Mon compte
    Chernobyl
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,6
    15142 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Chernobyl ?

    700 critiques spectateurs

    5
    426 critiques
    4
    199 critiques
    3
    42 critiques
    2
    13 critiques
    1
    4 critiques
    0
    16 critiques
    Gentilbordelais
    Gentilbordelais

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 18 mars 2020
    la reconstitution de la catastrophe est une véritable prouesse : pour les décors de la centrale, avec minutie et réalisme, qui plongent le spectateur dans une immersion totalement anxiogène. la chronologie (même si parfois volontairement désordonnée) apporte une structure au récit et rend passionnant son déroulement, notamment les conséquences de l'explosion. même s'il y a quelques creux, une mini série en forme de document historique sans doute essentielle!
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 277 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 21 mars 2020
    Quelle claque ! La maîtrise, la précision le timing, l'ambiance... tout est magistralement géré. Dans cette période si particulière, la série nous montre que la vanité des hommes causera leur perte. Édifiant et du coup immanquable.
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 819 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 2 septembre 2021
    Titanic est une réussite parce que malgré le sujet (une catastrophe, un fait divers ayant vraiment eu lieu), James Cameron réussit la prouesse de tisser autour du drame inéluctable un conte universel, le bateau devenant métaphore de la société de l'époque (mais de toutes les époques) avec ses parvenus, ses laissés pour compte, ses passe-droits, ses histoires d'amour empêchées par la fatalité, ses musiciens qui jouent leur partition jusqu'au bout du bout pour divertir le peuple (le spectacle quoi, la télévision...) alors que le bateau s'enfonce dans les eaux glacées... Bref tout est sublimé par la vision d'un auteur.

    Chernobyl est sombre, glauque, reconstitue de façon soignée une époque, un drame, mais à mon goût ne dépasse jamais le statut du document-fiction, de l'objet créé pour expliquer point par point ce qui s'est produit, ce qu'il est advenu de ces gens sacrifiés les uns après les autres pour sauver l'humanité toute entière... Les personnages deviennent des archétypes qui ne sont là que pour "passer les plats", délivrer des messages, expliquer, décrypter... Chose que des documentaires ont parfaitement réussi par ailleurs... Or le rôle de la fiction est justement de s'adosser au réel pour raconter autre chose, pour sublimer son récit. Chernobyl ne dépasse jamais sa fonction de "documenter" les engrenages et la chronologie de l'horreur. C'est pour cela que j'en suis sorti comme j' y étais entré : un peu plus éclairé, mais pas transporté ni même transformé, juste un peu écoeuré par l'amoncellement d'effets réalistes pour bien décrire les effets de l'irradiation sur les chairs fraîches. Maigre ambition.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 999 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 10 janvier 2020
    En 10min vous êtes saisis, oppressé, impuissant devant l'horreur qui se déroule devant vous. Une histoire vraie, qui a fait date pour l'humanité, retranscrit en 5 épisodes glaçants. C'est sombre, brillamment interprété avec des accents de l'est au couteau que couvrent le bruit des dosimètres qui grésillent et une BO qui martèle inspirée du thème d'Inception. Cette mini série si elle aurait pu être plus courte est terriblement marquante et interroge avec pertinence, les travers du communisme et la sûreté nucléaire bien sûr, mais aussi le rapport aux héros : "'There are other scientists like me. Any one of them could have done what I did" répond Legasov à Shcherbina qui lui-même se reproche de n'avoir pas compté. Ils ont juste fait leur job, parce que cela devait être fait. C'est la situation qui les a rendu héroïque, il n'y avait rien en eux qui les prédisposaient. La découverte postérieure des "libertés" prises par la direction artistique remet par contre en cause des moments forts de la série. Sous un couvert "documentaire", la série ne s'est pas montré aussi méticuleuse et respectueuse des faits qu'on pourrait le croire ce qui, à posteriori, en diminue l'impact. Par exemple : la radioactivité des malades était faible et sans danger pour les visiteurs, le niveau de radioactivité infligé aux habitants de Pripyat était insuffisant pour créer les scènes de vomissement / crise présentés dans la série, le "bridge of death" ne mérite pas son nom, l'impact radioactif n'était pas l'équivalent de "deux Hiroshima toutes les heures", l'action héroïque des plongeurs (tout comme celle des mineurs) se sont finalement révélées inutiles, le scénario catastrophe présenté à Gorbatchev était hautement improbable, la radioactivité n'a pas provoqué le crash de l'hélico, il y avait bien tout une équipe de scientifiques affecté au projet (Khomyuk n'a jamais existé), Legasov n'était pas présent au procès et il n'a jamais "fait éclater la vérité" de la façon présenté. Toutes ces erreurs reconnues, il n'empêche que je ne regrette aucun instant passé devant mon écran.
    Jérémie Deuzé
    Jérémie Deuzé

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 663 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 30 novembre 2020
    Une série historique criante de vérité qui laisse sans voix.
    On se croirait presque face à un documentaire. Mais malheureusement, cette qualité visuelle et scénaristique n'a rien d'une fiction.
    Une mini-série historique à voir.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 614 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 3 août 2020
    La mini-série « Chernobyl » est précédée d'une excellente réputation. Les avis positifs sont nombreux sur Internet, et sont même pour la plupart très positifs. Préférant le format des mini-séries, plus courtes et souvent de bien meilleure qualité que les séries avec de nombreux épisodes, sur une ou plusieurs saisons, j'étais donc curieux de regarder celle-ci.

    Le hasard fait que je la découvre près d'un an jour pour jour après sa première diffusion. Entre temps, il n'aura échappé à personne qu'un évènement particulièrement dramatique est survenu : la crise du coronavirus, ou Covid-19, plus importante crise sanitaire et économique depuis environ un siècle. Je me garderai de faire des rapprochements hâtifs. Mais il est tout de même très troublant de constater à quel point l'accident de Chernobyl et la crise du Covid-19 se ressemblent, notamment dans la survenance de l'incident originel et la façon dont il a été géré par l'état premièrement touché, l'URSS dans le premier cas et la Chine dans le second, deux pays plus qu'autoritaires.

    L'égoïsme, les luttes de pouvoir et la volonté de dissimuler la gravité des évènements, que ce soit dans un premier temps à sa hiérarchie directe et locale, puis aux dirigeants du pays, à la population locale et enfin aux pays étrangers, ont démultiplié les effets négatifs et la catastrophe. Là réside la source de l'accident de Chernobyl. Là réside certainement aussi l'ampleur de la crise du Covid-19. Je ferme la parenthèse.

    Pour revenir à la série, le premier aspect qui saute aux yeux est son efficacité. Les créateurs de la série ont privilégié un traitement extrêmement sobre, voire dépouillé. Et ce, aussi bien pour ce qui est de la réalisation que du scénario et de la narration, ou encore de la musique. Un créateur de série lambda, tel qu'il en pullule en France, aurait traité les évènements chronologiquement, de l'accident au procès quelques années plus tard.

    Ici on débute par un focus sur un personnage qu'on ne sait pas encore central, en 1988, puis sans transition on passe au déclenchement de l'incident qui mènera à la catastrophe, le 26 avril 1986. Ensuite les évènements sont traités chronologiquement jusqu'au procès, pendant lesquels sont intercalés plusieurs flashbacks à mesure que les personnages principaux énoncent les résultats de leur enquête. On se rend alors compte qu'on ne savait pas tout. Car ces flashbacks remontent un peu avant l'heure de l'incident, puis détaillent des péripéties, durant l'incident, qui nous étaient cachées. Et c'est là qu'on se rend compte de tout le tragique de cette histoire : d'ambitions personnelles mesquines et frustrées est né le plus grand accident nucléaire de toute l'histoire de l'humanité.

    Mais cet art du récit, qui nous tient en haleine durant 5 épisodes d'une heure qui passent très vite, ne serait rien sans cette réalisation qui manie parfaitement la litote, démultipliant ainsi la force des évènements et l'émotion. Un exemple parlant : l'explosion du cœur du réacteur. Au lieu de vouloir nous en mettre plein la vue, façon effets pyrotechniques démesurés qu'on trouve dans tous les blockbusters récents, l'explosion nous est montrée de loin, à travers l'un des carreaux d'une fenêtre. Mais c'est tellement bien pensé, amené et filmé qu'on en est d'autant plus bouleversé, car ce plan nous ramène dans l'intérieur d'un habitat humain, et l'on voit ce qui se passe à travers les yeux d'une personne. On se sent alors aux premières loges de cet évènement, directement touchés. Et les choix de mise en scène de cette intelligence sont légion dans cette série.

    La réalisation n'est pas de style documentaire, neutre, car les créateurs utilisent réellement des effets, qu'ils soient narratifs, de mise en scène, visuels ou auditifs. Mais ils sont tellement bien intégrés au matériau filmique qu'on ne sent pas l'artificialité de la réalisation. Au contraire, les faits semblent terriblement réalistes et on se croit plongé dans l'avant, le pendant et l'après de ce désastreux accident.

    Je ne m'attarderai pas davantage sur la réalisation, sous peine de trop en dévoiler sur l'histoire, car les deux sont liés. Je tiens juste à indiquer que le premier épisode est particulièrement fort. Il couvre l'ensemble de l'incident à proprement parler : les actions qui mènent à la catastrophe quelques minutes avant, l'explosion puis les quelques heures qui suivent, absolument terrifiantes. Cet épisode est de loin le plus choquant de la série, presque insoutenable tant on se retrouve au beau milieu du cataclysme, avec ces êtres humains qui perdent la vie, extrêmement rapidement et de façon horrible. Les 4 autres épisodes sont plus « facilement regardables », même si dans l'ensemble la série est dure et éprouvante.

    Mais elle est nécessaire. On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas. Et puis c'est un bel hommage aux nombreuses victimes : faire éclater la vérité. Bien sûr, il s'agit d'une série anglo-saxonne, on pourra donc estimer qu'elle est orientée, mais elle s'est appuyée sur de nombreux documents et témoignages provenant directement des acteurs de l'époque. Quant aux Russes qui ont annoncé vouloir produire leur version des faits, ce n'est peut-être qu'une annonce qui ne sera pas suivie d'effets.

    Pour finir, je dois rendre hommage aux acteurs de ce film. Le trio de tête, Jared Harris, Stellan Skarsgard et Emily Watson, est parfait. Tout comme le reste de la distribution, avec beaucoup de seconds rôles marquants. Il faut dire que les acteurs réels furent à la hauteur des plus grands personnages de fiction : des plus nobles (beaucoup se sont sacrifiés) aux plus vils, en passant par des personnes à la situation moins tranchée, heurtées par les évènements et qui ont réagi comme elles le pouvaient.

    En guise de conclusion, on ne peut que porter un regard à la fois plein d'espoir sur la capacité de l'homme à affronter l'adversité et à se relever, certes en payant parfois le prix fort, mais en réussissant à dépasser des défis incommensurables. Mais on peut aussi être plus circonspect, ou en tout cas plus vigilant quant à l'industrie nucléaire. Je pense qu'il ne faut pas se laisser dominer par l'émotion, le retour aux centrales à charbon par exemple peut être plus polluant et plus radioactif au total (car oui, le charbon est radioactif lui aussi). Tant que l'on n'aura pas trouvé des énergies aussi puissantes pour faire face à nos besoins démesurés en électricité, il sera difficile de s'abstraire totalement du nucléaire. Mais une chose est sûre, tout a un coût... Et désormais, je regarderai ma consommation électrique d'un autre œil...
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 83 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 13 novembre 2019
    "Chernobyl" parvient à être terriblement instructif tout en développant des personnages très émouvants. Un tour de force !
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 557 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 8 juillet 2019
    Cette minie-série c'est l'excellence incarnée. Un jeu d'acteur irréprochable, des dialogues prenants, une mise en scène sans faille, une réalisation inspirée et beaucoup d'émotion. Une immersion de tous les instants dans cette tragédie tristement célèbre. Un sans faute ou presque !
    Arnaud R
    Arnaud R

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 825 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 9 septembre 2019
    Une extraordinaire minisérie d'une qualité de production et d'écriture époustouflante qui nous éclaire sur une catastrophe majeure du XXe siècle. Le seul bémol est certains aspects hyper romancés qui sonnent trop américains.
    2985
    2985

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 588 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 15 juin 2019
    Tous à été dis sur cette série, foncez chaque épisode est un bijoux et il n'y en que 5. HBO est vraiment doué pour livrer des séries de qualités, une de leur meilleur assurément avec la saison 1 de true détective.
    Stéphane D
    Stéphane D

    Suivre son activité 60 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 23 juin 2019
    Passionnante série aussi proche de la réalité que possible avec un casting à 100% excellent, ce qui montre le travail de casting et de direction d'acteurs au vu des nombreux personnages.
    Les explications scientifiques sont également très didactiques.
    Certains parlent de la meilleure série de tous les temps. Il faut quand-même être raisonnable et reserver ce privilège à une création scénaristique.
    J'aimerais une suite avec tout le travail effectué depuis sur les sarcophages de protection...voire Fukushima.
    shindu77
    shindu77

    Suivre son activité 52 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 6 novembre 2019
    Mini série intéressante de part sa portée historique sur l'une des plus grandes catastrophes en Europe. Les différents acteurs sont très bons, rien à redire par rapport à cela. Par contre, je suis moyennement par la mise en scène qui est trop classique et qui manque énormément de rythme.
    Sildenafil
    Sildenafil

    Suivre son activité 49 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 25 octobre 2019
    Excellente série, très documentée, pédagogique, réaliste - la reconstitution est impressionnante, captivante, angoissante, sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Mondialement célèbre par son nom mais très méconnu dans les faits.
    Math719
    Math719

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 372 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 25 mars 2020
    Une série parfaite ! Captivante, déroutante, triste, réaliste, prenante et vraiment bien réalisé ! Je recommande !
    Guillaume
    Guillaume

    Suivre son activité 44 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 30 janvier 2020
    La perfection n'étant pas de ce monde, je ne peux attribuer à "Chernobyl" les 5 étoiles que tant de légitimes critiques lui ont attribuées.
    Néanmoins, force est de reconnaître le travail d'écriture, la réalisation soignée et la justesse du jeu d'acteurs.
    S'il doit être accepté la remise en cause de la véracité historique par les défenseurs de l'ex-bloc Soviétique (une reconstitution historique impose une inconsciente subjectivité), beaucoup d'entre nous tous connaissaient déjà ce dramatique événement. Difficile donc d'en être totalement indifférents ; c'est un marqueur émotionnel.
    Back to Top