Notez des films
Mon AlloCiné
    Clip
    Clip Bande-annonce VO
    185 256 vues
    20 févr. 2013
    43
    Partager
    Partager sur WhatsApp Partager sur Facebook Partager sur Twitter
    Clip
    Clip
    1h 43min
    De Maja Milos
    Avec Isidora Simijonovic, Vukasin Jasnic, Sanja Mikitisin, Jovo Maksic, Monja Savic
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    3,3
    1 Bande-annonce & Teasers
    Clip Bande-annonce VO 1:08
    Clip Bande-annonce VO
    185153 vues - Il y a 7 ans

    Commentaires

    • Vaillant L.
      ça c'est pas un film des moins de 16 ans ,il est à interdir aux moins de 18 ans,c'est carrément du porno ça !!!
    • holly golightly
      Mercredi soir au MK2 Beaubourg, séance ne présence de la réalisatrice !
    • beuhlette
      @ Lucie Peixoto, l'annonce "interdit aux - de 16 ans" n'etait pas presente il y a quelques semaines. Elle a ete ajoutee apres que je me sois plaint.
    • Lucie Peixoto
      Juste, la bande-annonce commence par un carton rose qui annonce "Interdit aux - 16 ans". Ça me semble clair comme annonce, après si on ne veut pas la voir et se plaindre du manque d'information préalable ... @Xeax : Tu juges ce film peu intéressant, sans l'avoir vu, en fait. Bah voilà, tout est dit il me semble. Et puis le résumer à "la vie d'ados rebelles, en gros", ça me semble clairement un peu léger. On pourrait dire ça d'Elephant, de Gus Van Sant, et pourtant je crois que ça va un peu plus loin. De même pour Clip, il y a un vrai fond, un sujet et une manière de le mettre en scène. Du cinéma quoi. Pour ce qui est du débat sur le caractère ou non pornographique de Clip, comme l'a souligné heureux N, la pornographie a pour but d'exciter sexuellement le spectateur. Or là, la sexualité n'est vraiment pas montrée dans cet objectif. Si, certes, elle choque, elle est toutefois - et c'est là, à mon sens, toute la puissance du film - l'expression d'un réalisme véritable. Et c'est la Maja Milos elle-même (la réalisatrice du film) qui le dit. @heureux N : Je ne suis pas d'accord avec ton sous-entendu final. "il faudrait en avoir plus de 18 ans, pour voir un acte sexuel". Un acte sexuel au cinéma, en général, je ne sais pas. Mais il me semble tout à fait normal qu'il faille avoir un âge minimum de 16 ou 18 ans pour voir Clip. Il ne s'agit pas là juste d'assister à des scènes d'actes sexuels, mais davantage à des scènes d'actes sexuels d'une rare violence. Je pense qu'il faut déjà une certaine éducation sexuelle, une certaine connaissance de la différence entre la pratique 'réelle' de celle-ci et celle qu'on peut voir - tant dans un film pornographique que dans Clip, par exemple.Sinon, je suis entièrement d'accord sur le fait qu'il ne s'agit absolument d'un film pornographique. En effet, en sortant de la salle, on a vraiment envie de tout sauf de faire l'amour. Enfin @leRelais : La violence au cinéma ne pousse pas forcément à la violence chez le spectateur, bien au contraire, elle peut même bien souvent l'en rebuter. En effet, il faut certainement éviter la violence au cinéma - qui pourrait être traumatisante - à des enfants trop jeunes, mais de là à dire que les films que tu cites ne devraient pas être vus par des jeunes gens de 12 ans, je suis franchement pas sûre du tout ...
    • leRelais
      Un film interdit aux moins de 12 ans peut être vu par un enfant/ado de 12 ans. Autant dire beaucoup de films violents comme Django unchained, Savages, Drive, Bullhead, Millenium, Shame, Springbreakers... C'est le CNC qui doit revoir ses classifications, peut-être mettre une pastille rouge sur les affiches des films pour adultes.
    • heureux N.
      Je me permets d'intervenir dans ce débat tellement la médiocrité et cette philosophie de comptoir est nauséabonde et les raccourcis employés par certains sont dénués de toute réflexion.Avant d'évoquer des grandes théories, il est parfois bon de se pencher sur la définition et le sens des mots qu'on emploie. Tout d'abord, la pornographie selon Wikipédia :La pornographie est une « représentation complaisante de sujets, de détails obscènes, dans une œuvre artistique, littéraire ou cinématographique »… soit d'une représentation d'actes sexuels ayant pour objectif d'exciter sexuellement le spectateur. Ainsi, l'actrice Tiffany Hopkins la définit comme « avant tout un objet de divertissement qui a pour finalité la masturbation». Ainsi cher "Xeax", ce n'est donc pas parce qu'il y a des scènes de sexe explicites dans un film, dans une photographie, ou dans la littérature qu'on détermine cela comme de la pornographie. Sinon les oeuvres SADE serait au même niveau que le magazine UNION, de même les photographies de HELMUT NEWTON seraient au même niveau que les photos de HOT VIDEO et MARC DORCEL aurait autant de prix au Festival de Cannes que LARRY CLARK ou encore LARS VON TRIER (en préparation de Nymphomaniac). Désormais nous pouvons rentrer dans le débat sur le fait que le film CLIP soit choquant, interdit au moins de 18 ou 50 ans ou juste interdit aux gens ayant la maturité d'un bulot et l'ouverture d'esprit d'une huitre sur un rocher. Je témoigne après avoir vu son éminence SPRINGBREAKERS, où le film se résume à : on des ados et on s'emmerde dans nos petites vies / si on braquait un resto pour aller à SpringBreak parce que là-bas c'est trop cool / On se retrouve en prison parce que c'est mal de se foutre de la farine dans le pif et boire comme un trou / Mais on découvre le bad boy du coin alors jouer au gangster c'est cool / Allez hop on décide avec nos cagoules roses et sous la musique de Britney Spears d'aller en maillot de bain avec des pistolets mitrailleurs tuer le gang du coin / A la fin on rentre chez nous en Lamborghini alors qu'on a pas le permis parce que le voyage a été un peu fatiguant. Puisqu'on parle de scènes explicites, on ne s'offusquera pas de l'esthétisme des scènes d'orgie alcoolique et de drogues, de braquages par des gamines qui à part dire "fuck you bitch" ne semblent pas avoir été longtemps à leur cours de catéchisme. Ne parlons pas de la scène mémorable de James Franco qui fait une fellation à son revoler….Devant le creux de l'histoire et sa volonté gratuite a finalement être "une représentation d'actes sexuels (ou autre) ayant pour objectif d'exciter sexuellement le spectateur"…Ne retrouvons-nous pas une définition proche de celle évoquée ci-dessus ? De l'autre côté, nous avons des films comme KIDS, KEN PARK, NYMPHOMANIAC (vraisemblablement) et peut-être CLIP (vraisemblablement également) qui sont un cinéma où le sexe n'est pas le tout mais un attribut de l'histoire. Le réalisme fait qu'on voit les scènes, qu'on voit une érection, une pénétration…Malheureusement, soumis à des codes bien précis et formatés de la pudibonderie formatée d'un certain cinéma omniprésent américain : sexe explicite = pornographie = le mal. Ce message tordu, nous pourrions l'accepter et le digérer en disant AMEN s'il avait seulement une volonté pédagogique et éducative. Cependant, quel paradoxe et bouffonnerie de voir que cette même société débilisante n'a que pour but de vendre encore et encore, tout en gardant la foi et la face tout en étant moralisatrice. On peut leur remercier pour l'image de la femme sortie de chez BARBIE, ALERTE A MALIBU et désormais SPRINGBREAKERS avec leurs actrices DISNEY CHANNEL qui s'en mettent plein le nez et se dandinent seins à l'air en revendiquant une quelconque liberté. On peut également les saluer pour le dernier remake de HANSEL ET GRETEL dont l'affiche en dit long sur l'intelligence du message véhiculé. Gargarisé de ces idioties bien léchés aux effets spéciaux et musiques branchées, on trouve des commentaires tels que " Pierre M" dont la curiosité ira jusqu'à regarder un film en serbe non sous-titrés en accélérer pour voir les scènes de sexe explicites et nous tirer la belle conclusion de "ah ben c'est pas intéressant, c'est juste une vie d'ados". Oui, ça manque de zombie, d'explosion ou autre catastrophes à loup garou asexué. C'est en même temps là où le débat devient intéressant. On s'offusque aujourd'hui de voir une scène de sexe dans un film, pourtant cela ne fait-il pas partie de la vie et du réel ? Par contre la drogue, les meurtres à outrance, l'insulte à tout idée de vie en société proposés par d'autres films….on le digère passivement sans même réagir à ce qu'on voit. SPRINGBREAKERS est interdit au moins de 12 ans en salles. Ça veut donc dire qu'un enfant de 13 ans peut voir des images où l'apologie de l'alcool, la défonce, les meurtres, les armes à feu, conduire des voitures de sports pour milliardaires ? Alors que de l'autre côté, il faudrait en avoir plus de 18 ans, pour voir un acte sexuel…Hypocrisie, paradoxe, foulage de gueule….appelez ça comme vous voudrez mais il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond chez certains.
    • Nicolas Z.
      Xeax, Pierre M Comment pouvez-vous jugez un film en accélérant les scènes de dialogues (en serbe non sous-titrer) et en matant juste les scènes de cul ? Dans ces conditions, ça me parait évident que le film paraisse sans intérêt.
    • Pierre M.
      @Xeax : je suis allé voir aussi par curiosité, j'ai réussi a trouvé le film en VO (donc langue pas compréhensible pour moi) et en effet parfois y'a de vraies scènes porno avec des choses très visibles. Je suis même pas sûr que certaines scènes soient simulées ! Et le peu que j'en ai vu (je sautais de 5 minutes en 5 minutes) l'histoire n'a même pas l'air intéressante (la vie d'ados rebelles, en gros)
    • Xeax
      Ce film sera interdit au moins de 18 ans, à n'en pas douter. Par curiosité, j'ai été regarder deux ou trois scènes de ce film sur la toile et le constat est sans appel. Par moment, on a réellement l'impression de regarder un film pornographique : Fellation, pénétration vaginale, masturbation, éjaculation, etc. http://xhamster.com/movies/167... Pour les curieux...
    • beuhlette
      @ Michel CinemaEffectivement, les avertissements sont la pour aiguiller, tout comme les messages sont faits pour etres lus jusqu'au bout, n'est-ce pas. Le probleme depuis le debut est justement l'absence totale d'avertissement sur la BA de ce film (Clip, pas Spring Breaker). Pour le reste, je te laisse avec tes certitudes, elles ne m'interessent pas plus que ca.
    • Michel Cinema
      xO Accepter que sa fille de 5 ans regarde la BA de Spring breakers !!! Si rien n'est compréhensible pourquoi lui montrer ?Les enfants sont des éponges, si ils ne comprennent pas tout ils enregistrent. Méfions-nous des images que voient nos enfants, d'ici dix ans elles pourraient avoir des conséquences sur nos adolescents.Les avertissements sont là pour aiguiller les spectateurs, ne les ignorons pas !!!!
    • beuhlette
      @Francisco L. Ben oui, c'est effectivement beaucoup mieux. Rien de ce qui est dans la bande annonce n'est comprehensible pour une fille de cet age qui ne voit, finalement, que quatre poupees Barbies qu'elle connaissait deja d'ailleurs. Le matin meme, on revoyait un episode de Barney avec Selena Gomez.
    • Nicolas Z.
      C'est triste, le film a reçu un prix au festival de Rotterdam, le prix du meilleur premier film au festival de Bruxelle et tous ce que je lis c'est : "c'est un film de cul ce truc , non ??" ou "Un film de cul ?".
    • Francisco L.
      Spring Breakers le film avec les nanas en string fluo qui prennent de la drogue ????? , c'est vrai que mieux lol.
    • holly golightly
      Regarder la bande de SpringBreakers avec sa fille de 5 ans.... je dis ça, je dis rien...
    • beuhlette
      @holly golightlyComme je le disais, je n'ai pas choisi de voir cette BA, elle s'est lancee automatiquement apres la BA que je connaissais et que ma fille voulait regarder (Spring Breaker). De toute maniere, rien n'excuse d'avoir une telle scene sans aucun message d'avertissement et c'est d'autant plus inacceptable que cette video, je n'avais pas choisi de la voir.
    • holly golightly
      Mais quelle idée aussi de regarder une bande annonce d'un film qu'on ne connait pas avec sa petite fille de 5 ans ....Je suis cependant d'accord pour un avertissement avant la bande annonce afin de ne pas reproduire ce genre de situation !
    • Maya B.
      Après Spring Breakers et Projet x, encore un truc trash et cul cul pour attirer les ados !
    • Lucie Peixoto
      Un film de cul ? Non. Mais c'est vrai que oui, c'est trash, vraiment trash, d'ailleurs je pense que l'entrée sera forcément interdite aux moins de 16 ans, minimum.
    • Django.71
      c'est un film de cul ce truc , non ??
    Voir les commentaires
    Back to Top