Notez des films
Mon AlloCiné
    Festival de Cannes : les Palmes de la discorde !
    Par A.G. — 19 mai 2016 à 20:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    De la Palme... au napalm : toutes les Palmes d'or cannoises n'ont pas donné lieu à d'aimables consensus, loin s'en faut. La preuve avec ces quelques exemples.

    2004 : Fahrenheit 9/11, palme anti-Bush... et pro-Weinstein ?

    Egalement critiqué par la suite pour "son" palmarès vénitien (Lion d’or 2010 attribué à son ex, Sofia Coppola), Quentin Tarantino est un peu le boss des palmarès contestés / lourdement suspectés de copinage. En récompensant le brûlot anti-Bush de Michael Moore, qui ne suscitait pas franchement l’unanimité, son jury et lui firent aux yeux de beaucoup primer l'idéologie sur le cinéma, et frustrèrent notamment un contingent asiatique de très haute volée, cantonné aux prix annexes : Nobody knows, 2046, Tropical Malady ou Old Boy, dont Tarantino fut cependant, il faut le rappeler, le plus fervent soutien, avant de lui remettre le Grand Prix. Surtout, le président Q.T accordait ainsi la principale récompense cannoise à un film estampillé Weinstein (ses producteurs chez Miramax), à défaut peut-être de son propre choix (Old Boy) que n'avaient pas voulu suivre ses jurés. A Cannes, les années Tarantino et Kusturica se succèdent et se répondent un peu (1994-1995 pour la Palme, 2004-2005 pour la présidence de jury)...

    Rayon "délit de partialité", la présidente Isabelle Huppert fut également accusée en 2009 d'avoir plus ou moins renvoyé l'ascenseur à Michael Haneke (lequel l’avait notamment dirigée dans La Pianiste, rôle qui lui avait valu un deuxième Prix d’interprétation féminine à Cannes), en militant avec succès pour qu'il décroche sa première Palme (Le Ruban blanc). Mais il a bien fallu que son jury vote aussi, et un jury ne vote pas toujours comme son/sa président(e), comme l'histoire l'a prouvé (bref, ne pas oublier que la décision reste collégiale).

    Ci-dessous, Tarantino et ses jurés défendent leur palmarès...

    ... Et la bande-annonce du brûlot de Michael Moore...

    Fahrenheit 9/11 Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Dossiers recommandés
    Agnès Varda, Michel Legrand, Jean-Pierre Mocky... Ils nous ont quittés en 2019.
    NEWS - Stars
    mercredi 1 janvier 2020
    Agnès Varda, Michel Legrand, Jean-Pierre Mocky... Ils nous ont quittés en 2019.
    Les zombies dans tous leurs états : énervés, intelligents, rigolos, nazis...
    NEWS - Culture ciné
    samedi 2 novembre 2019
    Les zombies dans tous leurs états : énervés, intelligents, rigolos, nazis...
    10 films culte de l'âge d'or du X américain
    NEWS - Culture ciné
    dimanche 25 août 2019
    10 films culte de l'âge d'or du X américain
    10 théories de fans qui vous feront voir autrement les dessins animés de votre enfance
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 23 août 2019
    10 théories de fans qui vous feront voir autrement les dessins animés de votre enfance
    Tous les dossiers cinéma
    Top Bandes-annonces
    Cuban Network Bande-annonce VO
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    Histoire d'un regard Bande-annonce VF
    Revenir Bande-annonce VF
    La Bataille géante de boules de neige 2, l'incroyable course de luge Bande-annonce VF
    Les Traducteurs Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Back to Top