Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Jour se lève
    note moyenne
    4,0
    777 notes dont 67 critiques
    répartition des 67 critiques par note
    23 critiques
    28 critiques
    6 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Le Jour se lève ?

    67 critiques spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    5,0
    Publiée le 7 avril 2014
    Un des sommets de l'histoire du cinéma. Remarquablement filmé (ah, ces scènes de cages d'escaliers !), photographié avec talent, l'utilisation des flash-back est parfaitement réussie. Le film est très noir et aucun des personnages n'est vraiment complètement clair mais c'est ce qui fait la force du film ("Tout le monde ment", dira Jacqueline Laurent, "et si je disais le contraire ce serait un mensonge"), on remarquera aussi que les rapports entre hommes et femmes sont étonnamment libres et beaucoup moins codifiés que dans la plupart des films américains de la même époque. Côté interprétation, Gabin est tout simplement magistral, Arletty est toute de gouaille et de beauté, et Berry est excellent dans le rôle d'un salaud tragique. Les dialogues de Prévert sonnent justes et font souvent mouches. Il faut aussi souligner le rôle des objets, les médaillons, les photos qui jouent un peu le rôle de "madeleines de Proust". Dans le film tel qu'il fut sorti en 1939, il y avait une jolie scène de nu avec Arletty qui sortait de sa douche. La scène fut censurée par le gouvernement de Vichy mais il est scandaleux qu'elle n'ait jamais été rétablie depuis. C'est vrai que Carné a déclaré tardivement que ce plan aurait été tourné à son insu (ben voyons...)
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1571 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    4,0
    Publiée le 16 novembre 2017
    Un drame extrêmement poètique où, comme dans les tragèdies antiques, chaque dètail contribue à rendre plus inèluctable le destin des personnages, et à en prècipiter l'issue fatale! L'èvocation commence par la scène finale et se dèroule sous la forme d'une sèrie de souvenirs! A l'èpoque "Le jour se lève" fut un beau bide car le public n'avait pas encore vu beaucoup de "flash-back". Le film a commencè à marcher seulement après la guerre! Carnè a du mal à faire admettre l'originalitè et de l'histoire et de sa façon de la mettre en scène! Sorti quelques semaines avant la dèclaration de la guerre, le film est fort mal accueilli par une presse frileuse; il est difficile de comprendre un tel aveuglement aujourd'hui! il est bien vrai que tous les personnages masculins que Carnè et Prèvert nous prèsentent dans leurs films sont des hommes au sens plein du terme: que ce soit ici le personnage de l'ouvrier incarnè par Gabin, tous ont une prèsence humaine indèniable et qui nous touche jusqu'au fond du coeur! Certes, la vie les dèchire et les meurtrit, et ils connaissent l'èchec, mais c'est toujours dans l'amour qu'ils se reforgent une volontè de lutter ou de sourire, ne serait-ce que quelques minutes encore! Ici, l'amour tient une place considèrable et sans lui ce film manquerait à coup sûr son but, qui est de nous faire pènètrer au coeur même de la difficultè d'être! La beautè des images (notamment les scènes de nuit dans une ruelle ou ailleurs), la qualitè des acteurs, sans oublier ses dialogues et ses dècors superbes, font du "Jour se lève" une oeuvre phare des annèes 30 avec son ambiance dèsenchantèe...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 795 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    5,0
    Publiée le 4 février 2008
    Grand classique du cinéma français, ce statut n'est au final en rien dévolu, encore moins aujourd'hui. Car Carné frappait une nouvelle fois très fort ici, au travers d'un récit très simple mais poignant, magistralement réalisé, tant par les trouvailles visuelles que l'émotion se dégageant de l'ensemble. Car c'est un film d'abord à dimension humaine qui nous est présenté ici, proche du peuple, très ancré dans une réalité sociale difficile à admettre... Ce qui impressionne le plus c'est la manière dont Carné a réussi à rendre son film fascinant, par des détails toujours habilement ajustés, une lumière toujours dans le ton très grave de l'ensemble... Et le texte, d'une puissance rare, déclamé brillament, Gabin faisant du Gabin plutot bien il est vrai, mais définitivement éclipsé par Jules Berry, qui nous régale une nouvelle fois par ses performances dont ils avaient vraiment le secret. Bref, un classique intemporel, un chef d'oeuvre absolu du septième art : il n'y a alors plus grand-chose à ajouter...
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 1 478 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juin 2013
    Le réalisme poétique français des années 35/40 dans toute sa perfection. Perfection de la mise en scène, du montage (le plan de reprise de François, à travers la fenêtre de la chambre aux carreaux brisés, juste après qu'il ait fracassé son miroir pour être encore plus seul est inoubliable), du jeu des trois principaux acteurs et du respect de la règle du théâtre classique. Par ailleurs,les 3 flash-backs sont des modèles d’autant qu’à l’époque ils étaient précurseurs. Coté décors artificiels il n’y a aussi qu’à admirer notamment la chambre où il parait impossible de filmer. Coté scénario dont le centre est le destin mais dont le manichéisme est totalement absent, aucune digression ne vient nous en détourner le cours; le noir et blanc prenant ici tout son sens. Comment imaginer'' le jour se lève'' en technicolor? La musique insidieuse de Maurice Jaubert augmente encore le désespoir. Beaucoup de choses ont été dites sur ce chef d’oeuvre. Pour ma part, le personnage joué par Jules Berry avec son cynisme légendaire ne me parait pas si noir que cela; , d’ailleurs il le dit ‘’je ne suis pas plus mauvais que beaucoup d’autres’’. C’est un homme qui souffre et qui ne s’occupe que de lui comme souvent dans ces cas là. Il utilise toutes les ruses possibles pour garder Françoise qui dans cette histoire est loin d’être bien nette...C’est peut- être ce léger manque de vraisemblance dans ce personnage vide qui autorise une toute petite critique.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 52 critiques

    4,0
    Publiée le 28 avril 2015
    Le Jour Se Lève est un très bon film. Un vrai petit chef d'œuvre avec ce classique du cinéma français d'alors car il faut le replacer dans son contexte, ici en 1939 alors à l'aube de la guerre. Un film superbement maîtrisé qui allie parfaitement les genres du drame et de la romance et qui appartient au réalisme poétique. Avis personnel, je ne trouve pas que le film est tant vieilli que ça et de plus la remasterisation faite à son égard est superbe. Le film démarre fort puisque l'histoire nous montre un crime, assassinat commis par le personnage principal François qui barricadé et encerclé par la police, se remémore alors par le biais d'un long flash-back, toute l'histoire qui l'a conduit au drame. Donc oui le métrage est superbe, de par sa maîtrise surtout pour l'époque, de sa mise en scène, de sa très bonne réalisation et surtout de par son procédé de flash-back ici maîtrisé à la perfection qui constitue l'un des premiers films à l'avoir utiliser. Le film n'est certes pas passionnant de bout en bout, il l'est presque, mais qu'importe le métrage est réussi surtout de par ses dialogues percutants. L'ambiance avec ses beaux plans dans la pénombre, la musique bien que pas grandement présente reste bonne ainsi que le réalisme qui s'en extirpe, tout est là pour nous servir un grand moment de cinéma de l'époque. Composé d'un superbe casting où l'éternel et excellent Jean Gabin excelle une fois encore dans un rôle aux multiples facettes qui lui sied à ravir rendant ses dialogues encore plus percutants qu'ils ne le sont déjà, Jules Berry excellent, Arletty bien, la jolie Jacqueline Laurent excellente, Jacques Baumer bien, Bernard Blier dans un de ses premiers rôles très bien. Un classique du cinéma français à voir, car même si l'histoire et le rythme du film nous laisse parfois quelques blancs, est sauvé de par sa grande maîtrise technique et même scénaristique. Un petit chef d'œuvre. Ma note : 8.5/10 !
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 1 octobre 2014
    Il était un temps où le prolétaire pouvait être un héros, où la fumée de la locomotive à vapeur pouvait faire rêver. On ne parlait pas de pic de pollution. La gouaille de Gabin est savoureuse, il tutoie tout un chacun et une chacune. Jules Berry en être trouble est également magnifique. Les femmes, quant à elles sont amoureuses, vulnérables, offertes. D'un côté l'ouvrier, fier de son travail, de l'autre l'artiste de cabaret vieillisant, mais qui exerce son attractivité sur les femmes, parce qu'il est beau parleur et les fait rêver. Le film est en noir et blanc, un peu comme l'histoire et les personnages selon une logique binaire des bons et des méchants. Gabin incarne l'être entier, Berry, celui qui détourne l'ambivalence pour prétendre que les êtres sont troubles et en particulier les femmes. Ce débat se terminera tragiquement. C'est le début du film: on entend ce qui se passe derrière la porte, il nous faudra attendre la fin du film pour voir cette scène...
    VodkaMartini
    VodkaMartini

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 410 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un: Carné est un très grand, qui plus est gravement sous-estimé. Deux: ce film est magnifiquement filmé et monté, sans artifices inutiles. Trois: c'est interpreté par des acteurs, des vrais, du genre qui s'interessent au sujet auquel ils doivent donner corps. Quatre: il y a un vrai propos qui ne tombe pas dans la démonstration. Le tout fait ce qu'on appellait alors un peu dédaigneusement du "cinéma". Joliment regrettable comme époque quand on voit la mine pleine d'auto-satisfaction de ce qu'on appelle aujourd'hui des "réalisateurs" et des "acteurs" (eux mêmes préférent le terme "artiste") et qui ne sont rien d'autre que des crétins qui tournent en rond avec ou devant des caméras.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 941 abonnés Lire ses 2 636 critiques

    3,0
    Publiée le 17 décembre 2014
    Je suis un peu déçu, je voulais voir un super film, un chef d'oeuvre... Et j'ai eu un film qui a certes ses bons moments et qui n'est pas mauvais, mais qui est incroyablement long et assez froid... Si je veux voir ce film c'est avant tout pour être ému, pour être transporté... Mais là, rien à faire... J'ai trouvé ça bien trop prévisible, alors pas que ça soit forcément péjoratif, le côté fatum peut renforcer le tragique d'une tragédie lorsque c'est bien fait... Sauf que là, je m'en fous... Je m'en fous totalement... en fait si le début du film est vraiment pas mal, avec le début de relation entre Gabin et la fille... je pense que faire de cette romance une sorte de carré amoureux... ça tue tout... Parce que du coup on ne développe plus la relation, je n'y crois plus... Je ne peux pas comprendre l'acte final... C'est dommage. Du coup j'ai regardé le film sans déplaisir, mais j'en attendais beaucoup plus. Certes, c'est très bien dialogué par Prévert, une mention spéciale pour la première phrase du film "tu vas la taire ta gueule" et on retrouve la justesse habituelle de ses dialogues, pas de soucis à ce niveau là (bien qu'il ait fait mieux). Mais comme dit, je ne peux pas rentrer dans le tragique de l'histoire, même si j'aime bien le personnage de Gabin, car Françoise est un perso peu développé... Du coup même si le film paraît bien long pour la petite heure trente qu'il dure... il aurait mérité d'être plus long, plus développé, afin de réussir à raconter cette histoire et la rendre poignante... Bref, c'est pas nul, mais ça ne me parle vraiment pas...
    baboul
    baboul

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 54 critiques

    5,0
    Publiée le 28 août 2007
    Une perle du cinéma français à l'époque où l'on savait faire des films. Des acteurs inoubliables et magnifiques sur des dialogues de Prévert. Que dire de plus! L'un des meilleurs fims français.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    4,0
    Publiée le 31 janvier 2017
    Le Jour se lève est un très bon film, qui, à l’instar de beaucoup de métrages anciens, séduit par sa simplicité, sa sobriété. On sent que le coût de la pellicule n’était pas le même, et c’est agréable de voir un métrage débarrassé de séquences inutiles, vaines, alourdissante. Attention, je ne dis pas du tout qu’on tient un chef-d’œuvre, car je sens aussi que le film a fait la dispense de scènes utiles à l’histoire. En effet, malgré les qualités d’écriture de cette histoire, aussi simple que prenante, jouant à la fois la carte du film en flash-back et du huis-clos théâtral, on pourra regretter de voir des rôles féminins, surtout celui de Jacqueline Laurent, bien peu exploités. Etonnement au cœur de ce drame, les femmes paraissent continuellement en arrière-plan, et du coup on peut avoir du mal à comprendre certains tenants et aboutissants de l’histoire. Les histoires d’amour, la relation qui se noue entre Gabin et Arletty, et le final, puisque le geste de Gabin paraît finalement peu justifié. En somme, Carné mène très bien son récit, mais en délaissant les personnages féminins, la force des sentiments, et l’amour qui guide cette histoire, ne sont pas aussi marqués qu’ils auraient dû, logiquement. Quelques belles scènes romantiques, notamment entre Gabin et Laurent, mais c’est dans la longueur, l’installation des sentiments et leur rôle qui n’est pas très bien traité. Cela étant, le casting est là, solide et bien utilisé. Gabin trouve un rôle à sa mesure, auquel il impose son charisme, sa force, et il convainc largement. Rien à redire, c’est un acteur qui, lorsqu’on lui donne quelque chose à défendre le fait avec une habileté et un naturel déconcertant. Face à lui Jules Berry est plus dans la discrétion, jouant un personnage plein de malignité, et je dois dire qu’il a un jeu très séduisant, très fin. La présence de la truculente Arletty et de la charmante mais assez tiède Jacqueline Laurent sont des atouts, mais il faut avouer que ça fait d’autant plus regretter que les personnages féminins ne jouent pas davantage un rôle de premier plan. Sur la forme, Carné offre comme de coutume un film très soigné et réussi. Très bons choix de décors, un noir et blanc contrasté qui donne la part belle aux recherches d’éclairages et de lumière, et puis l’excellence de la mise en scène. Tout est soigné, avec des séquences que l’on sent murement pensées, murement construites, à l’instar de cette superbe fusillade des hauts des toits, de cette insistance sur les regards, et de cette capacité de tourner dans cette chambre sous les toits. Un film aux allures théâtrales n’a de mérite que s’il fait oublier qu’il n’est pas une pièce de théâtre, et Le Jour se lève est de ceux-là. En conclusion, voilà un très solide film qui mérite sa réputation, même s’il n’est pas forcément très connu au sein de la filmographie de Marcel Carné. Il est vrai que ce n’est sans doute pas son meilleur film, handicapé par des personnages féminins trop délaissés, sans doute aussi par une fin un peu inférieur à ce que l’on était en droit d’attendre, à la fois dans la justification du geste, et dans le caractère inéluctable de l’épilogue. 4
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 020 critiques

    5,0
    Publiée le 4 juillet 2010
    Un des plus beaux films français avec des acteurs flamboyants (le trio arletty -berry-gabin) et des seconds roles attachants notamment la breve apparition de Bernard Blier. Les dialogues de Jacques Prévert sont une merveille , on ne s'ennuie pas durant ces 1h20 à suivre ce qui a conduit le drame que l'on sait; à voir pour tous les gens qui aiment le vrai cinéma, celui que l'on ne fait plus ou ne sait plus faire... 4 étoiles bien méritées.
    yayo
    yayo

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 201 critiques

    2,5
    Publiée le 7 janvier 2015
    J'avoue je suis déçu. Avec une telle distribution j'attendais beaucoup de ce film. Le résultat est mitigé car l'histoire ne m'a absolument pas passionné. Il n'y a rien à dire sur la mise en scène soignée de Carné et le film restauré est franchement superbe. Mais il manque quelque chose au scénario. J'ai eu du mal avec les relations de personnages, pas assez poussées. Et puis j'ai trouvé ça long alors que le film ne dure 1h30.
    kibruk
    kibruk

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 332 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juillet 2014
    Film à l'histoire simple mais tellement maîtrisé sur le plan du scénario, de la réalisation, de l'image, du jeu des acteurs et des dialogues, qu'on en oublie totalement qu'il date de 1939.
    Dakimaho_girl
    Dakimaho_girl

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 24 critiques

    5,0
    Publiée le 23 mai 2007
    Quand on voit un film avec Gabin, souvent l'on commence à se dire "ah, oui Gabin", et oui force est de reconnaitre que c'est un comédien, un vrai comédien capable de faire passer des émotions fortes et intenses dans un film ou sur une scène. Ainsi, Carné signe un grand film en partie grâce à la présence de l'un de ses acteurs fétiches d'avant-guerre. C'est dans la sène où Francois est à sa fenêtre et qu'il s'écrit envers tout le monde avec sa colère que l'on ressent le personnage de François, ce qu'il peut vivre dans cette chambre qui se referme de plus en plus sur lui. Outre, l'interprétaion de Gabin, on ne peut oublier Arletty et les autres... Cependant, la beauté du film demeure également sur le fait de la mise en scène. Carné réussie avec une grande maitrise des flash-back qui nous font découvrir petit à petit la vraie histoire de François
    Chafik Bedjaoui
    Chafik Bedjaoui

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 74 critiques

    1,0
    Publiée le 8 août 2011
    que de films qualifies de chef d œuvres et qui ne le sont pas
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top