Notez des films
Mon AlloCiné
    The Host
    note moyenne
    3,3
    5490 notes dont 689 critiques
    répartition des 689 critiques par note
    148 critiques
    201 critiques
    80 critiques
    106 critiques
    70 critiques
    84 critiques
    Votre avis sur The Host ?

    689 critiques spectateurs

    Top of the World
    Top of the World

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,5
    Publiée le 23 février 2015
    Bong Joon-ho est un surdoué, aucun doute là-dessus. Le cinéaste sud-coréen est à la fois un formaliste virtuose, un satiriste percutant, un conteur hors pair et un fin portraitiste. Son film réunit tout les ingrédients d'un film de genre mémorable: un monstre effrayant, des représentants de l'ordre qui le sont presque autant, des rebondissements incessants et une famille composée d'individus drôles et émouvants, pathétiques et attachants et confrontée à la disparition de l'une des leurs. "The Host" est donc une oeuvre esthétiquement bluffante, dotée d'une ambition scénaristique réjouissante et traversée par des moments d'une incongruité absolument jubilatoire. Brillant.
    artaud
    artaud

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 148 critiques

    4,0
    Publiée le 26 avril 2007
    Ce qu'il faut reconnaître avec The Host, c'est qu'avec tout ce mélange des genre, ce n'est pourtant pas un film passe-partout... Car chaque sentiment est combiné les uns avec les autres, et que même dans les moments tragiques du début, la position comique inattendu, burlesque est parfaitement liée car elle relate de l'incompétence humaine et de sa prépondérance fatal. Il y a une explication à tout et ne se limite pas à faire du monstre du fleuve Han un instrument de foire pour divertir les spectateurs. Là où le film pêche c'est dans sa construction, car jusqu'à la fin les idées se succèdent, ne se ressemblent pas et sont finalement très entraînantes. Le dynamisme de l'histoire est coupé en deux, à peu près à la moitié du métrage. Le film perd de l'esprit à ce moment, car après avoir eu le souffle coupé, il fallait beaucoup d'élan pour revenir à un résultat identique au début du film. La rupture est très marquée, c'est dommage... Seule l'aboutissement, l'agonie de la bête rattrappe la beauté épique et la tragi-comédie que le réalisateur voulait manifestement témoigner.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 7 juillet 2014
    Un très bon film inventif. Les effets spéciaux dus à Weta Corp (Peter Jackson Productions), à la fin deviennent très impressionnants. Les acteurs jouent à l'asiatique, cela ne me choque pas, j'adhère. Il y a enfin l'histoire. Bon, on y trouve une petite morale écologiste, moi j'y adhère aussi, surtout pendant que les cons qui sont envers et contre la protection minimale de l'envirronnement, se prennent des millions de tonnes de flotte et des milliers de tonnes de grêlons sur la gueule. Ben oui : rouler dans des diesels de 2l pendant 40 ans ça fait bobo à la tête. En plus il y a le drame familial. Les "faces de cul" d'un gouvernement Néocon à la botte des marchands de soupe Occidentaux tentent de couvrir une terrible erreur, alors que la famille, avec ses petits moyens espèrent sauver leur sœur. Pas de super héros et de courageux soldats blonds aux yeux bleux, juste des malheureux pris dans un engrenage stupide, poursuivis par les flics et l'armée autant que par la bestiole qui tient au frais la petite dans son garde-manger. Au passage, les petits qui volent pour se nourrir parce qu'ils sont orphelin dans la 6ème économie du Monde, c'est authentique et en même temps affligeant.
    Roger Cola
    Roger Cola

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2017
    Un film bien étrange. Tout comme le monstre qu'il met en scène, The Host est un mutant, mélange de film d'horreur/catastrophe, de drame, de semi-comédie burlesque et de fable écolo, et si tout ça semble confus au premier abord, la mise en scène se révèle être assez bien fichue pour ne pas tomber à plat. Le spectateur n'est pas pris par la main, on ne sait jamais si l'on doit rire, avoir peur ou pleurer, et c'est ce qui fait la force du film. Si le monstre (sur lequel repose tout de même une grand partie de l'intrigue) en question n'était pas aussi raté et si certaines amorces scénaristiques étaient mieux faites, le film aurait pu devenir quelque chose de beaucoup plus important (n'oublions pas un très bon jeu d'acteur et une bande-son parfaitement maitrisée). En résumé, un film très intéressant de par sa construction faussement confuse et sa réalisation de haute-volée qui offre quelques moments de panique originaux (quand le monstre déchiquette tout le monde dans la cabine au bord du lac), mais qui aurait gagné à mieux combler son petit budget. En tout cas, The Host est plus qu'une petite curiosité.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1571 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    4,0
    Publiée le 1 février 2009
    Comme avec "Memories of Murder", le cinèaste Bong Joon-Ho s'attaque avec beaucoup de savoir-faire à un film de genre (en l'occurence le film de monstre) pour le dètourner et lui donner une profondeur insoupçonnè, viennent donc s'inclure au propos principal une critique de l'ingèrence amèricaine et une réflexion sur les relations entre les diffèrentes gènèrations de corèens au sein d'une même famille! "The Host" ne joue en aucun cas sur l'aspect gore du genre et se veut tout public grâce à une certaine dose d'humour! Techniquement le film est impeccable, le rèalistateur fait preuve d'une grande maîtrise dans sa mise en scène et la réalisation de la créature est vraiment remarquable! Les effets spèciaux sont impressionants et les personnages attachants mais avant tout, "The Host", c'est quoi ? Un film de monstre ? Une comédie ? Un drame familial ? Eh bien, un peu de tout cela à la fois! Un spectacle dèmentiel d'une audace et d'une inventivitè dèbridèes qu'il faut absolument dècouvrir...
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,5
    Publiée le 18 décembre 2013
    Un film sud-coréen atypique qui combine habilement plusieurs genres et qui se présente alors comme une comédie-thriller écolo-horrifique. Une réalisation au scénario et aux personnages riches, qui met en scène une créature mutante tout à fait réussie. Un film qui manque parfois d'équilibre mais qui reste très réaliste, efficace et audacieux !
    Avetik
    Avetik

    Suivre son activité 12 abonnés

    4,5
    Publiée le 12 mai 2015
    Et voila un film qui divise ! Apres avoir vu le chef-d’œuvre memories of murder de Joon-ho Bong j'ai décidé de regarder son film qui divise le plus.... The host ! J'ai tout simplement adoré,Joon-ho Bong mélange parfaitement les genres comiques,dramatique,fantastique et horrifique,il arrive même à les enchainer sans se perdre,respect. les acteurs sont vraiment bons,le scénario est excellent et très critique envers les USA,la Corée du sud...... Le monstre est plutôt bien fait pour un film asiatique. L’esthétique du film est très réussi,on retrouve des plans justes magnifiques comme celui de la découverte de la créature et celui de la fin ! Au final c'est un superbe film drôle,touchant,triste,fun et intelligent !
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 364 critiques

    4,5
    Publiée le 20 février 2015
    "The Host" raconte l'histoire d'un monstre, formé par une importante quantité de produits toxiques déversés dans un fleuve, qui enlève une petite fille recherchée par sa famille. Le père, l'oncle, la tante et le grand-père, personnages atypiques et attachants, s'engagent dans une aventure à haut risque et singulière grâce à sa drôlerie jubilatoire et à son déroulement constamment surprenant. Bong Joon-ho élargit son propos en inscrivant ce drame familial dans une forte dimension politique et sociale. Parce que si le cinéaste s’intéresse évidemment au monstre qui sème la terreur, il raconte aussi comment l'information est relayée par des médias calculateurs, étroitement liés à des pouvoirs politiques opposés (sublime métaphore du mauvais temps constant dans le film qui représente une Corée du Sud que les États-Unis plongent dans l'obscurité). Un film d'une grande richesse qui se révèle d'une grande précision dans sa mise en scène, en particulier dans son approche du monstre: quand le faire apparaître ? comment ? combien de temps ? Autant de questions qui trouvent leurs réponses dans un travail remarquable sur la temporalité, les ralentis ou encore les cadrages. Un film original d'une beauté plastique sidérante et passionnant de bout en bout.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 910 critiques

    5,0
    Publiée le 10 décembre 2006
    Si "The Host" impressionne autant - et est l'un des fllms les plus réussis et sans doute importants de 2006 -, c'est qu'il nous laisse voir comment la vision (...du monde, de la famille, du cinéma) d'un auteur peut s'imposer de manière impérieuse au sein d'un genre, et en exploser les limites, en décupler l'impact. Très proche thématiquement et formellement du magnifique "Memories of Murder", "The Host" va encore plus loin, témoignant de la maturité et du talent de BONG Joon-Ho : scènes de terreur époustouflantes qui ne respectent pourtant aucune des règles établies du genre, critique sociale et politique d'une rare violence (très anti-américain, le film confronte les gouvernants à l'utilisation systématique du mensonge pour manipuler les populations), mais surtout chronique bouleversante d'une famille déchirée, soit une succession de scènes hilarantes, déchirantes ou épouvantables qui, en 2 heures, témoignent magistralement du chaos du monde actuel. Mais aussi de la beauté de la résistance individuelle, même si l'issue du combat est pour le moins douteuse.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 715 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2017
    The Host est un petit bijoux hors du commun qui mélange les genres pour un résultat paradoxal, quelque part entre le génie et l'inefficacité. Mélangeant les registres de la comédie, du thriller, de l'épouvante, de la science fiction, et de la satire sociale, The Host est le combat hors du commun d'une famille contre un monstre génétiquement modifié. Plein de surprises et brillamment filmé, The Host sort assurément du commun des blockbusters. https://m.facebook.com/AubinBouilleJoinville/
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 288 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2015
    Un film inclassable à la mise en scène rythmée, jouissive, imprévisible, et dénonciateur de pas mal de choses comme souvent avec le cinéma de genre coréen. Alternant les ruptures de ton avec une rare habilité et doté d'une très belle photographie, "The Host" transcende le Monster-Movie avec une audace vraiment appréciable et bienvenue. Le fait que le cinéaste ne traite pas son sujet d'une façon trop délurée et décomplexée permet de mieux appréhender les enjeux d'un point de vu crédibilité; à contrario le fait que ça ne se veuille pas toujours terre à terre permet de donner une certaine légèreté à l'ensemble. Alors qu'importe si la bestiole ne soit pas le summum de la modélisation, qu'importe aussi si la subtilité ne soit pas vraiment au rendez-vous, on ne peut que saluer l'existence d'un film si singulier quand celui-ci arrive à faire un melting-pot si abouti. C'est à dire faire mouche dans le divertissement de SF, dans le suspense, dans l'émotion au niveau dramatique (la fin), et dans l'interrogation sur la politique nationale comme avec l'Américanisation et l'écologie. Personnellement, il me manque juste un côté épouvante plus prononcé et efficace pour que j'y adhère au max', mais sinon...
    BlueSkull
    BlueSkull

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 514 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mai 2014
    Il s'agit de ce que l'on appelle communément un ovni cinématographique. The Host impressionne de par son habilité à changer de registre de manière aussi facile, sans que cela ne crée de cassure dans le récit. Pourtant, ce n'était pas chose aisée en osant marier comédie, thriller et drame familial. De surcroît, à travers cette histoire de mutant marin attaquant la ville, le réalisateur Joon-ho Bong propose une véritable satire sociale, sur fond de message écologique. Ce mélange de genre en fait sûrement l'un des films de monstres les plus originaux jamais vus. Par ailleurs, les apparitions de la créature sont toutes gérées à la perfection, en particulier la toute première exécutée d'une main de maître. Le film multiplie les scènes et les plans mémorables, bénéficiant d'un esthétisme particulièrement soigné, même si certains effets spéciaux paraissent parfois un peu datés. Ainsi, on jongle entre moment de tension, de rire et d'émotions, sans jamais pour autant décrocher du film. Malgré quelques séquences un peu trop absurdes ou décalées à mon goût, le cinéma sud-coréen prouve qu'il n'a rien à envier à une grande partie des productions hollywoodiennes.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 795 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 14 août 2007
    Extrêmement différent de son précédent film (Mémories of murder), Bong Joon-ho signe ici une oeuvre aussi étonnante que déroutante. Alors quon pouvait s'attendre au départ à un film d'action basique et sans prise de tête, le réalisateur Sud-Coréen nous offre au contraire un film assez féroce et diablement intelligent. Car bien au delà d'un duel entre un monstre et une famille de bras cassés prête à tout pour récupérer l'une des leurs (l'une des idées basiques de ce film est également de montrer une famille comme toutes les autres devant l'adversité, voire moins, ce qui est également bien rendue), c'est une société à la dérive qui nous est dépeinte, un pays dépeint au vitriol, et qui semble aller aussi mal que la famille à la recherche de sa fille. Certaines séquences sont d'ailleurs assez ahurissantes, notamment celles de l'hopital, totalement surréalistes et au final aussi droles qu'inquiétantes. Mais en plus de cela, Joon-ho fait preuve d'un réel sens de l'humour, voire de la dérision, notamment lors des scènes d'afrontement entre la créature et le monstre. Voila donc un film assez inattendu, une sorte de première en matière de "film d'horreur engagé" (les dernières scènes avec les manifestations sont d'ailleurs assez représentatrices), et qui nous permet de nous fairre passer un très bon moment tout en nous faisant réfléchir. Et cela, cest bien peu courant pour que l'on ne le signale pas. Bluffant.
    moket
    moket

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 742 critiques

    5,0
    Publiée le 8 avril 2008
    Le meilleur film de monstre nous vient de corée du sud! Cela semble être le seul endroit du globe où le cinéma bouge encore, où on ose sortir des sentiers battus et où l'on rend hommage à tout un pan du cinéma tout en le parodiant légèrement. The host est un film de monstres assez classique dans son déroulement, mais la réalisation est parfaite, très énergique et laisse transparaître l'angoisse et le suspense avec un brin de second degré, d'autodérision et d'écologie.
    riroju
    riroju

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 13 septembre 2012
    Enfin, voilà un film qui permet de faire un peu le tri. J'ai la sensation que l'immense majorité de ceux qui ont mis zéro étoile n'a pas saisi l'humour noir du film, ni le fait que le héros soit en fait un anti-héros. Quant à ceux qui ont détesté le film parce que l'acteur principal est "laid", c'est qu'ils n'ont rien compris au cinéma. Mais bon, je suis heureuse de voir qu'une simple affiche (celle de Host ressemble aux grosses productions américaines) peut attirer un tas de personnes (y compris des incultes). Ce film est tout simplement très original quant à la personnalités des personnages et au propos sous-entendu par le réalisateur. Bon, j'admets, le monstre n'est pas au top, mais on pardonne Bong qui au fond, s'intéresse plus à la psychologie de ses personnages, qu'à la tronche de la bébête.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top