Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Beaune 2014: Jour 3: Le drôle d'hommage de Cédric Klapisch à Paul Haggis
5 avr. 2014 à 22:26
facebook Tweet

L'hommage insolite du Président Cédric Klapisch au scénariste et metteur en scène Paul Haggis, les films en compétition du jour, The Raid 2 en avant-première européenne et le mot de la jurée Fanny Valette.

Le témoin clé

© Laëtitia Forhan

C’est un drôle d’hommage auquel à eu droit hier soir Paul Haggis...Le Président du Jury, Cédric Klapisch, s’est chargé de remettre le prix au scénariste et réalisateur canadien, lui faisant dans son discours une déclaration d’amour et de haine…

Oui car comme le cinéaste de L'Auberge Espagnole le souligne très justement "Les Français adorent les Américains et leur cinéma, mais les Français aiment aussi détester les Américains. Quand on m’a demandé de faire le discours d’hommage j’ai tout de suite accepté. Je ne pouvais refuser d’honorer l’homme qui est derrière Collision, Dans la vallée d'Elah et qui a écrit Million Dollar Baby et j’en passe…

 

Ensuite j’ai regardé sur internet tout ce que vous aviez fait… Il y a Walker, Texas Ranger, sans parler du fait que vous avez fait l’erreur de faire un remake d’un film français (Pour elle / Les trois prochains jours)… Et puis je me suis dit que finalement ce n’était pas grave car il y a une chose que l’industrie américaine ne pourra jamais copier : c’est le vin français !"

Un drôle d’hommage auquel Paul Haggis a répondu amusé, "C’est ce qui se passe en général dans les histoires d’amour, on aime les gens qui nous détestent, et on déteste les gens qui nous aiment. Et puis les Américains le rendent bien aux Français". Déçu que la récompense ne soit pas un vignoble, Paul Haggis a ensuite confié plus sérieusement, adorer le cinéma français de la Nouvelle Vague :"Goddard, Truffaut et Chabrol ont eu une grande influence sur mon apprentissage du cinéma."

 

Les enquêtes du jour

© Memento Films Distribution / ARP Sélection


La compétition se poursuivait avec la présentation du film chinois Black Coal, dans lequel un inspecteur enquête sur la mort d'un employé d’une carrière minière, mais doit rapidement abandonner l’affaire après avoir été blessé lors de l’interpellation des principaux suspects. Cinq ans plus tard, deux nouveaux meurtres sont commis dans la région, tous deux liés à l’épouse de la première victime. Devenu agent de sécurité, Zhang décide de reprendre du service. Mis en scène par Diao Yinan, Black Coal a déjà reçu l'Ours d'or au dernier festival de Berlin.

Le norvégien Wolf du jeune metteur en scène Jim Taihuttu. Tourné en noir et blanc, le film suit Majid, un voyou en liberté conditionnelle vivant dans une banlieue; tentant de se réinsérer grâce à la boxe, il est rattrapé par ses vieux démons et  est engagé comme homme de main par un gros bonnet.

Les deux films sortent sur nos écrans le 11 juin.

A la loupe

Jim Taihuttu (Wolf) - © Laëtitia Forhan

Le jeune metteur en scène néerlandais Jim Taihuttu nous avoue que son film, Wolf  "dépeint la réalité des banlieusards des Pays-Bas mais également de l'Europe entière. Ce film pourrait se dérouler n'importe où en Europe. Les gens savent que ce qui se passe en dehors de la capitale n'est pas brillant, mais ils ne veulent pas en savoir plus. Faire ce film est une manière de leur montrer ce qui peut se passer de l'autre côté du périphérique.

Il y a 2 semaines je déjeunais avec le roi de la Hollande et le maire d'Amsterdam et ils étaient choqués et touchés par ce film.  Ils n'ont jamais eu l'occasion de rencontrer les jeunes qui vivent comme le protagoniste de mon film et étaient bouelversés par l'idée que ça existe dans leur pays.

J'aime faire des films qui parlent aux gens. C'est comme un devoir de citoyen. Je préfère faire ce genre de fillm que des films de robots par exemple."

Le mot du juré

© Zelig Films Distribution

 

Chaque jour un membre du jury de la compétition officielle nous donne l'ingrédient indispensable pour faire un bon polar. Une sorte d'indice pour deviner quel film de la compétition remportera leur faveur... Aujourd'hui, Fanny Valette s'est prêtée au jeu.

"Pour un bon polar, il faut une bonne intrigue, intelligente, fine, originale et qu'on ne voit pas venir à des kilomètres. Quand c'est trop attendu c'est décevant, si vous devinez le résultat de l'enquête au début du film c'est d'un ennui !"

 

Laëtitia Forhan

facebook Tweet
Commentaires
  • croc63
    p'tain! j'ai cru que c'était Kad et Olivier! héhé!
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Le Vent de la liberté Bande-annonce VO
Les Crevettes pailletées Bande-annonce VF
Sponsorisé
90's Bande-annonce VO
Mais vous êtes fous Bande-annonce VF
Avengers: Endgame Bande-annonce (4) VO
Anna Teaser VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
Cannes 2019 : Alain Delon recevra une Palme d'Or d'honneur
NEWS - Festivals
mercredi 17 avril 2019
Cannes 2019 : Alain Delon recevra une Palme d'Or d'honneur
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
NEWS - Vu sur le web
vendredi 18 janvier 2019
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
Sponsorisé
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
J'veux du soleil
J'veux du soleil
4,6
De François Ruffin, Gilles Perret
Bande-annonce
Green Book : Sur les routes du sud
Green Book : Sur les routes du sud
4,6
De Peter Farrelly
Avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini
Bande-annonce
Le Chant du loup
Le Chant du loup
4,5
De Antonin Baudry
Avec François Civil, Omar Sy, Reda Kateb
Bande-annonce
Mon Inconnue
4,3
De Hugo Gélin
Avec François Civil, Joséphine Japy, Benjamin Lavernhe
Bande-annonce
Grâce à Dieu
4,3
De François Ozon
Avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top