572 critiques

    Critique de la saison 1
    4,5
    Publiée le 29 octobre 2020
    Les séries sont depuis une quinzaine d'années la nouvelle source de créativité du cinéma américain venant au secours du grand écran embourbé dans les reboots, préquelles ou adaptations de comic books. "True detective" conçue par Nic Pilozzatto propose astucieusement sur une durée de neuf heures une véritable synthèse du genre thriller à partir des recettes concoctées et popularisées par les Michael Mann ("Le sixième sens", 1986), Jonathan Demme ("Le silence des agneaux",1990), Quentin Tarantino ("Pulp Fiction",1993) et autres David Fincher ("Seven",1995 et "Zodiac", 2007). L'intrigue glauque et plutôt filandreuse se déroule dans la Louisiane post-Katrina mélangeant abus sexuels sur fond de fanatisme religieux. Le duo de flics inscrit dans le schéma traditionnel du budy movie est porté par deux acteurs à leur meilleur. D'un côté le charismatique Matthew McConaughey, nouvelle coqueluche d'Hollywood récemment oscarisé qui apporte sa caution commerciale et de l'autre le très solide Woody Harrelson qui n'arrête pas d'effectuer son retour depuis ses débuts fracassants dans "Tueurs nés" d'Oliver Stone (1994). La mise en place des personnages qui s'étend sur un prologue assez plombant de deux épisodes nous fait un moment penser que le dithyrambe qui entoure la série est un peu surfait tant les scènes semblent s'étirer pour entrer dans le format des neuf heures. Heureusement les choses s'arrangent ensuite grâce à la progression de l'intrigue rendue malgré tout un peu confuse par des sauts temporels (l'enquête se poursuit sur quinze ans) pas toujours harmonieusement explicités. Mais le réalisateur Cary Joji Fukunaga s'en sort plutôt bien aux manettes pour apporter la dose de suspense utile aux moments paroxystiques. On se prend donc au jeu de ce mélange touffu entre enquête policière et tracas psychologiques du duo qui progressivement prennent le pas sur une intrigue devenue au final un peu secondaire. A ce jeu-là, les deux acteurs s'en donnent à cœur joie cabotinant à qui mieux-mieux, notamment un McConaughey tombé depuis "Dallas Buyers Club" (Jean-Marc Vallée, 2013) dans la marmite du transformisme physique, marque des grands acteurs hollywoodiens depuis Robert De Niro dans "Raging Bull" (Martin Scorsese, 1983). L'exercice de style est donc réussi même s'il n'est pas aussi original qu'annoncé. Les élucubrations philosophiques des deux flics tout au long de leurs échanges valent à elles seules le déplacement.
    Arnaud R
    Arnaud R

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 825 critiques

    Critique de la saison 1
    5,0
    Publiée le 17 septembre 2020
    Une première saison fantastique qui filme le bayou avec brio et offre un duo de detectives incroyables. L'histoire est captivante de bout en bout et certains épisodes sont des chefs d'œuvre cinématographiques.
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 1 959 critiques

    Critique de la saison 1
    3,5
    Publiée le 24 avril 2020
    Quel casting alléchant entre Matthew McConaughey et Woody Harrelson (doublés superbement par Bruno Choel et Emmanuel Jacomy) ! True Detective frappe fort dès sa première saison, entre son duo de flics opposés en tout points qui sont drôles lorsqu'ils s'envoient des vacheries, spoiler: son enquête mystique (un rite satanique bien étrange) dont le dénouement nous tient en haleine durant le dernier épisode tendu
    , et quel générique ! Élégant, sur une musique folk plus que réussie, on recule pour le voir encore et encore. Le seul problème est le récit raconté au passé qui apporte une narration très bavarde, lente et réfléchie, ce qui peut vite nous faire décrocher si l'on n'est pas en grande forme d'écoute et d'attention. La courte durée de la série de huit heures aurait même pu se raccourcir encore sur un format de six heures sans que l'on n'y retrouve beaucoup à redire, cela aurait pu éviter quelques décrochages ponctuels. Il vaut mieux être également de bonne humeur pour supporter la spoiler: philosophie pessimiste du personnage de McConaughey qui nous intéresse la première fois mais nous file le cafard à la cinquantième, sortez le pot de crème glacée
    . Il n'en reste pas moins que le générique est un véritable moment de plaisir, que l'intrigue est intéressante lors des premier et dernier épisodes, et le casting est réjouissant !
    Alex S.
    Alex S.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 106 critiques

    Critique de la saison 2
    3,5
    Publiée le 21 avril 2019
    Une saison 2 plus dark mais plus compliqué aussi. J’ai eu du mal à retenir tout les noms il faut rester concentré. Je ne suis pas d’accord avec les mauvais retours qu’elle a eu. Elle est différente mais tout aussi poignante et dérangeante. La fin n’est pas aussi spectaculaire qu’on le dit elle est même plutôt décevante.
    Back to Top