Mon compte
    True Detective
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,7
    457 notes dont 54 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 54 critiques par note
    10 critiques
    15 critiques
    7 critiques
    12 critiques
    6 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur True Detective ?
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 28 février 2019
    La saison 3 de true détective est, à mon sens, la meilleure des trois. Elle est plus facilement compréhensible que les deux autres, les acteurs sont d'une justesse incroyable et l'enquête est captivante du début jusqu'à la fin. On en redemande !
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 1 543 critiques

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2019
    Après une première saison qui a fait l'unanimité et une deuxième qui a divisée, True Detective revient pour une troisième saison qui, elle aussi, a plutôt divisé. Pour ma part, j'ai bien accroché à cette troisième saison. Le duo Mahershala Ali/Stephen Dorff fonctionne plutôt bien, l'enquête est prenante et plaisante à suivre, les trois temporalités sont bien gérées et on enchaîne les huit épisodes de façon assez fluide. Sans atteindre la qualité de la première saison, cette saison 3 de True Detective est quand même d'une bien belle qualité.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 708 critiques

    1,5
    Publiée le 10 novembre 2019
    Nouvelle baisse qualitative pour cette troisième saison qui frôle la caricature à plusieurs reprises. Trop bavarde (les crises existentielles du couple sont interminables et redondantes), et trop maligne pour son propre bien (la structure en 3 temporalité est bancale), cette saison souffre également d'une interprétation assez moyenne.
    Zoumir
    Zoumir

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 001 critiques

    4,0
    Publiée le 27 novembre 2019
    Attendue au tournant Saison 3
    Le grondement ambiant au terme de la saison 2 avait poussé Nick Pizzolata à prendre son temps pour revenir à la hauteur de sa première saison. Dire que la nouvelle mouture de True Detective était attendue au tournant serait d'abord, me répéter, et ensuite un euphémisme.
    Ma tête lorsque le duo fut révélé. L'impeccable Mahershala Ali de Moonlight et le je ne sais pas pourquoi je l'aime toujours autant depuis son rôle de Deacon Frost dans Blade, Stephen Dorff. La hype était totale. Mais la hype classieuse, aux petits oignons mijotés pendant 8 épisodes d'une régularité redoutable.
    Cette saison 3 de True Detective revient à ses débuts et raccroche l'ambiance de sa première saison dans une Amérique rurale où la disparition de deux gamins va mettre sur les dents pendant de longues années notre tandem. Et c'est cette temporalité multiple, éclatée sur 3 périodes, qui, au delà de l'intrigue en jeu de piste, donne une puissance à cette nouvelle salve d'épisodes.
    Les époques se croisent, se superposent à l'image du générique encore une fois magnifique, et nous pose des questions sans nous donner de réponses, nous donne des réponses avant de nous poser les questions, que ce soit sur l'enquête ou les personnages eux-mêmes.
    Mahershala Ali est absolument stupéfiant et Stephen Dorff accompagne ce personnage complexe avec brio.
    Une vraie réussite à l'ambiance lourde et trouble jusqu'au dénouement et 6 épisodes qui flirtent avec la perfection.
    Pas de doute, ça valait le coup d'attendre.
    BLboug B
    BLboug B

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 36 critiques

    4,5
    Publiée le 30 janvier 2019
    Cette nouvelle saison impose aux téléspectateurs une concentration parfois éprouvante. En effet, l'enquête compliquée s’entremêle avec des sauts temporels permanents. Cette subtile mécanique repose sur le jeu exceptionnel des acteurs. Autant dire que tout repose sur les personnages qu'ils incarnent. Leurs regards et leurs silences sont autant d'indices qu'ils convient de ranger dans les nombreuses boîtes de l'enquête criminelle. Par ailleurs, le sentiment d'étouffement et de malaise sont parfaitement entretenus par une caméra qui privilégie les plans rapprochés et les conversations dans des lieux clos. Une étrange petite ville, des habitants peu recommandables, un mort trop jeune, une disparition surprenante, des suspects aux bouts des doigts, des indices au compte-goutte,... Voici les principaux éléments qui vous empêche de quitter des yeux cette série d'une grande intensité.
    Frédéric M
    Frédéric M

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 309 critiques

    2,0
    Publiée le 19 février 2019
    Pour tout vous dire, j'ai même préféré la saison 2... Cette saison 3 est d'un ennui, et on s'y perd chronologiquement... Ces trois temporalités font que le suspense est amoindri. Décevant et pas captivant.
    Jean-Flavien P
    Jean-Flavien P

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 32 critiques

    0,5
    Publiée le 17 février 2019
    C’est vraiment très mauvais. La saison 2 était catastrophique, je me suis dit que celle-ci pourrait raviver la flamme. Il n’en est rien. Les 2 acteurs en font des tonnes, le scénario est totalement soporifique, c’est très mal écrit. On s’ennuie à mourrir en se disant que quelque chose va arriver mais, en réalité pas grand chose du tout. Du coup, c’est le pourquoi je n’aime pas trop le format de la série (surtout lorsqu’elle est mauvaise), on a quand même l’envie de voir le prochain épisode car on a envie de savoir comment cela fini et surtout parce qu’on se dit que cela ne peut que s’améliorer. En vain... Il faudrait un miracle pour que la série se relève, c’est quand même fort dommage au vue du principe de la série et sa formidable 1ère saison. En réalité True détective saison 1 n’aura été qu’un excellent film d’environ 8h, et ses suites tout comme la majorité des suites de films des catastrophes industrielles
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 616 abonnés Lire ses 3 625 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2021
    Après une seconde saison qui avait déçu, Nic Pizzolato a décidé d’en revenir aux préceptes qui avaient permis à Matthew McConaughey et Woody Harrelson de s’inscrire dans les plus marquants duos de flics du petit et du grand écran réunis. Le plus important étant sans aucun doute le déroulement de l’enquête sur le long cours avec une reprise de celle-ci plusieurs décennies après son abandon, faute de succès. Ici ce seront trois étapes qui seront déclinées, s’entremêlant tout au long du récit. Dans une petite ville d’Arkansas, deux enfants disparaissent mystérieusement alors qu’ils se dirigeaient vers un parc après avoir obtenu l’autorisation de leur père (Scoot McNairy). L’affaire remue la petite communauté d’autant plus que nombreux sont ceux qui ont vu les deux enfants sur leur trajet. Deux flics, équipiers de longue date, Wayne Hays (Ali Mahershala) et Roland West (Stephen Dorff) sont en charge de l’enquête pour la police d’Etat de l’Arkansas. Les indices sont maigres et le scénario montre clairement deux flics qui pataugent, ne pouvant s’accrocher à une piste solide. L’enquête initiale se déroule dans les années 1980, sa reprise, après un fait nouveau, démarre dix ans plus tard et alors que l’inspecteur Hays est à la retraite avec un début d’Alzheimer qui le mine, il se retrouve face à une jeune productrice de télévision croyant réveiller ce « cold case ». L’articulation entre les trois périodes qui se nourrissent l’une de l’autre est particulièrement fluide ne demandant que peu d’efforts au spectateur pour s’y retrouver. L’enquête assez filandreuse plonge au cœur d’une Amérique profonde durement secouée par une crise qui n’en finit pas de paupériser les plus fragiles. Le tout sur fond de tension raciale qui fragilise par instant le duo pourtant solide constitué par les deux enquêteurs dont la vie privée se trouve profondément bouleversée par l’impuissance qu’ils éprouvent face à une disparition dont ils ont acquis la conviction qu’elle cache des implications touchant des personnalités influentes. Le charme de cette troisième saison réside dans la psychologie des personnages finement ciselée au gré des événements de l’enquête et dans leur réaction face à la frustration. Ali Mahershala et Stephen Dorff parfaitement complémentaires sont assez loin du duo au parfum humoristique formé par Danny Glover et Mel Gibson dans la saga « Arme Fatale » . Changement d’époque oblige, l’atmosphère est beaucoup plus sombre et chargée de remises en question qu’à l’époque où Richard Donner dirigeait le duo de
    choc d’une saga qui se prolongea sur quatre épisodes. La question du racisme est bien sûr posée mais jamais de manière partisane et manichéenne, Nic Pizzolatto montrant que les choses ne sont pas aussi simples que l’on voudrait désormais les présenter à travers le prisme parfois déformant de la repentance. Très inclusive dans son traitement, cette troisième saison a le seul tort de vouloir se solder par un retournement de situation qui se veut spectaculaire mais finalement très peu crédible, obligeant à un huitième épisode assez mièvre qui pour le coup détruit une partie des efforts de crédibilité développés jusque-là. On appréciera l’évolution de carrière de Stephen Dorff qui après des débuts en trombe dans les années 1990 où sa gueule d’ange faisait des ravages, était passé par un sérieux trou d’air tout au long des années 2000. Il nous revient légèrement cabossé mais sacrément convaincant. Quant à Ali Mahershala, sa posture marmoréenne est quelquefois pesante mais il parvient tout de même à s’imposer dans un rôle difficile notamment dans sa partie liée au grand âge du personnage. Une très bonne saison certes mais où Nic Pizzolatto a sans doute un peu pêché par excès d’orgueil.
    Benjamin M.
    Benjamin M.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 2 mars 2019
    La première saison est magistrale les temps morts les temps forts, nous avons une alchimie parfaite entre les deux acteurs diamétralement opposés aussi bien en tant qu'acteurs que dans leurs rôles. L'intrigue vous malmène du début à la fin bref pour moi un petit chef d'oeuvre. Et puis la saison 2, Collin F est bon mais ... le scénar s'enlise on voit qu'il veulent reproduire la même veine de la saison 1, les deux acteurs sauvent les meubles. Maintenant la saison 3 je suis resté sur le quai, coincé dans les starting blocks , à côté du méga feu d'artifice et j'ai oublié le feu pas d'allumettes , rien, que dalle, ma quache, mais ça ne reste que mon avis .
    Charlotte28
    Charlotte28

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 993 critiques

    4,5
    Publiée le 12 avril 2021
    Une série d'une grande élégance, tant dans la mise en scène de ses décors que dans ses reconstitutions historiques et dans le jeu d'acteurs au service d'une intrigue policière dont le puzzle redouble celui de la vie personnelle du protagoniste. Ni manichéenne ni trop bavarde, cette nouvelle saison questionne subtilement le spectateur sur sa propre vie au-delà d'une enquête dont il démêle les fils en même temps que la mémoire du héros. Offrant un dénouement à tiroirs qui laisse de façon réaliste quelques questions irrésolues le récit alterne suspense et émotions tout en critiquant (au sens plein) les méthodes d'investigation et notre rapport aux faits divers. Huit épisodes d'une profonde densité. Brillant.
    Pasthen
    Pasthen

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    3,5
    Publiée le 5 avril 2019
    Lorsque la première saison sort, True detective met tout le monde d'accord ! Le temps de foirer la deuxième saison et Nick Pizzolatto revient avec une troisième presqu'à la hauteur de la première. Son approche, d'abord, esthétiquement magnifique suivi d'une gestion parfaite des personnages (sur trois époques, rien que ça) et une cohérence temporelle très maîtrisée ! Les inspecteurs Wes et Hays travaillent sur la disparition de deux enfants et ne se doutent que cela va profondément affecter leur vie privée. Délaissant par moment (un peu trop) l'enquête au profit d'une immersion dans le quotidien de Wayne et sa relation tendue avec sa femme Amélia, la série se perd au point de provoquer quelques scènes "incohérentes" (le peu d'intérêt pour le personnage spoiler: de la mère qui semble dès le début coupable
    de quelque chose, sa conversation avec Amélia que cette dernière ne semble pas relater à son compagnon et enfin le peu d'écoute des spoiler: inspecteurs quand le fermier les met sur la piste des futurs coupables
    ) qui auraient mérité un traitement différent. Cela étant, True Detective 3 est un show passionnant et très abouti !
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 1 025 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mars 2019
    Réellement émotionnelle, très performante dès qu’elle se pose devant la complexité de la psychologie humaine, la saison 3 de True Detective est un petit bijou narratif qui souffre cependant d’une intrigue un peu désuète, inutile devant ces contemplations humanistes.
    malioth
    malioth

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 268 critiques

    4,0
    Publiée le 17 août 2021
    Un cran en dessous de la saison 1 qui est absolument délicieuse et devient mythique avec le temps! Rythme un peu lent certes mais qui permet de faire transpirer la personnalité des protagonistes principaux! Et à ce niveau c'est du sensationnel! Enquête moins prenante que la saison 1 mais elle est secondaire finalement
    Kev T
    Kev T

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 653 critiques

    2,0
    Publiée le 3 janvier 2021
    C’est difficile pour moi d’être dur avec cette série mais là c’est un loupé pour moi. Pas vibrant, ennuyeux, peu captivant... beaucoup de bavardage pour meubler le vide. Cette saison pourrait tenir en 4 épisodes s’il n’y avait pas tant d’esbroufe. Déçu...
    En revanche, le maquillage (grimage des acteurs) est extrêmement convaincant.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 821 critiques

    4,5
    Publiée le 7 septembre 2021
    3ème saison de cette magnifique série autour d'enquête criminels à la façon Cold Case.
    Après une 2ème saison un peu différente dans la thématique et le procédé que la 1ère, on retrouve ici ce qui a fait le succès de la série lancée par MacConaughey : une enquête criminelle mélangeant plusieurs époques du passé et le présent.
    2 enquêteurs vont devoir tenter de retrouver la trace de 2 enfants disparus dans les années 80 en Arkansas, puis en 1990, puis en 2015.
    Mahershala Ali est l'acteur principal de la saison et interprète avec brio cet inspecteur tourmenté par l'affaire.
    Bref : une série indispensable et une 3ème saison extrêmement réussie.
    Back to Top