Mon compte
    The Honourable Woman
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,8
    192 notes dont 24 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 24 critiques par note
    5 critiques
    12 critiques
    2 critiques
    3 critiques
    0 critique
    2 critiques
    Votre avis sur The Honourable Woman ?
    Philippe W.
    Philippe W.

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 juillet 2015
    Remarquable, fascinante par la lenteur de son rythme, intelligente par la subtilité de son scénario, éblouissante par le jeu de ses acteurs. Une très grande mini-série. A voir de toute urgence.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 14 août 2015
    Au moment de donner ma note, j'hésite toujours à mettre un 5... Alors je me pose la question : est-ce que je peux reprocher quelque chose à cette série ? La réponse est : non. J'aime la densité et la richesse de tous les propos développés. Le niveau humain, magnifique, aussi bien pour l'héroïne Nessa, que pour son amie Atika, son frère, sa belle-soeur. Il n'y a guère que le petit Khassim qui ne brille pas par son jeu d'acteur, mais je suis dure, il doit avoir 7 ans ! Humain aussi le garde du corps, l'oncle Shlomo, ces dames de l'espionnage du contre-espionnage des gouvernements, sans oublier évidemment Stephen Rea et sa bouille de chien battu. Humains même les "méchants", dont on comprend la dureté, l'intransigeance ou les doutes. J'ai dit que tout le monde était sympa ? Pas du tout. J'ai dit que tous les rôles avaient leur part d'humanité, un passé, des sentiments, qui expliquent leurs actes (à part peut-être madame Thatcher ? Je vous laisse mettre un visage sur le thatchérien personnage qu'on adore détester). Mais il n'y a pas que l'humanité des personnages qui fait de cette série une réussite. Le thriller est complexe, on en a en quelque sorte le menu avec le générique, un menu dans le désordre, mais peu à peu le puzzle se reconstitue et chacune des images obsessionnelles du générique trouvent sa place. J'ai même regardé le premier épisode deux fois, histoire de ne pas être larguée en route. On patauge ? Les informations sont divulguées petit à petit, et font le lien progressivement. Comme le dit la voix off de Nessa dans le pré-générique de chaque épisode, à qui peut-on faire confiance ? Répondre à cette question tient parfois du miracle. Comme elle, on est malmené, et même malheureux de ne jamais trop savoir à quel saint se vouer. Mais là encore, on trouve dans le panier de crabes quelques éléments solides... et on respire ! Véritable réussite, le jeu des acteurs est impressionnant, Maggie Gillenhall en tête et même loin devant. Tiens oui, petit bémol pour le jeu d'acteur du frère, Ephra, le papa de Dany dans Broadchurch. Son air d'y être mais sans y toucher est intriguant. J'ai fini par m'y attacher, cette lisseur toute british a son charme, mis l'acteur peut-il jouer sur un autre registre ? A voir. Et puis autre réussite, le traitement du conflit israelo-palestinien. Quelle prouesse d'avoir à la fois un propos intelligent et sans manichéisme. On ne peut pas dire que le réalisateur ne prenne pas partie. Simplement, il ne désigne pas les bons et les méchants, il nous parle de gens, parfois manipulés et/ou manipulateurs, parfois aveuglés de rancune, parfois généreux, ou perdus, ou arrivistes, ou sincères... et parfois tout ça à la fois ! On comprend qu'il y a des subtilités qui la plupart du temps nous échappent, dans ce conflit. Et qui échappent peut-être aussi à tous ceux qui croient tirer les ficelles, mais ça, c'est une autre histoire. Bref, 5/5 mon général, j'applaudis l'Honorable Femme aux grands yeux gris et au rire qui fuse aux plus improbables instants.
    Daniel Schettino
    Daniel Schettino

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 226 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 5 décembre 2016
    Assommant, bavard, démonstratif, cette série anglaise n'est en rien la réponse à Homeland, malgré un générique copié sur celui de la série américaine. Qui plus est, la série ne vise certainement pas le même public, mais plutôt des téléspectateurs âgés et feignants, pas habitués à l'univers des séries (qui ne comprennent pas leur fonctionnement en tout cas). Maggie Gyllenhaal a le même charisme qu'une truite. On bâille tellement l'ennui l'emporte. Alors certes, un public britannique de plus de 50 ans se retrouvera dans les personnages, mais pour les autres c'est sauve qui peut ! Bien sûr que les dernières saisons de Homeland dérivent vers un patriotisme déplacé, et donnent trop le beau rôle à la CIA, mais la série respecte le rythme d'un bon thriller et du film d'action, et c'est ce qui compte pour ce genre de série.
    Pour The Honourable Woman c'est ce qui manque cruellement (surtout dans le rythme). On est plus dans les codes du tea time avec des sandwichs aux concombres. Espérons qu'il n'y ait pas de saison 2.
    Harun C.
    Harun C.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 18 juillet 2015
    Nul ! Lent ! Des sequences inutiles surtout le premier ou second episodes lorsque l'actrice se fait violé !!! Limite pornographique. Quelque sequence sont interressantes, les acteurs ne sont pas mauvais, mais le reste est tres mitigé.
    Thonob
    Thonob

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 3 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 19 juin 2016
    Je ne sais pas pour vous mais lorsque j’achève le visionnage de quelque chose, je me retrouve parfois comme un con, assis devant l’écran, à me dire « merde c’était quand même brillant ce truc », s’ensuivent quelques minutes de digestion des répliques et mémorisation des scènes marquantes et je me lève, décidé à offrir au programme la publicité que je suis bêtement certain qu’il mérite. Voilà dans quel état m’a lâchement abandonné The Honourable Woman. Bref…
    Lorsque que Nessa et Ephra Stein héritent de la fortune de leur père Eli, le bras armé d’Israël, la Stein Foundation voit le jour avec pour objectif déclaré d’offrir aux Palestiniens la possibilité de se développer, d’accéder à une meilleure éducation avec pour but de favoriser l’échange, le dialogue et la compréhension de l’autre. Une position de départ difficile pour tout le monde, compte tenu de l’origine de cette puissance financière... C’est au sac de nœuds israelo-palestinien que la BBC s’est attaqué et délivre un programme d’une justesse impressionnante. Le casting est excellent bien que tous les personnages soient interprétés par des acteurs plus célèbres de visage que de nom (à l’exception de Maggie Gyllenhaal). The Honourable Woman est avant tout un fantastique thriller d’espionnage, à l’intrigue maitrisée et rondement menée, qui délivre à chaque épisode son lot de surprises. Mais c’est également un drame… si ce n’est l’illustration de drame du siècle (et des précédents…). La série ne peut que toucher tant elle est bien ficellée. Elle déstabilise lorsque, de nos canapés d’occidentaux, nous sommes confrontés à l’horreur d’une situation bien loin d’être fictive et réconforte, par moment, lorsqu’elle illustre les choix des femmes honorables que sont Nessa et Atika : incarnations de l’espoir infime d’un dialogue et de ce que l’humanité peut produire de meilleur compte tenu d’un contexte qui dépasse largement l’existence d’une seule personne. On est évidemment très loin du grand divertissement qui fait exploser les audiences aujourd’hui mais The Honourable Woman est surtout un Honorable Program, de ceux qui sensibilisent et favorisent la curiosité, l’empathie et réévalue la priorité à attribuer aux choses. La tentative, difficile, de pas favoriser un traitement partial me semble bien transformée. À voir absolument ! 4/5.
    Sandra B
    Sandra B

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 28 juillet 2015
    Très bonne série, une très belle intrigue bien construite et pleine de rebondissements. Des acteurs qui jouent à merveille.
    araruama
    araruama

    Suivre son activité Lire ses 37 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 29 décembre 2015
    Le démarrage est un peu lent puis l'intrigue monte crescendo. Cette série peut rivaliser avec les modèles US du genre.
    Pro Forma
    Pro Forma

    Suivre son activité Lire ses 20 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 13 juin 2017
    J'ai failli ne pas dépasser le premier épisode (et je ne parle pas du deuxième) tellement le scénar traine en longueur...J'ai dû me faire violence pour continuer à regarder (j'évite au maximum de laisser une série, un film ou un livre en suspens) et j'ai bien fait !

    Quelle belle surprise !
    Cette série fait partie de celles qui s'apprécient que lorsqu'on la visionne entièrement : le dernier épisode lève le voile sur les points d'ombre et révèle le sel d'un scénario ultra complexe et finement ficelé (sur fond de conflit israélo-palestinien), au point de vouloir aussitôt revoir la série depuis le début!
    Je recommande à tous ceux qui recherchent une analyse de qualité de l'humain : ici aucun simplisme, aucun manichéisme....et aucun parti pris (beau tour de force de la part des scénaristes)
    Frédéric B.
    Frédéric B.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 13 septembre 2014
    Excellents premier épisodes 1 et 2 qui parle d'un fait de société le conflit israélo palestinien avec une très bonne intrigue.

    Hâte de voir la suite
    Back to Top