Notez des films
Mon AlloCiné
    Goyas 2010 : le Palmarès !
    15 févr. 2010 à 12:58
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La 24ème édition des Goyas du cinéma espagnol s’est déroulée ce dimanche 14 février 2010. «Cellule 211» du réalisateur espagnol Daniel Monzon est sorti grand vainqueur de la cérémonie.

    La 24ème édition des Goyas du cinéma espagnol s’est déroulée ce dimanche 14 février 2010. Le thriller Cellule 211 du réalisateur espagnol Daniel Monzón est sorti grand vainqueur de la cérémonie avec huit Goyas dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur pour Daniel Monzón, du meilleur acteur pour Luis Tosar, du meilleur second rôle féminin pour Marta Etura, de la meilleure révélation masculine pour Alberto Amman et de la meilleure adaptation. Il faut dire qu’avec ses 16 nominations le long métrage, adapté du roman de Francisco Perez Gandul, était l’un des favoris de l’édition 2010. Cellule 211 raconte la première journée de travail d’un gardien de prison (Alberto Amman), qui se retrouve enfermé en prison, piégé par une mutinerie et qui se fait alors passer pour un nouveau prisonnier. Le film a été l’un des plus gros succès du cinéma espagnol en 2009.
    Le film d'Alejandro Amenábar, Agora a pour sa part, remporté 7 récompenses, essentiellement techniques, alors qu'il était nommé notamment dans les catégories du meilleur film et du meilleur réalisateur. Le long métrage Dans ses yeux de Juan José Campanella, sur les écrans hexagonaux le 21 avril prochain, et nommé à l'Oscar du meilleur film étranger, a remporté le Goya du meilleur film hispano-américain et le Goya de la meilleure révélation féminine pour son actrice Soledad Villamil. Slumdog Millionaire de Danny Boyle repart quant à lui avec le Goya du meilleur film européen.


    Le Palmarès

    - Meilleur film : Cellule 211 de Daniel Monzón

    - Meilleur réalisateur : Daniel Monzón pour Cellule 211

    - Meilleur acteur : Luis Tosar pour Cellule 211

    - Meilleure actrice : Lola Dueñas pour Yo, también

    - Meilleur second rôle masculin : Raúl Arévalo pour Gordos

    - Meilleur second rôle féminin : Marta Etura pour Cellule 211

    - Meilleure révélation masculine : Alberto Amman pour Cellule 211

    - Meilleure révélation féminine : Soledad Villamil pour Dans ses yeux

    - Meilleur scénario original : Alejandro Amenábar et Mateo Gil pour Agora

    - Meilleure adaptation : Daniel Monzón et Jorge Guerricaechevarria pour Cellule 211

    - Meilleur réalisateur pour un premier film : Mar Coll pour Tres días con la familia

    - Meilleur film hispano-américain : Dans ses yeux de Juan José Campanella (Argentine)

    - Meilleur film européen : Slumdog Millionaire de Danny Boyle (Royaume Uni)


    Laëtitia Forhan avec l’AFP

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • fab290689
      merci pour slumdog milionaire !!! très beau film sur les bidonvilles en ville
    Voir les commentaires
    Back to Top