Notez des films
Mon AlloCiné
    Notre univers impitoyable
    note moyenne
    2,2
    856 notes dont 190 critiques
    répartition des 190 critiques par note
    19 critiques
    53 critiques
    11 critiques
    68 critiques
    24 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Notre univers impitoyable ?

    190 critiques spectateurs

    Cluny
    Cluny

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 593 critiques

    3,5
    Publiée le 16 octobre 2012
    Longtemps centré sur le microcosme culturel, le cinéma français s'émancipe de la gauche caviar pour s'intéresser au monde de l'entreprise et aux rapports qui le régissent. Des films aussi différents que "Ressources Humaines", "La Question Humaine" ou "Le Tueur" ont choisi de dépeindre cet univers qualifié précisément d'impitoyable, et dont les règles policées qui gouvernent les relations de façade camouflent mal la férocité de la logique libérale. La particularité du film de Léa Fazer est d'aborder cette question sous l'angle de la comédie, en mettant à l'épreuve de la concurrence un jeune couple. Fréquent dans la comédie anglosaxonne, ce choix innove dans le cadre de la pignolade hexagonale, puisque c'est la première des 27 comédies françaises critiquées dans ces colonnes à avoir opté pour le monde des affaires non comme prétexte ou toile de fond (comme dans "Olé" ou "La Doublure"), mais comme sujet. L'autre singularité de "Notre Univers impitoyable" réside dans sa construction scénaristique. Afin d'illustrer les effets sur le couple du choix de l'un ou de l'autre comme associé, Léa Fazer décide de nous montrer l'un et l'autre. Selon que le talon aiguille de Margot se soit cassé ou que le camion ait bloqué le passage de Victor le jour du rendez-vous décisif, deux versions de l'histoire se déroulent devant nous, avec des passages entre ces deux réalités potentielles habilement ouverts par des réflexions du genre "Si c'était toi qui avait eu le poste, ça ne se serait pas passé comme ça". Le procédé n'est pas nouveau, et Léa Fazer le reconnait en citant sa source d'inspiration, "Pile et Face", de Peter Howitt. Mais ici, cette arborescence se justifie parce qu'elle permet d'illustrer la différence de conséquences selon que ce soit l'homme ou la femme qui ait obtenu la promotion. Comme le dit Alice Taglioni, "Dans le film, et c'est toute son ironie, que ce soit Margot ou Victor qui ait le poste d'associé, la parité est respectée : c'est la catastrophe ! Mon personnage est obligé de coucher avec son patron, Victor doit presque fatalement se taper sa secrétaire." Là repose l'intérêt du film, mais aussi sa limite : ce n'est pas tant la nature des événements qui arrivent à l'un et/ou à l'autre qui présente l'intérêt essentiel, mais leur comparaison, voire leur opposition. Car Léa Fazer ne trouve pas dans la description des deux options la même créativité qu'elle a mis dans la construction de l'ensemble. On n'échappe pas aux clichés, et dans les deux hypothèses, on ne semble pas savoir que Laurence Parisot dirige le MEDEF depuis plus deux ans. Léa Fazer a voulu des personnages lisses, afin de mieux illustrer ce que les évènements en font : "Je voulais montrer des personnages qui n'ont pas de "défaut moral". Ils n'ont pas de problèmes majeurs, ils n'ont pas eu une enfance particulièrement malheureuse, ils ont une vie "normale", qui pourrait passer pour banale." Du coup, Margot et Victor sont dans dans la norme, certes, mais la norme de ce type de milieu fait froid dans le dos, et on a du mal à avoir de la sympathie pour eux, ce qui limite l'efficacité du propos. Il faut plus chercher l'humanité du côté des personnages secondaires, notamment la grande soeur larguée de Margot, dont Léa Fazer parle ainsi : "À l'écran, mon féminisme est incarné par le personnage que joue Pascale Arbillot. C'est une féministe acharnée. J'adhère à chaque mot qu'elle dit, sauf qu'elle est ridicule. Chaque fois qu'elle ouvre la bouche ça fait rire ! Cette autodérision doit me rassurer." Grâce à l'effet de miroir entre les deux éventualités, le film bénéficie d'un rythme "à l'américaine", au moins jusqu'aux deux-tiers du film ; après, et sans doute parce qu'on s'est trop éloigné de la situation de départ, on retombe dans un comédie à la française un peu poussive. Néanmoins, par son inventivité formelle et sa cruauté soft "Notre Univers impitoyable" se laisse regarder avec plaisir. http://www.critiquesclunysiennes.com
    pandani
    pandani

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 379 critiques

    4,0
    Publiée le 23 février 2008
    Sur un fond sérieux (la parité, l'équilibre vie privée-vie professionnelle, le culte de la performance et du toujours plus), Léa Fazer réussit un film léger, drôle et rythmé qui joue plutôt intelligemment avec les clichés. Le parti pris de la double narration fonctionne bien et tous les acteurs, premiers et seconds rôles, sont épatants et font vite oublier quelques petites invraisemblances.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 569 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    "Notre univers impitoyable"est une satire gentillette des rapports hommes/femmes en situation de pouvoir dans les cabinets d'avocats.Audacieuse au départ,l'idée du pile ou face se révèle au final classique,satisfaisante,et suit les 2 hypothèses en parallèle.La réalisatrice s'amuse des poncifs du genre,et n'a pas peur de verser dans le cliché.Cette guerre des sexes se suit au final avec un plaisir certain,meme si aucune des situations ne décolle vraiment.Couple à la ville et à l'écran,l'alchimie de Jocelyn Quivrin et Alice Taglioni ne fait aucun doute,et tire le film vers le haut.C'est surtout Pascale Arbillot qui est sensationnelle en féministe frustrée.Pas inoubliable,mais un bon moment,à voir en couple de préférence!
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    2,5
    Publiée le 16 décembre 2012
    Cette petite comédie jonglant entre les situations très clichées prévaut par le cynisme avec lequel Léa Fazer traite la guerre des sexes dans l’univers professionnel. Le fatalisme dans le choix délicat entre la carrière et le couple s’accorde difficilement avec l’humour léger de cette réflexion sociale et philosophique. La mise en scène alternant les hypothèses utilise une bonne idée de jeu de miroirs qui malheureusement peut parfois sembler brouillon dans sa construction. La musique et les décors froids des lieux de travail appuient bien le ton satirique du propos, dommage donc que les moyens mis à disposition de la réalisatrice ne lui aient pas permis de peaufiner son œuvre qui finalement ne se démarque pas d’un bon téléfilm.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    4,0
    Publiée le 5 août 2010
    Un film très bien réalisé qui montre en parallèle deux histoires sur les travers de la vie en entreprise! Vraiment crédible! Et un beau couple à l'écran, à voir!
    Vivien19
    Vivien19

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 443 critiques

    3,0
    Publiée le 26 août 2011
    Quatre années après Bienvenue en Suisse, la réalisatrice suisse Léa Fazer revient avec une comédie dramatique mettant en scène le regretté Jocelyn Quivrin, décédé trop tôt alors que sa carrière ne faisait que démarrer, Alice Taglioni sortie tout droit à l'époque de la piètre Île aux trésors et du plus intéressant La Doublure, et bien sur, notre ami Thierry Lhermitte, rescapé du Splendid qui squatte depuis les écrans des des rôles de méchant méchant ou de gentil gentil. On tente le coup pour un film qui a déstabilisé la critique. Ce qui est tout de suite frappant dans Notre Univers Impitoyable c'est que la mise en scène est très américanisé : les teintes, les décors, le scénario et les acteurs donnent des performances très pros et à l'américaine. Déjà, c'est un gros plus, car malgré son côté traditionnel, la mise en scène à la française est souvent un peu plate. Là, Léa Fazer a fait de son film un film qui pourrait paraître venu d'outre-Atlantique : on suit le chemin d'un couple qui se bat pour un même poste important, et on s'intéresse aux deux possibilités : si c'était l'homme qui avait le job, si c'était la femme. Le tout donne une histoire contre le sexisme, l'adultère, le véritable bonheur et le pouvoir de l'argent. Une critique presque du capitalisme, et même du système gouvernemental en général. Un drame humain sur fond de comédie, avec une bande-originale de très bonne qualité, des acteurs au meilleur de leur forme (Quivrin est génial) et une superbe réalisation. Non, Notre Univers Impitoyable n'est cependant pas un chef d’œuvre, c'est un OVNI du cinéma français, virulent contre notre société. Ça en reste un très bon film à mon goût, détruit par une critique presque unanime, tant spectateur que presse. La fin, optimiste et pessimiste à la fois, est étrangement réussie, déroutante, belle et presque sociale, sur la signification du véritable bonheur. On est pas vraiment certain au final quelle est la véritable histoire, entre ces trois pistes. Que se passe t-il ensuite dans les deux premières ? Les protagonistes les auraient-ils imaginé pour en arriver à la troisième ? Tant de questions qui font que Notre Univers Impitoyable restera une excellente surprise, mais qui sera sans doute (trop ?) vite oubliée.
    Bearnais64
    Bearnais64

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 653 critiques

    2,0
    Publiée le 19 août 2011
    Film qui montre simultanément deux situations différentes mais qui à l'arrivée sont exactement les mêmes. Un film pas très original et pas très intéressant.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 4 024 critiques

    3,0
    Publiée le 2 janvier 2016
    Je suis tombé sur ce film par le plus grand des hasards, et je n’en connaissais pas même le thème. Je me suis lancé, et, sans voir un film franchement décapant, j’ai vu un métrage qui ma foi, ce laisse voir ! Il faut être franc, l’intrigue m’est apparue limitée. On a un film qui en réalité ne décolle pas vraiment des séquences très communes sur les rapports hommes-femmes. On a même des personnages d’arrière-plan bien clichés. Le film essaye d’apporter en entremêlant deux histoires (plutôt deux point de vue), une sorte de profondeur, mais en fait, que ce soit avec l’une ou l’autre des histoires, dans les deux cas on a pas mal de clichés, et parfois même on est à la limite du vaudeville ! C’est un problème vu que le film ne lorgne pas explicitement vers ce genre, et se veut même, parfois, sérieux. Il faut dire que traiter deux histoires sur 1 heure 20 ça ne permet pas des folies de profondeurs et de recherches. Mais enfin, on ne s’ennuie pas vraiment, et j’avoue qu’on peut se laisser prendre au jeu malgré les lourdeurs. Le film peut compter sur son casting. Là-dessus il n’y a pas grand-chose à redire. Hormis certains personnages secondaires assez balourds, quelques dialogues un peu ridicules (Dallas !), le film propose des rôles principaux crédibles, et les acteurs tiennent bien leurs personnages, en particulier Alice Taglioni et le regretté Jocelyn Quivrin. Un couple convaincant, et un jeu plus subtil que prévu, pour un résultat à la hauteur. Niveau mise en scène, la réalisatrice emballe son film avec un certain dynamisme, et une certaine vitalité. On aurait pu craindre, vu le thème, un métrage un peu trop statique, froid, mais non, c’est assez punchie en terme de réalisation, dommage que ce soit un peu moins le cas dans les décors, trop quelconques, et dans la photographie sans grande personnalité. Ce qui contraste d’ailleurs avec le travail sur la bande son. Celle-ci est soignée, et sa présence est très bienvenue. En conclusion voilà un film qui ne part pas forcément sur les bases et le thème les plus prometteurs, mais se débrouille assez bien pour convaincre son public. Il faut être franc, rien de révolutionnaire et de très innovant, mais une certaine sincérité, un bon casting, une belle musique, une mise en scène agréable, sont des arguments qui plaident clairement en faveur du métrage de Léa Fazer. 3.
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 2 218 critiques

    2,5
    Publiée le 10 février 2010
    un film qui avance tjs au même rythme, joueur mais rempli de clichés....Quivrin/Taglioni très complice....dommage que l'acteur soit décédé !!!
    Flex07
    Flex07

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 705 critiques

    0,5
    Publiée le 7 avril 2009
    Un raté. Pas du tout subversif, piquant, mordant comme je l'attendais. Trop en surface.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 22 avril 2011
    Film très bien fait! Montre les évolutions des 2 personnages suivant les 2 scénarios qui sont la promotion de l'un ou l'autre dans leur cabinet. Cela montre que l'on ne peut pas prévoir nos réactions, notre évolution personnelle et que quelque soit le scénario, ça finit mal...
    yann9rcnm
    yann9rcnm

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 577 critiques

    2,0
    Publiée le 22 juillet 2010
    Film fait d'une maniere vraiment lourde je trouve. Le couple (dans le film ) qui etait marie (avant la mort de Quivrin ) joue tres bien et rattrape ce film.
    thiboy
    thiboy

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 514 critiques

    2,5
    Publiée le 30 décembre 2009
    malgré que l'idée soit original, le film tombe dans une routine, dommage vu le casting. critique sur:cthiboy.blogs.allocine.fr
    Lord-Djiss
    Lord-Djiss

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 983 critiques

    1,0
    Publiée le 24 octobre 2011
    Des banalités et une histoire très classique. L'adultère est récurrent dans le cinéma français, ce qui devient pesant. Que pourrait-on demander de moins ?
    Lotorski
    Lotorski

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 588 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mars 2010
    Un film souvent hilarant et qui dresse une caricature peut-être pas si éloignée que ça du vrai monde des affaires.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top