Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Une fiancée pas comme les autres
note moyenne
3,5
912 notes dont 133 critiques
17% (22 critiques)
27% (36 critiques)
25% (33 critiques)
22% (29 critiques)
5% (6 critiques)
5% (7 critiques)
Votre avis sur Une fiancée pas comme les autres ?

133 critiques spectateurs

fleep
fleep

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

4,5
Un film désarmant et touchant. En regardant ce Ryan Gosling timide et brisé, le sujet (sa petite amie est une poupée gonflable...) qui nous paraît absurde et amusant en devient émouvant. La fin qui aurait pu être pathétique ou à mourir de rire aux dépens du réalisateur est au contraire dramatique, et fait même couler une petite larme. Un superbe rôle de composition pour l'attendrissant Ryan Gosling, aux antipodes du personnages de Drive ou Only God Forgives. Il est loin d'être l'acteur au jeu pauvre et uniforme que certains critiquent aujourd'hui. Un film qui mérite d'être vu et reconnu.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 391 abonnés Lire ses 1 074 critiques

2,5
Une comédie dramatique qui propose, dès le début, une approche très originale, amusante et surprenante. Le film bénéficie également de la formidable performance à contre emploi de Ryan Gosling, tout en finesse et justesse. Cependant, à trop vouloir faire l'apologie de la tolérance, de la solidarité, et d'une thérapie d'implication poussée à l'extrême, la réalisation se perd malheureusement dans une histoire absurde et improbable. Une fable agréable à suivre mais qui manque cruellement de réalisme !
DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 3 590 critiques

5,0
Woh, j'adore ça quand un petit film débarque sans crier gare et qu'il me fasse un tel choc, ce qui a donc été logiquement le cas pour "Une fiancée pas comme les autres" qui voit le personnage de Ryan Gosling tomber amoureux d'une poupée habituellement réservée au plaisir masculin. Parce que oui, le sujet est décalé, il m'a touché tout de suite par son humour, mais c'est dans la beauté de l'histoire et des personnages que j'ai été happé, bouleversé, transcendé, parce que ce film est beau, purée qu'est-ce qu'il est beau!! Ryan Gosling est parfait et ses partenaires respirent le naturel. Un feel-good movie absolument magnifique!!
Le Cinégraphe
Le Cinégraphe

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 48 critiques

4,0
Si le synopsis de "Lars and the real girl" évoque quelque peu celui d'un certain "Monique", réalisé en 2002 et avec Albert Dupontel dans le rôle principal, on peut dire qu'on est loin d'un simple remake...mais alors... très loin !!! Certes, la "base" est un peu similaire : "un homme seul s'offre une fiancée en silicone pour lui tenir compagnie..." mais la forme, tout autant que le fond, du film réalisé par Craig Gillepsie diffère grandement du "Monique" de Valérie Guignabodet...Gillepsie se penche ici sur les effets parfois sordides et insolites que peut avoir la solitude sur l'être humain... Ce réalisateur encore peu connu et à la filmographie restreinte s'offre, avec "Lars and the real girl" (son second long-métrage), le luxe de confier le rôle titre (Lars) au talentueux Ryan Gosling (alors en pleine ascension) qui, for de son succès avec "N'oublie jamais" (2004) tournera 3 films en 2007 dont, entre autre, le très bon "La faille" aux côtés d'Anthony Hopkins. Nul doute que Ryan Gosling avait certainement senti le potentiel d'un rôle aussi atypique que celui de Lars, personnage à l'extrème opposée de l'avocat qu'il campait dans "La faille"... Il faut dire que le bonhomme semble à l'aise dans un maximum de registres d'interprétation : après le suicidaire Henry dans le très bon et onirique "Stay" (2005) et le non moins bon "Half Nelson" (2006), Ryan Gosling étend donc sa "panoplie" en incarnant un jeune homme autant perturbé par son passé que par son présent et qui va, en se balladant un peu partout avec sa poupée siliconée (sans jeu de mots), émouvoir la population d'une petite ville... Loin d'être réellement une comédie, "Lars and the real girl" traite, avec une certaine profondeur, un sujet plutôt sérieux mais de manière très originale... Cette poupée n'est, en fait, qu'un prétexte ingénieux destiné à nous faire ressentir toutes sortes d'émotions : on sourit de temps en temps mais ce qui "saute aux yeux" plus particulièrement, c'est la détresse d'un homme ne supportant plus sa solitude... Certaines choses, alors qu'elles auraient pu nous faire décrocher un sourire, sont traitées de manière à nous diriger vers une forme de compassion à l'égard de ce personnage à la fragilité apparente. L'interprétation de Gosling y est pour beaucoup tout comme la mise en scène, d'une sobriété relative à l'ensemble des éléments qui composent ce film... Gillepsie relève donc le défi et transforme l'essai en nous proposant de suivre une histoire "extraordinaire" vécue par des gens "ordinaires"... le tout sans jamais tomber dans la vulgarité, l'obscénité ou la caricature... Au contraire, il émane de cette réalisation quelque chose de très sain : la compassion... D'un point de vue technique, on ne trouve pas d'extravagance scénaristique malgré le thème abordé, sujet à une dérive facile. Le scénario est "simple" (en apparence seulemen) et bien écrit... il atteint son but et on comprend, dans la dernière demi-heure, où le réalisateur voulait en venir... La mise en scène est sobre et juste... La photographie se veut réaliste, chose qui semble extrèmement logique ici... La réalisation est sobre, elle aussi, il n'y a pas de plans ou cadrages improbables... tout est cohérent dans la narration visuelle autant que pour le reste d'ailleurs.Oui, tout est cohérent... c'est le mot ! On nous raconte une histoire, celle d'un homme "normal" avec toute la fragilité et la sensibilité qui le composent... pas de super-héros ou de personnage particulièrement comique ici..cohérent je vous dis ! Côté interprétations... Elles sont toutes justes et on n'a aucun mal à croire à cette histoire... on ne trouve pas franchement de fausse note dans le jeu des un et des autres... Ryan Gosling est fidèle à lui-même et nous livre une prestation incarnée de ce personnage à la fois banal et hors du commun... mais il faut dire que le reste du casting appuie grandement sa prestation ! On sent que les interprètes croyaient en ce projet original et touchant... on sent l'investissement de chacun pour faire évoluer le fil conducteur du film... La bande son est très discrète, peu présente... là encore, on sent que la volonté du réalisateur était de nous impliquer en utilisant le moins d'artifices possibles au profit du récit... On n'est jamais dans le "trop", tout est très bien dosé pour nous embarquer ! Bref, une très bonne surprise pour ma part et ce, même si je pensais depuis longtemps déjà que ce Gosling était un acteur de talent, capable de camper des personnages très différents et à la carrière véritablement prometteuse ! Nul doute que cet acteur nous prouvera encore l'étendue démesurée de son talent et la variété de son champ d'inteprétation... Pour conclure : à voir si vous ne ressentez pas un besoin absolu d'effets spéciaux et actions en tous genres... si vous aimez les histoire atyiques mais pleines de sens... ou encore, si vous aimezle cinéma sachant faire preuve à la fois de simplicité et de force ! Enfin... si vous suivez la carrière de Ryan Gosling mais que vous n'avez pas encore vu celui-là... jetez vous dessus et admirez ce joli travail d'acteur !
g0urAngA
g0urAngA

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 757 critiques

3,5
Une Fiancée pas comme les autres apparaît comme une œuvre intelligente et sincère, qui, pour dénoncer l’individualisme de notre société, prend comme base de narration une poupée gonflable. Le film de Craig Gillespie est un film rare, au traitement original et à la puissance émotionnelle déroutante. Une très belle leçon de vie et de cinéma par la même occasion.
AlphaWolf
AlphaWolf

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 365 critiques

2,0
Si l'idée de base semblait posséder un certain potentiel, le comique de situation sur lequel s'appuie "Lars And The Real Girl" ne fonctionne pas. Les meilleurs moments du film sont, en fin de compte, les 15-20 premières minutes, car une fois passé l'arrivée de Bianca, le scénario ne parvient pas à captiver, la faute à une absurdité la plus totale, une intrigue bien trop linéaire et une mise en scène bien trop molle. Le message véhiculé parait, qui plus est, relativement flou et on ne sait pas très bien quoi tirer de ce récit. Seule satisfaction: les acteurs qui s'en tirent plutôt bien et particulièrement Gosling qui est souvent efficace quand il s'agit de jouer un personnage effacé.
Sebmagic
Sebmagic

Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 116 critiques

5,0
Lars and the real girl part d'une idée extrêmement originale et surprenante qui fait clairement du film un ovni cinématographique hors pair. La réalisation est plutôt classique, mais l'idée est tellement loufoque que le film force automatiquement l'intérêt. Ryan Gosling sort radicalement de ses rôles habituels, il est méconnaissable et pourtant son jeu est encore plus hallucinant. Il interprète Lars, un jeune homme solitaire, assez dérangé psychologiquement qui refuse qu'on le touche. Il vit seul en face de chez son frère Gus et de sa belle-soeur Karin, dans un garage aménagé. Un beau jour, il leur annonce qu'il a rencontré une fille sur Internet et qu'il souhaite leur présenter. D'abord soulagés par cette nouvelle, leur surprise va pourtant être grande en découvrant qui est l'étrange Bianca. Une fois qu'on comprend ce qui se trame, le film devient absolument palpitant. Il fait partie des films qui oscillent constamment entre l'humour et le drame, mais celui-ci parvient même à concilier les deux simultanément. J'ai ressenti un paquet de choses différentes en suivant cette intrigue quelque peu déroutante, mais pire encore : parfois je ne savais pas ce que je devais ressentir. L'absurde de la situation m'a souvent poussé à rire, avant immédiatemment de me rendre compte que ce n'était pas drôle. Bref, la sensation est très étrange pour le spectateur mais, heureusement, le film ne produit jamais d'effet glauque ou gênant. La situation fait sourire - car elle est inattendue et superbement réalisée - autant que Lars attriste. Le réalisateur fait ici un travail remarquable car il reste toujours dans la sobriété en ne tombant jamais dans les travers qu'on aurait pu craindre. Il traite le sujet avec une étonnante sensibilité, jusqu'à même nous faire pleurer à la fin, non pas pour ce qui arrive à Bianca, mais pour l'effet que tout ceci a sur Lars. Même si le dénouement reste assez prévisible et que la construction du film est parfaitement logique, le scénario est quand même suffisamment fort pour nous tenir en haleine pendant 1h30. En fait, la plupart des scènes sont assez tendues, tout en étant bizarrement jubilatoires (comme la scène où Lars parle de sa fiancée à Gus et Karin ; j'étais entrain de trépider sur mon siège comme si je ne supportais pas d'imaginer ce qui allait se produire par la suite). Le personnage et son histoire sont vraiment traités avec un grand soin, avec une finesse éblouissante, car le film est constamment centré sur les émotions de Lars et le fond de sa pensée. On voit un être torturé, désespéré et terriblement touchant. L'erreur aurait été d'en faire un personnage minable, ce qui n'est absolument pas le cas. Si le film n'est pas toujours réaliste dans les événements (notamment sur la fin où ça devient légèrement trop gros), il est incroyablement poétique. Le mot "poésie" est peut-être celui qui caractérise le mieux Une fiancée pas comme les autres, car on a ici de purs moments de féerie, de grâce et de mélancolie. Le film évolue en même temps que Lars, personnage en détresse aux frontières de l'autisme qui m'a passionné psychologiquement d'un bout à l'autre et finit par engendrer la compassion. Qui plus est, si le film est un hymne à la tolérance et à la solidarité, il ne souffre jamais d'une moralité cul-cul qu'on aurait pu en attendre. Bref, le film est une merveille.
Lirys
Lirys

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0
De la pure poésie! Une leçon de vie et de tolérance. A voir. Une clé pour comprendre nos propres traumatismes. Le coup de génie du scénario est, entre autres, de nous démontrer comment une poupée en silicone peut ainsi changer la vie, aider, et transformer gens qui se laissent attendrir comme nous, en faisant la fantaisie prendre le relais quand la réalité devient insupportable, et par ce biais même l'imagination s'épanoui au point de nous reconduire à la réalité des choses toute en douceur, comme le rythme du filme. Un jolie cadeaux de la part de Craig Gillespie et ses acteurs. Bande son de David Torn exquise.
reymi586
reymi586

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 443 critiques

5,0
Ce film est vraiment incroyable ! L'idée peut paraître très bizarre à la base et on pourrait craindre la mauvaise comédie américaine. Mais le résultat est vraiment surprenant, cette histoire est extrêmement touchante et parfaitement jouée. La prestation de Ryan Gosling est carrément impressionnante, si quelqu'un doutait encore du talent de cet acteur. Paul Schneider et Emily Schneider sont aussi très bons. Une bonne expérience que ce film, tout en tendresse et originalité.
Brady20
Brady20

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 98 critiques

0,5
Un sujet de court-métrage, pas plus ! L'idée est plutôt originale et puis ça s'enlise ... et ça devient répétitif, niais, idiot, bébète etc ... On vous aura prévenu !
Paméla B
Paméla B

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 329 critiques

2,5
Scénario base intéressant mais le film est chiant. Ryan Gosling par contre joue super bien.
Eselce
Eselce

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 4 038 critiques

4,0
A voir ! Ce n'est pas extrêmement drôle, mais de par son originalité et son jeu, le film reste très intéressant !
Nicolasgbt
Nicolasgbt

Suivre son activité Lire ses 31 critiques

1,0
L'histoire d'une poupée gonflable et gonflante. Une idée certe originale, mais un film qui s'embourbe vite dans le dramaturgique, et dans la longueur ...
justineg
justineg

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 906 critiques

2,5
Au début, on regarde Lars avec de l'empathie, on se dit qu'il a vécu quelque chose de très triste le garçon, puis on le regarde avec de l'humour parler à cette chose, enfin au bout d'une 1h30, il est temps que ça finisse car là, il est pathétique !!!
jfharo
jfharo

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 232 critiques

4,0
J'ai pris un immense plaisir à découvrir ce film attachant et superbement interprété . Un petit bijou !!!!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top