Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars : "la prélogie a été conçue pour des enfants de 12 ans" se défend George Lucas
    Par Clément Cusseau (@ClayMancuso) — 29 mai 2019 à 14:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l’occasion des 20 ans de "La Menace fantôme", le réalisateur George Lucas est revenu sur les critiques adressées à sa prélogie, conçue selon lui pour les enfants et non pour un public d’adultes.

    20th Century Fox

    Aujourd’hui quelque peu réhabilitée, la trilogie prequel n’en demeure pas moins une déception dans l’imaginaire collectif des fans de Star Wars. Malgré les critiques, le réalisateur George Lucas a toujours défendu sa prélogie et le vingtième anniversaire de La Menace Fantôme lui a permis de nouveau de s’exprimer sur "l’échec" (relatif, puisque les films ont été des succès commerciaux) de ses trois films.

    Les films ont été conçus pour des enfants âgés de 12 ans. Je l’ai dit dès le départ et lors des interviews que j’ai accordées au moment de la sortie d’Un nouvel espoir. Mais la saga est devenue tellement populaire que les gens l’ont oublié. Quand j’ai réalisé La Menace fantôme, vingts ans s’étaient écoulés. Si vous aviez dix ans au moment où les premiers films sont sortis, vous en aviez donc trente quand vous avez découvert La Menace fantôme. Et vous n’étiez donc plus un enfant. (...) Et c’est selon moi la principale raison des critiques à l’encontre des Episodes I, II et III.

    Centrée sur la jeunesse d’Anakin Skywalker, de son enfance jusqu’à son basculement du côté obscur, la prélogie avait été en effet vivement critiquée par les spectateurs pour son côté enfantin, à l'image du tristement célèbre Jar Jar Binks, mis ensuite en retrait des intrigues de L’Attaque des Clones et de La Revanche des Sith sous la pression des fans. Préalablement évincés des nouveaux épisodes Star Wars produits par Disney, les films ont finalement été rattachés au reste de la franchise, avec notamment l’apparition surprise de Dark Maul à la fin de Solo.

    Star Wars IX : L’Ascension de Skywalker, l’ultime opus de la troisième trilogie, sortira sur nos écrans le 18 décembre prochain.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Bacta142.
      Je découvre cet article et y réagis bien trop tard, ce commentaire sera donc certainement invisible mais tant pis.. Déjà le titre de l'article déforme ce que dit Lucas, qui parle des 6 films et pas uniquement de la prélogie. Ensuite, je trouve assez dommage qu'il doive justifier ainsi son oeuvre qui se défend et est bien plus mature qu'on le prétend, en tout cas bien plus que ne l'est la nouvelle trilogie de Disney.
    • Gunnar Jensen
      Lucas vieillit mal, on dirait la remarque d'un de ces snobes qui adulent la Prélogie pas par goût, mais juste par principe. Je me demande même si Lucas ne se moque pas de ces gens incapables de répondre autre chose aux arguments contre ces films que des t'aimes pas car tu n'as pas retrouvé ton Star Wars.
    • Ripix
      Une erreur que l'on retrouve dans les SW de Disney ! Viser le public des 12-16 ans alors que la majorité des fans de la licence ont entre 30 et 50 ans.A quand une vraie trilogie mature avec un vrai scénario, de vrais enjeux intelligent, et de l'aventure. Je rêve de voir du Star Wars pour adulte, traité de façon sérieuse.
    • Alex C
      Effectivement, c'est un des gros problèmes de cette prélogie, il faut dire aussi que le rachat par Disney n'a pas été une réussite dans l'orientation choisie pour leurs suites.
    • hocinebouharoun
      Star Wars est devenu un véritable phénomène culturel qui a sans doute dépassé toutes les attentes et prévisions de George Lucas et de l’industrie hollywoodienne. Dans les années 70, la mode était aux films pessimistes qui remettaient en question les valeurs traditionnelles de l’Amérique et la notion même du héros.Placé dans ce contexte, Star Wars était considéré comme un pari risqué qui intéressait peu de personnes à Hollywood.Al Pacino aurait par exemple refusé le personnage de Han Solo. Aujourd’hui, il plaisante en racontant qu’Harrison Ford lui doit sa carrière.George Lucas en avait marre des films déprimants qui sortaient. Il voulait revenir à quelque chose de plus optimiste et plus simple à la fois, en remettant au goût du jour les valeurs traditionnelles et positives de l’Amérique. William Friedkin estime que l’une des raisons de l’échec de son film The Sorcerer était la sortie de Star Wars.Selon Friedkin, George Lucas avait su mieux capter l’attention du public que lui à ce moment-là.Lucas a laissé le projet Apocalypse Now à Francis Ford Coppola pour se concentrer sur Star Wars.Star Wars est un film pour enfants certes mais les enfants vont rarement seuls au cinéma. Les enfants vont donc inévitablement entraîner leurs parents dans les salles. Ce qui peut expliquer en partie le succès commercial de films comme Star Wars ou de la firme Disney par exemple.Évidemment, des adultes peuvent également apprécier Stars Wars ou des films catalogués pour enfants.Le cinéma de divertissement, ne fait-il pas appel à notre part d’enfance ?Parfois, on dit que des films comme Star Wars ont infantilisé le public.Il y a sans doute une part de vérité.En tout cas, ça a sans doute influencé la manière dont on distribue et consomme les films. Les multiplexes se sont développés.Star Wars, que l’on aime ou pas, fait partie de l’histoire du cinéma.Même si je ne me considère pas du tout comme un fan de la saga, loin s’en faut, je dirais que les meilleurs films de la saga sont les épisodes 4 et 5. Mais si je devais choisir un film de George Lucas, ce serait American Graffiti, un teen movie dont le succès a justement permis de concrétiser un projet comme Star Wars.En amont de tout ça, il y a Le Parrain de Coppola dont le succès a permis à ce dernier de mettre en chantier plusieurs projets dont Star Wars.
    • bistourn
      J'avais 13 ans à la sortie de La Menace Fantôme... C'est pour cela que je n'ai pas aimé alors...
    • abdelhak o.
      quand le businessman te prend pour un con...
    • term p
      C'est étrange que ça ne sorte que 20 ans plus tard, ou alors je l'avais loupé jusqu'ici.C'est évident que l'épisode 1 est orienté pour les enfants à 100%, l'épisode 4 c'est un peu moins évident même s'il ressemble à une histoire de prince qui sauve une princesse sur fond de grand méchant qui perd à la fin. Ca se voit plus avec l'épisode 6 je trouve avec les ewoks alors que dans le même temps l'épisode 3 lui l'est beaucoup moins car sombre.Mais bon ça semble se confirmer avec la nouvelle trilogie encore.J'ai moi même découvert les 1-2-3 alors que j'avais environ 10 ans, je les ai préférés et les préfère encore aux 4-5-6. Je déteste la nouvelle trilogie mais je connais des gosses qui adorent. CQFD ?
    • Sicyons
      Pour les mêmes raisons que désormais n'importe quel Star Wars est critiqué de façon systématique : par méconnaissance de la saga et parce que pour beaucoup ça leur donne l'impression d'exister de cracher leur venin sur le Net. Parce que si tu regardes les notes IMDB tu verras que l'épisode VII est en majorité très apprécié. Ce n'est pas le cas du VIII (qui revient au niveau de la prélogie, c'est dire), mais c'est incohérent : les haters reprochent aux nouveaux films leur soit-disant manque d'innovation et en même temps disent que Johnson a trop tenté de nouvelles choses au point de s'éloigner de l'esprit Star Wars. Ce même argument servant à valoriser la prélogie. Perso je ne cherche même plus à discuter avec ceux qui tiennent ces propos.Je comprends tout à fait qu'on puisse ne pas aimer la démarche d'Abrams (revenir aux sources de la saga et ignorer les errements de la prélogie, dans le fond comme la forme). Mais il a été très honnête et l'a annoncé dès le début. Il voulait revenir aux Star Wars qu'il aimait. Je trouve très malhonnête de lui reprocher ça, ou de mettre ça sur le dos de Disney. Sans parler de ceux qui osent dire que les derniers Star Wars sont faits pour les gosses ou qu'ils sont mal joués. Le problème est que ceux qui n'aiment pas les derniers films et ont de bons arguments pour l'exprimer (et il y en a beaucoup) sont étouffés par les haters prêts à tout pour cracher sur ces films ou Disney.Une des nombreuses raisons pour lesquelles je délaisse progressivement ce site. Au moins ça fera des vacances à certains.
    • -Gemini-
      Les gamins de 12 ne connaissaient même pas SW... l'épisode 2/3 pour des gamins de 12 ans... ok même lui n'a rien compris au phénomène qu'il a construit.
    • Auto-Psy-Kopatt
      Perso à part l'épisode 2 que je n'aime vraiment pas, le Solo qui n'apporte pas grand chose et le 7 qui est une simple copie sans être mauvais, je trouve la saga SW d'une bonne qualité générale.
    • Baptiste R
      Mouais faudrait peut être arrêter de croire que Star Wars est hautement philosophique hein... Le combat entre le bien et le mal, c'est largement accessible à un jeune de 12 ans.
    • max270893
      Après, un film ou une saga peut-être conçue pour des enfants ou des jeunes ado tout en réussissant à parler aux parents, c'est le cas d'autres saga en tout cas ^^ Je pense que c'est aussi le cas de l'épisode 3 qui est nettement plus sombre que les deux précédents... Après la saga Star Wars a toujours été une saga familial de toute façon, c'est pas pour rien qu'elle accordait autant d'importance aux produits dérivés...
    • CONANLEBARBARE
      Et l'humour de la menace fantome là ça va il te gene pas ?
    • CONANLEBARBARE
      Suis d'accord avec tout ce que dis Sycons
    • Movie_Fan
      Je ne suis pas d'accord avec lui. L'épisode 1 est certes enfantin, mais la saga entière s'adresse à tout public et c'est justement ce qui fait sa force.Ensuite, il y a de la violence dans Star Wars (étranglements, gens transpercés, bras coupés), même si ça reste soft, mais tout ne peut pas être considéré comme destiné aux enfants de 12ans non.Toute la trame politique de la prélogie (et c'est ce qui fait sa force, il y avait une réelle volonté de créer une dimension politique et conspirationniste différente de la trilo originale) n'est pas vraiment destinée à des gosses de 12ans...Un gosse de 12ans appréciera les combats de sabres, la course de pod, les vaisseaux, mais il ne saisira pas toutes les trames sur la Force, l'équilibre entre le Bien et le Mal, l'aspect politique etc...Par ces paroles on sent que Lucas cherche à justifier le bashing de la prélogie en disant que ceux qui l'ont lynchés sont ceux qui ont découvert la trilo enfant, et qui ont désormais suffisamment grandit et donc ne peuvent plus apprécier SW... NON et NON.
    • October70
      Georges Lucas adressait déjà la 1ere trilogie à un public assez jeune. D'ailleurs, après le sombre Empire Contre-attaque qu'il n'a pas réalisé, il s'est empressé de mettre les peluches ewoks dans l'épisode suivant pour rappeler à qui était justement destiné Star Wars. Et il a même fait 2 films très enfantins sur les Ewoks à la suite et n'a jamais eu envie de lancer la production de la trilogie de Zhan qui est pourtant excellente et moins légère.Je pensais, à tord, que la vente de Lucas à Disney permettrait peut-être d'avoir des films plus en rapport avec les romans mais malheureusement j'ai vite déchanté. Peut-être que si l'épisode 9 se plante après Solo, ils changeront d'orientation pour les prochains films, on peu toujours rêver...
    • Might Guy
      Lucas apporte la confirmation de ce que je ressentais il y a 20 ans: la prélogie ne s'adressait pas à moi.
    • Chocasse
      Mais oui ...
    • Shaigan
      J'ai vu la 1ère trilogie quand j'étais un gamin, et je l'ai adoré. J'ai vu la prélogie quand j'étais un post-ado/jeune adulte, et je l'ai adoré aussi.Pour moi, les SW de Lucas, c'est comme Tintin de Hergé, ce sont des œuvres qui s'apprécient de 7 à 77 ans.Si cette saga est autant appréciée, ce n'est pas parce qu'elle vise tel ou tel âge, c'est parce que Lucas a réussit à faire quelque chose qui lie à la fois classicisme et créativité. Et ça c'est vraiment difficile. Le classicisme permet de faire des oeuvres intemporelles et la créativité permet de rendre contemporain ce qui est intemporelle. Et si Lucas a réussit à faire ça, c'est parce que, quoi qu'on en dise, c'est un auteur. Et donc SW, ce sont des films d'auteur.La postlogie, elle, a été conçu comme on conçoit un remake nostalgique de blockbuster.Ce n'est ni une oeuvre classique ni une oeuvre créatrice. C'est pour ça que ces nouveaux films sont rejetés par la majorité des fans, et appréciés par le jeune public comme n'importe quel blockbuster lambda, et qu'il oubliera aussi vite que n'importe quel blockbuster lambda.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes Bande-annonce VF
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Dans un jardin qu'on dirait éternel Bande-annonce VO
    Dark Waters Bande-annonce VO
    Mes jours de gloire Bande-annonce VF
    Mine de rien Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    De Plan coeur à Amare Amaro : qui est Syrus Shahidi, héros de ce drame sur fond de mafia ?
    NEWS - Stars
    samedi 22 février 2020
    De Plan coeur à Amare Amaro : qui est Syrus Shahidi, héros de ce drame sur fond de mafia ?
    Clint Eastwood : qui est Paul Walter Hauser, la révélation du Cas Richard Jewell ?
    NEWS - Stars
    samedi 22 février 2020
    Clint Eastwood : qui est Paul Walter Hauser, la révélation du Cas Richard Jewell ?
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top