Mon AlloCiné
Le Dernier maître de l'air
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Dernier maître de l'air" et de son tournage !

"Le Dernier maître de l'air", le dessin animé

La série animée Nickelodeon Avatar, le Dernier Maître de l'Air a connu un succès immédiat dès son lancement en 2005 et n’a pas tardé à devenir un phénomène international. Elle est diffusée dans plus de 120 pays. Le long métrage adapte l'intégralité des 20 épisodes de la première saison de la série animée.

Le début d'une nouvelle trilogie

Si la série a marqué et accompagné dans le temps la jeunesse de certains, les spectateurs d'aujourd'hui ne seront pas en reste puisque ce film marque le début d'une trilogie et inscrit ainsi M. Night Shyamalan dans un projet d'une nouvelle envergure. Cette trilogie en projet n'est pas la première que le réalisateur ait prévu de mettre en place puisque, information peu connue, Incassable (2000) devait également servir de base à un projet de ce type mais avait dû être abandonné devant l'incompréhension du public.

Une adaptation "d'adulte" !

Si le dessin animé d'origine était destiné à un public jeune et comportait de ce fait certaines composantes classiques (un humour un peu lourd notamment), M. Night Shyamalan, qui aime faire passer des messages politiques dans ses films, a fait de ce projet un sujet actuel dans lequel les spectateurs pourront voir des similitudes avec le monde actuel et provoquer ainsi une réflexion voulue dans l'esprit du réalisateur.

La guerre des noms

Le film s'inspire de la série télévisée d'animation Avatar, le dernier maître de l'air, mais James Cameron détenant les droits pour le nom Avatar, a menacé de poursuites judiciaires les producteurs du film, si le titre n'était pas changé. Ainsi, il a été modifié en The Last Airbender. Ce film est la première adaptation de M. Night Shyamalan.

Un film amibiteux

Si l'on pose au réalisateur la question de savoir s'il s'est rendu assez vite compte de l'envergure de son projet, la réponse est claire : "Dès que nous avons commencé le tournage au Groënland. Quand nous avons posé les pieds au milieu d'un village reconstitué et que j'ai vu tous mes acteurs avec leurs armures, leurs casques... J'ai eu un choc et j'ai compris que c'était mon film le plus ambitieux que j'étais en train de tourner."

Changement de casting

Initialement prévu pour être joué par l'acteur Jesse McCartney, adepte des doublages de dessins animés (Alvin et les Chipmunks 2 notamment), le personnage du prince Zuko a finalement été attribué à la révélation de Slumdog Millionaire, l'acteur d'origine indienne Dev Patel découvert dans les deux premières saisons de la série Skins. Ce changement de casting est justifié par un conflit d'organisations, Jesse McCartney ayant été choisi pour tenir le rôle principal de Beware the Gonzo.

Des enfants persuasifs

Fascinées par l'héroïne Katara du dessin animé, ce sont les filles du réalisateur M. Night Shyamalan qui ont poussé leur père à se lancer dans les aventures du Dernier maître de l'air. En retour, le cinéaste avoue qu'il a fait ce film avant tout pour les enfants.

Défi de casting

En plus de devoir correspondre plus ou moins aux personnages originaux (la ressemblance avec le personnage animé est d'ailleurs troublante pour l'acteur principal, le débutant Noah Ringer) l'enjeu du casting était de trouver des interprètes capables de mêler jeu et combat. Et de l'aveu même du réalisateur, ce n'était pas chose aisée, d'autant plus pour lui qui n'avait jusqu'à présent jamais réalisé de production de ce type.

Tournage polaire

Au début du tournage, l'équipe installa ses quartiers dans la petite ville côtière d'Illulissat... au Groenland. Les scènes du village de Katara et Sokka y seraient tournées pendant les 9 premiers jours de la production. Le site n'était accessible que par des avions petits porteurs et la température était en permanence glaciale. Le décor du village de la Tribu de l'Eau a été érigé aux abords de la Disco Bay et ses immenses icebergs près de deux mois avant le début du tournage et a mobilisé 150 techniciens américains, danois et groenlandais.

Conversion 3D

Comme Le Choc des Titans de Louis Leterrier, Le Dernier maître de l'air a d'abord été filmé en 2D. A la suite du succès en salles de nombreux films projetés en 3D, les studios Paramount ont décidé de convertir le long métrage en relief lors de sa post-production.

Champions de taekwondo

Parmi le casting du Dernier maître de l'air, les acteurs Noah Ringer et Dev Patel sont de véritables champions de taekwondo. Le premier a commencé à étudier cet art martial à l'âge de 10 ans (il en compte 13 lors du tournage) et a participé à une bonne vingtaine de tournois à travers les États-Unis. Noah Ringer détient le titre de Champion d'État du Texas. Quant à Dev Patel, ceinture noire de taekwondo, il obtient une médaille d'argent lors d'un championnat international organisé à Dublin en 2004.

James Newton Howard (une septième fois) à la baguette

Le compositeur James Newton Howard signe avec la bande originale du Dernier maître de l'air sa septième collaboration avec le réalisateur M. Night Shyamalan. Les deux se rencontrent en 1999 sur le film Sixième Sens, puis se retrouvent par la suite sur Incassable (2000), Signes (2002), Le Village (2004), La Jeune fille de l'eau (2005) et Phénomènes en 2008.

Doublures féminines

Chaque acteur possédait sa propre doublure. Noah Ringer, pour sa part, en a eu deux : Karine Mauffrey, acrobate du Cirque du Soleil, pour les scènes de maîtrise de l'Air, et Jade Quon, gymnaste et artiste martiale, pour les cascades à double révolution réalisées sur filin.

Les maîtres de la technique

Pour mettre en scène Le Dernier maître de l'air, M. Night Shyamalan a bien su s'entourer. Tout d'abord, le directeur de la photographie Andrew Lesnie a déjà exercé sa maîtrise de la lumière sur la trilogie du Seigneur des anneaux, recevant un Oscar pour le premier volet, et sur le King Kong de Peter Jackson en 2005. La chef costumière Judianna Makovsky s'est chargée du premier Harry Potter, du troisième X-men et du diptyque Benjamin Gates. Le monteur Conrad Buff a participé au montage de quatre films de James Cameron dont Terminator 2 et Titanic.

Un doubleur d'origine

Déjà doubleur de la série-culte qui a servi de base à l'adaptation de ce film et doubleur de carrière (il n'est jamais apparu au cinéma !), Dee Bradley Baker apparaît également dans le casting de la nouvelle version. Il est le seul dans ce cas et il retrouve le même poste que sur la série puisqu'il double à nouveau les personnages d'Appa et de Momo.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Kursk (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Red (2010)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Au Poste! (2018)
  • Christ(off) (2017)
  • Crazy Rich Asians (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
Back to Top