Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort d'Anna Karina, muse de Jean-Luc Godard
    Par La rédaction — 15 déc. 2019 à 09:50
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Anna Karina est décédée d'un cancer ce dimanche 15 décembre à 79 ans. Elle avait été la muse de Jean-Luc Godard, avec qui elle avait tourné sept longs métrages et remporté l'Ours d'argent de la Meilleure actrice pour "Une femme est une femme".

    Capture d'écran

    Elle avait été la muse de Jean-Luc Godard, avec qui elle avait tourné sept longs métrages et remporté l'Ours d'argent de la Meilleure actrice pour "Une femme est une femme". Anna Karina est décédée d'un cancer ce dimanche 15 décembre à 79 ans.

    De son vrai nom Hanne Karin Blarke Bayer, la jeune fille aux yeux bleus, 1m70, est déjà mannequin et chanteuse de cabaret au Danemark à l’âge de dix-sept ans. L’insouciance et dix mille francs en poche, elle décide de quitter seule son pays pour Paris.

    Repérée par Jean-Luc Godard... dans une pub

    La voilà donc déambulant dans les rues du quartier latin en blue jeans. Au détour d’un café, elle est repérée par Coco Chanel qui la relooke et la rebaptise du nom d’"Anna Karina". Peu de temps après, la charmante femme est découverte dans un film publicitaire pour "Palmolive" par Jean-Luc Godard, alors critique aux Cahiers du cinéma. Il lui fait passer des essais une première fois, afin de lui proposer un petit rôle dans A bout de souffle où elle doit se déshabiller, mais elle refuse. Quelques mois après, le réalisateur la recontacte pour qu’elle tienne le rôle principal du Petit Soldat. Cette fois-ci, elle accepte sans même connaître le scénario. C’est le début de sa carrière cinématographique et de sa vie conjugale avec le metteur en scène, la belle Anna figurant en tête d'affiche de plusieurs films cultes du cinéaste, comme Vivre sa vie : film en douze tableaux (1962), Bande à part (1964) ou Pierrot le Fou (1965). Elle se met à fréquenter la cinémathèque française où elle fait la connaissance de François Truffaut et Jacques Rivette.

    Mais aussi chanteuse

    En interprétant le personnage d’une femme fatale appelée Angela, pour lequel elle chante dans Une Femme est une femme, elle gagne le prix de la meilleure actrice au festival de Berlin (1961). La comédienne tourne ensuite avec de nombreux grands cinéastes. Elle apparaît dans Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda, Le Joli Mai de Chris Marker, Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot de Jacques Rivette, et L' Etranger de Luchino Visconti avec Marcello Mastroianni.

    Suite à ses quelques rôles musicaux, Serge Gainsbourg l’invite à jouer le rôle principal dans Anna (TV), à ses côtés et ceux de Jean-Claude Brialy - ce qu’elle considère comme un "cadeau tombé du ciel". Tous deux grands fumeurs de gitanes et chanteurs, ils s’entendent très bien et enregistrent la bande originale du film composée de sept titres. L’un des titres intitulé "Sous le Soleil exactement" devient dès sa sortie très populaire. Elle tourne aussi pour George Cukor, Rainer Werner Fassbinder et Raoul Ruiz

    Réalisatrice

    A une époque durant laquelle il est rare qu'une actrice passe derrière la caméra, elle s’attaque elle-même à la réalisation et à la production du drame Vivre ensemble (1973). En 1981, elle divorce de Jean-Luc Godard et se marie avec l’acteur et réalisateur Dennis Berry. Plusieurs années et plusieurs films plus tard, en 1987, elle écrit Last Song, que met en scène Berry.

    En 1999, Philippe Katerine écrit pour elle l’album "Une histoire d’amour", qu’ils chantent ensemble lors de plusieurs concerts à travers le monde. Anna Karina rend hommage à Serge Gainsbourg en 2006 au Printemps de Bourges, et réécrit en 2010 une version modernisée et musicale du conte "Le Vilain petit canard". En 2008, elle repasse derrière la caméra et met en scène Victoria, un film canadien dont la musique est signée de son complice Philippe Katerine. Il raconte la rencontre entre deux chanteurs français, et Victoria (Anna Karina), une femme muette et amnésique qui va les accompagner en tournée. Ce road-movie passe dans quelques festivals mais n'obtient pas le succès escompté. Il s'agira de son dernier film.

    Généreuse et passionnée par les expériences humaines, Anna Karina a séduit le public et le milieu artistique. Elle restera pour toujours, l'un des visages de la Nouvelle Vague.

    La voici en action dans "Pierrot le fou" de Jean-Luc Godard :

    Pierrot le Fou Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Madolic
      Je dis pas le contraire mais elle a existé par elle-même aussi, pourquoi vouloir la rattacher à son ex-mari dès le titre ? ...
    • ServalReturns
      Etre la muse de Godard, c'est quand même flatteur… pas sûr qu'elle se serait sentie vexée.
    • Madolic
      Il ne dit pas le contraire, il dit juste qu'elle était plus que ça !On lui rend hommage en la qualifiant au travers d'un autre ... super sympa pour elle.
    • Loïc B
      Je pense aussi à Marie-José Nat autre belle dame brune dont le mari Serge Rezvani a composé le délicieux duo quelle chante avec Claude Brasseur (son mythique partenaire de bande à part) dans dragées au poivre...la vie s'envole...
    • Loïc B
      L' adjectif icônique n'est pas surfait pour une fois ! C'est LA comédienne de la nouvelle vague (Bernadette Lafont étant elle non étiquetable). Elle accompagne depuis si longtemps la vie des cinéphiles que l'annonce de sa mort m'a foutu le bourdon...l'invention de Morel est aussi un beau film à voir...j'aime bcp aussi la Anna légére de Deville dans ce soir ou jamais ou dragée aux poivres de Baratier...si délicieusement 60'...icône mondial...Tarantino doit être nostalgique (lui qui l'est si naturellement).
    • Pierre-Louis P
      Vous savez ouvrir des portails vers des réalités parallèles ? Apprenez-moi.
    • lafrite1996
      Un mois apres Marie Laforet, c'est vraiment une triste nouvelle pour les fans de la Nouvelle Vague, Anna Karina etait la plus belle et la plus douée dans son genre, on sent vraiment une page de notre histoire qui se tourne en 2019.
    • ServalReturns
      Ours d'argent de la Meilleure actrice remportée pour Une femme est une femme. Un film de Jean-Luc Godard. Qui en a fait sa muse.
    • lafrite1996
      Aussi talentueuse qu'elle soit, sans le génie de Godard ou de Gainsbourg, elle n'aurait rien pu faire.
    • Pierre-Louis P
      Actrice, chanteuse, réalisatrice, récompensée par un Ours d'argent, et vous la définissez dans le titre comme la muse de Jean-Luc Godard. Lamentable.
    • ServalReturns
      RIP.
    • L'Otaku Sensei
      Triste nouvelle. Pierrot le fou....un de mes films préféré T_T
    • Big Mac S.
      Voilà une perte qui me touche durement. C'était l'un des plus beaux minois de la Nouvelle Vague. Tous ses rôles chez Godard sont magnifiques, impossible de ne pas tomber sous son charme.RIP :'(
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    Mission Yéti Bande-annonce VF
    Les Traducteurs Bande-annonce VF
    Une mère incroyable Bande-annonce VO
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Un soir en Toscane Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Bande-annonce Jojo Rabbit, le film aux 6 nominations aux Oscars
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 3 septembre 2019
    Adoration de Fabrice Du Welz : où avez-vous déjà vu les deux ados du film ?
    NEWS - Stars
    samedi 25 janvier 2020
    Adoration de Fabrice Du Welz : où avez-vous déjà vu les deux ados du film ?
    Joyeux anniversaire Daniel Auteuil !
    NEWS - Stars
    vendredi 24 janvier 2020
    Joyeux anniversaire Daniel Auteuil !
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top