Mon compte
    Super Drags
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    2,9
    34 notes dont 9 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 9 critiques par note
    5 critiques
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    2 critiques
    Votre avis sur Super Drags ?
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 869 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 septembre 2021
    "Super Drags" est clairement la série animée qui fait un beau doigt d'honneur aux homophobes. Engagée et barrée, la dernière production animée de Netflix fusionne les codes de la drag culture avec ceux des dessins animés nippons à la "Sailor Moon". En soi, "Super Drags" pourrait être perçue comme le bébé animé de "RuPaul's Drag Race". Tout juste disponible sur Netflix à travers le globe, cette série d'animation brésilienne retrace les péripéties hautes en couleurs et en paillettes de trois amis et collègues, Ralph, Patrick et Doni. La majeure partie du temps, ils bossent dans un supermarché au sein d'un centre commercial. Mais lorsque le devoir les appelle, ces trois-là se transforment en super-héroïnes drag-queens, respectivement connues sous les pseudonymes de Safira, Lemon et Scarlet. Ce pitch n'a, en surface, rien de novateur. Les histoires de double vie, un but ultime imparable (sauver le monde, un grand classique), la tonalité "girly"... Des dessins animés nippons comme "Sailor Moon" suivent cette formule miracle et appartiennent d'ailleurs au même sous-genre, désigné "magical girl" ou "maho shojo" en japonais. Mondialisation oblige, ce type de série animée-là s'est ensuite exporté et a donné lieu à des émules occidentaux comme "Les Supers Nanas" et, à un certain degré, "Totally Spies". En théorie, "Super Drags" reprend ces mêmes codes, en les détournant de façon un peu plus osée, mais aussi plus graphique. Attention, en dépit de son animation colorée et juvénile, "Super Drags" n'est pas destinée à être regardée par des enfants. Il y a des jurons à presque toutes les répliques, des zooms sur les paquets turgescents de plusieurs personnages... En bref, ce n'est pas pour rien qu'elle est déconseillée aux moins de 16 ans. En revanche, pour peu qu'on soit réceptif à son animation ainsi qu'à l'univers drag-queen dans son ensemble, "Super Drags" est une réussite honnête. Seuls les hétéros fermé(e)s d'esprit n'y trouveront pas leur compte. A chaque épisode, notre trio de super-héroïnes flamboyantes doit déjouer les plans de Lady Elza, une drag-queen sur le déclin aux allures d'Ursula dans "La Petite Sirène". Ses objectifs ? Diviser la communauté gay, imposer un standard de beauté ou encore instaurer une thérapie de conversion pour "guérir" les homosexuels. Autrement dit, la puissance de "Super Drags" réside dans ses intrigues, amenées de façon infantile et qui font pourtant écho aux problématiques bien réelles auxquelles doivent faire face les membres du spectre LGBTQ. Derrière son ton léger, "Super Drags" dénonce l'homophobie. Mieux que ça, elle réussit, en prime, à mettre en lumière les aspects les moins reluisants de la communauté gay, comme une certaine homophobie intériorisée ou encore la normalisation d'un idéal de beauté superficiel et pernicieux. Et si elle se focalise sur ces sujets portant peu à sourire, la série animée se rattrape par son humour décalé, qui fait honneur aux valeurs de la drag culture. Un exemple ? Pour terrasser un ennemi, Safira, Lemon et Scarlet doivent se lancer dans une battle de play-back sur du Bonnie Tyler. Bien qu'elle ne compte au final que cinq épisodes d'une vingtaine de minutes, il y a plein de choses à scruter et à analyser dans cette première saison de "Super Drags". Sans être la série la plus drôle au monde (on frôle rarement le fou rire, soyons honnêtes), elle fonctionne de par sa fusion de deux genres, de deux cultures distinctes. Elle risque surtout de parler davantage à un public homosexuel, principalement à cause de son jargon et de ses références, pas toujours évidentes pour un hétéro lambda. Au pire des cas, pour ce dernier, "Super Drags" peut être une entrée en matière efficace pour mieux migrer vers la folie décadente et addictive de "RuPaul's Drag Race". Bref, une magnifique série d'animation drôle et déjantée, qui ne se prend pas la tête et qui la met bien profond à tous les homophobes, sans le moindre complexe. On retrouve ici une parodie des "magical girls" ou des "Totally Spies" dans un style aussi hard que "Rick et Morty", voir pire vu le nombre de fesses gratuites. En tout cas, cette mini série télévisée d'animation est clairement l'une des séries originales Netflix que j'ai pris le plus de plaisir à découvrir et à visionner sur la plateforme
    Maxime
    Maxime

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 14 novembre 2018
    Ça fait mal, que des clichés, "humour" simplement vulgaire sans être drôle, aucune réelle histoire...
    Sincèrement je me demande comment Netflix peut produire une telle "série".
    Aschley Wamo
    Aschley Wamo

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 4 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 26 septembre 2021
    J'aime beaucoup l'aspect osé de ce dessin animé😁 bon c'est vrai que ça peut gêner quelques-uns😅 mais pour moi c'est trop drôle 😆❤
    Charlotte B
    Charlotte B

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 14 novembre 2018
    Actuellement une seule saison de sortit, mais j'ai hate de voir la deuxième.

    Une série drôle et dégentée, qui ne se prend pas la tête et qui la met bien profond à tous les homophobes, sans le moindre complexe.
    On retrouve une parodie des magica girl ou des totaly spies dans un style aussi hard que rick et morty, voir pire vu le nombre de fesses gratuites.
    Traitant les soucis rencontrés par les membres lgbt au quotidien, avec un méchant au physique d'hitler décrivant tous les homos d'anormaux, de malades qu'il faut soigner. Les super drags, vendeurs dans une boutique le jour, super héroïnes la nuit, vont faire ce qu'il faut pour stopper le/la méchant/e et permettre à chacun et chacune de vivre comme iel l'entend.

    Ma seule crainte pour l'avenir de cette série: la censure, car c'est très engagé pour l'homosexualité et les homophobes catho intégristes risquent fort de vouloir sa suppression, étant un peu leur cible. On sent que les scénaristes ce sont lâchés, sans censure, mais hélas aussi, en manquant un peu de finesse vu le sujet abordé. Non, on fonce dans le tas sans prendre de gants ( ni lubrifiant ), et au fond c'est ce qui nous séduit dans cette série.
    Je dis un grand oui, on veut une saison 2! des goodies! tout ce qui permettra à cette série de faire passer son message qui n'est autre que : acceptons les gens tels qu'ils sont. Un petit garçon peut très bien jouer à la poupée, pas besoin d'un vagin pour ça. Car s'il a besoin de son sexe pour jouer avec... Alors ce n'est pas une poupée pour enfant...
    Spol
    Spol

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 21 février 2020
    Sympa. Pas exceptionnel non plus cest assez classique après c'est bien de faire de l'humour sur tout
    Gaëlleb
    Gaëlleb

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 12 mai 2019
    Je trouve cette série super bien elle détend et même si l'humour et assez fort montre un vrai message sa change des série habituel ce qui est vachement bien !!!!!!!
    Hâte la saison 2
    7Joystick
    7Joystick

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 16 novembre 2018
    Derrière la "vulgarité" et les clichés il y a une tentative de faire quelque chose j'espère que la prochaine saison mettra plus en valeur les "Homophobes" et les problèmes des "homosexuel" dans son ensemble par exemple :

    "on est viré de notre travail car on est homo"
    et pour les autres
    "j'aime pas les homos car ils sont différent" il faudrait voir les deux points de vu des deux groupes de personnage
    (LGBT et Homophobe) il ne faudrait pas trop continuer les fins happy end comme ça il faudrait plus de "tragédie" du sens ou la discrimination est VRAIMENT présente (car ça s'éloigne beaucoup trop de la réalité de la discrimination des homos).
    Windy 2000
    Windy 2000

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 2 janvier 2019
    Contrairement aux critiques sur allociné et les autres sites, la série est super ! Vraiment drôle, totalement mon humour, un chef d'oeuvre, à quand une saison 2 ??
    Clément L
    Clément L

    Suivre son activité Lire sa critique

    Critique de la série
    0,5
    Publiée le 21 novembre 2018
    Au départ je m'attendais à une bonne série mais finalement je suis tombé sur un humour trop vulgaire et mal dosé (Et pourtant je suis fan de south parck) Et au final je la trouve plus vexant et homophobe plutôt que progressiste vue tout les cliché sur les gay étant généralisé et mal maîtrisé
    Back to Top