Mon compte
    Chernobyl
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,6
    17236 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Chernobyl ?

    728 critiques spectateurs

    5
    438 critiques
    4
    213 critiques
    3
    44 critiques
    2
    13 critiques
    1
    4 critiques
    0
    16 critiques
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 499 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 4 mars 2020
    Le casting est solide, sans grosse star, le metteur en scène est presque inconnu, le créateur de la série n'est pas un cador du circuit, et pourtant, au bout de deux épisodes, je m'avoue séduit. Le rythme est un peu lent, la mise en scène est parfois contemplative, mais il y a une ambiance, une atmosphère, un soin apporté à l'ensemble pour nous immerger dans ce cauchemar qui s'avère totalement captivant. La grande force du scénario, c'est de ne pas présenter les protagonistes comme des crétins incapables, mais plus comme des hommes apeurés, acculés, niant l'évidence, sous la pression de l'égo ou de la peur. L'urgence est là, immédiate, mais aucun des dirigeants ne veut prendre le risque de dire ce qui se passe, refuse de prendre la mesure de l'urgence. C'est le ressenti du 1er épisode, et ça continue encore un peu. Cette thématique est, je trouve, ultra importante dans le récit, même si le créateur voulait surtout montrer que la vérité finit toujours pas surgir, peu importe les mensonges, les dissimulations, les tromperies. Le suspense est là, malgré des enjeux dramatiques peu habituels (le héros se suicide dès les cinq premières minutes, on sait que la catastrophe n'a pas été empêché et que la gestion de la crise a été catastrophique), mais les raisons ayant amenés à cet échec, et à la manipulation des faits, restent édifiante.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 483 abonnés Lire ses 3 898 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 17 juin 2019
    Une belle claque, comme pour beaucoup ! Récit d'une catastrophe très fouillé mais absolument pas ennuyeux. Une mise en scène subtile pour "comprendre", des interprétations très bonnes et le politique mis à nu. Beaucoup d'émotions, d'abnégations, de froideurs, d’omerta et de dénis donnent l'épaisseur nécessaire sur les faits et les conséquences.
    S'attachant uniquement sur la période "courte" de la catastrophe et 2 ans plus tard, également sur la perception exclusivement soviétique, le scénariste nous immerge totalement. Une réussite ! 4/5 !!!
    (Comme pour "Dans leur regard" / "When they see us", le format mini-série est efficace, ni trop court ni trop long).
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 4 juin 2019
    Je craignais un peu le traitement lissé typiquement US du sujet (d’ailleurs le seul véritable défaut de la série est, selon moi, d’être tournée en anglais) et de se voir confié à un créateur au CV douteux, mais le résultat est sans nul doute remarquable, autant au niveau de sa reconstitution pointue, sa mise en scène inspirée, son ambiance glaçante et son rythme soutenu de bout en bout. Sur 5 épisodes aucun creux n’est à déplorer, les circonstances de ce drame sans précédent sont éclairantes en étant filmées à la fois comme un film catastrophe sur le terrain et un thriller d’investigation, avec des moments de tension assez forts, des enjeux humains, et surtout une réalité glauque dépeinte sans détour, jouant sur l’effroi des répercutions biologiques. L’épisode final offre une rétrospective complète presque minute par minute de l’accident, déjugeant la simple « erreur humaine » et les rapports établis par l’Union soviétique, où la quête de vérité se retrouve plus dangereuse que la dissimulation du mensonge, la conclusion vient d’ailleurs contredire certaines idées préconçues, de quoi en rester pantois. A noter aussi un casting au niveau et un design sonore particulièrement prenant (rien que les scènes avec les crépitements des compteurs Geiger mêlés à la musique anxiogène), HBO ne déçoit pas.
    Immanquable.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 303 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 20 juin 2019
    cette série exceptionnelle nous montre le régime soviétique avec toutes ses dérives.
    les mensonges, les arrestations arbitraires, les gens en place complètement incompétents
    dans des postes à grande responsabilité.
    la mise en doute de démonstrations de grands scientifiques.
    cette catastrophe de 1986 aurait pu bouleverser complètement la planète
    heureusement que deux scientifiques et 1 homme politique intègres vont faire
    le nécessaire pour éviter une explosion qui aurait pu nous anéantir.
    ces 5 épisodes sont réalisés avec le plus grand réalisme.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 1 649 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 6 juin 2019
    Aussi passionnante qu'anxiogène, l'histoire de cette terrible catastrophe qui s'est produite en 1986, se trouve décortiquée en 5 épisodes effrayants, instructifs sans jamais être didactiques. Outre les conséquences humaines et écologiques de ce terrible drame, il illustre avec effroi la machine communiste et ses rouages absurdes où tout est verrouillé, hiérarchisé, où la parole d'un ancien ouvrier fabriquant de chaussures promu par le "pouvoir au peuple" trouve plus de poids qu'une physicienne nucléaire... Gorbatchev lui-même, alors en charge du pays, n' été prévenu de la catastrophe que 2 heures après l'explosion.
    Une série palpitante réussie.
    moket
    moket

    Suivre son activité 288 abonnés Lire ses 3 915 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 9 février 2020
    Une série stupéfiante, terriblement anxiogène, qui retrace superbement la catastrophe et le combat de milliers d'anonymes pour éviter que ce soit pire encore. La reconstitution est impressionnante, les acteurs excellents, la bande son angoissante... Une superbe réussite, tant pour suivre les destins tragiques des petites gens que pour montrer les mensonges des hautes sommités.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 3 052 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 14 avril 2020
    Une plongée terrifiante et ultra-réaliste dans les coulisses de la pire catastrophe (nucléaire) de l'Histoire. Acteurs et réalisation sont au top et nous offre le temps de cinq épisodes une très grosse claque.
    Gentilbordelais
    Gentilbordelais

    Suivre son activité 171 abonnés Lire ses 2 410 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 18 mars 2020
    la reconstitution de la catastrophe est une véritable prouesse : pour les décors de la centrale, avec minutie et réalisme, qui plongent le spectateur dans une immersion totalement anxiogène. la chronologie (même si parfois volontairement désordonnée) apporte une structure au récit et rend passionnant son déroulement, notamment les conséquences de l'explosion. même s'il y a quelques creux, une mini série en forme de document historique sans doute essentielle!
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 426 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 13 juin 2019
    Une série historique terrifiante ! À la fois une manière de se cultiver sur cet événement et les détails de cette catastrophe, mais aussi de passer un moment de divertissement. Cette série est bien cousue car elle nous tient en haleine dès le début. Il faut néanmoins se demander si les protagonistes étaient à l’époque aussi aveugles ?
    2985
    2985

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 763 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 15 juin 2019
    Tous à été dis sur cette série, foncez chaque épisode est un bijoux et il n'y en que 5. HBO est vraiment doué pour livrer des séries de qualités, une de leur meilleur assurément avec la saison 1 de true détective.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 1 910 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 12 juin 2021
    Le mot catastrophe est souvent galvaudé mais s’il doit être utilisé pour un événement, c’est bien l’incident nucléaire de Tchernobyl ! Voir le scénariste de grosses comédies telles que Very bad trip 2 et 3 ou Scary movie 3 et 4 s’attaquer à un sujet aussi grave aurait pu faire craindre le pire. Et pourtant, Craig Mazin et le réalisateur Johan Renck réussissent à signer un petit bijou de télévision. Ils réussissent à montrer toutes les facettes de cet événement que ce soit la catastrophe en elle-même, ses conséquences à court et long termes, les efforts et les sacrifices effectués pour canaliser le désastre, les lourdeurs administratives pouvant avoir des résultats désastreux, les mensonges et les menaces d’un régime dictatorial, les origines de la catastrophe et, enfin, le procès expliquant ces dernières. Tous ces aspects sont traités avec brio par cette œuvre télévisuelle mais on pourra saluer encore plus ce dernier aspect développé avec une très grande force dans le cinquième et dernier épisode tout bonnement prenant du début à la fin. Chernobyl est donc une mini-série totalement essentielle à ne louper sous aucun prétexte si on est amateur d’œuvre audiovisuelle ou si on s’intéresse à l’Histoire récente. Une brillante réussite !
    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 714 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 30 novembre 2020
    Une série historique criante de vérité qui laisse sans voix.
    On se croirait presque face à un documentaire. Mais malheureusement, cette qualité visuelle et scénaristique n'a rien d'une fiction.
    Une mini-série historique à voir.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 647 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 3 août 2020
    La mini-série « Chernobyl » est précédée d'une excellente réputation. Les avis positifs sont nombreux sur Internet, et sont même pour la plupart très positifs. Préférant le format des mini-séries, plus courtes et souvent de bien meilleure qualité que les séries avec de nombreux épisodes, sur une ou plusieurs saisons, j'étais donc curieux de regarder celle-ci.

    Le hasard fait que je la découvre près d'un an jour pour jour après sa première diffusion. Entre temps, il n'aura échappé à personne qu'un évènement particulièrement dramatique est survenu : la crise du coronavirus, ou Covid-19, plus importante crise sanitaire et économique depuis environ un siècle. Je me garderai de faire des rapprochements hâtifs. Mais il est tout de même très troublant de constater à quel point l'accident de Chernobyl et la crise du Covid-19 se ressemblent, notamment dans la survenance de l'incident originel et la façon dont il a été géré par l'état premièrement touché, l'URSS dans le premier cas et la Chine dans le second, deux pays plus qu'autoritaires.

    L'égoïsme, les luttes de pouvoir et la volonté de dissimuler la gravité des évènements, que ce soit dans un premier temps à sa hiérarchie directe et locale, puis aux dirigeants du pays, à la population locale et enfin aux pays étrangers, ont démultiplié les effets négatifs et la catastrophe. Là réside la source de l'accident de Chernobyl. Là réside certainement aussi l'ampleur de la crise du Covid-19. Je ferme la parenthèse.

    Pour revenir à la série, le premier aspect qui saute aux yeux est son efficacité. Les créateurs de la série ont privilégié un traitement extrêmement sobre, voire dépouillé. Et ce, aussi bien pour ce qui est de la réalisation que du scénario et de la narration, ou encore de la musique. Un créateur de série lambda, tel qu'il en pullule en France, aurait traité les évènements chronologiquement, de l'accident au procès quelques années plus tard.

    Ici on débute par un focus sur un personnage qu'on ne sait pas encore central, en 1988, puis sans transition on passe au déclenchement de l'incident qui mènera à la catastrophe, le 26 avril 1986. Ensuite les évènements sont traités chronologiquement jusqu'au procès, pendant lesquels sont intercalés plusieurs flashbacks à mesure que les personnages principaux énoncent les résultats de leur enquête. On se rend alors compte qu'on ne savait pas tout. Car ces flashbacks remontent un peu avant l'heure de l'incident, puis détaillent des péripéties, durant l'incident, qui nous étaient cachées. Et c'est là qu'on se rend compte de tout le tragique de cette histoire : d'ambitions personnelles mesquines et frustrées est né le plus grand accident nucléaire de toute l'histoire de l'humanité.

    Mais cet art du récit, qui nous tient en haleine durant 5 épisodes d'une heure qui passent très vite, ne serait rien sans cette réalisation qui manie parfaitement la litote, démultipliant ainsi la force des évènements et l'émotion. Un exemple parlant : l'explosion du cœur du réacteur. Au lieu de vouloir nous en mettre plein la vue, façon effets pyrotechniques démesurés qu'on trouve dans tous les blockbusters récents, l'explosion nous est montrée de loin, à travers l'un des carreaux d'une fenêtre. Mais c'est tellement bien pensé, amené et filmé qu'on en est d'autant plus bouleversé, car ce plan nous ramène dans l'intérieur d'un habitat humain, et l'on voit ce qui se passe à travers les yeux d'une personne. On se sent alors aux premières loges de cet évènement, directement touchés. Et les choix de mise en scène de cette intelligence sont légion dans cette série.

    La réalisation n'est pas de style documentaire, neutre, car les créateurs utilisent réellement des effets, qu'ils soient narratifs, de mise en scène, visuels ou auditifs. Mais ils sont tellement bien intégrés au matériau filmique qu'on ne sent pas l'artificialité de la réalisation. Au contraire, les faits semblent terriblement réalistes et on se croit plongé dans l'avant, le pendant et l'après de ce désastreux accident.

    Je ne m'attarderai pas davantage sur la réalisation, sous peine de trop en dévoiler sur l'histoire, car les deux sont liés. Je tiens juste à indiquer que le premier épisode est particulièrement fort. Il couvre l'ensemble de l'incident à proprement parler : les actions qui mènent à la catastrophe quelques minutes avant, l'explosion puis les quelques heures qui suivent, absolument terrifiantes. Cet épisode est de loin le plus choquant de la série, presque insoutenable tant on se retrouve au beau milieu du cataclysme, avec ces êtres humains qui perdent la vie, extrêmement rapidement et de façon horrible. Les 4 autres épisodes sont plus « facilement regardables », même si dans l'ensemble la série est dure et éprouvante.

    Mais elle est nécessaire. On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas. Et puis c'est un bel hommage aux nombreuses victimes : faire éclater la vérité. Bien sûr, il s'agit d'une série anglo-saxonne, on pourra donc estimer qu'elle est orientée, mais elle s'est appuyée sur de nombreux documents et témoignages provenant directement des acteurs de l'époque. Quant aux Russes qui ont annoncé vouloir produire leur version des faits, ce n'est peut-être qu'une annonce qui ne sera pas suivie d'effets.

    Pour finir, je dois rendre hommage aux acteurs de ce film. Le trio de tête, Jared Harris, Stellan Skarsgard et Emily Watson, est parfait. Tout comme le reste de la distribution, avec beaucoup de seconds rôles marquants. Il faut dire que les acteurs réels furent à la hauteur des plus grands personnages de fiction : des plus nobles (beaucoup se sont sacrifiés) aux plus vils, en passant par des personnes à la situation moins tranchée, heurtées par les évènements et qui ont réagi comme elles le pouvaient.

    En guise de conclusion, on ne peut que porter un regard à la fois plein d'espoir sur la capacité de l'homme à affronter l'adversité et à se relever, certes en payant parfois le prix fort, mais en réussissant à dépasser des défis incommensurables. Mais on peut aussi être plus circonspect, ou en tout cas plus vigilant quant à l'industrie nucléaire. Je pense qu'il ne faut pas se laisser dominer par l'émotion, le retour aux centrales à charbon par exemple peut être plus polluant et plus radioactif au total (car oui, le charbon est radioactif lui aussi). Tant que l'on n'aura pas trouvé des énergies aussi puissantes pour faire face à nos besoins démesurés en électricité, il sera difficile de s'abstraire totalement du nucléaire. Mais une chose est sûre, tout a un coût... Et désormais, je regarderai ma consommation électrique d'un autre œil...
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 281 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 21 mars 2020
    Quelle claque ! La maîtrise, la précision le timing, l'ambiance... tout est magistralement géré. Dans cette période si particulière, la série nous montre que la vanité des hommes causera leur perte. Édifiant et du coup immanquable.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 1 083 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 10 janvier 2020
    En 10min vous êtes saisis, oppressé, impuissant devant l'horreur qui se déroule devant vous. Une histoire vraie, qui a fait date pour l'humanité, retranscrit en 5 épisodes glaçants. C'est sombre, brillamment interprété avec des accents de l'est au couteau que couvrent le bruit des dosimètres qui grésillent et une BO qui martèle inspirée du thème d'Inception. Cette mini série si elle aurait pu être plus courte est terriblement marquante et interroge avec pertinence, les travers du communisme et la sûreté nucléaire bien sûr, mais aussi le rapport aux héros : "'There are other scientists like me. Any one of them could have done what I did" répond Legasov à Shcherbina qui lui-même se reproche de n'avoir pas compté. Ils ont juste fait leur job, parce que cela devait être fait. C'est la situation qui les a rendu héroïque, il n'y avait rien en eux qui les prédisposaient. La découverte postérieure des "libertés" prises par la direction artistique remet par contre en cause des moments forts de la série. Sous un couvert "documentaire", la série ne s'est pas montré aussi méticuleuse et respectueuse des faits qu'on pourrait le croire ce qui, à posteriori, en diminue l'impact. Par exemple : la radioactivité des malades était faible et sans danger pour les visiteurs, le niveau de radioactivité infligé aux habitants de Pripyat était insuffisant pour créer les scènes de vomissement / crise présentés dans la série, le "bridge of death" ne mérite pas son nom, l'impact radioactif n'était pas l'équivalent de "deux Hiroshima toutes les heures", l'action héroïque des plongeurs (tout comme celle des mineurs) se sont finalement révélées inutiles, le scénario catastrophe présenté à Gorbatchev était hautement improbable, la radioactivité n'a pas provoqué le crash de l'hélico, il y avait bien tout une équipe de scientifiques affecté au projet (Khomyuk n'a jamais existé), Legasov n'était pas présent au procès et il n'a jamais "fait éclater la vérité" de la façon présenté. Toutes ces erreurs reconnues, il n'empêche que je ne regrette aucun instant passé devant mon écran.
    Back to Top