Mon compte
    L'Abolition
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    3,8
    52 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur L'Abolition ?

    10 critiques spectateurs

    5
    3 critiques
    4
    2 critiques
    3
    3 critiques
    2
    2 critiques
    1
    0 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    205 abonnés 2 787 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 8 octobre 2018
    Biopic que j'avais très envie de voir et qui au final se révèle être bien décevant !! Déjà les acteurs sont épouvantables (tous les seconds rôles sont à jeter) ; la personnalité de Badinter n'est pas développé, son passé n'est presque pas évoqué, le procès tourne en rond et on finit par s'ennuyer ferme ! Un tel homme aurait mérité un meilleur hommage ! Dommage !
    Caine78
    Caine78

    5 821 abonnés 7 396 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 4 avril 2020
    Première partie (8/10) : À homme d'exception, biopic d'exception? Rarement vrai, cette formule tout juste inventée trouve parfaitement son sens à travers « L'Exécution », première partie du téléfilm « L'Abolition ». J'avoue d'ailleurs que si mon admiration sans failles pour Robert Badinter me mettait dans les meilleures conditions pour apprécier le résultat, je ne pensais pas être autant impressionné par ce dernier. Que l'on connaisse ou pas le verdict rendu pour Buffet et Bontems, il est impossible de ne pas avoir le coeur serré durant cent minutes. À la fois portrait émouvant d'un homme luttant sans relâche pour ses convictions et reconstitution magistrale d'un des plus célèbres procès des années 70, on est captivé de voir comment chacun évolue, réagit au fur et à mesure des multiples témoignages, mais surtout incrédule à la vue d'un jury quasiment sourd, presque déjà sûr de son fait avant même le début des plaidoiries. L' indescriptible climat de haine qui régnait alors à l'extérieur de l'audience est à cette image : terrifiant et d'une tristesse infinie, comme si le plaisir de voir mourir deux hommes pouvait procurer une joie intense... Au milieu de cela, quelques scènes superbes, cette ritournelle bouleversante répétée de bout en bout par Badinter pour se convaincre du verdict (« on ne peut pas donner la mort à celui qui ne l'a pas donné ») et un flashback aussi habile que captivant sur le métier d'avocat, développé par Henri Torrès (Gérard Depardieu, excellent), ancien mentor du héros. Et si on pourra trouver la représentation de ce dernier un peu trop positive, Charles Berling l'interprète avec tellement de conviction que cela n'est pas vraiment un problème... Bref, une grande réussite que ce superbe téléfilm signé Jean-Daniel Verhaeghe, en espérant désormais que la seconde partie sera tout aussi déchirante. Deuxième partie (6/10) : Inférieure à une première partie particulièrement mémorable, « L'Abolition » ne démérite pas, au contraire. Il était d'ailleurs presque mission impossible de retrouver l'intensité et l'émotion qu'avait provoqué en nous « L'Exécution », magistrale reconstitution du procès de Buffet et Bontems, s'étant conclu de la plus terrible des façons pour Robert Badinter. Ici, l'intrigue n'est pas concentrée sur un seul procès, préférant au contraire évoquer les différentes victoires du futur Ministre de François Mitterrand dans son combat incessant contre la peine de mort, si bien que l'angoisse, le déchirement permanent qui était le nôtre précédemment est moindre cette fois. Reste une belle reconstitution et des plaidoiries toujours aussi magnifiques (on notera celle particulièrement bouleversante lors du procès de Patrick Henry), d'autant que la ferveur de Charles Berling dans le rôle principal est une fois encore éblouissante. De plus, la réalisation toujours très professionnelle de Jean-Daniel Verhaeghe permet de toujours maintenir le bateau à flots, notre intérêt pour l'entreprise restant réel de la première à la dernière seconde... À défaut d'atteindre le panthéon télévisuel, ce second volet n'en est donc pas moins une réussite sincère et souvent instructive : appréciable.
    Fabien S.
    Fabien S.

    431 abonnés 4 150 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 13 octobre 2021
    Un très bon telefilm dramatique et historique sur l'abolition de la peine de mort en France avec Charles Berling dans la peau de Robert Badtiner.
    fabrice d.
    fabrice d.

    19 abonnés 1 348 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 19 octobre 2021
    C'est un bel hommage rendu à l'action de R. Badinter contre son combat contre la peine de mort.
    Néanmoins j'ai trouvé la réalisation trop académique et avec un seul point d'accroche: celui de la confrontation dans la salle d'audience. On y découvre combien il se livrait dans son combat dans l'arène donnant tout de lui-même. Mais on ne connait pas, on n'apprend rien sur l'homme, car ce n'est pas à travers les quelques scènes avec sa mère ou sa femme, que sa personnalité est divulguée. Dommage.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 janvier 2014
    9 octobre 1981: La peine de mort est abolie en France. Après un combat interminable, âpre, de Voltaire à Badinter , De Robespierre à Jaurès, en passant bien sûr par Hugo, la peine capitale est enfin abolie.
    Ce magnifique film retrace parfaitement cette lutte acharnée menée par Robert Badinter de 1972 à 1981, du procès Bontems à l'abolition.
    La prestation de Charles Berling est ahurissante, les scènes de procès sont éblouissantes.
    Un hommage vibrant et nécessaire à l'un de nos grands hommes.
    dougray
    dougray

    203 abonnés 1 904 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 27 juillet 2010
    Je n’étais pas forcément fan de Robert Badinter. Mais force est de constater que ce téléfilm, qui lui est consacré, est brillant et pose les bonnes questions sur l’épineux sujet de la peine de mort. La 1ere partie retrace le procès Bontems et le choc subi par Badinter qui va voir son client mené à la guillotine le tout entrecoupé de conseils sous forme de flash-back du mentor de l’avocat abolitionniste (joué par un Gérard Depardieu pertinent). Un préalable indispensable pour comprendre au mieux le personnage et son combat. La 2e partie, consacrée au procès de Patrick Henry, est moins évidente (Henry était coupable alors que d’énormes doutes subsistent pour Bontems) mais particulièrement pédagogique (l’absence d’effet dissuasif de la peine de mort et sa place dans une société dite moderne sont finement développées). Une démonstration qui devrait faire réfléchir les plus réfractaires à l’abolition (la fameuse phrase sur la réalité de la guillotine qui prend un homme vivant et le coupe en 2 morceaux reste accrochée à l’esprit un bon moment) et qui se voit magnifiée par l’interprétation époustouflante de Charles Berling, littéralement habité par le rôle et entouré de 2nds rôles impeccables (Laurence Cordier qui fait parfaitement ressentir la place primordiale d’Elizabeth Badinter dans le combat de son mari, Alain Fromager en avocat abolitionniste, Didier Bezace en magistrat…). Même si on peut reprocher au téléfilm de dresser un portrait un peu trop parfait de Robert Badinter, "L’Abolition" restera comme un grand téléfilm aux dialogues percutants qui refuse de sombrer dans les effets grandiloquents (pas de musique outrancière, pas d’effet de mise en scène larmoyant…) pour se consacrer à la question essentielle : la peine de mort a-t-elle encore sa place dans nos sociétés ?
    Romain Pinel
    Romain Pinel

    35 abonnés 696 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 3 février 2009
    J'ai vraiment été estomacqué par ce téléfilm , que se soit par l'histoire , l'interprétation ou le réalisme.C'est un récit historique sur l'abolition de la peine de mort en France , en commençant par le procés d'un des derniers condamnés à mort jusqu'a la loi de 1981 en passant bien sûr par le combat acharné de Robert Badinter contre cette condamnation ultime.L'histoire a été particulièrement bien retranscrit , l'univers et le contexte fourmillent de détails qui renforcent incroyablement l'immersion , cela a beau s'être passé bien avant ma naissance ,je parvient sans mal à avoir une représentation très claire des moeurs de l'époque et de la difficulté du combat de Badinter.D'ailleurs ce dernier est un personnage fascinant , superbement interprété par Charles Berling ,il a un charisme et une présence incroyable , même si on a parfois l'impression qu'il en fait trop, il ne varie jamais dans son récit ,il a des convictions inébranlables et une détermination puissante.En outre je tiens également à saluer la performance de Gérard Depardieu qui fait là un excellent mentor , influent et convaincant.Du début à la fin , on est absorbé par cette polémique qui mélange des audiences ,des tensions et de la haine , cela montre très clairement les arguments que ce soit pour ou contre ainsi que la reflexion qui s'en dégage et on en ressort bluffé même si la fin est un peu abrupte.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 6 février 2009
    ce telefilm est un choc: outre la superbe incarnation de badinter par berling,quel energie, quel charisme , quelle rage ,le choix de trouver des acteurs ressemblant tant à leur personnage s'avere pertinent et l'ambiance de l'époque est parfaitement restituée.
    Back to Top