Mr. Nobody
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,9 pour 4 608 notes dont 770 critiques  | 
  • 269 critiques     35%
  • 204 critiques     26%
  • 90 critiques     12%
  • 102 critiques     13%
  • 49 critiques     6%
  • 56 critiques     7%

770 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Madie.

1 abonné | Lire ses 58 critiques |

   3 - Pas mal

Au début je voulais regarder ce film pour le magnifique Jared Leto (qui est aussi un très bon acteur) mais au final, le scénario était captivant, on se perd dans les choix du personnage, on veut démêler le vrai du faux, on veut tout simplement comprendre et il n'y a rien à comprendre à part que chaque choix peut bouleverser une vie, des vies. c'est ce que nous montre le réalisateur. Un film original, hors du commun, qui nous change des autres films et nous fait réfléchir.

Meryn Fuckin' Trant

8 abonnés | Lire ses 172 critiques |

   3.5 - Bien

Forcément lorsqu'on s'attaque à un de ces "films à totaux", paroxisme du film d'auteur au même titre que "Cloud Atlas", "The Fountain" ou encore "L'Odyssée de Pi", il faut accepter tout ce que ce pseudo-genre propose. Il faut s'attendre à entendre parler du sens de la vie, de la chimie de l'amour ou de l'acceptation de la mort, ce genre de thèmes monstrueusement vastes, bien trop pour être explorés sous tous les angles en 2h30, et il faut surtout accepter le ton très souvent je-sais-tout-iste de ces films. Pour beaucoup ce n'est que du prêchi-prêcha prétentieux, personnellement je préfère y voir un caractère personnel. Et personnellement ces films, bien qu'ils aient tendance à se noyer dans l'ampleur de leurs sujets, je les respecte pour avoir essayé. Et étant donné l'envergure de ses thèmes abordés, Mr Nobody s'en sort avec les honneurs. Comme toujours on sort plus groggy qu'autre chose de cet OVNI qui accuse forcément quelques longueurs, mais l'objectif est atteint: j'ai été fasciné par la vision de l'artiste. Parce que si on peut cracher sur ces films, le fait est qu'il y a toujours un boulot admirable derrière. Ici j'ai été fasciné par l'habileté du réalisateur à mélanger tous les registres et tou les genres en ne se détournant (presque ?) jamais de son sujet de base. Le sujet est au fond tout con, tout le monde connait le principe de l'effet papillon. Mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, Dormael ne cherche pas à rendre la forme intriguante pour masquer la simplicité de son sujet, il créé seulement des variations de contexte, de points de vue autour de ce thème. Il adapte la forme au fond, et pour ça tout apprenti réalisateur/scénariste aurait je pense à gagner en voyant ce film. Il ne le fait pas parfaitement, ce script en puzzle est si garni que le réalisateur en perd quelques pièces en cours de route, et le symbolisme est parfois trop appuyé pour un résultat assez bourratif. D'autant que la bande originale ne l'est pas tant que ça, elle est de très bonne facture certes mais composée en majorité de musiques pré-existantes. Mais pour peu que l'on accepte d'abandonner ses repères pendant deux petites heures et demi, on ressort lessivé mais subjugué par cette expérience sensorielle à la richesse visuelle fascinante, multipliant habilement les références cinématographiques. Et tout est là, accepter tout ce que le film implique ou pas.


Navy723

0 abonné | Lire ses 18 critiques |

   4.5 - Excellent

Mr Nobody est un film fantastique, magnifique, fascinant, un film qui pourrait être qualifier par maints adjectifs, mais celui qui lui convient le mieux est sans aucun doute : humain. Car Mr Nobody est un film qui parle d'un homme, de ses joies, de ses peine, de ses complexe mais surtout de ses choix et des conséquences qu'ils peuvent avoir, et le fait que Némo Nobody un personnage omniscient qui se "souvient du futur" est d'autant plus intéressant parce qu'il maintient le spectateur en haleine qui veut constamment savoir comment cet homme peut accomplir une si mystérieuse prouesse et démonte que le réalisateur veut faire un film, et pas seulement de la philosophie. Mais revenons d'abord au commencement ( si il y en a un ). On nous dépeint le portrait d'un enfant, sur le quai d'une petite gare, qui doit choisir entre son père ou sa mère et de ce choix découleront une multitude de vie et de possibilités. Un postulat de départ complétement fantaisiste qui donnera lieu à une des plus belles expérience cinématographique de l'auteur de ses lignes. En effet, Jaco Van Dormael est un grand cinéaste, la technique de son film est tout simplement à couper le souffle, des plans de caméra aux plus petits effets de montages, tout est méticuleusement soigné pour nous en mettre plein la rétine, mais c'est surtout un fabuleux scénariste qui arrive à rendre son récit labyrinthique fait d’embranchement et de retour en arrière parfaitement claire. Il arrive aussi a y insuffler une symbolique en appelant son personnage Nobody, ce qui le rend neutre et en dehors de l'existence, car qui mieux qu'un être en dehors de l' existence peut comprendre la vie , Van Dormael a écrit un personnage abstrait qui bénéficie d'une lucidité absolue, et il suit cette démarche jusque dans le nom de son héros. Mais le film devient vraiment bluffant dans sa fin ( un film comme celui-ci est vraiment compliqué à terminer ), sublime visuellement et profondément poétique qui envoie balader l' absurde notion de destinée, qui allie légende, religion et science et où le spectateur restent, ému, jusqu'à la fin du générique après avoir compris le sens du film qui nous aura offert un des plus belle conclusion de l'histoire du cinéma.

Axe_in_Door

7 abonnés | Lire ses 139 critiques |

   1 - Très mauvais

C'est le genre de film où l'on passe plus de temps à essuyer l'écran plutôt que regarder ce qu'il nous présente. Du même genre que The Tree of Life qui est l'archétype du film à questions philosophiques du type : " Pourquoi La Vie ? " , " La Mort nous libère t-elle d'un lourd fardeau ? ", " Pourquoi ma mère sourie t-elle sans cesse ? " JE M'EN CONTREFOUS ! Dès les trente première minutes je me suis dit " Ah, finalement ça ne sera pas si mal ", mais non. Après ça part dans des délires, on passe de séquences qui aurait pu se produire si Nemo avait fait tel ou tel choix, choisit cette femme ou cette femme, choisit Maman ou Papa. On rajoute toute une dramaturgie afin qu'on se recroqueville sur nous même pour penser comme le personnage de Jared Leto. Pourquoi il est aller se perdre là dedans ? Une série incalculable et sans intérêts de Flash Back, de flous et de hors champs insupportables, avec une petite musique au synthétiseur, pour confondre le réel et le fictif, c'est limite si le réalisateur devait pas se masturber derrière la caméra en pensant avidement " Haaan... Je réinvente le genre... " Et dire qu'il a écrit pendant sept ans pour dénicher ce scénario. Un film ennuyeux et lourdingue au possible.

Hastur64

29 abonnés | Lire ses 1107 critiques |

   2.5 - Moyen

13 ans après le « Huitième Jour » Jaco Van Dormael revient avec ce film qui ne ressemble à rien de connu. Durant plus de deux heures on assiste à un spectacle un peu confus où l’on suit la ou plutôt les vies de Nemo Nobody (traduction Personne Personne) personnage étrange dont on n’arrive jamais à démêler les souvenirs des affabulations. Visuellement le film est magnifique par le voyage à travers les époques qu’il nous fait vivre : les années 70, les Années 80, mais aussi un futur avec des colonies sur Mars ou un New New-York de la fin du XXIème siècle. L’histoire par contre, pour intriguant qu’elle soit, s’avère parfois un peu confuse et, vu la durée du film, un peu longue. On a du mal au bout de deux heures à continuer à se passionner pour les aventures de cet homme dont on ne voit pas la fin ni la véritable nature de l’intrigue. En fait le paradigme du réalisateur de mettre en image tous les choix et toutes les conséquences possibles de ces choix dans la vie d’un homme amène le film à devenir trop foisonnant pour qu’il demeure cohérent et prenant pour un spectateur qui devra vraiment faire un effort pour rester jusqu’à la fin. L’intention est donc louable, mais le résultat pas à la hauteur malgré une interprétation de Jared Leto vraiment très investi. Les résultats sont d'ailleurs en phase avec mon ressenti puisque le film n’a engrangé que 3 million $ de recette dans le monde (dont à peine plus de 3 000$ aux USA) pour un budget 10 fois supérieur. En somme un film original au paradigme intéressant, mais qui se laisse déborder par ses implications sur le film. À voir néanmoins pour l’originalité qui reste totale.

reymi586

46 abonnés | Lire ses 2106 critiques |

   4 - Très bien

Le film est un peu dur à suivre avec toutes ces vies qui s'entremêlent, on se perd un peu parfois. Mais le plus important avec ce genre de film c'est le dénouement avec l'explication apportée par le réalisateur. Et là je n'ai pas été déçu, tout devient claire et logique. Et on se rend compte alors comme le film est beau. Je pense que je prendrais plaisir à le revoir pour voir tout ce que j'ai manqué.

BrakosleTyran

3 abonnés | Lire ses 8 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

MNOBODY se glisse dans nos veines comme de l’héroine dans celle d’un toxico. Putain, Jaco ! Tu as su revisité le terme « science-fiction » en lui donnant une nouvelle définition, une nouvelle sauce divinement marinée, tu as fait preuve d’une grande dextérité en utilisant une narration non structurée, tu illustres ,de tes doigts experts, la théorie des mondes parallèles, tu as mit en relief l’importance du choix de nos actes. Tu as réalisé à mon sens un calice cinématographique. Cette narration non linéaire permet de découvrir les multiples vies de notre cher Nemo ; on immerge à l’intérieur de son esprit, on devient omniscient, on est même capable de ressentir les émotions développées par notre dernier mortel. Jared Leto interprète ses personnages avec une rare efficacité, saupoudré par d’innombrables questionnements philosophiques ; Est-on maitre de son destin ? L’impact des conséquences du choix de nos actes, La vie après la mort. Cette grande maîtrise reflète le travail audacieux de Jaco Van Dormaeal, signant son 3ême longs métrages, il fornique avec l’écran et va créer cette magnifique fresque teinté de sensibilité, teinté de sensualité profonde. L’union ultime de Leto et de Kruger redonnerait espoir à un pochard attendant avec détermination ça prochaine lampé de vinasse bon marché alors qu’il n’a plus le moindre sous en poche. La puissance amoureuse de nos deux compères n’a pas de limite, un amour inconditionnel absolu. La beauté dogmatique de diane Kruger illumine l’écran, sa brillance à des effets thérapeutiques. est une sorte de tragédie Grec, où le libre arbitre est mit à l’épreuve, où les choix ont une conséquence éléphantesque, où le mystère de la vie s’efforce d’être interprété. On vadrouille à l’intérieur du cerveau de ce vieillard en fin de vie, on plonge dans ses souvenirs, ses expériences passées, dans les axes principaux qui ont forgés sa personnalité, son caractère et sa vision du monde. Est t’il complètement cinglé en appuyant des arguments invraisemblables ? Ou a-t-il réellement vécues toutes ses vies qu’il conte avec une grande nostalgie ? Un perpétuel questionnement. L’atout dominant du film est sa somptueuse BO qui satisferait un troupeau de nymphomanes privés de sexe depuis une décennie. La musique choisit pour chaque séquence mélange raffinement, poésie et finesse. Prenez une feuille de papier, munissez vous d’un stylo, notez avec soin dans la rubrique « Film à voir absolument » et allez vous faire foutre. Bien à vous.

totovdb

24 abonnés | Lire ses 7 critiques |

   4.5 - Excellent

Les poils qui s'hérissent.. Vous avez déjà connu cela en voyant un film? Vous voulez revivre cela? Regardez ce film.

crazyantonia

0 abonné | Lire ses 2 critiques |

   4.5 - Excellent

Quelle claque ce film ! La réalisation est incroyable : la caméra plonge, vol, survole, parcours tous les paysages incroyables et visages qu'on peut voir dans le film, l'image frôle la perfection.. Déjà un pur délice de ce côté ! Ce film raconte l'histoire d'un garçon, Nemo, et de ses différentes vies, provoquées par un détail insignifiant : le fameux effet papillon ! Un sujet psychologique qui fait réfléchir aux choix qu'on peut faire dans notre vie et qui je dois le dire fait aussi un peu stresser... L'acteur de Nemo, le plus présent dans le film évidemment, que je ne connaissais pas, est excellent : ses yeux bleus nous envoute et son jeu est parfait (je parle de l'adulte, l'adolescent n'est pas aussi bon) tandis que la performance des autres acteurs parait inférieure, mais reste correcte ! Le film est composée de beaucoup de flash backs, on est parfois un peu embrouillé car celui ci est confus.. mais je pense que c'est ce qui fait son charme, ça n'aurait pas été la même chose si il avait été du genre "carré". Enfin un excellent film traitant sur un sujet fort intéressant à voir, malgré le jeu moyen des acteurs (mis à part celui de Nemo) et certaines histoires d'amours assez ridicules.

Robi-Robot

0 abonné | Lire ses 13 critiques |

   4.5 - Excellent

Excellent film. Outre l’aspect philosophique, j'ai surtout apprécié la mise en image de notions scientifiques telle que, notamment, la "Théorie des Cordes". Si il y a un certain nombre de possibilités, alors toutes ces possibilités sont vrais.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Mr. Nobody Bande-annonce VF
108 571 vues
Mr. Nobody Bande-annonce VO
573 014 vues
Mr. Nobody Bande-annonce (2) VO
1 277 vues
18 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné